Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 02:18

Dépecer les pervers en politique ! Est-ce raisonnable ?

(1ère partie)

 

 

 

 

panneau_037.jpg

 

 

 

Si nous arrivons à tout savoir d’eux, oui. Car il faut comprendre pour agir.

 

Cela peut sans doute s’avérer être une tâche démesurée, voire périlleuse. C’est cependant réalisable.

 

Il nous suffit pour ce faire, non pas de rentrer nous-mêmes dans la peau d’un pervers -cela c’est inutile- mais sans plus de mansuétude qu’il n’en possède lui-même pour ses victimes, de le percer à jour.

 

Réussir à le dépecer en quelque sorte de son masque de perfidie, afin d’annihiler le seul travail qu’il sache faire : celui de destruction.

 

 

Les narcissiques à tendances perverses

 

Attention danger !

 

   

Le pervers, au sens moral, est un être dont l’unique but est d’arriver à satisfaire ses propres besoins, en se servant des autres par tous les moyens possibles et imaginables : Le pervers se construit lui en détruisant l’autre. Le faisant toujours avec la plus grande lucidité. Puisque c’est là sa véritable raison d’être.

 

Description on ne peut plus explicite ! Et pourtant… malgré de nombreuses mises en garde, nous ne cessons de nous laisser tromper et de nous faire duper par de telles personnes. Pourquoi ?

 

¢ Parce que le pervers, bien que complètement dénué d’empathie, est capable de simuler toutes les qualités qu’il veut détruire chez les autres. C’est le plus grand des illusionnistes. Nous ne sommes pour lui que ses marionnettes…

 

Pourquoi donc parler des comportements pervers en politique ?

 

Il semblerait que ce soit parmi les personnes à hauts postes que l’on trouve les plus beaux parangons de ce « mal-agir ».

 

Il ne s’agit naturellement pas de généraliser. Nous devons uniquement nous interroger avec clairvoyance. Nous en tenir principalement aux faits et interpréter les paroles des politiques, leurs discours, leurs décisions ou leurs réactions, avec l’esprit critique nécessaire.

 

Quels sont les caractéristiques de ces comportements pervers ?

 

Il existe un mode de pensée commun du pervers habituel, celui que nous désignons ici comme « pervers » étant en réalité un « narcissique* à tendances perverses ».

 

Comment le décrire avec précision ? Commençons par dire ce qu’il n’est pas :

- Ce n’est pas un simple égoïste, égocentrique, enfant gâté ayant oublié de grandir…

- Ce n’est pas le Narcisse primaire de l’enfance ou le Narcisse pathologique* du jeune adulte…

- Ce n’est pas non plus le cynique** incarné par Diogène, qui prônait l’anticonformisme.

- Ce n’est pas du tout le cynique moderne maniant l’ironie mordante, l’humour noir, l’autodérision, pour une communication rebelle et percutante.

- Et ce n’est pas le véritable mégalomane***, au délire quelque peu sympathique.

- En définitive, ce n’est pas non plus un paranoïaque****, au sens psychiatrique du terme.

 

Non le vrai pervers -le narcissique à tendances perverses- n’a qu’une seule et unique préoccupation : lui-même ; et considère l’autre personne, toutes les autres personnes, comme étant quantités négligeables. Il est prêt à tout pour parvenir à ses fins. C'est-à-dire qu’aucun moyen ne sera jamais exclu.

 

Voici donc la caractéristique primordiale du pervers, de laquelle tout son comportement abject dépend :

¢ La légitimité de l’existence des autres est niée.

Eux qui ne sont là, sur terre, que pour servir de faire-valoir au pervers.

 

Choses et gens appartiennent donc au pervers.

 

Voici ce qu’il croit et ce qu’il pratique

 

- Il se pense génial et au dessus du lot : il n’a que mépris pour ceux qui ne pensent pas comme lui et…le même mépris pour ceux qui l’admirent.

- Il est persuadé que tous les autres ne peuvent pas ne pas l’admirer.

- Il se sert constamment des autres pour obtenir ce qu’il veut, ce à quoi il a droit : il est prêt à simuler tous les sentiments qui lui semblent opportuns, alors même qu’il est parfaitement incapable de ressentir la moindre souffrance ou un réel amour !

- Il s’arrange toujours pour que sa victime se sente coupable afin qu’elle n’ait aucun désir d’indépendance : il trouvera toujours pour cela la seule faiblesse ou la seule faille de sa victime et ne montrera jamais les qualités qu’il envie pourtant, puisque ne les possédant pas lui-même.

- Il n’a jamais le moindre regret ou le moindre remord, puisque ce n’est pas de sa faute si les autres sont à ce point stupides : il ment constamment mais s’arrange pour mélanger invariablement une part de vérité, de sincérité à ses artifices pour donner l’apparence de la franchise.

- Même pris en flagrant délit de mensonge ou de malversation il n’admet pas le moindre reproche ou la moindre réflexion, niant tout avec un aplomb déconcertant ou trouvant toujours une justification.

- Il fait des promesses qu’il sait ne pas pouvoir tenir puisque les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

- Il veut que toutes les personnes, ses victimes, le remercient pour tout ce qu’il fait pour elles.

- Il considère que c’est un honneur qu’il leur fait de s’occuper d’elles et que sans lui, elles ne seraient rien.

- Il se vante toujours de ses succès.

- En cas de frustration, de refus, de résistance à l’un de ses désirs ou projets, il se met dans une colère terrible, ne perdant que rarement son sang froid.

- Sa vengeance sera alors impitoyable, implacable ; il l’accomplira avec une rage inflexible, une détermination mobilisant toute son énergie et ses réserves de raisonnement.

- Lorsqu’il veut porter tort à une personne, la diffamer, il s’arrange pour ne faire que des allusions déguisées ou le fait de préférence par personnes interposées, jamais de face sauf lorsqu’il veut déstabiliser par un coup d’éclat.

- Il se sert des groupes minoritaires soit pour les stigmatiser, les désignant comme bouc(s) émissaire(s) à un autre groupe dont il veut s’assurer l’allégeance, soit en les flattant de façon démagogique et ainsi anesthésier les esprits les plus fragiles.

- Il divise toujours avec délectation pour obtenir une satisfaction immédiate, procédant pour cela à de la rétention ou de la manipulation d’informations des plus subtiles.

- Et malgré tout, lorsqu’il arrive un problème à un de ses proches, il est triste ! Mais ne vous faites aucune illusion : le pervers n’a en réalité de la peine que pour lui-même.

 

En conclusion

 

Le jeu pervers a pour but de dépouiller le sujet de sa dignité.

 

Les pervers, les narcissiques à tendance perverses, sont tout à fait incapables de douter d’eux-mêmes ou de se remettre en question et n’ont absolument jamais de problème de conscience.

 

Ils sont froids et calculateurs, totalement indifférents à la souffrance d’autrui.

 

Mais tout en étant démunis de sentiments humains, ils simuleront le fait d’être emplis, en apparence, de bons sentiments et d’une sincère empathie pour autrui. Ce sont des manipulateurs.

 

Ils n’ont de cesse d’assouvir leur dessein de revanche, de vengeance envers tous ceux qui se mettent en travers de leur chemin ou qui sont susceptibles de contrarier leurs désirs, leur soif inextinguible de puissance et d’autorité.

 

 

Conduite à tenir

 

Certains n’ont malheureusement eu qu’un seul tort dans leur existence : celui d’avoir croisé la vie d’un pervers.

 

A- Dans le domaine privé, de l’avis de tous les spécialistes, le seul remède pour se protéger d’un pervers est la fuite. L’éloignement. Tant les manœuvres d’un pervers peuvent aller jusqu’à la mort de sa victime. On ne peut pas démasquer une telle personne, qui ne se remettra jamais en question et que l’on ne peut donc jamais soigner, jamais guérir. Et malheureusement rarement punir.

Le drame pour la victime est qu’il lui faut la reconnaissance et l’appui de son entourage ; résultat qu’elle n’obtient jamais malgré tous les efforts désespérés qu’elle déploie courageusement. Les proches d’un pervers privé étant eux-mêmes manipulés tels des objets, ils sont en effet incapables de prendre en compte une souffrance qui n’est pas la leur.

 

B- Dans le domaine professionnel, c’est différent. Pour se défendre d’un tel individu, il est vivement recommandé de réunir toutes les preuves parvenant à le confondre. Rassembler pour cela tous les témoignages de collègues possibles, enregistrements, écrits de toutes sortes, plannings. Tout doit être fait pour amener le pervers devant un tribunal, où il pourra être jugé d’après les faits. La victime pourra alors avoir un dédommagement de la violence exercée sur elle. Une reconnaissance de ce qu’elle a subie.

 

C- Dans le monde politique, pour contrer les quelques individus pervers conduisant inexorablement notre civilisation à sa perte, il nous faut employer les mêmes procédés que ceux du secteur professionnel. Méthodiquement. Inlassablement et habilement.

 

- Que nos députés intègres proposent pour cela de nouvelles dispositions, de nouveaux amendements aux lois existantes sur ce sujet.

- Qu’ils fassent adopter, de toute urgence, la proposition de Corinne Lepage sur le délit de rétention d’informations.

- Qu’ils imaginent de nouveaux moyens de veille médiatique.

- Que la liberté d’expression soit bien plus qu’un simple vœu.

- Que la fonction de la présidence de la république ne bénéficie plus de l’impunité inconditionnelle.

- Que la présidence de la république devienne collégiale par exemple.

- Ou que le peuple français lui-même choisisse un haut comité de surveillance de l’exécutif...

 

Tout. Absolument tout est possible et améliorable. L’intelligence collective est notre plus grande force.

 

Avons-nous vraiment besoin d‘une révolution pour faire de la politique autrement ?!

 

Ne serions-nous pas « les automoteurs » dont parle un certain François Bayrou ?

Puisqu’il nous manque encore une petite étincelle pour redémarrer, prenons-la tout simplement chez nous !

 

A bientôt !  

Françoise Boulanger

 

Pour en savoir plus sur les caractéristiques proches des narcissiques à tendances perverses.

 

* [Les troubles de la personnalité narcissique :

Il s'agit d'un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers.

Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.

- Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.

- Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.

- A un besoin excessif d'être admiré.

- Pense que tout lui est dû et s'attend à bénéficier d'un traitement particulier et favorable à ses attentes.

- Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.

- Manque d'empathie et n'est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.

- Envie les autres (jalousie) et croit que tout le monde l'envie.

- Fait preuve d'attitudes et de comportements hautains et arrogants.]

 

** [Cette école tente un renversement des valeurs, et enseigne désinvolture et humilité aux grands et aux puissants de la Grèce antique. Radicalement anticonformistes, les Cyniques, et à leur tête Diogène, proposent une autre vision de la philosophie et de la vie en général, subversive et jubilatoire.]

 

*** [La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi. Elle peut être le signe d'un manque affectif. En psychiatrie, la mégalomanie est classée dans la famille des psychoses délirantes chroniques. On la nomme couramment Folie des grandeurs.]

 

**** [La paranoïa est au sens premier une maladie mentale chronique du groupe des psychoses, caractérisée par un délire d'un type particulier dit délire paranoïaque pour lequel il existe plusieurs thèmes récurrents. Il faut en différencier la personnalité paranoïaque, qui est un caractère particulier chez certains sujets, mais sans développement d'un délire (même si une personnalité paranoïaque peut évoluer vers une authentique paranoïa). Dans un sens dérivé, le terme paranoïa est aujourd'hui dans le langage commun ou journalistique utilisé pour rendre compte d'états comme la méfiance, la suspicion ou le scepticisme, qui ne sont pas en eux-mêmes pathologiques.]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 09/12/2008 23:49

Merci Xavier de cette excellente analyse.Oui je suis d'accord avec toi, le système français en lui-même est quelque peu pervers. mais si toutes les personnes jouaient le jeu, malgré la complexité incroyable de nos administrations, si le législatif était vraiment distinct de l'exécutif, si le contrôle de l'exécutif était impitoyable, tout marcherait bien.Une seule personne "sensée" et réellement intègre acceptant de réagir en haut lieu, pourrait tout à fait obtenir une révision de notre système de gouvernance actuel. Je pense bien sûr à quelqu'un comme François Bayrou. A condition qu'il change sa façon de raisonner. "Faire de la politique autrement" c'est bien lui qui en a parlé le premier ?!Je viens de lire un billet que vient d'écrire Marie-Laure (Hypos). Elle communique sur une étude de fonctionnements non-violents qui semblent être bien plus efficaces que la force.C'est évident que l'intelligence collective fera apparaitre tôt ou tard la suprématie de l'honnêteté et de la non-violence. C'est le seul fonctionnement gagnant.Une solution facile : repérer et écarter ceux qui font barrage à l'éducation, c'est à dire à l'information et la formation. C'est uniquement le non-savoir qui condamne les gens à la violence.Sur la 3 il y a justement un débat sur la responsabilité des enfants...Amitiés.  Françoise

Xavier Moreau 09/12/2008 23:01

Pour ton modeste hôte, chère Françoise, ce n'est pas tant les hommes ou les femmes d'ailleurs et qui sont le plus à blâmer ou à plaindre d’ailleurs...Non, ce serait davantage tout un Système à la française, et celui qui s'impose à présent de lui-même et à tous, pervertissant même jusqu'aux meilleurs intentions initiales...Car et à n'en pas douter, je le crois en tout cas, tous ne sont pas encore pourris, et quand ils décident de rallier la res publica en emboîtant le pas, qui d’un ami ou d’un groupe de militants...Et dans l'oeuf, le canard n'était-il pas pure lui-même et avant de rejoindre ces pauvres bêtes de somme, bientôt toutes gavées à l’épinette de la République aux trois couleurs...! Non, ce qui assombri et corrompt le coeur des hommes, et en les privant de toute vertu, n’est-il pas et au-delà de l’avidité et de la cupidité, ce système bien coutumier, qui est privé de vrais normes, vertueuses, et réellement démocratiques et humaines dans les meilleurs sens du terme ? Le système bien français, héritage de Monarchie constitutionnelle et d’Empires plébiscités, et qui veut condamner toute chance de réelle représentativité…Qui serait tant à la fois, impératif, pluraliste et proportionnel…Un système où le pouvoir prétendu du  peuple lui ait tout simplement retiré, et confié à une élite professionnalisée ! Un système bien manichéen...Avec un pouvoir parlementaire sans permanence, une autorité judiciaire confiée au bon vouloir d’un représentant de l’exécutif et un exécutif majoritaire aux pleins pouvoirs, qui se moque de l'autre moitié de ses compatriotes !!!  Non, le problème, je crois, ne tient pas au fait d’incompétence ou de volonté individuelle et politique, il se résume à un Bloc Constitutionnel désuet et peu « respectable ».  Il tient d’une base par trop précaire et résolument inégalitaire et injuste. Mais bon, on peut toujours trouver des boucs émissaires et jeter l’anathème sur les partis et sur ceux qui les composent…Sur les extrêmes, les sans partis fixes et autres partisans !

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr