Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 10:27

« Ce qui se fait là est quelque chose qui donne de l’espoir dans un nouveau monde. »

 

 

Diderot.jpg

 

Denis Diderot (1713-1784)

 

 

Dans un récent billet je vous donnais une des raisons qui expliquait mon adhésion aux idées de François Bayrou.

 

Voici donc la deuxième et je crois bien que c’est la principale à mes yeux. Partager la connaissance est une des composantes* de la fondation de notre société humaine. Sur laquelle vont ensuite se construire les piliers du projet humaniste.

* (La préservation de notre capital environnemental en est une autre, toute aussi essentielle, voilà pourquoi à mon avis l’écologie ne devrait appartenir à aucun Parti…La préoccupation écologique, ce n’est pas une option, c’est obligatoire ! Sinon on pourrait faire un Parti qui ne s’occuperait que du social ou un autre qui ne s’occuperait que de l’argent ou un autre encore que de la religion et tiens pourquoi pas un qui ne s’occuperait que des pêcheurs… Ah bon, ça s’est fait ?!)

 

Partager la connaissance c’est ce qui fait notre dignité d’hommes ou de femmes. C’est ce qui nous rend libres. Et pas assujettis !

 

Tenez, je vous ai retranscrit ci-dessous une petite partie de l’émission de Michel Drucker. François Bayrou en était l’invité tout un dimanche de décembre dernier. Le mieux peut-être c’est de visionner l’extrait qui correspond.

  

Regardez la lumière, l’étincelle dans les yeux du président du MoDem lorsqu’il s’exprime sur ce sujet. L’admiration qu’il éprouve pour Florence Devouard. C’est révélateur de son enthousiasme et de sa sincérité. Il sait détenir ici la clef d’ouverture vers une autre façon de faire de la politique. On sent chez lui l’impatience à le communiquer et le prouver à tous.

   

A mon avis, c’est ce passage-là de l’émission qui est le plus important, celui qui révèle sa personnalité non pas de seul enseignant, non pas de seul philosophe risquant alors de s’isoler dans une théorie utopiste, mais bien du véritable humaniste qu’il est. Celui qui s’inspire d’un Diderot* du Siècle des Lumières et qui ne veut agir que pour l’accession à la connaissance de tous. Bien au-dessus des positions partisanes.

* (Extrait de Wikipédia : Rien en fait ne représente mieux le sens de son travail et son originalité que les premiers mots de ses Pensées sur l'interprétation de la nature en 1753 : « Jeune homme, prends et lis. Si tu peux aller jusqu'à la fin de cet ouvrage, tu ne seras pas incapable d'en entendre un meilleur. Comme je me suis moins proposé de t'instruire que de t'exercer, il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes, pourvu qu'elles emploient toute ton attention. Un plus habile t'apprendra à connaître les forces de la nature; il me suffira de t'avoir fait essayer les tiennes. »)

   

Michel Drucker

- (…) Ce qui est étonnant c’est que les articles peuvent être enrichis par les internautes eux-mêmes  

François Bayrou

Ce qui se fait là est quelque chose qui donne…  

MD

- Une révolution ?  

FB

- Peut-être plus que ça : ...quelque chose qui donne de l’espoir dans un nouveau monde ! Et ce qu’on découvre, quand on fréquente Wikipédia -et des millions de français fréquentent Wikipédia plusieurs fois par jour-…  

MD

- C’est votre cas ?  

FB

- Oui ! …c’est une encyclopédie ; une encyclopédie vous vous souvenez ça veut dire « on fait le tour des connaissances humaines » (ses deux mains dessinent un cercle tel un globe terrestre) et pour la première fois sans doute de l’histoire des hommes, on fait avec Wikipédia le tour des connaissances humaines. Au sens propre du terme. Et c’est intégralement gratuit !  

MD

- Ça veut dire, Florence Devouard, que n’importe qui, non professionnel, qui veut parler d’une personne, peut amener sa contribution à l’enrichissement personnel de l’intéressé, c’est ça ?

(…)  

FD

- On a imaginé, il y a dix ans de cela, faire un projet qui allait apporter la connaissance à tous les êtres humains. Et pour ce faire on avait un certain nombre de limitations. Il y avait la limitation financière ; alors effectivement on est gratuit. Mais il y a aussi la limitation linguistique ; donc quelque chose qui vous est très cher, François, c’est l’aspect linguistique où on a essayé de travailler pas uniquement en anglais et en français : on travaille aujourd’hui dans plus de 270 langues différentes ! L’idée c’est de dire « ce patrimoine que nous sommes en train de construire, c’est la propriété de tout le monde, c’est un bien commun » et les gens peuvent non seulement le lire gratuitement mais peuvent également le partager, le réutiliser, le rediffuser au-delà. On a aujourd’hui à peu près 400 millions de visiteurs uniques tous les mois. Un français sur deux y va au moins une fois par mois.  

FB

- Pour donner l’extraordinaire dimension de cette affaire : Une encyclopédie normale, c’est quelques 15 000 notices, 15 000 articles ; dans Wikipédia, il y a 17 millions d’articles !  

MD

- C’est la fin des encyclopédies classiques, non ?  

FB

- Il y a des créneaux pour tout le monde. Je pense qu’ils auraient préféré que Wikipédia n’existe pas…  

MD

- Les journalistes ne doivent pas voir ça forcément d’un bon œil... Car tous les contributeurs sont des journalistes en puissance, non ?  

FB

- Oui mais c’est un travail d’encyclopédiste, c'est-à-dire qu’on approfondie ce qu’on raconte. Et c’est une extraordinaire nouvelle. Je ne veux pas employer des mots trop importants (là, la caméra montre une mimique de Florence Devouard qui semble prête, elle, à employer des mots « très importants »…) mais ça mérite une extraordinaire nouvelle pour l’humanité. Parce que ça veut dire que la connaissance appartient à tout le monde et qu’elle est gratuite.

 

Si vous souhaitez découvrir un peu plus Florence Devouard, je vous invite à visiter son blog. Vous constaterez que son parcours est très riche.  

J’y ai notamment trouvé un débat** très intéressant sur la place des femmes dans le monde du virtuel, et leur contribution sur Wikipédia.

** (Faites défiler les photos et cliquez sur l’avant dernière pour visionner la vidéo. Au départ c’est Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia, qui s’exprime en anglais mais à partir de 9 mn vous avez tout le débat en français.)

   

En tout cas, c’est un sujet que je complèterai bientôt car je voudrais faire le parallèle avec Google. J’y ai pas mal réfléchi avec l’aide des magnifiques billets d’Hervé Torchet** sur tout ce qui est numérique. En particulier la BNF (Bibliothèque Nationale de France) qui risque justement de perdre son indépendance et d’être « achetée » par… Google ! Ce serait une épouvantable régression de notre liberté. J’y reviendrai.

** (Hervé, en cherchant ton expression "lucre avili" sur Google -je voulais vérifier si ce n'était pas du latin en fait-, je me suis aperçue que tu es le seul à avoir associé ces deux mots ! Le lucre est déjà péjoratif mais l’avoir ainsi avili c'est plus sûr en effet... Et donc, à partir de maintenant, en faisant la même requête sur Google, on verra aussi cette petite réflexion…) 

 

Pour terminer sur ce qui m'a inspiré ce billet, et ce sera ma conclusion de ce jour, voici le commentaire que j'ai fait dernièrement sur le blog de l’Hérétique***.  

*** (Impossible de ne pas vous signaler cependant le record de commentaires qu’a attiré le billet de notre ami César Borgia sur le malheureux attentat de Norvège : 210 à ce jour !… Echanges assez vifs mais argumentés entre quelques commentateurs, spécialistes semble-t-il des questions religieuses. Impressionnant.)

 

- « La campagne du MoDem devrait consister à dire qu'il y a du bon partout et qu'il faut rassembler le meilleur de tous. C'est simple finalement. A ceux qui rétorquent que l'on veut donc manger à tous les râteliers, il suffit de dire que c'est parfaitement faux, puisque l'on veut que chacun profite des connaissances des autres. C'est cette fameuse "intelligence collective". Le MoDem se veut un peu le Wikipédia de la politique. »

 

Et à bientôt !

Françoise Boulanger

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr