Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 05:27

 « Toujours droit dans les yeux ! » Neuvaine 2010 : n° 8

 

 

 

Canard orange panache


 

 

Il semblerait que notre vie toute entière ne soit qu’un immense malentendu.

 

Frictions, quiproquos, situations équivoques, méprises, imbroglios perpétuels…

Tout autour de nous, ce ne sont souvent que mésententes, querelles ou guerrillas. La plupart du temps dues à de mauvaises interprétations des faits.

 

A mon avis, une seule chose nous manque : de la vraie communication !!!

 

Et seulement ça !

 

Tous nos problèmes ne viennent que de là, j’en suis certaine. Et nous amènent à nous poser cette question cruciale :

« Comment -une fois pour toutes- pourrions-nous franchir avec succès l’obstacle de la communication entre humains ? »

 

1- Eh bien, c’est simple : il nous faut tendre vers un langage commun et une bonne transmission de l’information tout à la fois ! Cela c’est le côté technique… Facile à élaborer si l’on a les bonnes recettes. Je vais vous en parler longuement ! Il me faudra un autre billet pour le développer d’ailleurs, tant j’y réfléchis depuis des mois… Pour ce côté-là, je vous donne rendez-vous dans les jours qui suivent.

 

2- Parce qu’il y a bien plus simple encore : pour communiquer efficace, il nous faut rester nous-mêmes. Rester vrais. Parler sans crainte aucune. Les yeux dans les yeux. Dire l’exacte vérité. Parce que c’est le mieux ! En réalité, c’est une question de logique mathématique.

 

Pour la survie de notre propre existence et de nos descendants, il nous faut impérativement connaître « l’état des lieux ». Où que nous habitions, qui que nous soyons, quoi que nous fassions.

 

Attention toutefois, dire la vérité ne signifie pas « asséner » des affirmations sans ménagement, sans précautions aucunes. Il nous faut les enrober de diplomatie. C'est-à-dire de la sensibilité, du respect et de l’affection indispensables aux humains si fragiles que nous sommes tous. Et cependant le faire sans complaisance pour nos erreurs. Avec la fameuse « droiture » dont le seul emploi du terme nous fait quelquefois si peur... C’est un constat pourtant scientifique : seuls le détournement des paroles hors contexte, la dissimulation ou la rétention d’informations viennent compliquer tous les échanges entre nous.

 

Parler de façon brutale est donc inutilement cruel. Il est bon cependant de rester lucide… Puisque nous voyons bien qu’il n’existe pas véritablement d’issue de secours (pour le moment !), il nous faut bien combattre notre propre vie telle que notre instinct nous y contraint. De front.

 

 

Il y a une certitude que j’ai acquise au fil des années, c’est que je pourrai toujours trouver une solution à quelque problème que je puisse rencontrer.

 

Permettez-moi de commencer par une petite énigme…

 

Un roi proposa un marché à trois de ses sujets ayant la présomption de vouloir épouser sa fille. Entouré de sa cour, il montra ses deux poings fermés et leur dit y détenir deux cailloux : l’un blanc et l’autre noir. Un dans chaque main. Mettant les deux poings derrière son dos, il promit la main de la princesse à celui qui trouverait le caillou blanc. Le risque pour eux était, qu’en cas d’échec, le cachot à vie leur était destiné ! Les deux premiers prétendants -les plus empressés- se lancèrent et ne trouvèrent que des cailloux noirs. Ils furent donc enfermés sur le champ.

 

Comment, d’après vous, le troisième sujet a-t-il procédé pour réussir à coup sûr ?!!

 

C’est très simple. Il lui a suffi de réfléchir « autrement ». Se dire qu’un roi si cruel ne pouvait être qu’un tricheur. Il devait donc prendre le fourbe à son propre piège.

Le sémillant sujet avait ici deux façons de déjouer le complot à son profit (c'est-à-dire épouser sa bien-aimée), sans pour autant accuser le roi (il aurait été pendu pour son affront !).

 

1) Soit le prétendant s’approchait rapidement du roi et se saisissait promptement de l’une des pierres, la jetait immédiatement par la fenêtre tout en disant : « Sire, je choisis celle-ci. » Le roi ouvrant l’autre main, laisserait alors apparaître la pierre noire. Tout le monde en déduirait que la pierre jetée était bien la blanche.

2) Soit le sujet disait au roi : « Sire, je ne veux pas de la pierre qui est dans votre main gauche ; montrez qu’elle est bien noire ! ». Le roi se garderait bien d’ouvrir la main droite, sous peine de perdre la face…

 

J’ignore quelle a été la solution adoptée par ce sujet. Tout ce que je sais, c’est qu’étant dans l’impossibilité d’avouer qu’il était bel et bien fraudeur, le roi a été contraint d’accorder les épousailles interdites. Et qu’il a publiquement félicité son gendre de sa grande intelligence. Jusqu’au jour où ce (petit malin de) gendre est parvenu à le détrôner et… libérer ses concurrents !!!

 

 

Personnellement je n’ai envie de détrôner personne, ni même demander la main de quiconque (quoi que…)… La donner par contre, oui. Ou plutôt la tendre. Tendre la main c’est ce que font beaucoup de personnes en ce moment. Et j’adhère !

 

C’est l’unique solution : « contre » la division systématique tentée par certains, il faut répondre « pour » le rassemblement de toutes les « bonnes personnes » ; à tous les niveaux. Contrairement à ce que certains dirigeants affirment avec arrogance, tout le monde aspire à ce rassemblement. Dans la cellule familiale, les milieux professionnels, la vie sociale et le monde politique. Un rassemblement pour le bien commun. Pour le service de la collectivité.

 

La majorité des personnes a compris que la seule solidarité est efficace. Et la vérité enfin dévoilée sera profitable à tous.

 

Toutes les initiatives de réflexion seront les bienvenues dorénavant.

J’ai adoré par exemple le lancement du D.A.R.D. par Patrick Sébastien ! Ne serait-ce que pour le titre (Droit Au Respect et à la Dignité)… Comme je voulais y adhérer, je viens de le faire : je suis la 24 521ème inscrite. J’espère de tout cœur que cet élan populaire comptera un jour les 800 000 adhérents escomptés par son initiateur. Voici le texte que j’ai signé.

« En toute connaissance des fondements et des objectifs de sa mission, j’ai choisi d’être membre du D.A.R.D. Pour entériner mon adhésion, je m’engage sur l’honneur à m’efforcer de défendre au quotidien le droit au respect et à la dignité. Cet engagement n’oblige que ma conscience. »

  

Tiens, j’aimerais tant que chacun fasse sienne cette simple formule « Que le pouvoir de l’amour soit plus fort que l’amour du pouvoir »

Extrait du Manifeste

« Le D.A.R.D. : Droit au Respect et à la Dignité.

La société idéale n’existe pas, mais nous devons nous battre chaque jour pour que le pouvoir de l’amour soit plus fort que l’amour du pouvoir. Il est urgent de remplacer le désespoir et la peur par l’espoir et la confiance. La force du nombre est notre seule chance. C’est pourquoi je vous propose de vous réunir hors des partis traditionnels dans un élan, structuré, idéaliste, non violent et volontariste. Le moment venu, il faut que ce rassemblement ait le poids nécessaire pour imposer à ceux qui ont choisi la fonction de nous diriger, des décisions incontournables. »

 

J’ai donc adoré aussi regarder le passage de Patrick Sébastien dans l’émission de Mireille Dumas. Le face à face entre Jean-François Copé et lui (ils ne se regardent pas vraiment !) est assez révélateur. Juste avant l’arrivée de JFC vous apercevrez et entendrez une personne que moi j’aime bien en tout cas (je crois qu’à force il le sait !) et qui encourage tout mouvement de réflexion populaire. Hélas, je viens de m’apercevoir en lisant tout le manifeste que les membres d’un parti politique ne pouvaient s’y inscrire ; Je vais donc quitter à regret le D.A.R.D. en espérant qu’il rassemblera énormément de monde. (C'est fait, dans l'après-midi même : le webmestre m'a répondu dans l'heure qui a suivi ma demande de radiation ; un autre bon point pour ce site...) 

 

Par contre, je vais vous dire que je n’ai nullement honte (voir le titre de ce billet : « toujours droit dans les yeux ») de vous annoncer que je vais adhérer -de mon plein gré !- à l’association « Europe Ecologie Landes ». Certains vont peut-être exprimer leur étonnement d’un air narquois. En effet, bien avant le départ de Corinne Lepage, j’avais estimé qu’en réalité le Mouvement Démocrate avait suffisamment la « fibre verte », avec exactement les mêmes préoccupations que CAP21, pour ne pas avoir besoin d’adhérer aux deux Partis. J’aurais aimé personnellement que Corinne se fonde entièrement dans le MoDem ; comme j’aurais aimé qu'un Jean-François Kahn ou une Eva Joly restent à nos côtés...

 

Pourquoi adhérer, finalement, à cette association composée essentiellement « d’écologistes », alors qu’il me suffirait de développer sur ce blog toutes mes idées dans ce domaine ?!! Tout simplement pour créer du lien entre nous tous ; oui, nous tous, les landais, issus de différentes sensibilités mais réunis par le même objectif du « mieux vivre ensemble ».

Je n’oublie pas non plus que c’est Bernard Lauga lui-même, sympathisant aussi je le sais de Jean Lassalle, qui a fait le premier pas en me sollicitant. C’est pourquoi, en toute logique, je lui demande à son tour de bien vouloir adhérer… à l’association « Forces Aquitaine » ! Première réunion demain justement. 

 

 

Je vais maintenant vous raconter mes dernières aventures.

Il se trouve que durant l’entre-deux tours des dernières élections, certains Verts des Landes ont donné leur démission, en guise de protestation contre un remaniement de nouvelles listes avec la gauche ; qu’ils n’approuvaient pas. Il semblerait que quelques tensions existent encore quelque peu. En attendant, Peggy Kançal a bel et bien été élue dans les Landes et je suis allée la voir lors de son « speed dating » du 30 avril dernier au café le Thiers.

 

Si, si, je l’ai fait. J’ai discuté longuement avec elle (d’ailleurs en patientant pendant l’entretien précédent, j’ai pu échanger également avec un collaborateur du député Dufau, j’étais ravie !)… Peggy Kançal s’est montrée très à l’écoute et a accepté de parler en toute simplicité de la situation interne des Verts. Je ne lui ai cependant jamais caché ma loyauté envers Jean Lassalle et François Bayrou. Voici d’ailleurs ce que je lui ai écrit, parlant d’une éventuelle coopération future :

« Je suis certaine que personne ne me fera "exclure" du MoDem pour autant. Comme je suis certaine que personne dans le vôtre ou celui de Monsieur Grosclaude ne vous ferait le reproche d'oser vous rapprocher de sensibilités autres. Vous venez de le démontrer en préservant votre liberté d'expression dans le groupe des conseillers régionaux ; concernant certains sujets, entre autre la LGV. C'est pourquoi si vous vous souvenez, j'avais abordé ces points-là avec vous. Il était important que dans une telle alliance, personne n'abandonne ses convictions. Votre crédibilité était ici en jeu. »

Nous avons également abordé l’économie sociale et solidaire, notamment au sujet de la Scop que je voudrais faire. Grâce à elle, je pourrai rencontrer un autre conseiller régional, David Grosclaude, qui me conseillera pour la mise en place de ma société, me faisant partager sa propre expérience. En tout cas, j’ai aimé sa participation à la commémoration du 27 mars dernier de la ligne Pau-Canfranc. Il représentait le conseil Régional et nul doute que le projet de réouverture va en être accéléré. Je pense que Jean Lassalle a dû s’en réjouir.

 

Fête des oeillets ter

 

Mais avant cette rencontre j’avais fait « pire » ! Figurez-vous que j’ai pu déjeuner, le 25 avril, aux côtés de certains élus de Dax. Lors de l’inauguration d’un nouveau rond point, le jour de la commémoration de la révolution des œillets. Je vous en ai mis une preuve ci-dessus (la photo est bien de moi...).

 

Ce qui m’a vraiment plu, c’est d’avoir attendu longuement dans la file avec certains d'entre eux, pourtant élus de la majorité, n’ayant aucunement profité de leur statut pour être servis avant tous. J’ai d’ailleurs regretté que les élus de droite qui assistaient à la cérémonie n’aient pu rester au repas.

 

Justement, je voudrais vous faire part d’une satisfaction occasionnée par un élu de l'opposition. Je vous invite à visionner la vidéo du dernier conseil municipal de Dax, celui du 22 mars. En vous rendant directement à 19 mn 45, vous entendrez les échanges au sujet de la résiliation d’un bail emphytéotique. On y voit le 4ème adjoint, André Drouin, présenter la situation et Edmond Caubraque, conseiller municipal de l’opposition, le mettre en garde sur une éventuelle plus-value que la ville n’a pas le droit de faire (enrichissement sans cause). Ecoutez plutôt pour comprendre. A la fin des explications, on apprend donc que la ville est dans son bon droit, n’a pas à verser d’indemnités et que le contrat stipulait bien que les investissements en aménagements et mobiliers resteraient la propriété de la ville lors de l’arrêt du bail.

 

Cependant, on comprend bien que même après la déduction des loyers impayés, la ville proposera à un éventuel repreneur une affaire particulièrement rentable, puisqu’elle pourra augmenter le loyer en conséquence d’un bel état des lieux. Si les loyers ne sont pas augmentés, ou au contraire diminués, on comprend aussi qu’il vaut mieux pour ce repreneur ne pas être un ami personnel du maire, sous peine d’être soupçonné d’entente illégale* * (alors même que cela ne serait pas). Je trouve que Monsieur Caubraque a parfaitement rempli son rôle de conseiller d’opposition et en tant que citoyenne dacquoise, je l’en félicite. Voilà pourquoi je me réjouis de la présence de l’opposition dans une gestion collective. Ce n’est que du simple bons sens…

* (Précision du 22 mai : après en avoir discuté avec un élu, j'ai appris -si j'ai bien compris- qu'en réalité la municipalité n'a absolument aucun droit de regard pour le choix d'un successeur ! Lors d'une faillite comme celle-ci, un liquidateur est nommé et fait lui-même les appels d'offre pour trouver un repreneur : ce dernier reprendra à son compte une partie des créances et des dettes du failli. Cela me permet de constater que le système est bien mieux fait que ce que je croyais. Je remercie l'élu rencontré qui m'a correctement expliqué tout ceci. Et qui m'a mise en garde contre les risques de diffamation. Preuve est faite de l'importance de connaître tous les détails des dossiers présentés par un Conseil Municipal. Cela évite tout simplement les fausses interprétations.)

* (Nouvelle précision, du 15 juin : un article du Sud Ouest de ce jour nous apprend que le bail emphytéotique initial, qui est un bail immobilier de 18 à 99 ans, a été transformé en bail commercial 3/6/9, d'une durée de 9 ans minimum, permettant au locataire une résiliation au bout de 3, 6 ou 9 ans... Le maire, Gabriel Bellocq, pense que cette nouvelle formule, plus souple, permettra de négocier directement avec les locataires. Locataire choisi cependant par le tribunal de commerce.) 

 

Permettez-moi, du coup, de vous parler de mon cas personnel.

Je suis allée trouver le maire il y a maintenant plus d’un an, pour lui demander de m’aider à concrétiser un objet innovant .  

Un objet de centre-ville que je voudrais faire fabriquer à grande échelle, mais si possible sur le territoire de ma commune ; et que je voudrais faire tester dans plusieurs villes pilotes de populations différentes. C’est un projet ambitieux qui va demander beaucoup de R&D mais aussi beaucoup de contacts. Il m’est absolument impossible de le concrétiser toute seule. Aussi, j’ai demandé l’aide également de Jean Lassalle pour une mise en relation plus efficace avec l’association « Centre-Ville en Mouvement » dont la présidence est assurée justement par Denis Badré, sénateur MoDem du 92. C’est d’ailleurs Robert Rochefort qui m’avait conseillé d’aller vers lui. Vous voyez que les risques sont grands d’aboutir à des conflits d’intérêts.

 

Si je vous en parle ici, c’est pour vous expliquer que j’ai choisi une autre méthode que la procédure habituelle. C'est-à-dire que je ne veux absolument pas me cacher**, comme mes profs me l’ont pourtant conseillé dans l’école d’ingénieur où j’ai fait ma formation !

**(Inutile cependant de chercher le prototype, il n’est pas encore fait… ni le cahier des charges, il a changé !)

 

C’est mon nouveau système de protection : la transparence ! Pour vous prouver ma bonne foi, je préfère vous dire d’avance que je ne cherche en aucun cas l’enrichissement personnel. C’est pour cela que j’ai décidé d’offrir mon idée à la ville de Dax. Mais attention, si je parviens à faire aboutir ce projet (cela risque d’être long), ce n’est pas le maire non plus qui en sera bénéficiaire, vous l’avez bien compris. J’ai déjà dit sur ce blog que mon seul objectif est de faire de la création d’emploi, y compris le mien. Pour gagner dignement ma vie. Et rien d’autre. Je voulais que les choses soient dites.   

 

C’est exactement dans la même optique que je préfère constituer une SCOP plutôt qu’une simple SARL. C’est justement parce que l’avocat que j’ai rencontré lors de la « Faites de la création d’entreprise » m’a déconseillé cette forme de société, qui selon lui me « mettrait en danger », que je veux le faire. La seule façon d’être expulsé de la gestion d’une entreprise, c’est d’être incompétent. Et je compte bien ne l’être jamais ! 

 

Je voudrais terminer ce long billet par deux autres vidéos.

 

Lors des différentes élections qui ont succédé aux présidentielles, je me suis particulièrement passionnée pour l’expression orale de nos différents candidats. J’adore ça. Car j'estime que -mieux que l’expression écrite- elle est bien plus révélatrice des personnalités. Ce qui est primordial, c’est de vérifier si la cohérence entre les paroles prononcées et la gestuelle est bien là. Observer leurs mimiques, trouver la même petite étincelle dans leurs yeux que celle que l'on voit chez les enfants… Celle qui traduit la sincérité et l'intégrité.

 

Il y a une vidéo qui m’a particulièrement enchantée ces derniers jours, c’est celle de Christian Lasvigne, heureux élu qui a obtenu 64% de votes favorables ! D’ailleurs L’hérétique en a très bien parlé sur son blog et j’ai bien compris que j'ai ressenti la même chose que lui : « j’adore, j’adore, j’adore. » dit-il… en parlant du discours sur la ruralité du candidat ! Oui, j’ai été entièrement convaincue sur cette simple vidéo. Au point que j’aimerais bien l’interviewer moi aussi (plus tard, quand j’aurais du temps…) sur son parcours et les raisons profondes qui l’ont conduit au Mouvement Démocrate.

  

C’est d’ailleurs la même impression qui m’avait interpellée pour la prestation de Danielle Jeanne. Je devais l’interviewer et nous avions prévu de nous rencontrer durant la campagne mais, faute de possibilité de me rendre à Paris, cela n’a pu se faire. Ce n’est que partie remise car, croyez-moi, ce n’est pas pour rien que cette femme a obtenu le plus gros score de soutien, en tant que tête de liste pour sa région : revisionnez sa vidéo du mois de décembre et vous conviendrez avec moi comme le ton employé est rassurant. Elle y dit des mots simples et n’hésite pas à témoigner de son affection pour les militants dont elle sollicite le soutien ; c’est ce que j’avais fait remarquer sur le blog ami du Scriptorium (qui l’a hélas suspendu, je lui adresse à nouveau un message de protestation ; ainsi qu'à BGR qui n'écrit plus depuis longtemps !) ou sur celui de FrédéricLN ? (Frédéric actuellement en cure de désintox... intellectuelle) Je ne sais plus ; en tout cas cela m’avait marquée.

   

Maintenant je voudrais vous parler également d’une vidéo d’Aquitaine, la retransmission de la séance plénière du 16 avril 2010 au Conseil Régional d’Aquitaine…. Tout à fait révélatrice de la situation si l’on sait aller au-delà de la première lecture superficielle ; ne vous contentez pas de visionner cet extrait qui, à mon avis, ne reflète pas complètement la réalité : vous y voyez et entendez Joan Taris parler de la situation de l’usine First.

   

En fait là, mes amis, c’est un vrai régal ! J’avoue que j’ai beaucoup appris et continue à découvrir les réelles personnalités des différents Conseillers d’Aquitaine. J’ai d’abord regardé en direct, ayant eu la chance de pouvoir me libérer pour cela. J’ai regardé certes, mais surtout écouté ! Me faisant tout un tas de remarques, les gardant en réserve dans un coin de ma tête… Surtout sur le Président Alain Rousset, qui me semble avoir gagné en humanité et vouloir mieux composer avec les différents groupes.

 

Je viens de tout réécouter. Avec un autre regard et une autre oreille (ça par contre, pour ceux qui me connaissent, c'est dur...). Car entre temps, j’ai encore beaucoup lu. J’ai surtout rencontré de nouvelles personnes, entre autres celles dont je vous ai parlé plus haut. Oui, tout cela m’a aidé à mieux connaître les différents intervenants.

Il faut dire que lorsque j’ai démarré la campagne des régionales, je pensais qu’une militante comme moi se devait surtout de déceler dans ses propres candidats, tout ce qui pourrait amener à l’adhésion des électeurs. Je me suis donc polarisée sur l’acteur principal. Evidemment ! Logique, non ?! Parce qu’il me semblait qu’avoir un « regard indifférent » sur tout ce qui ne concernait pas l’objet principal d’un objectif ne peut qu’obtenir plus de neutralité. Il me fallait voir uniquement le côté à mettre en exergue et rien d’autre. J’avais quelque part tort. Il faut bien au contraire tout connaître de tous ! Savoir chercher le plus petit des détails qui pourra éclairer une déclaration dans son contexte. De manière à empêcher la déformation, le détournement malveillant.

Après une campagne, c’est très intéressant de comprendre exactement ce qui s’est passé. Certains dysfonctionnement peuvent en effet être révélateurs des vraies visées des uns et des autres (euh, relire la petite énigme du haut si nécessaire.) !!!

 

Puisque vous avez visionné la première vidéo, revenez sur la retransmission intégrale. Elle est longue ! Si vous en avez le temps, regardez tout le dernier « paragraphe », le 9. Vous entendrez parler Francis Wilsius, puis Stéphane Delpeyrat, vice-président du Conseil Régional, puis Nicolas Florian, porte parole de Xavier Darcos, et enfin Joan Taris.

Vous comprendrez alors que les quelques mots d’introduction de Joan précédant l’extrait du site Forces Aquitaine et qui ont été coupés, pouvaient avoir leur importance. A condition d'avoir regardé les séquences précédentes. On peut en effet décrypter autre chose que sa préoccupation pour cette entreprise. On comprend en particulier que, bien que de sensibilité différente, il soutient Francis Wilsius et ne se moque pas du tout de lui comme l’a fait quelque peu l’intervenant avant lui. Certes la diction de Francis Wilsius est moins fluide que celle de certains de ses collègues mais elle témoigne bien de sa valeur profonde de syndicaliste généreux, reconnu pour ses qualités morales et sa force de persuasion plutôt que pour une seule éloquence qui ne serait, elle, que superficielle.

   

On y comprend aussi que Joan Taris a pris la parole sans en avoir averti sa présidente (la caméra sur Geneviève Darrieussecq semble le confirmer). Cela démontre, d’une part, une qualité indéniable d’automoteur chez Joan Taris et d’autre part sa réactivité. Puisqu’il pouvait parler d’un sujet qui n’était pas prévu à l’ordre du jour mais qu’il avait pourtant préparé. Au contraire du conseiller de droite -porte parole de Xavier Darcos absent- qui n’a brassé, à mes yeux, que du vent. Accusant les autres de procéder à un numéro d'acteur, alors qu'il ne le démontrait que... pour lui-même !

 

Alain Rousset

- Joan Taris ? Pour le groupe MoDem je tiens à le préciser...

Joan Taris,

- Je ne me suis pas concertée avec ma présidente. Qu’elle veuille bien m’en excuser.

Alain Rousset (ironie ?!)

- Ecoutez, elle vous fait tellement confiance…

Joan Taris (imperturbable)

- C’est parfait, c’est une confiance réciproque. Moi je connais bien le problème de First puisqu’il se trouve que je suis élu dans la commune de Blanquefort… (se tournant vers lui) Je connais bien aussi Francis Wilsius. Alors il se peut qu’il y ait aujourd’hui un peu de politique. Après tout pourquoi pas… Je crois que le combat de Francis Wilsius le rend à la fois tout à fait respectable et crédible pour lui permettre de s’exprimer sur ce sujet.

Sur un plan général je pense qu’on peut tous faire le constat qu’il y a à la fois (…)

   

Voyez que tout est important à connaître, dans le moindre détail, si l’on veut restituer fidèlement l’information.

 

Je terminerai par le texte d’une coupure de journal mise sur la page Facebook de Forces Aquitaine :  

 

« S’il fallait réconcilier les électeurs avec leur participation à un scrutin local, la recette est toute trouvée, de la simplicité, un discours abordable sans ambages, une honnêteté intellectuelle, de l’intégrité, sans connotation politicienne. La politique a retrouvé ses lettres de noblesse avec ce style, un engagement sans ambition personnelle, un programme pour le bien de tous, ce qu’on appelle la res publica. »

 

Voilà ! C'est ce qu'a fait Jean Lassalle et son équipe qui me semble la meilleure attitude qu'il soit. Puisqu'une bonne communication, basée sur la franchise et le respect, ouvre toutes les portes !!!

 

Les techniques de com’ ne sont ensuite que des outils d’appoint. J’y reviendrai tout de même. Car c’est assez compliqué de réussir à simplifier des écrits. Et faire du management sans manipulation...

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

Françoise Picasso inversé orange

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 15/06/2010 12:47



C'est très intéressant de suivre un dossier dont le conseil municipal a débattu ! Je viens de rajouter ce jour un lien vers un article de journal qui montre bien comme une décision ne
peut être définitive, puisqu'ici elle a été différée.


Nous attendions à Dax avec grande impatience l'ouverture du restaurant/bar de l'Atrium (jouxtant la salle de spectacle, emplacement donc hautement "stratégique" !) qui devait se faire
ces jours-ci. Pour des raisons de concurrence, cette ouverture est reportée. On comprend bien que la mairie n'a pas la décision. Et c'est tant mieux (alors même qu'en tant
que dacquoise j'ai naturellement l'envie de voir plutôt une entreprise locale s'y installer...) !



Françoise Boulanger 21/05/2010 10:00



Merci Frédéric ! Comme toujours tu restes positif et sympa dans tes commentaires. Je sais que le billet était très long et cela peut être rébarbatif. S'il n'en est rien, je suis ravie.


Dans le prochain billet, je parlerai plus du fonctionnement physiologique, donc le côté technique de la communication qui doit tenir compte de nos particularités. Nous ne sommes
finalement que des machines vivantes faites à peu près sur le même modèle. J'avais déjà mis un lien sur "l'instinct" pour préparer un peu : je parlerai de ces gestes perçus par tous
comme ayant la même signification quels que soient nos cultures, nos pays de naissance. Ce qui nous permettrait normalement d'avoir le fameux langage commun... Il y a aussi le dictionnaire
pictural que je voudrais également faire.


Donc la suite de tout ça bientôt !


 



Françoise Boulanger 21/05/2010 09:45



Merci chère Isabelle de ces éloges.


Courage, je ne sais pas... Sincérité ou franchise, oui je revendique cette particularité de mon caractère. Je ne crois pas me faire d'ennemis en disant la vérité. A quoi ou à qui penses-tu
?!! Ceux qui se sentiraient visés dans l'énigme ne le diront à personne, donc ce sera eux avec eux-mêmes. Quant à l'association Europe Ecologie Landes, ce n'est pas encore un parti. Si cela
devait se transformer, je ne resterai pas, naturellement. Je serai loyale avec le MoDem. Il n'empêche que nous pouvons oeuvrer tous ensemble dans mon département pour des actions de
sensibilisation sur des sujets bien précis. A commencer par les énergies renouvelables. C'est du pragmatisme, de l'urgent et cela concerne tout le monde. Peut importe gauche ou droite. C'est
justement la philosophie du MoDem de travailler avec tous. Bises.



FrédéricLN 20/05/2010 21:32



Quel billet passionnant ! Bravo pour ton énergie et meilleures chances de succès dans toutes ces initiatives.



luciolebrune 20/05/2010 20:18



Eh bien, tu ne vas pas te faire que des amis !


Mais je salue ton courage et ta sincérité : cette dernière qualité est si rare, et la première presque autant.


Bon anniversaire, Françoise,


Isa


 


 



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr