Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 08:58

Lors de mon précédent billet, je vous avais annoncé que nous allions travailler tous ensemble. Sur Facebook, un ami m’a aussitôt demandé :

- « Comment ?! » 

« Eh bien c’est simple ! » lui ai-je répondu

Neuvaine 2010 : n° 9

 

 

canard bleu panache

 

La meilleure solution est souvent la plus inattendue* ! Celle qui survient à notre insu, simplement née de l’observation. Alors même que nous cherchions tout autre chose…

* (Voir tout en bas mon commentaire du 23 juillet dernier, sur le billet de FrédéricLN parlant de la « sérendibité »… Sujet pour lequel je me passionne depuis de nombreuses années !)

 

* * * 

Dernièrement, je proposais à un homme d’affaire dacquois de le rencontrer pour lui présenter mon projet innovant de centre-ville. Sa première réaction a été de me mettre une condition :

- « Oui, si tu ne travailles pas avec la mairie ! »

 

Bien sûr, je le savais plutôt de droite mais je ne l’ai contacté que parce que j’admire son sens de l’entreprise, son dynamisme et que j’ai pu apprécier certaines de ses réalisations. Aussi ma réponse à moi a été de lui dire qu’il ne s’agissait pas de faire gagner de l’argent à des élus en particulier -donc pas spécialement au maire- mais de créer de l’emploi pour tous les habitants de notre région*. Personnellement il m’importe peu de connaître leurs préférences politiques, sauf pour mieux appréhender le contexte éventuellement. Mon intention est bel et bien de continuer à contacter absolument tous les investisseurs possibles de Dax : qu’ils le sachent !

* (Par conséquent, les dacquois d’abord, c’est une évidence !)

 

C’est également la réflexion étonnante** d’une conseillère de la CCI de Dax, qui m’a fait réfléchir :

- « Françoise, la politique ou l’entreprise, c’est l’un ou l’autre, il faut choisir ! »

Or, comme je l’ai déjà dit, je ne vois pas pourquoi j’aurais honte de faire l’un et l’autre ensemble si je me montre parfaitement honnête et que je crois à la réciprocité de mes partenaires !

** (Parce que c’est ici laisser carrément sous-entendre que ma municipalité est incapable de rester droite ou que je puisse moi-même faillir. Il m’est naturellement insupportable de l’envisager une seule seconde.)

 

Et puis, c’est en examinant la composition des conseils municipaux des petits villages que je me suis dit qu’ils avaient la meilleure façon de faire. Souvent, c’est faute d’effectifs suffisants, que l’on décide de faire des listes plurielles ; ce que tout le monde nomme « sans étiquette ». Alors même que chacun connaît l’opinion, la sensibilité de l’autre. Et en règle générale cela se passe très bien. Certes les esprits s’échauffent quelque peu et s’affrontent parfois âprement mais on finit toujours par trouver un consensus.

 

Je pense que c’est cela qu’il faut copier. Mais en beaucoup plus simple. Plus clair. En mieux !

Je m’explique.

 

Au lieu de réunir des personnes en prenant soin de cacher*** leur appartenance à tel ou tel Parti, pour soi-disant ménager tout le monde, il faut bien au contraire mettre en avant la sensibilité de chacun, tout en divulguant les qualités et les performances de chaque candidat de la liste. Personne ne doit avoir honte de ses opinions, lorsqu’elles sont modérées ! Si l’on reste sincère, chaque parcours s’explique par une histoire de vie différente ; voilà tout…

*** (Une hypocrisie comme celle-ci met tout le monde mal à l’aise, candidats comme électeurs d’ailleurs…)

 

Et pour une plus grande ville, il faut copier le procédé. C'est-à-dire constituer sans honte des listes plurielles, non pas « faute de mieux » mais « en toute connaissance de cause ». Opter d’emblée pour la réunion d’opposants éventuels. C'est-à-dire, ni plus ni moins, installer l’opposition en interne. Qui sera alors perçue comme une complémentarité enrichissante.

 

Je sais pertinemment que l’idée peut sembler complètement loufoque -étant donné notre propension à refuser tout changement !- mais j’en veux pour preuve la composition des familles, où chacun peut penser différemment mais n’en garde pas moins « un esprit commun » ! Ce qui les unit et les distingue d’autres groupes familiaux. Dans la plupart des familles cohabitent affectueusement hommes et femmes de tous âges ; avec des niveaux d’étude différents, des professions diverses mais dont l’objectif commun est le « bien vivre ensemble ».

 

Même constatation pour la composition des salariés d’une entreprise ou de toute autre collectivité professionnelle. Chacun est différent et préfère donc travailler en bonne entente avec ses collègues quelles que soient leurs particularités.

 

Connaissant le fonctionnement actuel des élections, on peut cependant immédiatement arguer qu’il est impossible de faire une telle proposition. A mon avis, bien au contraire, c’est parfaitement faisable dans le respect des règles !

 

C’est justement lors des dernières municipales que je m’étais fait cette réflexion que le maire de Mont de Marsan, Geneviève Darrieussecq, avait réussi le tour de force de recevoir deux investitures : celle du MoDem et celle de l’UMP !!! La plupart des gens (j’en étais, je le reconnais…) avaient crié au scandale ! L’accusant de traitrise à son propre Parti ; pour attitude déloyale.

C’est vrai si cela a été fait à la dérobée et que l’autre Parti ne soit pas tenu au courant. Mais pas si tout le monde était d’accord !

 

Imaginons, qu’à Dax, pour les prochaines municipales, je veuille constituer une telle liste, de cette manière** : eh bien nous serons plusieurs à demander l’investiture du MoDem, plusieurs personnes de droite pourront avoir l’investiture de l’UMP, d’autre des Verts ou d’Europe Ecologie, d’autres du PS ou du PRG ; il suffira que chaque candidat prouve sa bonne foi par son parcours antérieur et sa volonté de travailler avec tous les autres en les respectant ; il suffira à chacun de recueillir la considération et la confiance de son Parti pour une telle démarche !

** (En réponse à une personne à qui je viens d’en parler, une personne qui m’est chère et qui ne croit cependant pas ce projet réalisable… j’annonce que non seulement je le ferai mais que « je gagnerai » !)

 

Cette liste élargie pourra tout à fait recevoir l’investiture de trois ou quatre Partis ! Gauche, centre, écologie ou droite. J’en suis certaine. Certes, l’évaluation de la valeur et du potentiel des candidats qui la composent sera fort difficile mais elle permettra sans nul doute une première réflexion salutaire au niveau des instances nationales…

 

Ayant enfin le choix entre plusieurs « listes plurielles élargies », je puis vous prédire que les électeurs seront bien plus enclins à voter. Ils seront alors certains de choisir la meilleure équipe. Une équipe s’engageant par avance à travailler avec toutes les sensibilités est forcément une équipe gagnante, puisqu’elle aura rassemblé les meilleurs ! Les plus courageux, les plus opiniâtres, les plus entreprenants et les plus exigeants : voilà ce que j’identifie, moi, comme étant « les meilleurs »… La seule réussite financière personnelle n’étant évidemment pas le critère essentiel.

 

 

En montant « plus haut », c'est-à-dire à l’élection présidentielle, je suis persuadée que le peuple français montrera un véritable engouement pour la politique lorsqu'on lui proposera enfin de « choisir lui-même son gouvernement ». Le gouvernement en entier. Pas seulement le Président de la République !

 

Personnellement je trouve complètement déloyal de ne choisir qu’une seule personne : parce qu’elle peut se tromper ou… nous tromper****. Comment peut-on oser nous demander de faire entièrement confiance à un gouvernement qui nous est inconnu ?! C’est ni plus ni moins nous escroquer d’un chèque en blanc !

**** (Ne me demandez pas d’exemples, vous en avez en tête, je le sais ! Ou juste un seul : si nous avions su pendant la dernière campagne présidentielle qu’Eric Woerth serait le ministre du budget… que nous ayons donc probablement découvert la situation de son épouse « avant » l’élection… et alors que nous exigeons de certains journalistes talentueux, conjoints de personnages politiques en poste, qu'ils suspendent momentanément leur activité… aurions-nous voté pour Nicolas Sarkozy ?!)

 

A l’heure de la télévision et d’Internet, nous sommes enfin tous à égalité devant l’information ! Même un analphabète peut déceler la sincérité ou pas d’un politique. Il devient de plus en plus dur de manipuler tout un peuple ; et c’est tant mieux !

 

Le principe est le même : Il est présenté, aux côtés du candidat à la Présidentielle, une liste de futurs ministres de sensibilités différentes, ayant fait naturellement leurs preuves et connus de tous. En votant pour un président et son « équipe gouvernementale plurielle et connue à l’avance », chaque personne française sera enfin assurée d’avoir au moins un(e) ministre***** en qui elle mettra « son crédit ». Chaque élu apportera enfin le témoignage vivant que l’on peut parfaitement travailler ensemble.

***** (Et à qui elle pourra personnellement demander des comptes !)

 

J’ai le sentiment fort que c’est l’unique solution pour qu’une opposition saine et constructive soit installée d’emblée. Et que plus jamais un président -ou un ministre- ne puisse flouer sans vergogne le peuple français !

 

Convenez avec moi comme c’est simple : il faut considérer une organisation politique ou professionnelle comme une organisation familiale ou amicale. C'est-à-dire « ignorer superbement toute discrimination » !

 

Avec Internet et la mondialisation… nous sommes maintenant dans une « nouvelle société ». Nous n’avons plus de frontières franches et une autre façon de faire de la politique est permise : la véritable transparence est enfin envisageable !

 

Vouloir l’harmonie -en pratiquant une vigilance active et bienveillante- ne serait-ce pas ce que l’on nommait déjà « fraternité » en 1789 ?!!

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

- « (…) C'est la sérendibité qui est importante dans nos relations sociales ! Voilà pourquoi, je crois, il est intéressant de bloguer. Toutes les grandes découvertes sont fortuites : c'est à dire que seule "l'observation opportuniste" vient assembler en un nouvel arrangement miraculeux des points, des idées, qui s'ignoraient et qui se rencontrent par hasard. Tous les échanges entre blogueurs et lecteurs font avancer la réflexion collective de la façon la plus directe qu'il soit : temps et espace confondus. Jamais nous n'avions eu jusque là meilleur accès à l'information, à la connaissance… J'ai la certitude que des blogs naîtra enfin le meilleur consensus national. Vive Internet ! »  

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Philippe, 25/09/2010 00:05



voici ma réponse:


http://lamecaniquedelorange.hautetfort.com/archive/2010/09/24/si-nous-ne-sommes-que-des-ombres-c-est-qu-il-a-du-soleil-que.html


 



FB-40 25/09/2010 00:11



http://lamecaniquedelorange.hautetfort.com/archive/2010/09/24/si-nous-ne-sommes-que-des-ombres-c-est-qu-il-a-du-soleil-que.html


Comme le lien ne fonctionnait pas, je l'ai recopié et activé Philippe, ...



Françoise Boulanger 23/09/2010 00:25



Oui, tu as raison, Philippe, ce terme peut sembler péjoratif et nous serions tentés de conserver le terme anglais pour une fois. C'est vrai que "Shadow cabinet" ça sonne bien finalement mais
comme certains font des jeux de mots également avec le mot "ombre"... on trouvera de toute façon toujours à redire.


Alors je crois que la solution est de devancer tout le monde et de faire comme Yann Wehrling l'écolo du MoDem -ainsi que notre porte-parole !- qui a carrément mis un petit fantôme
orange sur Facebook ! C'est excellent, je te mets le lien :


http://www.facebook.com/?ref=home#!/photo.php?pid=6666327&id=676519327&ref=fbx_album


Autant dire tout de suite toutes les bonnes blagues, car plus on pratique l'autodérision, plus on coupe l'herbe sous les pieds des rieurs. Justement une amie m'en a envoyées quelques unes,
relevées sur le Nouvel Obs 


- " Dotation de vêtements : fournir un drap blanc à chaque modemois pour le reconnaître dans la rue ! Equipement normal de tout fantôme qui se respecte... "


- " Un gouvernement fantôme pour un Parti fantôme quoi de plus normal ?! D'autant plus que Bayrou espère bien un jour être un revenant... "


- " Ici l'ombre ! Les français parlent aux français ! "


Pas mal, non ?!


Je suis sûre que tu te feras fort d'en trouver d'autres encore plus percutantes.


 


Quant à moi j'ai trouvé quelques citations parlant de "l'ombre" et en particulier celle-ci, qui me plait bien et que l'on pourra je l'espère bientôt appliquer à François Bayrou grâce à
son Shadow Cabinet :


" Le génie est comme le diamant : il brille dans l'ombre ! "


Xavier Forneret, écrivain humoristique du 19 ème siècle



philippe, 22/09/2010 19:54



L'initiative permettra d'être,  peut-être, plus présent dans les médias. Par contre il serait opportun d'éviter le terme de "Fantôme".


  


Fantôme ça rime avec fantoche....fantaisiste ou fanfaron.... Un blague cours déjà: "Bayrou et tellement dans la tombe qu'il s'est
doté d'un cabinet Fantôme..".


 


Ca ne fait pas progresser la crédibilité. Il faut communiquer autrement



Françoise Boulanger 21/09/2010 21:02



Pascale, essaye d'agir au mieux dans ta ville. Plein de courage.



Pascale 21/09/2010 20:20



Aucun souci pour le moral : je m'amuse beaucoup !


Mais je m'aperçois qu'il faudrait peut-être que je raconte ce qui se passe au MoDem Loire... C'est une véritable catastrophe ! Il n'y a plus de militants dans le Roannais ni dans la Plaine du
Forez, ceux du Gier sont partis eux aussi. Les Jeunes Démo se résument à 3 + Aurélie, leur (épatante) présidente. Le MoDem Stéphanois a perdu 80% de ses militants et les Stéphanois ne
veulent plus voter pour Gilles qui est désormais contraint à conclure des alliances pour décrocher un mandat (celui de conseiller général fait suite à un accord conclu avec l'UMP 42 qui réclame
aujourd'hui son dû). Bref, tout le monde rigole.


Bises Françoise !



Françoise Boulanger 21/09/2010 18:24



Mais non, Pascale !


Tout le travail effectué lors des commissions va justement servir. C'est évident qu'il fallait travailler les thèmes comme dans le fonctionnement gouvernemental. C'est ni plus ni moins une
simulation que nous allons faire. Un contrepouvoir de propositions claires qui auront le temps ainsi d'être appropriées au fur et à mesure des débats. C'est à cela que sert une simulation
: c'est un apprentissage avec l'essai de solutions qui nécessite forcément des ajustements continus, des rectifications incessantes.


Fonctionnement que tu ne peux pas faire lorsque tu es aux commandes réelles. Sinon c'est... le "crash" !


C'est vraiment la meilleure chose à faire et je pense que sur ce coup, Pascale, tu te trompes quelque peu.


Encore une fois je ne connais pas la situation exacte de ton département mais cela me semble plutôt dur pour Gilles de mettre sur lui seul la faute de mauvais résultats ou de départs.
Tout sur une seule personne ?!! La communication a peut-être été défaillante et souvent c'est une question d'interprétation des intentions des uns et des autres... Le gros problème
encore ici, c'est le décalage entre tous les militants. Certains sont formés, d'autres pas du tout. Et certains sont informés et d'autres... pas du tout.


C'est plutôt cela qu'il nous faudrait améliorer de toute urgence.


Bises Pascale, en te souhaitant un meilleur moral.



Pascale 21/09/2010 17:44



Ce  shadow cabinet est d'un grotesque ! Qu'ont-ils fait du travail de tous ces militants qui rédigèrent d'inombrables contributions ?


Je n'ai pas envie de m'exprimer sur GA. Gilles a fait le vide autour de lui. Le MoDem Loire n'est plus que l'ombre de lui-même.


Bon courage ma Françoise. Vous allez vers des temps difficiles !


Plein de bises.



Françoise Boulanger 21/09/2010 01:07



Pour une raison qui appartient à Over Blog, il manquait la fin de la liste...   La voici :


Outre-mer, coopération et francophonie : Abdoulatifou Aly, député de Mayotte


Politique de la Ville, rénovation urbaine, logement : Rodolphe Thomas, conseiller général de Calvados, maire d'Hérouville-Saint-Clair


Relations sociales, travail, retraites : Jean-Marie Vanlerenberghe, sénateur du Pas-de-Calais, maire d'Arras


Santé : Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan, conseillère régionale d'Aquitaine


Solidarités (innovation sociale, solidarité intergénérationnelle) : Véronique Fayet, adjointe au maire de Bordeaux


Université, recherche, innovation : Denis Badré, sénateur des Hauts-de-Seine, maire de Ville d'Avray


 



Françoise Boulanger 21/09/2010 00:44



Venant seulement de découvrir le projet de François Bayrou de faire une simulation en quelque sorte du prochain gouvernement, je suis vraiment très heureuse de mettre ici la composition de
cette liste !


Pascale c'est tout particulièrement à toi que je m'adresse. Quelle bonne surprise de constater que nous n'avions donc pas à craindre un départ de Gilles... Puis-je te dire
"je le savais bien" sans que tu te fâches ?!






La composition du «Shadow Cabinet» de François Bayrou :


 


 


Affaires étrangères, gouvernance internationale : Marielle de Sarnez, députée
européenne


Agriculture : Marc Fesneau, maire de Marchenoir, président de la Communauté de Communes de Beauce et
Forêt


Budget, comptes publics, lutte contre les déficits : Jean-Jacques Jegou, sénateur du
Val-de-Marne, vice-président de la Commission des finances du Sénat, maire du Plessis-Trévise


Commerce, artisanat, tpe :
Gilles Artigues, conseiller général de la Loire, conseiller municipal de
Saint-Etienne


Culture, société, jeunesse, sports : Jean-Luc Bennahmias, député
européen


Décentralisation, sécurité :
Olivier Henno, conseiller général du Nord, maire de Saint-André, vice-président de
la Communauté urbaine de Lille


Défense : Bernard Lehideux, ancien député européen


Ecologie, développement durable, porte-parole du MoDem : Yann Wehrling


Économie, emploi, économie solidaire : Robert Rochefort, député
européen


Education : Jacqueline Gourault, sénateur du Loir-et-Cher, maire de la Chaussée-Saint-Victor


Egalité des territoires, identités locales, services publics : Jean Lassalle, député des Pyrénées
atlantiques, maire de Lourdios-Ichère


Energie : Anne Laperrouze, conseillère générale du Tarn, maire de Puylaurens


Europe : Sylvie Goulard, députée européenne


Intégration, égalité des chances, lutte contre les discriminations : Fadila Mehal, présidente fondatrice
des Mariannes de la diversité


Libertés publiques, justice : Nathalie Griesbeck, députée
européenne


Littoral, mer : Bruno Joncour, maire de Saint-Brieuc





Françoise Boulanger 19/09/2010 00:08



Et oh, Philippe, ne m'enterre pas si vite ! Heu, "cruel souvenir", quand même...


Non, non, je ne fais pas de la théorie, je fais justement de la pratique. La pratique du quotidien.


Tu verras que c'est parfaitement possible !



philippe, 18/09/2010 13:27



 


Françoise,


 


L'Homme est un être qui théorise sans arrêt, ça lui plait d'imaginer et d'extrapoler, simplement la dure réalité des faits se fait rappeler toujours à son bon, cruel, et douloureux, souvenir...


 



Françoise Boulanger 16/09/2010 08:20



Entièrement d'accord avec toi, cher JF, si le fonctionnement actuel perdure. Parce que la confiance et la transparence n'y sont pas de mise.


 


Mais plus du tout si les agissements sont complètement modifiés.


Si, comme je le sens vital, l'opposition est installée dans une organisation publique "a priori" (et non plus a posteriori, ce qui est le système actuel) la surveillance mutuelle
permettra des échanges public/privé sains et perçus comme sereins. Les arnaques ne seront plus jamais possibles et l'aspiration à l'administration municipale ne sera plus l'objet de combats
sans merci.


Cette façon de gérer est ici très simple à installer. Ce n'est qu'une question de volonté collective.


Dans un prochain billet, j'expliquerai point par point comment j'ai l'intention de procéder pour ma part. Je l'ai déjà pas mal développé mais pas en détail c'est vrai.


Bises JF !



JF le démocrate 15/09/2010 23:21



Bonsoir Françoise,


Je serais tenté de dire la même chose que ta conseillère de la CCI ou que Philippe: entreprenariat et politique, on ne mélange pas! Ou alors, c'est le risque de conflit d'intérêt permanent, et
même si l'on est de bonne foi, le risque de se voir constamment accuser de conflit d'intérêt!


L'entreprenariat, le travail en général, se doit d'être totalement apolitique. Tout comme la politique doit être totalement déconnectée de tout intérêt privé. C'est le B-A-BA. Même quand on est
sincère, on ne peut pas mélanger les deux... Trop de risques... Pourquoi? Parce que si la politique est un monde très dur, le travail l'est tout autant, et forcément les peaux de bananes sont
placées un peu partout.


Bises.



Françoise Boulanger 10/09/2010 20:47



Il se peut Philippe, que François Bayrou ne soit pas assez disponible pour tous les militants, je l'ai déjà constaté moi aussi...


Mais je l'ai vu également, pas plus tard qu'au dernier pique-nique orange du lac d'Orthez, tenir à saluer un par un tous les participants, allant de tables en tables. Nous étions
pourtant plusieurs centaines. J'ai même pu discuter quelques minutes avec lui. Il m'a d'ailleurs saluée à son départ ce que j'ai apprécié : il était simplement moins pressé par le
temps et les obligations.


C'est vrai qu'il n'est pas aussi parfait que nous, très exigeants, nous voudrions qu'il le soit... mais reconnais que son projet de société est le meilleur de tous.


Oui, chacun agit à sa manière et pour le mieux.



philippe, 10/09/2010 20:01




Il faut respecter les choix de chacun.


De toute façon ce qui compte c’est que les valeurs humanistes soient défendues. Chacun à sa façon, où il sent qu’il peut le faire pour le mieux.






Si le Modem s’effrite, il ne faut surtout pas accuser les militants. Eux, ils ont donné bien plus que de raison à des sourds, malentendants, et aveugles par dessus le marché.






Je me souviendrai toujours du dédain de Bayrou venant en Alsace pour les régionales et oubliant de venir saluer les militants comme il se doit, préférant passer son temps avec des chefs
d’entreprises et s’éclipsant au plus vite comme un voleur...






Depuis ce jours, j’ai tout compris de Bayrou… Alors j’attends des jours meilleurs dans mon coin...






Françoise Boulanger 10/09/2010 16:49



Merci de ta dernière réponse, Pascale et je te souhaite tout le courage possible pour suivre ta route.


Dommage que le MoDem 42 n'ait pas su apprécier tes capacités en tout cas. Oui vraiment dommage ce genre de gâchis de potentiel.


Je te fais de très grosses bises en attendant les faits futurs ausi bien chez toi que chez moi ou dans toute la France.


Pour ma part je garde l'espoir d'un rassemblement courageux des compétences avant tout. 


Quelles que soient les sensibilités de départ de chacun.



Pascale 10/09/2010 14:37



"des intentions que nous ignorons encore ?" A présent, peu m'importe, Françoise. Ce truc que nous avions appelé "MoDem" ne fonctionne pas en local où c'est le grand n'importe quoi qui règne. Si
je devais reprocher quelque chose à FB, c'est bien cela ! Il n'a pas su diriger le MoDem qui aurait pu le porter à l'Elysée.


L'on m'a dit certaines choses sur GA. J'ignore si c'est vrai mais il se murmure dans la Loire que son départ serait imminent pour le Parti Radical. Bien entendu, seuls les faits parleront.


Bises et à bientôt !



Françoise Boulanger 10/09/2010 14:04



Une petite précision, chère Pascale : me référant à son parcours politique, je pense que Jean-Louis Borloo est capable justement de revenir
vers le centre en entraînant avec lui ceux qui ont cette même volonté. Il a quand même été directeur de campagne de François Bayrou en 2002 !


 


Un extrait de Wikipédia...


Fonctions au sein de partis politiques - En 1991, Génération Écologie est
officiellement créée. Les membres fondateurs de ce parti politique de protection de l'environnement et de l'écologie sont, entre autres, Brice Lalonde, Haroun Tazieff, Jean-Louis Borloo, Noël
Mamère, Patrice Hernu, Jean-Michel Belorgey et Yves Pietrasanta.


 - Délégué général de la Nouvelle UDF (1999-2001)


 - Porte-parole de la Nouvelle UDF (2001-2002)


 - En janvier 2001, il est alors l'un des principaux soutiens de
François Bayrou dont il devient le directeur de campagne pour l'élection présidentielle de 2002


 - En 2002, il quitte l'UDF pour l'UMP nouvellement
créée.


 - En décembre 2005, il est élu co-président du Parti radical aux
côtés d'André Rossinot.


- En novembre 2007, il est élu président du Parti radical.


- En janvier 2009, il devient vice-président du conseil national de l'UMP.


 


Il est certain qu'un fait me gêne énormément -et là c'est viscéralement incompatible avec les convictions de François Bayrou !- c'est qu'il
soit non seulement l'ami de Bernard Tapie, mais aussi son avocat d'affaire. Et l’on connaît la désapprobation totale de FB sur cette affaire. Surtout depuis le prétendu "gain" de 210 millions
d’euros qu’il va toucher… C’est tout simplement indécent.


 


Nous allons donc très vite pouvoir vérifier si JL Borloo privilégie l'argent sur la valeur des "personnes" elles-mêmes ! Par conséquent les
intentions réelles des uns et... des autres par la suite.



Françoise Boulanger 10/09/2010 11:30



Ta réponse me peine, Pascale. Parce que si JL Borloo veut offrir le centre à Sarko plutôt que de se désolidariser de ce gouvernement pas vraiment chouette, cela signifierait que Gilles
Artigues en s'allégeant à l'UMP quitterait le MoDem !


Nous perdrions alors deux personnes de valeur : lui et toi.


Bon courage pour ta démarche.


J'attends les mois qui vont suivre pour être certaine de ce que tu dis. Il y a peut-être des intentions que nous ignorons encore ?!



Pascale 10/09/2010 11:13



J'oubliais ! Rire... Borloo tentera par tous les moyens de torpiller le MoDem. Son but est celui de capter les voix centristes pour les offrir à Sarko. Voilà aussi pourquoi je m'en vais. Beurk !



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr