Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 16:25

« L’opposition, c’est la vie. »

Honoré de Balzac


Neuvaine n° 7 bis





Meeting JL et GD 25 02 10 bis
 

La semaine qui vient de se passer comptera beaucoup pour moi. Je viens de vivre deux journées particulièrement marquantes. Tout d’abord la venue de Jean Lassalle à Dax le 25 février aux Halles ; pour une réunion publique. Puis un samedi de militantisme pas tout à fait comme les autres sur le marché de Dax...

 

De nouveau, j’ai pu me rendre compte comme Jean Lassalle est étonnant.

Avec le naturel qu’on lui connaît, l’accent caractérisé qui est le sien, et pour peu qu’il mette son béret, la tentation est grande de réduire cet homme à un simple berger des Pyrénées ; descendu de ses montagnes natales, tout juste bon à rassembler les quelques moutons de Panurge que nous serions nous, les démocrates du MoDem

 

Eh bien je voudrais vous dire que tout ceci est faux ! D’une part, les centristes ne pensent pas tous la même chose, sinon je ne serais pas là à vous parler parfois d’opposition en interne, n’est-ce pas. D’autre part, Jean Lassalle possède un charisme, que je n’ai vu nulle part ailleurs. Une élégance, peut-être due à sa silhouette longiligne et son maintien très droit. Mais aussi et surtout à un talent d’orateur absolument indiscutable !

 

Epoustouflée et même émerveillée par la performance de son discours, je ne peux que m’incliner avec respect devant tant de savoir-faire. Un savoir-manier les mots, qui n’a cependant éveillé en moi aucun arrière-goût d’une quelconque manipulation. A aucun moment je n’ai eu l’impression de m’être fait abuser par des mots habilement outranciers ou une expression plus ou moins benoite.

 

Ayant filmé son discours du début à la fin (plus d’une heure ininterrompue, sans boire la moindre gorgée d’eau…), j’ai pu constater en le suivant dans ses déplacements tournés vers tous, comme l’attention aux autres de Jean Lassalle est bien réelle. Il n’a pas manqué de s’adresser d’abord à toutes les personnalités présentes, sans en omettre une seule : celles de sa liste avant tout, Geneviève Darrieussecq, Eric Darrière les numéros un et deux ! Les autres membres présents et parmi eux Philippe Mouhel, le président des jeunes démocrates landais et 4ème sur la liste landaise. Puis celles qui avaient déjà œuvré à Dax comme Henri Lalanne, ancien député des Landes ou Alain Pécastaing, tête de liste lors des dernières municipales de Dax. Et comme a fait malicieusement remarquer Jean Lassalle à ce dernier : « Rater de deux points la magistrature dacquoise… c’est ballot ! ». Se retournant vers Geneviève Darrieussecq, il n’a cependant pas manqué de rajouter, pratiquant l’autodérision : « J’espère que cela ne nous arrivera pas à nous… ».

 

Et c’est bien cela que j’aime tout particulièrement chez cet homme. Sa capacité à distiller des messages forts ; comme celui de ne pas se prendre trop au sérieux, de ne montrer aucune fatuité, tout en n’hésitant pas à brandir une réelle ambition. Ambition qui est unique : celle de réunir, rassembler tout le monde.

 

Voyez comme il est direct : il ne veut que gagner ! Il ne doute pas qu’il va gagner. Il en est certain ; et nous sortons d’une telle démonstration avec beaucoup d’espoir, je puis vous l’assurer !

 

La grande force de Jean Lassalle, sa recette gagnante, est toute simple : un mélange de bons sens, de lucidité, de pragmatisme et de rêve tout à la fois, et puis aussi de courage, de l’authenticité. Il ne fait aucune promesse irréalisable. Voilà le secret je pense ! Car avant de proposer « des jeux olympiques d’hiver » dans nos Pyrénées, vous pensez bien qu’il a largement préparé le terrain : les partenaires espagnols sont déjà sur la ligne de départ. Ou préparer « une exposition universelle », c’est tout aussi évident : la mairie de Bordeaux sera bien évidemment associée à ce projet d’une ampleur telle, qu’elle nécessitera la mobilisation de tous les acteurs concernés. Les retombées économiques, de développement durable pour toute une région, et bien au-delà, seront considérables.

 

Jean Lassalle a tout calculé. Il a regardé loin en arrière, s’est servi de l’expérience passée et se projette loin dans l’avenir. Mais il n’oublie pas le présent. Ses propositions sont claires, les chiffres aussi. Le programme est là. Simple et logique. Tout d’abord écouter tout le monde : dans les campagnes et dans les villes. Passer à l’action après avoir identifié et mesuré toutes les attentes. Pas avant. Il n’est pas question de tolérer la moindre guerre fratricide !

 

Après cette soirée, je me suis demandée comment faisait Jean Lassalle pour parvenir à mobiliser et convaincre tant de personnes autour de lui… Je crois avoir trouvé !  

Mais avant de vous faire part de mon analyse, laissez-moi vous raconter la deuxième journée de cette semaine.

 

 

En fin de matinée samedi, je me suis retrouvée au marché de Dax pour y tracter. Sous la pluie une nouvelle fois… Et une nouvelle fois, j’y ai rencontré des personnes de l’opposition, puis les miens. Ceux du centre.

 

Je vais vous parler en particulier de la rencontre avec Bertrand Defos Du Rau*, en 3ème position sur la liste UMP des Landes. Celui qui se trouve sur la photo ci-dessous. J’ai hésité à la publier mais vous allez comprendre. Sur cette photo, vous nous voyez échanger nos tracts respectifs. Bien que nous n’ayons pas vraiment les mêmes convictions de base -tout comme je vous l’ai montré sur les photos prises il y a quinze jours- nous sommes tous capables de dialoguer, d’échanger ne serait-ce que des formules de politesse ou des propos tout à fait aimables et policés. Il ne s’agit pas de « convertir » le mécréant, le païen ou le dissident que serait celui qui ne pense pas comme nous. Il s’agit de nous enrichir de la discussion mutuelle.  Car, toutes nos convictions personnelles ne sont nées que de notre propre vécu, dans la société à laquelle nous appartenons.

 * (Il se trouve aussi que mon grand-père, Marcel Boulanger et le sien, Joseph Defos Du Rau, le député, étaient amis intimes et avaient fondé ensemble en 1925 un Parti politique : le Parti des Républicains Démocrates Sociaux des Landes, affilié au Parti Démocrate Populaire… Ils siégeaient tous deux au conseil municipal de Dax.)


F-Boulanger-et-B-Defos-Du-Rau-bis.jpg 

 

En mettant donc une nouvelle fois une photo de l’opposition sur mon blog, je voudrais que vous compreniez que je ne trahis pas mon propre Parti ! Bien au contraire, je veux vous démontrer que le MoDem souhaite discuter, dialoguer en toute confiance avec les uns et les autres. Avec respect.

 

C'est-à-dire montrer qu’il y a forcément du bon dans chaque programme et nécessairement des enseignements réciproques.

 

Même si le nôtre est bien entendu le meilleur** !!!

Vous me direz que tous les Partis politiques sont peut-être dans la même optique... Oui, mais eux ne le disent peut-être pas ! 

 ** (J’ai lu chez Le Scriptorium, qui est l’un de mes blogs préférés, une réflexion d’une ancienne militante MoDem ou tout au moins une déçue du fonctionnement interne actuel. Elle y disait entre autre que "le MoDem est bien prétentieux." Je crois qu’elle a quelque part raison ! La particularité du Mouvement Démocrate est de vouloir le meilleur de tout. Le meilleur des hommes, le meilleur des choses. Et par conséquent, comme président… le meilleur des politiques !)

   

Alors, j’en viens à ma conclusion, celle qui explique beaucoup de choses. Vous verrez alors l’homme qu’est Jean Lassalle sous un nouveau jour. J’en suis quasi certaine !

 

C'est un grand sportif. Lui-même ancien rugbyman, l’un de ses enfants, Thibault Lassalle, fait partie de l’équipe de rugby d’Agen. Jean ne s’en vante pas et c’est tout à son honneur mais maintenant vous savez ce que le sport représente pour lui. A l’intérieur même de sa famille.

 

Ce qu’il aime, c’est le combat loyal et franc avant tout. Mais j’ai aussi compris que ce qui l’habite véritablement c’est sa rage de vaincre !

- « J’ai de l’or rouge dans les veines !!! » ose-t-il dire de façon imagée en parlant de sa santé. A toute épreuve. Sérieusement, je le crois. Comment pourrait-il en être autrement ?! Comment un homme peut-il raisonnablement survivre à 39 jours de jeûne ? C’est de la véritable folie !!! Non, c’est un tempérament gagnant !

 

Voilà pourquoi, Jean est tellement fier d’avoir sur ses listes régionales un Marouane Chamakh ou un François Gelez.

   

Je suis donc persuadée que Jean Lassalle considère la façon de faire de la politique, tel un entraineur d’une équipe sportive de haut niveau !

Quels procédés va-t-il employer ? Tout simplement ceux de rechercher les meilleurs joueurs ! Les meilleurs dans chaque discipline, chaque ligne, chaque poste. Il a pour eux les plus hautes ambitions. Sélectionnant soigneusement les mots les plus stimulants. Leur donnant, leur transmettant, sa propre confiance.

 

Ses joueurs, Jean Lassalle les aime ! Il le leur montre et surtout il le leur dit sans fausse pudeur ! Pour les rassurer et pour obtenir d’eux le meilleur de leurs tripes. Il les a captés de partout, dans les classes sociales, dans les lieux d’habitation, dans les professions. De partout, il veut rassembler !

 

Cet homme hors du commun est capable d’écouter, d’observer et de ne mettre en avant que le bon côté des gens. Il voit certes les failles mais il ne veut pas les dénoncer. Il pense que cela n’en vaut pas la peine.

 

Et s’il avait tout bonnement raison ?! Si la politique du MoDem, était essentiellement de rassembler le plus de gens possible sur un projet humaniste ? Quelles que soient leurs sensibilités politiques, du moment qu’elles sont modérées. Car réunir sur un projet humaniste, c’est vouloir une société plus juste !!!

 

Pour terminer, je vous mets une photo qui me semble symbolique. J’en étais toute émue lorsque je l’ai prise. Parce que je ne vous ai pas encore dit où j’avais rejoint samedi en fin de matinée l’équipe d’Eric Darrière, le second de notre liste landaise... C’était dans un café, la Guitoune (un peu de pub ne fait pas de mal !) un café des Halles de Dax.

 
La-Guitoune-27-02-10.jpg
A mon grand étonnement -mais la surprise a été fort agréable- j’ai pu constater que toute l’équipe du maire de Dax, Gabriel Bellocq, y était déjà installée et qu’Eric Darrière avait rassemblé des tables pour son équipe à lui, tout à côté ! Ce qui fait que, sur cette photo, vous apercevez bien au fond le maire, entouré des siens ; mais qu’à gauche de la photo, vous voyez également Eric entouré lui aussi d’autant de ses supporters. On ne les voit pas sur le cliché car je n’avais pas assez de recul, mais je peux vous garantir qu’ils étaient, que nous étions, très nombreux. Vous constatez donc que des concurrents électoraux sont à la fois dos à dos et cependant… côte à côte ! Chacun ayant pu échanger salutations cordiales et conversations croisées tout en s’installant.

 

Ce jour était aussi le dernier du festival de musique celtique de Dax, Festi-Celtique et nous avons eu droit à une véritable aubade offerte en particulier par le directeur du Conservatoire de musique de Dax, Vincent Caup, et l’un de ses professeurs de violon, Olivier Parrot.

 
Sans parler des discussions enflammées entre certains et certaines d’entre nous, dont je ne vous dévoilerai pas la teneur exacte. Connaissant mes prises de position, vous pouvez aisément les imaginer.

 

De sacrés moments, je vous le dis !

 

Alors pour définitivement conclure ce billet, je ne prétendrais pas détenir à moi toute seule la vérité, évidemment. Ni vous faire croire que ma vision serait la meilleure. Je m’interroge seulement sur les combats artificiels que nous nous efforçons souvent d’entamer en période électorale, sans même en déceler la cause initiale. Moi qui nous voudrais « tous amis, plutôt qu’ennemis sans raison légitime ».

 

Peut-être suis-je perçue comme une « allumée » par certains de mes lecteurs ou certains de ma ville.  Tiens, pas plus tard qu’hier soir encore, quelqu’un a usé de ce mot à mon égard ! Je lui fais ici un petit clin d’œil facétieux.

 

Tout cela est un risque bien calculé, n’ayez crainte, que j’assume en m’exprimant sur mon blog sans détour. Laissez-moi donc vous citer un adepte de Platon et de Kant, le philosophe Arthur Schopenhauer :  

 

- « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »

 

Pour nous enrichir mutuellement, unissons plutôt nos différences… Vive l’opposition !

   

A très bientôt !

Françoise Boulanger   

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Amexour 07/03/2010 12:03


Vive le libre arbitre...amitié


Françoise Boulanger 06/03/2010 01:47


Un grand merci Philippe de ta visite. Oui, nous avons une chance inouïe d'avoir un homme comme Jean Lassalle pour nous représenter en Aquitaine. C'est sûr que toute l'équipe a fait un énorme
travail de préparation. Comme toi j'étais ravie de cette nouvelle rencontre. Vivement le 14 au soir !


philippe 05/03/2010 13:34


bonjour, c vrai que nous avons une tete de liste regionale remarquable et je peux témoigné que cet homme est vrai pour avoir passé une journée de campagne a ses cotés. Et hier soir encore à mont de
marsan quelle forme..et je dois dire aussi que je suis trés fier de nos tetes de liste départementale à commencer par Mme Darrieussecq une vrai femme de térrain qui a concu notre programme et ce
merveilleux JJ Lasserre qui on le voit bien un vrai homme d'action et pas seulement un orateur extraordinaire...tout ca pour dire qu'il nous reste 10 jours pour convaincre que nous avons La bonne
équipe avec Le bon programme pour faire de notre merveilleuse région un térritoire leader !!! le 14 tous avec FORCES AQUITAINE !!!


Françoise Boulanger 03/03/2010 22:20



C'est vrai que je ne connais qu'un seul Philippe avec une virgule ! ;-)

Tiens j'ai trouvé un site marrant sur la ponctuation...
http://www.la-ponctuation.com/virgule.html



Philippe, 03/03/2010 19:24


Non pas 14, 13. Moi c'est Philippe, (avec une virgule). Donc la première citation "Philippe?" n'est pas pour moi...


Françoise Boulanger 02/03/2010 04:00


Ah bon, Philippe ?! 13 fois ? C'est que cet homme, Philippe, est vraiment hors du commun, Philippe, il faudrait vraiment que tu le rencontres pour te rendre justement compte, Philippe,
que Jean Lassalle est comme un ami, Philippe, et que c'est effectivement, Philippe, plus que de l'admiration que j'éprouve, Philippe, pour lui ! C'est carrément, Philippe, de l'affection. Telle que
j'éprouve pour toi, grand dadais de Philippe. Bien fait, Philippe, tu ne seras cité que 10 fois, Philippe, euh maintenant 11 fois, Philippe et si tu veux, Philippe, je peux continuer encore
pour que tu sois, cité, Philippe, toi aussi 13 fois ! Ah mince 14 !!! Trop tard ;-)

Grosses bises à François lorsque tu le verras encore !


Françoise Boulanger 02/03/2010 03:46


Merci de ta visite, Isabelle. Tu es toujours d'un grand soutien et en cette période électorale cela fait du bien.
Face aux autres propositions, forcément nous pouvons douter mais les échanges de programme et surtout de conversations peuvent être vraiment profitables.
Sincèrement, dans les grandes lignes, les préoccupations sont souvent les mêmes. Par contre les moyens sont différents.
Jean Lassalle et son équipe proposent de dégager par exemple immédiatement de l'argent frais pour les jeunes, argent pris sur la communication qui sera moins "rutilante". Le simple fait de ne pas
choisir un format de magazine luxueux peut faire toute la différence...
Plein de bonnes idées dans ce programme.
Grosses bises Isabelle


Philippe, 01/03/2010 23:12



"Lassalle" cité 13 fois...ça fait de toi une vraie fan. T'as pas honte à ton age de jouer les ados ...
:-)

Bon moi, si je cite une fois Bayrou tout les 3 billets c'est déjà très très bien...


Méfions nous de l'admiration. C'est réservé à la famille et aux proches. Pour la politique c'est pas ça qu'il faut. C'est bon pour personne. C'est mauvais pour tous.

Je suis par exemple très sévère avec Bayrou, qui lorsqu'il vient à Strasbourg pour rencontrer les militants, rencontre surtout les journalistes et les gros bonnets...que dalle pour les militants,
pas même un discours, pas même des têtes à têtes, des tours de tables, juste une poignée de main robotisée en guise de salut papale puis il fuit, il s'échappe.... le plus vite possible, laissant
la salle (pas Lasalle..) plantée....


Jamais d'admiration, toujours de la critique positive. La prochaine fois que je vois Bayrou, il se rappellera de moi...








luciolebrune 01/03/2010 20:55


Bravo pour cet article qui nous fait voir les choses de l'intérieur et en détail.
Et qui les explique bien.
Je partage.


Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr