Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 18:54

Courrier privé... mais Parole publique !

 

 

 FB40-FB64bis.jpg

 

 

19/02/09 11:23

 

Chère amie, merci de votre message, mais je ne peux vous suivre sur un point : personne n'est mis à l'écart. Il arrive qu'on soit minoritaire, mais chacun a le droit de s'exprimer.

Cordialement. François Bayrou

 

 

Le 19 févr. 09 à 11:08, Françoise BOULANGER a écrit :

 

Cher François

N'ayant plus jamais de réponse de votre part, j'imagine que vous m'avez rayée... de votre liste d'amis.

Dommage. Mes articles sur mon blog ne sont que la recherche -et uniquement cela- de la démocratie la plus pure.

Je suis persuadée que votre seul argument pour gagner est "l'exemplarité en interne" !

C'est la seule chose qui vous distinguera de tous les autres politiciens, qui ne pourra que forcer l'admiration puis... l'adhésion.

Vous n'avez pas d'autre choix. Aucun autre. Il en va de votre survie dans la sphère politique.

Si vous voulez destituer Nicolas Sarkozy, ne prenez pas sa façon de faire dans votre propre management interne !

Bien à vous.

 

Françoise Boulanger

Adhérente active et réactive

Cependant totalement mise à l'écart de son département !

 

 

 

Voici le dernier message qui m’a été envoyé par François Bayrou le 19 février dernier en réponse immédiate au mien qui venait de lui parvenir quelques minutes auparavant !

 

Cette réponse m’avait fait vivement réagir. Si je me permets de le porter à votre connaissance aujourd’hui, c’est parce que je sais maintenant que je m’étais bel et bien trompée sur l’interprétation que j’en avais faite !

 

J’avais initialement et hâtivement traduit que François Bayrou cautionnait les mauvaises pratiques utilisées quelquefois « en son nom » dans certains départements ! J’en ai été tellement déçue, meurtrie et même découragée, que j’ai produit un billet assez méchant il y a quelques jours. Un billet qu’il ne m’a absolument pas été facile à rédiger croyez-moi et pour lequel j’ai mis d’ailleurs du temps à me décider. Je l’ai pourtant fait. Je ne le regrette pas puisque cela m’a permis de réfléchir encore plus loin…

 

Car vous remarquerez que je n’avais pas tout à fait désavoué François Bayrou. Juste « à moitié »… Parce que, dans mon inconscient, quelque chose ne collait pas tout à fait. Je sentais bien sans doute que je n’avais peut-être pas tous les éléments !

 

Depuis ma pensée a évolué et je m’en explique ici :

 

Il y avait déjà cette certitude insistante mais tranquille de Frédéric LN… Frédéric que j’ai eu la chance de rencontrer et dont la personnalité, les écrits, me semblent tellement lucides et riches d’enseignements. Ayant été le directeur de campagne* des présidentielles de François Bayrou, il le connaissait donc sous un jour que moi je ne pouvais deviner en entier. Mes propos lui semblant injustes et erronés, je me suis interrogée. Cela m’a véritablement travaillé je vous l’avoue.

(Rectification : voir le commentaire N° 19 par Frédéric LN lui-même.)

 

Mais il y avait cependant les propos de Farid Taha, un homme d’une intelligence et d’un courage assez rare, pour qui j’ai beaucoup d’admiration (et d’amitié, il le sait) mais qui, réflexion faite au vu des différents documents relatant les faits, n’a jamais été écarté directement par François Bayrou. Il ne l’a été que par d’autres personnes ayant soigneusement, elles, enrobé la vérité à leur seul avantage, rapportant à leur « chef » les évènements de manière à placer Farid en personnage gênant pour le bien collectif… Une manigance flagrante, que j’estime personnellement dommageable, je le redis, pour le Mouvement Démocrate.

 

Et puis, il y a quelques jours, j’ai eu la chance de rencontrer d’autres personnes, certaines que j’ai découvertes avec ravissement et d’autres, proches de François Bayrou, qui me connaissaient déjà quelque peu et qui malgré mes écrits tout à fait iconoclastes, m’ont gardé leur amitié et même leur estime.

 

J’ai fait surtout deux rencontres tout à fait magiques, desquelles j’ai reçu des témoignages d'affection incroyables !

 

Et enfin, j’ai lu le dernier livre* de François Bayrou, assez ardu il faut l’avouer. En fait je ne l’ai pas encore terminé, pas assez de temps, mais je peux vous assurer que les cinquante premières pages m’ont largement suffi !

* (« Abus de Pouvoir », lien rajouté le 20 mars 2014)

 

- Pages 33 et 34 :

           

« (…) En revanche, quelque chose accrocha mon regard, quelque chose qui me laissa comme un frisson glacé. Ce n’était rien, à peine une fausse note, à peine une fêlure. Puisqu’il s’agissait de disserter sur les exclus, on nous avait ménagé un entretien avec celles ou ceux qui relevaient, j’imagine pour la préfecture ou pour les services officiels, de cette catégorie. Nicolas Sarkozy s’était installé à l’avant-garde de notre délégation. On fit s’avancer nos interlocuteurs. La première d’entre eux étaient une très jeune femme (…) Je me souviens qu’à son visage, qu’à sa bouche de jeune fille, il manquait trois dents, et derrière son visage, je voyais mes filles, et j’avais la gorge serrée. (…) Alors Nicolas Sarkozy se lança pour la déclaration destinée au Journal de Vingt Heures et il commença par ces trois mots : "Vous les exclus"… Je vis en une seconde passer un tsunami de désarroi dans les yeux écarquillés de la jeune fille. Elle avait pensé bien des choses d’elle-même au travers de ses jeunes années, elle savait bien qu’elle galérait, elle savait bien qu’elle en bavait, mais elle n’avait jamais pensé à elle, jeune femme, avec son histoire, sous ce terme de catégorie au pluriel, "exclus", classée, bouclée. Elle était qui elle était, mais ce "vous les exclus" la frappait comme une balle, lui révélant d’un coup de quels yeux, devant tous ces gens, le monde extérieur la regardait, et, en fait, à quel univers de bannis elle appartenait. (…) »

 

Pour avoir su déceler le mépris dans les propos de Nicolas Sarkozy et avoir su sur ces seuls mots de « vous les exclus… » classer cet homme pour ce qu’il est, un irrespectueux de toute personne autre que… lui-même. Pour avoir su parler de cette jeune femme avec respect et sincérité, François Bayrou a réussi à me redonner tout l’espoir et la confiance en lui qui semblait m’avoir abandonné. Et ceci, je le crois, définitivement maintenant.

 

Car en continuant ma lecture, j’ai compris qu’un homme ne se satisfaisant pas du terme « valeurs » ne peut être quelqu’un de si comédien :

 

- Page 38 :

 

« (…) Je n’ai jamais envisagé, à la différence de tant de mes amis, que je pourrais, après cette élection de 2007, gouverner avec un président nommé Nicolas Sarkozy. Je n’aimais pas son programme, bien sûr même s’il y avait ici ou là, en matière économique par exemple, des choses avec lesquelles je n’étais pas en désaccord. Simplement j’étais en opposition violente avec la sienne. Je l’avais dit pendant la campagne : ce qui me sépare de Ségolène Royale c’est son programme ; ce qui me sépare de Nicolas Sarkozy, ce sont ses valeurs. Dans mon esprit, chacun le comprend bien, les valeurs c’est plus grave que le programme. Le mot "valeurs" est d’ailleurs insuffisant, insatisfaisant. Il rend un son moralisateur qui m’agace moi-même lorsque je l’emploie. En fait c’est beaucoup plus profond que ça, plus immédiat : j’ai l’impression que tout ce que j’aime il le déteste, et tout ce qu’il aime m’insupporte (…). »

 

 

Réel politicien François Bayrou l’est, certes : c’est son métier depuis tant de décennies ! Mais « humaniste » il l’est avant tout et le restera toujours quoi qu’il arrive. Et plus rien ne le fera dévier de son cap !

 

Tout est devenu cohérent et clair dans ma tête. En réalité François Bayrou ne cautionnait point des fonctionnements non conformes mais me montrait son impossibilité à être partout à la fois ! C’est au contraire parce que j’avais osé jusque-là m’exprimer en toute liberté de ton, qu’il me répondait ainsi… Sinon, il ne m'aurait pas répondu aussitôt ; ou n'aurait pas pris la peine de le faire, tout bonnement...

 

Il me disait tout simplement que personne n’était exclu de parole. En effet, personne ne m’avait « excommuniée » du Mouvement Démocrate il me semble !

 

En définitive, même s’il n’approuvait pas les agissements de certains, il ne pouvait pas les désavouer en bloc…

 

Alors, certes le Comité de Contrôle et de Conciliation n’a pas tenu son rôle dans certaines affaires (du midi entre autre) mais lui François Bayrou n’a pas pu faire le nécessaire. Cela ne signifie pas qu’il consent à certaines pratiques indélicates !

 

Certes il se montre trop présent lors des réunions où il aurait dû passer la main à d’autres en toute confiance. Echaudé par les défections post-présidentielles, n’en a-t-il pas été marqué au point de préférer y contrôler lui-même les débats ?!

 

Certes les personnes élues sur les listes européennes ne l’ont pas été en concertation de tous les membres de base mais justement : ne compte-t-il pas maintenant sur l’émergence de personnes un peu plus exigeantes, celles qui oseront enfin protester vivement et montrer la nécessité d’un contre-pouvoir en interne ?!

 

Un parti ne peut se laisser envahir d’un doux bien-être d’autosatisfaction permanente.

 

Certains d’entre nous, si nous en avons le courage ou le désir, devons jouer le jeu de trublions internes : démontrer que nous ne devons pas nous faire entre nous une confiance tellement aveugle qu’elle en devient stupide !

 

Il arrive que certains ne soient pas ce qu’on appelle « membres exemplaires » : Ils ont passé les mailles du filet, par combines et manœuvres politiciennes. C’est à nous leurs pairs de réagir sainement et vivement.

 

 

Et puisqu’en réalité, François Bayrou m’a bien confirmé que je n’étais absolument pas « mise à l’écart » et qu’il m’a laissé -ni plus ni moins- « le droit de m’exprimer » encore, sachez que je continuerai à le faire autant que nécessaire : que ce soit pour mon département ou… pour la présidence du Mouvement Démocrate elle-même !

 

Et j’entends bien naturellement que, si je le mérite à mon tour, quelqu’un en fasse autant pour moi ! Je n’ai en effet absolument pas la prétention de détenir la vérité…

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

Adhérente de base mais réactive…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 30/06/2009 00:55

Et bien Frédéric, cette correction de mon erreur est toute à ton honneur. Je suis contente de toutes ces précisions. Je n'ai rencontré Pierre-Emmanuel Portheret qu'une seule fois mais je l'ai trouvé d'une gentillesse et d'un charisme extraordinaire. Cela devait être un plaisir de travailler avec lui. Par contre je ne connais pas du tout Emmanuel Echivard. Donc tu étais conseiller de François Bayrou, ce qui confirme ta réelle valeur.

FrédéricLN 29/06/2009 23:26

Bonsoir Françoise,Effectivement ce mail de François Bayrou a du sens !Petite précision, parce qu'internet a de la mémoire et puisque j'ai le plaisir de passer par ici : la directrice de campagne de François Bayrou à la présidentielle 2007 était Marielle de Sarnez (en 2002, c'était Gilles de Robien). Le directeur adjoint de la campagne était Pierre-Emmanuel Portheret. Il y avait une équipe de quelques personnes qui devait s'appeler quelque chose comme "argumentaires" ou "courrier", qui était animée par Emmanuel Échivard et au sein de laquelle j'ai travaillé. Occasion de dire que c'était une équipe très sympathique dont je ne garde que de bons souvenirs !(précision par rapport au passage "Ayant été le directeur de campagne des présidentielles de François Bayrou") 

Françoise Boulanger 10/05/2009 23:42

Mais non Françoise, ce n'est pas du sentimentalisme c'est du fanatisme !

passage 10/05/2009 23:32

Tiens, François t'a reconquise... Tu as remis sa photo...Grande sentimentale va (^°^...

Françoise Boulanger 09/05/2009 18:28

Excellent idée de Martine et merci à toi Philippe de la relayer.C'est promis demain ce sera fait. ;-)

Philippe 09/05/2009 17:10






----------------------
En mission commando, mandaté par Martine ;-), un bref passage pour rappeler qu’il serait peut-être bon de penser que demain 10 Mai est la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France.
 
Montrons la solidarité du MODEM aux antillais.
 
Demain, titrons tous ensembles quelque chose sur ce sujet.
 
Personnellement, je prévois juste un titre en gros, c’est suffisant, ça ne mange pas de pain et ça rapportera beaucoup de réconfort et de chaleur aux Antillais, qui en ont besoin.

Françoise Boulanger 07/05/2009 18:39

Essai de correction d'adresse. Mille excuses à mes lecteurs qui le recevront.

Françoise+Boulanger 05/05/2009 22:38

Salut Philippe !Détrompe-toi je suis certaine que Martine avait bien la visite d'un homme du monde de la politique comme toi ou moi peut-être mais de la sphère Modem ou proche. ;-) Hélas je n'ai pas réussi à savoir qui c'était exactement parmi tous ses préférés... malgré mes efforts et ma ruse. Autant te dire que j'ai passé une très mauvaise nuit à attendre désespérément une réponse. Tant pis pour moi.As-tu vu le dernier billet de BGR sur Humanidem ? Il parle du grand problème de la pauvreté et donc de l'exclusion ? Un thème qui t'est sensible et moi aussi.Bises.

Philippe 05/05/2009 22:07

Ou la, ça ne discute pas....heu...Politique...ici.;-)

Martine 05/05/2009 00:20

 Euh.. il a 'récidivé' aujourd'hui, tu m'inquiètes... penses-tu à un virus?  Auquel cas, je devrai songer à me mettre en quarantaine!! ;)) 

Françoise+Boulanger 04/05/2009 23:37

Bon je donne ma lanque au chat... Malgré tous les indices que tu donnes, je ne vois pas qui ? 2007 je croyais avoir trouvé mais que vient faire ton absence de blog avec l'absence de ton époux ? Les sandales à lanières tu en as je crois OK mais les bottes à lacets c'est moi qui en ai non ? Le brouillard m'envahit. Je vais être obligée de supprimer mon commentaire incohérent... Car ma réputation est en train de se ternir Martine, c'est moi qui te le dis.A moins que tu te prennes pour KAG ?! Lui sa devinette c'est le dimanche, pas en semaine.

Martine 04/05/2009 23:09

M. Clooney, (mon mari son sosie) ne pourra pas etre présent :( J'en profite pour te confirmer que je n'ai aucun blog!! Grosses Bises

Martine 04/05/2009 22:26

C'est normal, disons,  un admirateur éconduit en 2007, et aucun regret!!! Ouh la la....Aucun !! 

Françoise+Boulanger 04/05/2009 21:49

Chère Martine,J'ignore qui est ton "préféré"... Permets-moi toutefois de te féliciter  Tu me feras un CR n'est-ce pas ?

Martine 04/05/2009 20:17

Je viens de recevoir mail m'invitant à la réunion de "mon préféré" chez moi...Lol !!!Bon, je vais devoir y aller... je ne peux pas lui refuser advitam ce petit plaisir ! ;D

Martine 04/05/2009 17:52

Euh oui le titre qui m'a rappelé les désordres ayant eu lieu pour les élections internes suite à la parution d'un "mail dit privé" dont on ignore tojours qui était l'émetteur...Tu sais sur un blog préféré...Tu évoques Farid, cela me contrarie, il va croire à nouveau que j'essaie de le "c"vaincre, par des biais déguisés, et puis il a subi suffisamment de sottises à mon humble avis, parfois je culpabilise étrange sensation de ne peut-etre pas etre étrangère à certaines, surtout les récentes :(Une réunion prévue demain, entre les mails plus les courriers à ce sujet, il y a manifestement volonté à ce que j'y assiste...La date, ne me convient pas, j'y passerai si je peux, en coup de vent, sans sandales à lanières ;) la météo ne s'y prete pas, les bottes à lacets non plus par ailleurs...Quand le temps fait défaut...!

Françoise+Boulanger 04/05/2009 07:49

C'est le titre je crois qui t'a fait peur...Un peu de malice ne fait pas de mal non ? Grosses bises à toi Martine.

Martine 04/05/2009 06:00

Ouh la la, j'ai craint le pire  !Grosses bises Francoise

Françoise+Boulanger 03/05/2009 22:43

Un grand merci Philippe de ce commentaire si réconfortant. Oui bien sûr l'exclusion est terriblement facile à amener. Je suis certaine qu'elle est partout, même chez nos voisins ou notre famille.Toute différence est tellement le prétexte à se "protéger" vite fait de ce qui n'est pas conforme à ce que nous nous exigeons...Ah juste une petite remarque technique : si tu pouvais éviter les copié/collé en grande taille, cela me perturbe le billet lui-même. J'ai remarqué que je ne suis pas la seule à m'en plaindre alors peut-être une défaillance d'over-blog ? ou avant de coller tu uniformes tout en 10 points pas plus ? Je ferai un essai moi-même après tout.

Philippe 03/05/2009 22:27






« Vous les exclus »...quel abruti, mais quel abruti!
Françoise, tu m'as mis la rage pour au moins toute la semaine. GRRRRRR! Le passage du livre de Bayrou que tu as choisi m'a touché une corde sensible!
J'ai écrit une suite de billets sur « l'exclusion sociale », suite à la proposition de Pierre S. de créer une commission thématique Modem-67 traitant des problèmes d'exclusions et de discriminations, proposition qui malheureusement est tombée à l'eau. Peu de gens sont vraiment motivés pour les «basses» ouvres, nous avons peut-être trop d'intellectuels issus de la bourgeoisie dans nos lignes...
Mais bon, j'ai la patience du chat, et je ne désespère pas retrouver une chance, plus tard, de relancer cette commission ou quelque chose de similaire. Par contre, la prochaine fois je ne m'y prendrai pas comme un manche...
un petit extrait:






« De fait, il n'a plus le droit au marché du travail, ou si peu. De fait il n'a plus le droit à l'éducation, ou si peu. De fait il n'a plus le droit à la formation professionnelle, ou si peu. De fait il n'a plus le droit au logement, ou si peu. De fait il n'a pas le droit à la santé, ou si peu...
Et comme il n'a plus le droit à la justice, ou si peu. Personne ne peut rien pour lui...ou presque ».
http://lamecaniquedelorange.hautetfort.com/archive/2009/01/26/l-exclusion-a-caractere-social.html

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr