Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 11:08

ou

« Comment réaliser un projet chimérique avec une approche différente des faits »

 

 

 


Il y a quelques jours j'avais enlevé cet article, aussitôt écrit, afin de le remanier un peu plus. Des évènements personnels m'avaient en effet envahie de terribles doutes sur une quelconque aptitude à l'analyse. Après une introspection probablement salutaire, je vous le restitue quelque peu modifié. Je crois avoir été beaucoup trop catégorique.

Je retire donc l'offense que j’avais osé vous faire, en prétendant que nous étions tous « stupides et puérils » !

 

Pourquoi retirer ces mots qui n’étaient peut-être... pas si faux ?!

Je suis persuadée en fait que personne n’est tout à fait responsable de son comportement, quel qu’il soit, puisque chacun d’entre nous agit en fonction de son capital génétique certes mais aussi de son vécu, c'est-à-dire de son histoire de vie, selon les influences des uns et des autres.

L’injure n’est donc pas de mise.

 

Comme c’est ce qu’a dit Albert Einstein lui-même, je me garderais bien de le contredire !

« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l'homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure mais aussi d'après une nécessité intérieure. »

Albert Einstein (1879-1955)

 

Les personnes perverses, dont l’unique « contrainte intérieure » est d’obtenir le pouvoir, l’autorité, le contrôle d’autrui, utilisent cette réalité des interactions humaines pour maintenir les autres dans le non-savoir, la non-connaissance, l’absence d’informations, puisqu’elles savent bien -elles- que l’amélioration ne peut être gagnée que par l’éducation.

 

Aussi, si nous pensons avoir eu la chance d’une éducation cohérente et constructive, que ce soit par des personnes tuteurs ou en autodidactes, il devient alors tout à fait normal de ressentir le besoin de transmettre à notre tour le savoir reçu, d’essayer d’amener à la réflexion, pour le progrès de la société.

 

Le fait de comprendre soudainement que chacun d’entre nous est « modifiable » donc « améliorable » à tout âge n’est-il pas le meilleur des constats, le plus formidable des espoirs ?!


 

* * *

 

► Dans le domaine de l’entreprise, l’innovation au départ, j’ai découvert et pratiqué un outil d’aide à la décision, utilisé pour faire émerger les attentes des personnes.  

 

Savoir ce qu’à un moment donné les personnes interrogées désirent, demandent sur tel ou tel sujet bien précis. Non seulement cet outil arrive à identifier l’attente mais il parvient surtout à la mesurer !

 

C’est-à-dire que cette méthodologie peut déterminer avec exactitude si votre attente est tellement « lourde » qu’elle est considérée comme une obligation et conduira inexorablement à un fort mécontentement, donc à une insatisfaction perpétuelle ; ou si votre attente est bien plus « légère », ce qui aboutira à une satisfaction telle que rien ne vous empêchera jamais de vous sentir chanceux.

 

Dans la vie, si tout ce qui nous concerne était considéré comme une bonne surprise, nous parviendrions à vivre toujours heureux ! Et cela n’a rien à voir avec la quantité de ce que nous possédons… Il faut « être » avant « d’avoir ».

 

Laissez-moi vous donner des exemples et (essayer de) vous expliquer comment nous fonctionnons.

Et pourquoi, de ce fait, nous ne pouvons absolument pas continuer à accepter les pseudo-valeurs qui sont inscrites en exergue par le gouvernement actuel. Celles qui nous condamnent hélas à toujours demeurer de simples enfants gâtés.

 

 

►  Il y a un élément de notre nature que nous devons poser en axiome :

Ce qui nous pousse à agir -personne n’y échappe- est la recherche permanente, la quête éternelle du Mieux-Être. Physiologiquement, il faut plutôt parler de rejet incessant du Mal-Être. C'est-à-dire que nous cherchons impérieusement à supprimer toute douleur, toute souffrance : C’est là notre seul moteur !

 

Notre corps fabrique d’ailleurs des hormones pour cela. Ce sont les endorphines, celles qui nous évitent les souffrances absolument intolérables que nous aurions inévitablement en leur absence.

[ Et ce sont ces drogues naturelles qui vont disparaître si nous avons le malheur de les concurrencer par des drogues artificielles telles que le tabac, l’alcool ou… l’héroïne ! Ces dernières finissant par remplacer ce qui nous était pourtant gracieusement fourni par nos organes. On comprend alors la difficulté à cesser de fumer évidemment.  

Quelle est la nature de cette souffrance ? Elle peut être morale ou physique. Elle est perçue de façon très différente par chacun d’entre nous. Selon sa propre histoire, son propre vécu, sa propre génétique. ]

 

Ce qui sous-entend déjà que pour prendre la moindre décision, il faut, si ce n’est une réelle souffrance, au moins une gêne ou une demande : une frustration !

 

 

►  Une autre particularité de notre tempérament humain est que nous nous habituons à toute chose et que nous arrivons à nous en lasser.

 

Un exemple tout simple : Le jour où nous découvrons un mets nouveau particulièrement délicieux, notre première impression est toujours excellente. La deuxième fois, lorsque nous dégusterons ce plat si délicat nous en serons encore satisfaits mais l’effet de surprise ayant disparu, la magie ne sera déjà plus là. La troisième fois, la quatrième fois… (là, je vous entends penser, si, si…) nous trouverons cet aliment de moins en moins bon. Cela peut même aller jusqu’à l’écœurement ! Je vois que vous avez déjà trouvé, Messieurs, des arguments pour justifier de certaines infidélités à votre cuisinièrefavorite !

* (Il est vrai que je vais quelquefois, moi aussi, voir ailleurs… au restaurant.)

 

La solution pour remédier à toute lassitude est naturellement de veiller avec soin à varier les plaisirs : de la table, de l’amitié, de l’amour, du travail, des loisirs, des lectures etc.

Pour votre blog, amis blogueurs, changez de temps en temps de rythme, de présentation, de contenu, ou pas d’ailleurs…

 

Car il faut savoir malgré tout que « de certains produits et de certaines personnes on ne se lasse jamais » !

Des exemples ? Le bon pain que vous achetez chaque jour avec le même plaisir, le café du matin, le carré de chocolat du soir devant la télé… 

Quant aux personnes, cherchez vous-mêmes. Et si vous êtes de ceux qui font l’unanimité de tous, c’est que vous avez trouvé le secret !

 

     
►  Il est enfin une attitude sur laquelle je voudrais revenir car elle est pour moi le principe même de l'honnêteté. La conduite idéale en quelque sorte.

C’est la pratique d’une « pensée nuancée » !

Cette philosophie de vie -qui n’est surtout pas une doctrine- est basée sur l’art de dégager des faits bien précis du langage des sentiments. Je vais vous donner un exemple pour me faire comprendre.

Comment en effet faire parler « objectivement » des faits à travers une manifestation de sentiments, forcément elle, partiale et subjective ?

 

Eh bien il faut tout d’abord considérer tout interlocuteur comme étant sincère et « recevoir » son langage, ses dires, comme étant la vérité, sa vérité.

C’est seulement ensuite qu’il faut chercher le contexte.

 

Imaginons donc deux personnes qui donnent leur avis sur la température d’une pièce.

Madame A. rentre dans cette salle en disant :

- « Qu’est-ce qu’il fait chaud ici ! »

Ce à quoi Monsieur B. rétorque :

- « Pas du tout, il fait froid. »

 

Nous considérons ici qu’aucun des deux n’est un menteur et cependant ces deux personnes disent des choses opposées. C’est bien ennuyeux !

Je vous propose donc de chercher la vérité.

 

- J’ai par exemple remarqué que Madame A. est rentrée en respirant fortement et je peux en déduire qu’elle était peut-être essoufflée (mais il est possible qu’elle soit atteinte d’emphysème !) parce qu’elle avait couru… De plus elle était revêtue d’un gros manteau et d’un bonnet de laine, ce qui me laisse penser que dehors il devait faire froid et que la pièce lui semble en comparaison bien plus chaude que l’air extérieur.

- J’ai aussi remarqué que Monsieur B. est assis à son bureau en chemisette et qu’il est déjà 11 H. Je peux donc en déduire sans trop me tromper qu’il n’est pas assez couvert et qu’il est immobile depuis 9 H. De plus, il a certainement faim puisqu’il est bientôt midi et tout le monde sait que l’hypoglycémie provoque aussi cette sensation de froid.

- Alors qui a raison ? Fait-il chaud ou fait-il froid ?!

Je serais tentée de vous dire : c’est le thermomètre qui va trancher.

- Je vais donc m’approcher pour vous et regarder : je vois 20°. « C’est bon il ne fait ni chaud, ni froid, puisqu’il fait 20° ; c’est un fait incontournable. »

- Eh bien non, ce n’est pas forcément la vérité pure et nette, car j’avais oublié de vous dire que le thermomètre était tombé et que j’avais omis de chausser mes lunettes !

- Qui a raison maintenant ? Qui est malhonnête ? Eh bien personne ici !

- Pour continuer la quête de la vérité il va me falloir dénicher deux autres thermomètres (afin de faire une moyenne), et puis retrouver impérativement mes lunettes…

De toute manière, dites-vous bien que la fenêtre aura probablement été ouverte entre temps !

 

La recherche des faits, même en politique, est la plupart du temps du même type. Il faut pourtant persévérer.

 

 

► En conclusion, l’idée que je voudrais vous transmettre, celle à laquelle je tiens de toutes mes forces, depuis toujours, c’est qu'il faut impérativement rechercher la vérité. Même si elle n’est jamais facile.

Il me semble important de sans cesse nous interroger avec bienveillance sur nos différents comportements et le faire malgré tout sans complaisance.

 

- En éducation, sur ces bases physiologiques, il faut comprendre que l’enfant à qui l’on offre continuellement durant sa petite enfance un invariable cadeau (réel ou virtuel), devançant ce faisant les moindres de ses désirs, y compris ceux qu’il ne semble pas avoir ; cet enfant passera très rapidement de la joie la plus féérique à l’indifférence puis l’insatisfaction permanente, ne supportant plus aucune contrainte, aucune contrariété, se trouvant incapable du moindre émerveillement, devenant même dépressif, angoissé, blasé ou, plus grave, à comportements pervers** !

 

A tout enfant, sans exception, il faut impérativement apprendre la patience, la nécessité de l’absence provisoire, de la frustration. L’adulte éducateur sait que l’affection ne peut être matérialisée sans cesse par un présent. Nous ne devons pas « acheter l’amour des autres ». L’adulte éducateur sait que l’enfant devra devenir à son tour un adulte responsable.

 

** (Personnellement, je suis persuadée que l’on doit l’apparition de la perversité non pas à une anomalie génétique comme dans certaines folies, mais uniquement à une gravissime carence dans l’éducation.

Il me semble avoir observé autour de moi une quasi constante dans ces êtres destructeurs : c’est celle de leur « adulation » par leurs parents lors  de leur enfance, adoration forcément non-constructive. Ces « enfants-rois », à qui jamais personne n’a osé imposer la moindre contrainte, se sont donc sentis autorisés à régner impunément -et à vie- sur toutes personnes et toutes choses.)

 

- En politique, en entreprise, en relations sociales, le grand objectif de tous les leaders est d’obtenir une adhésion générale. Sans jamais lasser. Ils doivent pour cela proposer un projet cohérent, de qualité, dans lequel chacun pourra se reconnaître.

Mais ils doivent également connaître le fonctionnement des machines humaines que nous sommes tous.

 

C’est ainsi qu’un chef d’entreprise se gardera bien de donner chaque année la même prime de fin d’année, puisque celle-ci deviendra très rapidement un avantage acquis. Il pourra par exemple, donner une année un cadeau aux enfants, puis un voyage, puis des actions etc.

Manipulation de sa part ?! Non pas. Puisqu’il aura eu l’intelligence de ne pas laisser s’instaurer un climat de mécontentement. Un management basé sur la concertation et le respect de ses équipes lui assurera en retour la plus totale cohésion, le meilleur des bilans.

 

Un homme politique intègre se préservera de faire le moindre cadeau permanent. Il ne pourra jamais parvenir à son objectif de rassemblement s’il ne respecte pas ce principe de l’effort. Il ne peut pas promettre d’éternelles merveilles. Ce serait se saborder lui-même.

 

Un homme politique honnête ne peut que demander l’honnêteté pour lui-même et tout son Parti. Il ne peut que montrer l’exemple s’il veut être suivi.

Il ne peut qu’organiser une structure modèle. C’est simple et clair !

 

Alors, séparer les pouvoirs, distinguer le législatif de l’exécutif, c’est indispensable. Le non cumul des mandats. La communication des informations. C’est incontournable et cela tombe sous le sens.

Sous le bon sens !

Commençons par le faire chez nous, à l’intérieur de notre Mouvement. De toute urgence !

 

 

► Pour cela, je propose de refaire les élections internes. Tout simplement. •

 

Ce serait je crois, François Bayrou, puisque c'est à vous d'abord que je m'adresse ici même, une attitude exemplaire qui forcerait l’admiration de tous. Reconnaître une erreur de jeunesse n'a jamais été une humiliation. Elle est au contraire signe de la plus grande des intelligences.

Construire un nouveau Parti n’est-il pas en effet comparable au développement d’un adolescent en devenir d’adulte ?

 

Pour avoir lu et entendu, dans de très nombreuses villes, les témoignages de candidats bouleversés de leur expérience révoltante. Pour avoir vécu personnellement les élections internes de janvier et septembre dans le plus grand manque de démocratie dans mon département et ma région, région qui est également la vôtre ! Oui, François Bayrou, j’ose vous demander ceci :  « Réorganisons les élections ! »

 

Il nous suffit pour cela de tout remettre à plat et d'appliquer les chartes entérinées le 2 décembre 2007.

 

Nous n’avons besoin que de notre honnêteté...

Tout le reste, grâce à vous, nous l’avons : nous sommes des dizaines de milliers de personnes ayant investi leur intelligence et leur expérience de vie dans la construction du « projet de société » que vous leur avez présenté. Ces personnes refusent avant tout de placer l’argent comme unique valeur.

Elles veulent faire triompher l’humanisme ! Rien d’autre.

 

 

► Elles ont cependant une terrible crainte : Et si, chez nous aussi, l’argent restait encore « un argument de poids personnel » ?! Certains de vos élus ont bel et bien fabriqué de la « fausse monnaie » pour gagner votre confiance. Ils n’ont pas la nôtre.  

 

L’aviez-vous prévu ?!

 

A bientôt !

Françoise Boulanger

 

Par contre ici de la vraie "money" !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 13/04/2009 18:33

Merci Philippe,Ce billet résume pratiquement ma "religion"... Une forme simple et moderne de l'honnêteté non ?!

Philippe 13/04/2009 17:47

lu!:-)

Françoise Boulanger 31/12/2008 19:55

Michel,Hier je n'ai absolument pas eu le temps de te (allez, je vous tutoie) répondre. Désolée de ne pas avoir rempli mon contrat à temps. mais je n'aurais pas pu le faire dans la journée tellement avec l'insertion des photos, j'ai eu du mal. A la longue cela ira mieux.Oui j'aimerais bien rentrer en relation avec le premier blog "canard à l'orange". Il me semble que lorsque je me suis aperçue de son existence, je lui ai écrit mais cela ne marchait plus. J'ai essayé de l'identifier mais en vain. Je vais aller faire un petit tour des blogs avant le réveillon.Tu me diras Michel lorsque tu auras lu mon dernier billet en deux parties, ce que tu en penses.Amitiés.Françoise

Michel Hinard 30/12/2008 14:05

Alors, à quand ce long article promis hier ? Au fait pour Pink Floyd, j'ai réécouté attentivement. C'est bien eux, en concert, ne changez rien !A propos de Canard à l'Orange, j'ai un ami qui tient un blog de ce nom, sporadiquement. Mais l'humour et la pensée y sont vraiment intéressants (il faut bien que je fasse la promotion des blogs MoDem du 9 cube).

Françoise Boulanger 30/12/2008 02:31

Merci infiniment Frédéric de ton commentaire. Car là était le doute : existe-t-il des départements où tout se soit bien passé, en plein accord, dans la totale transparence ?Tu es le premier à me faire cette remarque positive et cela est tout à fait réconfortant.Mais dans ce cas, pourquoi FB avait-il avoué que "le vote par listes était effectivement peu satisfaisant et qu'il faudrait peut-être refaire les élections l'année prochaine" ?! je ne peux pas te retrouver tout de suite cet extrait mais je suis sûre qu'il l'a dit.Il aurait fallu faire un questionnaire de satisfaction et je suis assez certaine que tu serais surpris des réponses. Non, franchement la démocratie en interne est loin d'être présente partout.Que proposerais-tu de ton côté si tu constatais comme moi que la magouille est la plupart du temps la règle ? alors qu'il existe des solutions de contrôle et que de très nombreuses personnes les ignorent ? Tu penses que quitter le parti comme mle font certains est la meilleure réponse toi pour aider FB ? Moi pas, je préfère me poser les bonnes questions et chercher à y répondre.Comment faire pour que tout le monde soit sur un pied d'égalité ?!Amitiés.Françoise

FrédéricLN 29/12/2008 23:57

Bonsoir Françoise,J'imagine que la situation peut être différente d'une ville à l'autre, d'un département à l'autre. Dans ma ville et mon département, je ne crois pas qu'il y ait eu de contestation suite aux élections internes (même s'il y avait à chaque fois plusieurs concurrents), donc un ordre venant du siège national et imposant de les refaire susciterait quelque incompréhension !

Martine 26/12/2008 21:08

Faites à votre idée, en ce qui me concerne, je suis déjà 'mourrante', grace aux bons soins de certains, alors on abat bien les chevaux

Françoise Boulanger 26/12/2008 20:48

Bonjour Martine,Bien sûr que ce serait plus que pénible de devoir tout recommencer. Mais vous voyez un autre moyen vous pour partir sur de bonnes bases ?Calculez, les prochaines élections (en interne) se feront en septembre 2011 ! Vous voulez que certaines personnes se découragent et quittent le bateau faute de capitaine ?! non il faut clarifier les équipes. Il faut reconsidérer l'organisation d'une élection démocrate. De façon exemplaire qui ne laisse planer aucun doute. Techniquement, à l'ère d'Internet, c'est tout à fait réalisable de façon simple. Il nous faut juste un peu plus de volonté et le faire.Amitiés Martine.Françoise

Martine 26/12/2008 20:31

Bonsoir,J'ai lu un de vos commentaires sur un autre blog, je suis entièrement d'accord, je l'ai dit mille et une fois, non, un certain pervers ne réagit pas au coup par coup, un stratège.En ce qui concerne de nouvelles élections internes, aah nooon!! Ca va pas recommencer ce cirque, avant une échéance importante, il y a mieux à faire. :))

Michel Hinard 26/12/2008 20:27

http://www.deezer.com/track/1504Un fan de Pink Floyd, comme moi, reconnait tout de suite si l'enregistrement est original ! C'est comme pour Gini ;-) ! Ca a le goût mais ..... à bientôt sur la blogosphère démocrate, qui elle, est authentique !

Françoise Boulanger 26/12/2008 20:22

Michel, nos pensées se sont croisées puisque je viens d'écrire un commentaire sur votre blog.Ainsi vous êtes ce fameux ai ?! Je n'aurais pas trouvé...Pour la  version originale de Money, je vais essayer de la changer ce soir.Merci de votre rectification. Pour moi ce sont de très bons souvenirs en tout cas. Pour mon article c'est la première qui m'est venue à l'esprit...Amitiés. Françoise

Michel Hinard 26/12/2008 20:15

Vu le nombre de fautes de frappes dans le précédent commentaire, mes doigts continuent de fourcher...

Michel Hinard 26/12/2008 20:13

Mes doigts ont "fourché" à la place de ma langue. Je n'avaits aucune intention d'être anonyme ! Quant à Bayrou, il faudrait qu'il soit plus cohérent entre ses diqcourqs et ses actes.. Ce n'est pas facile en ce monde politique, mais c'est ce qui devrait faire notre FORCE !

Françoise Boulanger 26/12/2008 20:04

Merci A.I. ? de votre commentaire mais... je le redis dès que je peux, j'ai toujours du mal à recevoir un commentaire de quelqu'un que je ne peux pas identifier. Je pense qu'en France nous ne devons pas craindre de parler franchement et se dévoiler est bien plus constructif pour soi-même que de se dissimuler. Que vous soyez d'accord ou pas avec moi, ne m'ennuie pas ! Chaque position est respectable.Par ailleurs vous pensez peut-être que j'accuse François Bayrou d'être lui-même malhonnête ?! Non, ce n'est pas lui qui l'est. (S'il l'était j'aurais rendu ma carte sans plus de formalités.) Il est victime de certaines personnes de son entourage qui elles le sont à mon avis. Refaire les élections permettrait d'améliorer les choses. Rien de plus.François Bayrou connaît bien ma loyauté : je le lui ai déjà dit à maintes reprises. il connaît aussi mes doutes. Je veux juste lui montrer que nous sommes nombreux à regretter certains comportements non-démocratiques.Amicalement. Bonne année ?    ;-)Françoise

ai 26/12/2008 19:16

µJe ne pourrais dire mieux., même si je puis être plus indulgent vis à vis de François Bayrou...Bon pour la musique du Floyd, autant prendre l'original : http://www.deezer.com/track/1504Bonne écoute

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr