Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 11:08

Agenda haut en couleurs vives !

 

 

 

    panache-image.jpg 

 

Nouvelle de dernière minute

Lors du Conseil National de ce matin le Mouvement Démocrate a pu arrêter le positionnement qui est le sien en matière de retraite. Dès à présent vous pouvez consulter ici la résolution adoptée. Fruit du travail de plusieurs centaines de contributeurs ! 

 

 

Venant d’assister avec grand plaisir à ma première réunion Europe Ecologie Landes (ce mercredi 23 juin à la conciergerie de la Mairie de Dax), je me suis souvenue à temps que je voulais vous faire part des prochaines rencontres auxquelles vous êtes conviés.

   

Les voici donc, dans l’ordre chronologique…

 

- Ce week-end, fête du Quartier Saint-Pierre (c’est mon coin…) à Dax. Du vendredi au dimanche, découvrez le programme de ce soir.

 

- Lundi 28 juin, séance plénière du Conseil régional d’Aquitaine (voir l’ordre du jour détaillé* ci-dessous : des liens y sont installés afin de vous permettre de suivre plus facilement cette séance).

 

- Mercredi 30 juin* conseil municipal à 20 h. Conseil qui avait été initialement prévu le mercredi 23 juin mais repoussé en raison de l’élection du nouveau président ** de la communauté urbaine du Grand Dax ce même jour.

**(Ajout des 29 juin et 1er juillet : j'ai appris hier seulement le décès du président remplacé, Jacques Anthian, homme unanimement estimé pour ses propos mesurés.)

 

- Jeudi 1er juillet réunion du groupe de travail MoDem à Lit et Mixe (groupe initié par Philippe Mouhel et Hervé Calvez et dont la toute première rencontre avait eu lieu à Dax aux Halles le jeudi 27 mai).

 

 

* Note spéciale

Pour les dacquois, ne ratez pas ce Conseil municipal qui s’annonce haut en couleurs plus ou moins ardentes (et percutantes !). Je me réfère au Conseil précédent, auquel j’ai d’ailleurs assisté plutôt que de participer à une réunion MoDem. Faut-il que j’aime ma ville quand même !

 

Cette soirée s’était avérée non seulement très longue mais plutôt tourmentée. Jugez-en. Allez, j’ai pitié : écoutez directement d’abord entre 37 mn et 41 mn, ce qui campe tout de suite le décor. Puis à 44 mn où l’adjoint présentant le budget provoque quelque peu ses opposants par un brillant « je ne voudrais pas vous éblouir encore une fois… » mais aussi par un « poussez-vous » ponctué d’un rire à mon avis mal venu et qui expliquerait sans doute les réactions ultérieures (Il leur suggérait en effet de se déplacer lors du visionnage des diapositives sur l’écran placé judicieusement derrière eux…) !!! En passant, appréciez comme moi la superposition du médaillon du conférencier sur les feuilles de calculs. Epargnez-vous par contre tout le budget (pas mal le jeu de mot, non ?) pour écouter si possible à partir de la fin de la présentation, à 77 mn. Les échanges entre le porte-parole de l’opposition et la majorité au sujet de ce budget sont assez houleux. Propos exagérés pour certains (« beaux parleurs mais petits faiseurs ») et reproches injustes… parmi quelques bonnes remarques pourtant (c’est vrai que j’aimerais trouver des légendes aux tableaux du budget par exemple). Par conséquent, répliques véhémentes et à mon avis méritées pour les autres !!! Personnellement, en tant qu’habitante dacquoise j’apprécie les efforts effectués dans les établissements sociaux ; eux qui avaient été laissés quelque peu à l’abandon.

 

Je m’adresse tout particulièrement à ceux qui viendront mercredi au Conseil : j’espère que vous aurez l’honnêteté de prendre le temps d’écouter jusqu’à la fin des échanges, c'est-à-dire jusqu’à 124 mn !

Car les jours qui ont suivi ce conseil mouvementé ont confirmé les tensions existantes entre majorité et opposition à l’approche de l'été. C’est le moins que je puisse vous dire en termes disons… plus mesurés que « certain » qui a indubitablement dérapé. C’est vrai, mais n’y a-t-il pas été plus ou moins encouragé ?!! Vérifiez par vous-même l’intitulé du tract distribué dans les boîtes aux lettres dernièrement... Certains disent que c’est un jeu, d’autres que c’est la guerre… L’été s’annonce chaud, chaud, chaud à Dax ! C’est le Canard lui-même qui le prédit…

 

Mais moi je sais bien que tout s’arrangera autour d’un verre lors de la feria.

 

Tenez, une précision sur le FISAC dont il était question en aménagement du centre ville. Et une autre concernant l’EPAD qui est évoqué dans ce Conseil : nous connaissons l’EPAD… de la Défense mais ici c’est uniquement un « établissement public d’aménagement et de développement » de Dax naturellement...

 

Laissez-moi maintenant vous donner mes interrogations sur la suppression de la taxe professionnelle qui permettait quand même aux communes, à elles seules si j’ai bien compris, de profiter de recettes appréciables car prévisibles.  Certes le gouvernement la remplace par une CET (contribution économique territoriale) composée d’une CFE (cotisation foncière des entreprise) et d’une CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises).

Mais il me semble que les régions vont également en toucher une partie (voir justement l’ordre du jour du conseil régional d’Aquitaine de lundi !), les communes et intercommunautés risquant alors de se trouver dans l’incapacité de réaliser les grands projets déjà chiffrés. C’est la réflexion que je me suis faite en lisant l’article du journal où les propos de Jean-Marc Dubis  (maire centriste de Tercis ; si, si, de la même famille politique que la mienne) sont rapportés. Lors de l’élection du nouveau président du Grand Dax (lien pas encore à jour lors de l’écriture de ce billet puisque l’élection est toute récente), le maire de Tercis met en garde contre de trop grandes dépenses et envisage même de quitter l’assemblée. Or si Jean-Marc devait partir du Grand Dax, je me demande ce que deviendrait le projet de golf réunissant trois communes dont Dax et… la sienne. Ce serait dommageable pour tous. Personnellement je trouve la perspective d’avoir un golf sur Dax comme étant une chance extraordinaire de posséder un immense parc de verdure supplémentaire. De permettre une prestigieuse activité pour les curistes. Et naturellement de créer de nouveaux emplois. Ce qui donnera non seulement des revenus à la ville mais aussi le cachet qu’elle mérite amplement.

 

Je vais en profiter pour faire d’abord une proposition (elle n’est cependant pas de moi, certains en parlent depuis longtemps parait-il), puis une autre longue remarque :

 

1- Tout d’abord, depuis que je suis revenue à Dax, je me suis fait la réflexion qu’une grande anomalie de territoire pourrait être facilement résolue. Deux difficultés en réalité que l'on pourrait aplanir. Ce qui m’a étonnée c’est de constater que l’hippodrome de Dax -qui vient de fêter ses 150 ans- soit une parcelle dacquoise incluse dans le territoire de Saint-Paul-lès-Dax. Je n’ai pas réussi à connaître la cause exacte de cet état de fait. Peut-être devrais-je aller faire des recherches à la Société de Borda. Par ailleurs, la ville de Saint Paul-lès-Dax, située sur la rive droite de l’Adour, jouxte véritablement Dax et semble avoir une histoire parallèle et complémentaire. Tout en restant rivale.

 

Voici donc ma proposition : Pourquoi ne pas profiter de la sensibilité politique actuellement identique de ces deux villes pour les réunir dans la même cité, la même administration. Cela atténuerait beaucoup de complications. N’oublions pas que Dax avait été pressentie pour être le chef lieu des Landes après la révolution. Et que c’est cette même révolution qui a octroyé à Saint-Paul-les-Dax une bonne partie des territoires agricoles de Dax. (Est-ce à ce moment du premier partage, ou plus tard au cours des procès entre les deux maires, que la parcelle sur laquelle s’est construit l’hippodrome est restée « non attribuée à Saint-Paul » ?)

A mon avis, transformer deux communes tellement proches comme Dax et Saint-Paul-lès-Dax en un grand Dax-Saint-Paul, serait la possibilité de faire une plus grande agglomération dans les Landes, ayant un bien meilleur rayonnement. C’est un point de vue qui me semble logique. En tout cas intéressant à creuser** et analyser en matière de retombées économiques et sociales.

** (Pour régler un problème il ne suffit pas de fermer les yeux : il faut au contraire les garder grand ouverts et tout voir. Tout examiner. Il est quelquefois plus judicieux de contourner l'obstacle plutôt que de le supprimer.

Un exemple en est le franchissement d’une montagne où, pour passer de l’autre côté, plusieurs issues s’offrent à nous : grimper à mains nues, graver un escalier dans la paroi, creuser un tunnel, installer un funiculaire, construire une route en lacets ou installer un téléphérique. Se transporter en avion, hélicoptère, ballon ou tout autre objet volant. Plus simple, regarder la télévision ou une webcam, téléphoner ou correspondre par mails. La toute première solution était pourtant de capituler et de ne rien faire. Les plus farfelues étant aussi celles de "joyeusement" dynamiter la montagne ou d’attendre "placidement"... la fonte des glaces !)

 

2- La deuxième remarque correspond à un point où, pour une fois, je ne suis pas tout à fait d’accord avec François Bayrou demandant la séparation stricte des affaires économiques et des pouvoirs publics ! Mais il se peut que j'interprète mal l'un de ses derniers propos.

 

Lorsqu’il s’agit d’une collectivité territoriale communale, il est incontournable de savoir s’adapter aux différentes situations de la vraie vie !

Il se trouve que j’ai fait une formation d’une année en qualité/sécurité/environnement et j’ai eu la possibilité de faire mon stage (mise en pratique des connaissances théoriques) dans un CTM (centre technique municipal). Précisément celui de Nancy, comptant à l’époque 350 personnes tout de même ! Bien plus qu’une petite entreprise classique. J’avais choisi cette structure pour mieux y étudier la différence entre le public et le privé que j’avais déjà connus, l’un comme l’autre. Mon mémoire a porté sur un outil d’identification et de mesure des attentes : ici celles de tout le personnel, au sujet -entre autre- de la sécurité.

 

Dans un CTM, on trouve pratiquement tous les corps de métier artisanaux et rien que pour cela il faut considérer son fonctionnement dans les mêmes termes que celui de la société civile. C'est-à-dire prévoir des objectifs, des coûts et parler aussi bien de clients que de fournisseurs. Il est donc impossible de séparer public et privé !

(Il est à noter que mon mémoire a certes porté sur la méthodologie elle-même mais j’avais pu ainsi fournir à la municipalité une véritable consultance organisationnelle. Apparemment fort appréciée puisque la DGS de la municipalité de Mont-de-Marsan rencontrée l’an dernier me connaissait de réputation ! Par l’une de ses collègues se trouvant au cabinet du maire de Nancy et se « souvenant » encore de moi, presque dix ans plus tard... Il est vrai que l’on m’avait demandé de faire une présentation de la méthodologie devant pas mal de responsables de collectivités territoriales venus de plusieurs villes de France et réunis à Nancy. L’un des auteurs du livre dont j’avais tiré mon travail était d’ailleurs présent… Comme quoi certaines méthodes sont bel et bien plus performantes que d'autres. Mais le fait d'être expérimentée dans de nombreux domaines a permis à l'étudiante que j'étais alors d'en tirer le meilleur profit. Petite réflexion pour ceux qui n'oseraient pas reprendre d'études après quarante ans : si vous avez une opportunité, saisissez-la sans hésiter !) 

 

A mon avis, les deux seules chaînes capables de réunir et réconcilier « les affaires » avec « la cité » sont la surveillance et la transparence. Rien d’autre.

 

Voilà pourquoi, je reviens sans cesse sur l’EPIC de « l’office du tourisme et du thermalisme de Dax » dont j'ai déjà parlé plusieurs fois. Je demande à Monsieur le Maire de bien vouloir intégrer une ou deux personnes de l’opposition dans le conseil d’administration. C’est l'unique protection ! Absolument imparable. Elle permet de couper court à toutes rumeurs. Celles qui se transforment par exemple en tracts incendiaires...

 

« Le drame de la politique c’est la suspicion. » a dit Dominique de Villepin au micro de Jean Jacques Bourdin justement hier. Il a raison évidemment mais pour l’éradiquer, il ne faut pas forcément interdire de faire du business à tout élu ! Il faut au contraire l'aider en formant les intervenants en déontologie. Et en droit. De manière à ce qu’ils sachent se protéger d'eux-mêmes, de toute faiblesse. Tout en protégeant leurs administrés.

 

A ce sujet, j’aimerais bien, tout comme Florent qui en a parlé dans un de ses billets, avoir plus d’informations sur les SPL (sociétés publiques locales). Ce système encouragerait la non-concurrence des entreprises, puisqu’il n’y aurait plus d’appel d’offre. Ce serait ici courir le grand risque que les élus ne remplissent pas leur mandat selon les vœux de... leurs électeurs. Les meilleurs conseils semblent être ceux de la fondation iFRAP.

 

Personnellement je me sens capable d’offrir une idée de nouveau produit industriel à ma ville en prouvant tout simplement ma bonne foi. Par de la totale transparence. C'est à dire toujours annoncer les choses telles qu’elles sont et ne jamais laisser supposer des dessous-d’affaires obscurs. Susceptibles de détruire la confiance de mes futurs investisseurs en premier lieu.

 

C’est un point sur lequel je me sais irréductible. Tant pis pour ceux qui me supposeraient mégalo parce que j’ose faire de la politique. Je sais que c’est faisable. Il faut donc le faire. C’est la survie de toute notre société que d’être honnête. Donc la mienne tout bonnement !

 

Ceci est une réponse à une personne bien précise m’ayant décerné (je l’ai d’abord pris comme un compliment) le reproche « d’être trop généreuse » ! Après réflexion, je prétends au contraire ne pas l’être plus que la normale. Parce que j’ai toujours demandé sans honte -quelquefois farouchement- que l’on m’accorde tout autant de temps ou d’attention que ce que je donne moi-même. Ce n’est que de la solidarité, de la réciprocité.

 

La fraternité est toujours à double sens. Ceux qui ne le comprennent pas sont pourtant légion : « Lorsque quelqu'un s’occupe des autres, c’est qu'il se préoccupe (d’abord)*** aussi de lui-même ! »

***(Rectification du 27 juin : j'ai remplacé le terme "d'abord" écrit hier, qui se réfère à l'égocentrisme. Or, ce n'est évidemment pas ce que je voulais dire !)

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

 

* Vous trouverez ci-dessous des liens pouvant peut-être vous aider à suivre en direct ou en différé les différents dossiers présentés lors de cette séance plénière... Merci de votre indulgence en cas de grossières erreurs. Toutes les rectifications ou commentaires seront les bienvenus ! N'hésitez pas à me donner vos impressions et me dire si cela vous a semblé utile (sachant que les préoccupations sont souvent similaires dans chaque région de France). 

 

Séance plénière du Conseil régional

 

 

Ordre du jour de la prochaine

séance plénière du Conseil Régional

 

Nous vous informons que la prochaine Séance Plénière du Conseil Régional d’Aquitaine se déroulera :

Lundi 28 juin 2010 à 10 heures

Hôtel de la Région Aquitaine – 14 rue François-de-Sourdis à Bordeaux

Salle Jacques CHABAN-DELMAS (2ème étage)

 

Nous vous rappelons que ces séances sont ouvertes au public.

 

Ordre du jour :

 

1- Approbation du procès-verbal de la séance plénière du 16 avril 2010

2- Fonctionnement du Conseil Régional -modification des intitulés des Groupes Inter-Assemblées 3 et 4

3- Compte Administratif 2009 – Compte de gestion 2009

4- Délibération d’affectation du résultat 2009

5- Rapport d’activité 2009

6- Délégation au Président du Conseil régional relative à l’ouverture d’une ou plusieurs lignes de crédit court terme

7- Exonération de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) : établissements de spectacles cinématographiques

8- Budget Supplémentaire 2010

9- Règlement financier de la Région Aquitaine

10- Tableau des emplois : transformation des postes budgétaires inscrits au tableau des effectifs

11- Tableau des emplois : modifications

12- Administration Générale – additif au régime indemnitaire : maîtres d’apprentissages, bibliothécaires territoriaux, ajustements techniques

13- Rapport de développement durable du Conseil Régional

14- Association de préfiguration Aquitaine Carbone : création d’une offre volontaire de compensation carbone

15- Programme opérationnel FEDER 2007-2013 – Stratégie régionale de l’innovation

16- Convention de partenariat entre la Région Aquitaine et la Direction Générale de l'Armement

17- Aide aux entreprises nécessitant un accès très haut débit fibre optique à internet

18- Service public télévisuel régional – projet de contrats d’objectifs et de moyens : état d’avancement et de partenariat entre la Région Aquitaine et les télévisions de proximité

19- Communication orale sur la BNSA

20- Programme de numérisation des salles indépendantes et de proximité aquitaines : règlement d’intervention

21- Renouvellement de l’adhésion de la Région Aquitaine au Groupement d’Intérêt Public « Office Public de la Langue Basque »

22- Pôle National des Arts du Cirque de Boulazac – Convention quadriennale de partenariat 2010/2013

23- Pôle International de la Préhistoire – Convention d’objectifs pluriannuelle – Etablissement public de coopération culturelle

24- Investissements culturels – Convention d’objectifs avec la Ville de Bordeaux

25- Règlement d’intervention Dispositif Coupd’Pouce

26- Autorisation d’ester en justice – désordres affectant les locaux du bâtiment d’exploitation du CFPPA du Lycée Agricole de Pau-Montardon 

27- Coopération Européenne : Protocole d’accord du réseau ERY (European Region for Youth)

28- « Pour une politique régionale d’insertion sociale et professionnelle des jeunes : le contrat d’objectifs et de moyens insertion des jeunes 2010-2012 » – accord cadre Etat/Région/Département/ ARML

29- Développement de l’accès à l’apprentissage des travailleurs handicapés – Avenant n°2 à la convention de partenariat entre l’AGEFIPH et le Conseil Régional 2009-2010

30- Contrat d’Objectifs et de moyens 2009-2010 – Axe 4 : Développement du pré-apprentissage – Modification du règlement d’intervention du dispositif PREPA (Parcours Régional de Préparation à l’Apprentissage)

31- Candidature à un nouveau contrat de Pays Gironde – Pays Libournais

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 12/07/2010 09:48



Hier matin j'ai écouté François Bayrou sur Europe 1. Inutile de vous dire que j'ai été particulièrement fière de ses prises de position fermes devant des journalistes
toujours aussi agressifs. Déterminés à le déstabiliser en lui coupant sans cesse la parole. Bien sûr que c'est particulièrement énervant mais quelque part satisfaisant de constater que c'est
justement François Bayrou qui a clos la série de ces rendez-vous avant la pause des vacances.


D'ailleurs ses propos sur la nécessité d'un sursaut républicain ont été imédiatement rapportés dès l'édition du 13 h de TF1 par Claire Chazal elle-même...


 Je vous recommande de lire sur Mediapart le billet de Marie-Anne Kraft qui a fait brillamment
la synthèse de cet interview en structurant de façon très claire les idées principales et les propositions.


Comme je le disais chez Pascale : au MoDem nous sommes des irréductibles !


Irréductibles ne veut pas dire naïfs et encore moins utopistes.



Pascale 11/07/2010 17:25



Ben... Je crains que le MoDem Loire ne se prépare à bosser avec l'UMP locale... J'y arrive pas, Françoise, j'y arrive vraiment pas !



Françoise Boulanger 11/07/2010 09:26



Mal réveillée sans doute, j'avais lu "pastis gascons" (chez nous le pastis est une délicieuse patisserie landaise) et je me faisais une joie de ta visite dans le sud ouest peut-être ! L'an
dernier à pareille époque tu étais allé en Espagne si je me souviens bien, pour acheter ton pastis...


Hélas, tu ne fais que te rafraichir les idées (et... les pieds ?) sur le chemin de l'enfer. Il est vrai qu'il est semé de bonnes intentions ! Surtout en Alsace-Lorraine où la chaleur ce jour
est caniculaire. D'où l'inspiration je suppose.


Bravo pour ton dessin ! Bouillonnant, comme le patron.



philippe, 11/07/2010 08:18



Ca milite, ça bosse.  Moi ces temps-ci je flémarde....Pastis glaçons!



Françoise Boulanger 11/07/2010 04:27



Ouf, j'ai eu peur ! Je croyais que tu quittais le MoDem, Pascale... Je viens d'aller voir ton blog tu ne sembles pas être désabusée. Impatiente et inquiète peut-être ?


Pour moi je vais écouter François Bayrou tout à l'heure à 10 h sur Europe 1... et je te donnerai ma réponse après. Ou pendant.


Bises. A plus tard.



Pascale 10/07/2010 19:16



J'ai pris bcp de recul avec le MoDem. Et toi, Françoise, où en es-tu ?


Bises.



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr