Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 19:16
Naissance de l’association de bienfaisance "S’ASSOCIER POUR DAX !"

 

- ―Donner d’abord, demander ensuite― -

 

 

Ce billet est très particulier. Il devait être mis en ligne il y a plus de deux mois, le vendredi 13 novembre 2015 au soir, juste après avoir finalisé les statuts le 3 novembre, puis en avoir donné une copie à Philippe Malizard(+), sous-préfet des Landes, à l’issue de la cérémonie du 11 novembre. J’avais en effet eu la chance de pouvoir discuter de ce projet avec lui, notamment au cours des mois de mai et juillet 2015.

 

- — - — - — -

 

[ (+) Pourquoi avoir choisi de rentrer en relation avec Philippe Malizard ?

Eh bien, fin 2014, lorsque j’ai appris le départ de Serge Jacob, puis l’arrivée d’un nouveau sous-préfet, j’ai voulu savoir d’où venait ce haut fonctionnaire. Philippe Malizard quittait le poste de « commissaire au redressement productif » pour la région Centre. Il y avait été nommé par le ministre Arnaud Montebourg parmi les vingt-deux commissaires chargés de repérer les PME en difficulté dans chaque région. Aussi ai-je continué mes recherches et trouvé une interview(1) extrêmement intéressante de Philippe Malizard par la Direccte de sa région.

C’est clair, à mes yeux, « ce-sous-préfet-là » avait précisément été envoyé à Dax pour apporter son savoir-faire et je comptais bien ne pas laisser passer la chance qui nous était offerte de créer de l’emploi.

 

Hélas, tout récemment j’ai appris le départ de Philippe Malizard, nommé sous-préfet hors-cadre le 14 décembre dernier. Puis nommé directeur de cabinet du préfet du Nord. Sachez que personnellement je regrette l’absence d’une personne dont la mission première était la création d’emplois. J’espère de tout cœur que son successeur, Lucien Giudicelli, (ancien conseiller en charge des dossiers territoriaux du ministre Eric Besson et qui a également travaillé avec Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture) aura cette même préoccupation. ]

 

- — - — - — -

 

Et voilà comment ce fameux billet devait débuter :

« Figurez-vous que ça tombe bien, aujourd’hui nous sommes un vendredi 13, de plus ce 13 novembre c’est aussi la journée* de la gentillesse ! Connaissez-vous meilleure date pour annoncer la création de cette association ? »

* (En 2016, la journée de la gentillesse a été déplacée au 3 novembre pour respecter la commémoration des attentats du 13 novembre 2015...)

 

Vous comprendrez que le choc des dramatiques et douloureux évènements que la France a vécu ce soir-là a stoppé net toute envie d’éditer mes écrits.

 

Ensuite il y a eu les élections régionales et les nombreuses commémorations de ce début d’année… Aujourd’hui, le moment est venu de vous faire enfin connaître l’association « S’ASSOCIER POUR DAX ! » qui a donc mis plus d’une année à éclore !

 

Lors de la création de toute association, il faut d’abord faire une réunion de constitution pour la déclarer officiellement. Le 3 novembre 2015 les statuts étaient donc terminés, vous en trouverez l’objet au bas de ce billet.

 

C’était en effet le 17 juillet 2014, dans un billet intitulé : « Donner d’abord, demander ensuite… », que je vous avais fait part de mon projet. A Dax, nous venions d’avoir de très gros dégâts lors des inondations de janvier 2014. Puis les élections de mars de la même année avaient reconduit Gabriel Bellocq… Sa nouvelle équipe ne comptait toujours pas de chefs d’entreprise, ni de commerçants, ni d’avocats d’affaire... il me semblait particulièrement laborieux pour elle de remonter les finances de la ville avec les mêmes méthodes. D’autant qu’on nous annonçait une baisse générale des dotations de l’Etat.

 

La ville de Dax étant en développement, particulièrement pour son centre-ville, il est temps de lui donner un petit coup de main supplémentaire ! Puisque le « tout politique » a démontré l’incapacité à résoudre tous nos problèmes, il apparaît évident que nous devons nous tourner vers la société civile. Composée de personnes de « la vraie vie » !

 

En ayant un seul et même objectif : nous réunir pour protéger, conserver le patrimoine existant et le développer en utilisant toutes les ressources possibles. Matérielles et intellectuelles. Où qu’elles se trouvent !

 

Il y a bien longtemps en réalité que cette idée de « réunion » nationale, régionale ou plus locale me trottait dans la tête et je me disais que tôt ou tard elle s’imposerait à tous…

 

J’avais particulièrement aimé le slogan de François Bayrou « Un pays uni, rien ne lui résiste » sur ses affiches de campagne, lors de la présidentielle de 2012. Slogan qu’il avait lancé en quelque sorte lors de ses traditionnels vœux(2) aux français.

Ainsi que le titre de son livre « La France solidaire » présentant un programme basé sur la solidarité.

 

Mais c’est en cherchant tout ce qui avait trait aux dons et aux legs sur le Net, que j’ai bondi de joie en découvrant cet article du journal Sud Ouest datant du 27 mars 2013 ! Une habitante de Bordeaux, le Docteur Christiane Larralde, avait réussi à elle toute seule à faire la brillante démonstration de mon projet. Vous ne pouvez pas imaginer quel enthousiasme fut le mien en apprenant qu’à l’exemple de cette dame très attachante (devenue centenaire le 1er avril dernier), tout le monde pouvait donner(3) à sa ville de son vivant(4) !

 

Donc mon idée n’était absolument pas farfelue. Et c’est avec soulagement et une certaine jubilation que je peux vous faire constater que je ne suis ni une illuminée, ni une utopiste…

 

Nous y voilà enfin !

 

Au risque de scandaliser quelques uns d’entre vous, je vais même me permettre de dire que les atrocités que nous venons hélas de vivre -par l’électrochoc qu’il a produit dans nos esprits-, n’a pas abouti à la sidération que nous aurions pu craindre… mais au contraire a provoqué un « sursaut salutaire » ! C’est un vrai constat : la France n’est absolument pas le pays corrompu que certains décrivent.

 

Oui, nous français, nous avons du cœur. Oui nous sommes généreux et solidaires ! Oui nous sommes capables de réagir immédiatement. Et de trouver des solutions utiles à tous.

 

Plus que jamais, notre maxime « Liberté, Égalité, Fraternité » nous l’appliquons dans ces grands moments de rencontres !

 

Et puisque seule la France a su inventer et pratiquer la laïcité religieuse, je suis certaine qu’elle peut également adopter la laïcité politique.

 

La France est le seul pays du monde où toutes les religions peuvent cohabiter en bonne intelligence, non seulement entre elles* mais aussi avec l'athéisme** ou l'agnosticisme***.

 

[ « Chrétiens, juifs, musulmans, acteurs du dialogue œcuménique et interreligieux… Les responsables de toutes les confessions et religions ont exprimé depuis vendredi soir leur sidération devant l’horreur et la barbarie qui ont frappé Paris, mais aussi leur compassion pour les victimes et leurs proches, appelant à la prière, à la solidarité et à l’unité nationale. »

** « L’athéisme est une attitude ou une doctrine qui nie l’existence de quelque dieu ou divinité que ce soit. »

*** « L’agnosticisme ou pensée de l'interrogation est une attitude de pensée considérant la vérité de certaines propositions concernant notamment l'existence de Dieu ou des dieux comme inconnaissable : à la différence des croyants, considérant probable ou certaine l'existence de telles divinités, ou des athées l'estimant improbable ou impossible, les agnostiques refusent de trancher. » ]

 

Et puisque nous, français, avons inventé la vraie laïcité religieuse, pourquoi ne pourrions-nous pas exercer enfin « la laïcité politique » ?! En adoptant le pluralisme. En refusant le seul bipartisme(5) qui nous conduit à nous créer des ennemis là où nous n’avons que des semblables. Seule la laïcité politique nous maintiendra debout : droits et dignes.

 

En fait c'est très simple : notre seul et unique ennemi, c'est « l'extrémisme » ! Extrémisme religieux ou politique.

 

Cependant, dans le pays des Droits de l'Homme, dans cette nation qui a crânement choisi trois vertus comme devises : « Liberté, égalité, fraternité », il faudrait substituer un autre mot à « tolérance » (puisqu'elle génère de l'intolérance...), il faudrait plutôt opter pour le RESPECT.

 

 

En définitive, seule la démocratie la plus pure, la plus transparente, la plus courageuse, pourra nous amener à une attitude équilibrée et c’est cet homme, Alain Chouet(6), grand spécialiste de la lutte antiterroriste, qui à mon avis porte le meilleur regard sur la situation internationale actuelle.

 

En effet, Alain Chouet pose que :

« Le vrai prix, la vraie condition de la démocratie, c’est un minimum de redistribution anonyme, dépersonnalisée, des richesses produites au sein d’une société donnée qui garantisse son autonomie politique à l’individu. Les dictateurs arabes, les Saoud, les Frères musulmans sont viscéralement opposés à cette redistribution anonyme qui les priverait de leurs leviers d’action et de pouvoir. (...) » (++)

 

Regard que nous devrions porter sur toutes choses, au niveau familial, professionnel ou politique. Et donc dans notre ville !

 

Nous venons de vivre la campagne des Régionales. C’est peut-être la plus équitable des élections si on la compare aux législatives. Car elle est soumise à la proportionnelle et permet de représenter de façon un peu plus équilibrée tous les courants politiques. C’est à dire a priori tous les citoyens.

 

A dire vrai, pas tous ! La société civile n’est-elle pas quelque peu oubliée par les politiciens ou les administratifs qui n’ont jamais travaillé dans « la vraie vie » ?

 

Certes nous avons des structures tels que les CCI et les CESER qui permettent de réunir public et privé au niveau départemental ou régional mais au niveau d’une ville ? Qu’avons-nous ? Parfois des comités de quartiers lorsque le maire est loyal et laisse s’exprimer ses administrés. Tel est certainement le cas de François Bayrou à Pau, lui qui reçoit ses administrés chaque vendredi.

 

Mais il faut reconnaître que la majorité des suggestions données par les usagers de la plupart des villes ne sont pas forcément suivies d’effet.

 

C’est cela que nous pouvons améliorer j’en suis convaincue. Je voudrais vous démontrer que les citoyens français peuvent s’affranchir de décisions unilatérales, qui parfois ne conviennent pas à la population toute entière. En prenant eux-mêmes des initiatives et en donnant. De leur temps ou de leur argent.

 

Chacun d’entre nous a bien plus de poids qu’il ne le croit ! A Dax nous allons vous le prouver.

 

- — - — - — -

 

 

Voilà ce que nous proposons au travers de « S’ASSOCIER POUR DAX ! »

 

Objet :

 

Au-delà de toutes sensibilités politiques, l’association « S’ASSOCIER POUR DAX ! » a pour objet de réunir les personnes déterminées à mettre en commun toutes leurs connaissances et leur expérience de vie, afin d’assurer la sauvegarde et le développement du patrimoine de la ville de DAX. Patrimoine naturel, architectural, artistique, culturel, industriel, artisanal et commercial.

 

Pour ce faire, « S’ASSOCIER POUR DAX ! » -prônant la générosité- va permettre de :

- Recueillir, sur un forum dédié, les observations des usagers de la ville de Dax : les habitants (qu’ils y résident, y aient un emploi, une entreprise ou un commerce) comme les visiteurs (qu’ils soient clients, promeneurs, curistes ou touristes).

- Laisser s’exprimer, dans le respect, la transparence et la sérénité, toute nouvelle proposition, qui sera débattue sans aucun jugement arbitraire.

- Faire évaluer par des experts la pertinence et la faisabilité de chaque idée innovante, analysant systématiquement tous les paramètres, qu’ils soient d’ordre social, technique, financier ou juridique.

 

« S’ASSOCIER POUR DAX ! » apporte une attention particulière au regard des jeunes, ainsi qu’à celui des personnes issues de la vie réelle.

 

Sa principale préoccupation est de créer de l’emploi, par l’émergence sur le territoire du Grand Dax de nombreuses entreprises : de services, commerciales, artisanales ou industrielles.

 

Elle veut privilégier les partenariats Public/Privé dans lesquels elle offrira des solutions clefs en main et fera elle-même des donations.

 

Sa spécificité originale -et donc novatrice- est de n’accepter que des dons de particuliers ou d’entreprises et résolument de ne solliciter aucune aide de l’État ou de collectivités territoriales.

 

 

- — - — - — -

 

 

(1) « - Vous-même, êtes-vous habilité à négocier avec les établissements bancaires, les donneurs d’ordre, fournisseurs, créanciers, actionnaires d’une entreprise pour faire émerger une solution globale ?

- Oui, c’est même l’une de mes principales missions. Je me suis récemment déplacé dans l’Indre pour rencontrer un employeur qui se heurtait au refus de financement d’un de ses banquiers. J’ai soumis le problème au directeur régional de la Banque de France lequel, en étroite concertation avec le directeur régional d’OSEO qui a accepté d’apporter la garantie que demandait la banque, a débloqué la situation et permis à cette entreprise de 70 salariés de rebondir. »

 

- — - — - — -

 

(2) « À dire vrai, j'avais prévu des vœux traditionnels, commençant par un bilan de l'année écoulée, puis poursuivant par des perspectives pour l'année qui vient. Mais lorsque j'ai voulu faire le bilan de l'année écoulée, les chiffres et les réalités étaient tellement désastreuses — le chômage, le pouvoir d'achat, le déficit, la dette, les difficultés de chacun — qu'ils m'ont semblé trop sombres et trop noirs.

Je propose que l'on zappe cette première partie et que l'on aille directement à la deuxième. C'est-à-dire, à des vœux réalistes pour l'année qui vient.

Le premier de ces vœux, c'est une certitude : il faut que nous, Français, nous sachions que nous allons nous en sortir. On va s'en sortir. La France va s'en sortir. Et pour s'en sortir, il faut que ce grand pays adopte deux attitudes.

- La première, que nous imposions que l'on dise la vérité aux citoyens. Je dis citoyens, ça veut dire que les citoyens ne sont pas des gogos, qu'ils sont des responsables et qu'il faut les traiter comme tels, leur dire les choses comme elles sont. Et ils prendront les décisions qu'ils doivent prendre.

- Le deuxième de ces choix, c'est qu'il faut dire ce qu'on va faire. C'est-à-dire, choisir vraiment une action, concentrer toutes ses forces sur celle-ci et faire qu'elle aboutisse.

Cette action, pour moi, c'est deux choses au moins :

- D'abord, il faut recommencer à produire en France, parce que c'est ça qui fait les emplois et c'est ça qui fait les richesses du pays. Et aujourd'hui, c'est là nous sommes en crise.

 - La deuxième de ces actions, c'est qu'il faut que nous retrouvions la meilleure éducation du monde, parce que l'éducation c'est ça la vraie justice, c'est ça le vrai ascenseur social et au fond c'est dans l'éducation que l'on trouve les forces du pays.

Tout cela, il nous faudra le faire ensemble. Parce qu'un pays divisé ne peut rien dans cet orage du monde que nous traversons. Mais un pays qui s’unit, rien ne lui résiste.

Voilà mes vœux : dire la vérité, faire ce qu'on va dire et le faire ensemble. C'est à ce prix, pour chacune et chacun d'entre vous, ceux qui sont dans la difficulté et ceux qui au contraire vont rencontrer des moments heureux, que 2012 sera une meilleure année.

Bonne année à toutes et bonne année à tous ! » François Bayrou

 

- — - — - — -

 

(3) « Ce don correspond à un l’aspect philosophique de ma personnalité, explique-t-elle avec conviction. Le but de la vie est d’acquérir de l’expérience pour s’améliorer, se dépasser afin d’atteindre une certaine perfectibilité. On y parvient en faisant preuve de solidarité, de partage. Il y a dans notre société trop d’égoïsme et de chacun pour soi, mon geste de don de crèche à la Ville va dans ce bon sens, dans le service à autrui. Un devoir moral qui m’apporte de la joie, car la générosité nous valorise et nous rend heureux. »

 

- — - — - — -

 

(4) « Lundi 29 juin dernier, Alain Juppé, Olivier Dugrip (recteur de l’Académie de Bordeaux) et un administrateur de la CAF ont inauguré conjointement le Groupe Scolaire Albert le Thomas et la "crèche Docteur Christiane Larralde" également présente.

Cet équipement de la ville de Bordeaux réunit 3 entités distinctes – crèche, école maternelle, école élémentaire – dans un seul ensemble, à l’échelle du quartier et du Stade Lescure auquel sa façade publique se trouve confrontée. »

 

- — - — - — -

 

(5) Extrait du livre de François Bayrou, "De la Vérité en politique", 2013, pages 127/128 :

« Je ne suis pas plus vertueux qu’un autre. Dieu sait. Et je n’ai aucun goût pour tendre l’autre joue en politique.

Mais j’ai la certitude que cette guerre de cent ans entre deux camps irréconciliables a conduit notre pays au fond du trou où nous sommes aujourd’hui, et n’offre à coup sûr aucune chance d’en sortir.

C’est un système qui mène la France à la faiblesse chronique, l’empêche de prendre les décisions courageuses qui s’imposent, puisqu’il faut avant tout terrasser l’adversaire, réduit le débat public à des affrontements systématiques et largement artificiels, largement joués, et le condamne au bout du compte à l’impuissance.

Ce système est responsable, en grande partie, du mensonge généralisé qui a fait du premier pays d’Europe, que nous étions il y a à peine vingt ans, un pays à la traîne, qui écrase ses citoyens sous le chômage et les charges d’emprunt, les empêche de vivre et de conquérir et aveugle les citoyens au lieu de les éclairer.

C’est un système de nullité, qui écarte les responsables les plus lucides au profit des démagogues à courte vue et des cyniques avérés.

Ce système est largement responsable de nos dérives : il faut donc le combattre. Il faut porter le fer dans l’abcès qui nous infecte depuis trente ans » François Bayrou,

 

- — - — - — -

 

(6) « Alain Chouet (né le

Diplômé de l'École des langues orientales (arabe), titulaire d’une maîtrise de droit (Paris II) et d’un diplôme d‘études supérieures de sciences politiques (Paris II).

Il est envoyé comme secrétaire à l'ambassade de France à Beyrouth (1974-1976), puis à Damas (1976-1979).

À Paris, il est nommé chef du bureau de coordination des recherches et opérations anti-terroristes (1980-1985), puis est chargé de mission à l'ambassade de France à Rabat (Maroc).

Il fait une première incursion dans le renseignement comme conseiller technique sur les affaires touchant à l'islam et au terrorisme auprès du directeur du renseignement (1996-1999). Il est nommé chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE en 2000-2001. Il quitte cette institution en 2001.

Il est chercheur associé à l'European Security Intelligence and Strategy Center, chargé de conférence au Diplôme universitaire d'études des menaces criminelles contemporaines, Université de Paris II.

Son nom est cité dans l'affaire Clearstream 2. »

 

- — - — - — -

 

(++) Ajout du 7 février 2016 :

« (…) Dès lors, la laïcité, les systèmes de redistribution anonyme des richesses semblent être des enjeux fondamentaux face à des acteurs étatiques (Arabie saoudite, Qatar…), associatifs (Frères musulmans…) ou mafieux (groupes dans le Nord du Mali) dont Alain Chouet montre la nature historique et sociale, tout en démontant leurs stratégies de communication.

L’ouvrage d’Alain Chouet permet de mieux connaître les questions liées au terrorisme, les pays concernés, leur histoire, leurs cultures. Il donne le point de vue d’un expert du renseignement sur les stratégies politiques et de communication. Il montre comment la communication est le maître mot de ces stratégies et comment les médias de masse se transforment en outils de communication qui permettent d’obtenir des effets politiques bien éloignés de ce que les spécialistes en éthique du journalisme proposent.

Ils deviennent les outils de la haine et de la méfiance généralisée. De quoi faire réfléchir tout citoyen, et les spécialistes des médias et de la communication avant tout. »

Alain CHOUET (entretiens avec Jean Guisnel), "Au cœur des services spéciaux. La menace islamiste : fausses pistes et vrais dangers" Éd. La Découverte, coll. La Découverte Poche/Essais, 2013, 324 pages

 

(+++) Ajout du 22 février 2016 :

Voilà une preuve que des citoyens -fussent-ils aussi  des "paroissiens"- peuvent agir en donnant un peu de leur argent pour leur ville. Des souscriptions à Saint-Paul-lès-Dax ! Bravo, c’est justement ce que nous avons prévu de faire activement dans l’association.

« Dans les années 1970, le vieil orgue de l'église, joué par Pierre Lavielle, organiste titulaire de 1949 à 2014, était vraiment à bout de souffle. La municipalité de l'époque, soucieuse de l'utilisation des deniers publics, n'avait pas souhaité participer à son renouvellement. C'est donc une souscription des paroissiens qui a permis l'achat de l'instrument actuel. Et ce sont toujours les fidèles qui assurent son entretien. »

 

- — - — - — -

 

Françoise Boulanger

Militante du Mouvement Démocrate certes

mais avant tout « au centre de sa ville » !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Boulanger
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr