Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 13:11

 

Oui, de très belles rencontres !

 

 

 

 

 

Victor-et-son-papa-16-10-10.jpg

 

Une seule semaine d’absence... et cependant plein de choses à vous raconter !

 

Juste avant de partir j’avais écrit un billet qui aurait dû être mis en ligne.

Tout était bien programmé, bien calé. Carrément bien pensé. C’est en tout cas ce que je croyais.

 

C’était sans compter avec la grève ! Ah la grève… Tellement facile d’en parler avec le naturel (affecté ?) que vous me connaissez et tout l’humour souhaité. Celui qui encore une fois vous démontrera… Quoi d’ailleurs ?! Ma grandeur d’âme ? Mon détachement ?

 

Une grève finalement, c’est presque amusant vue de son canapé, vous ne trouvez pas ?!

  

Eh bien je peux vous assurer que depuis un quai de gare, de métro ou de toute autre « piste aux valises », le plaisir a changé de camp, de trottoir ; ou d’escalier plutôt ! Monter ou descendre les marches avec un handicap de 25 ou 30 kilos supplémentaires (à vrai dire je n’ai pas pesé…), quel ravissement n’est-ce pas ?!

 

Parce que l’avant-veille du départ, la SNCF m’avait dit que mon train serait normalement maintenu. La veille par contre, qu’il serait probablement supprimé mais que bien sûr mon billet me serait remboursé directement sur mon compte, sans avoir aucune démarche à effectuer.

Pour une fois que j’avais réussi à trouver un billet pas cher (22 euros), c’était bien ma veine. C’est que j’en avais des gens à voir à Paris !

 

Tout d’abord la personne que je devais interviewer pour Fréquence Orange, après avoir récupéré le dictaphone que Jonathan mettait à ma disposition (de manière à être enfin autonome, merci à lui !). Ensuite mon amie Isabelle Piot, avec qui j’espère bientôt appliquer son principe de Franchises solidaires. Et puis  Robert Rochefort le vendredi matin, lors de sa fameuse conférence pour laquelle je me réjouissais d’avoir pu y retenir une place à temps. J’escomptais bien aussi passer au siège du MoDem. Ben oui, le Mouvement Démocrate !  

 

Bon, d’accord le train n’est pas parti tout à fait à l’heure de Dax… mais il a fini par arriver ! C'était déjà pas mal.

 

La journée du jeudi s’étant à peu près déroulée selon le programme prévu, j’avais confiance pour le lendemain.

 

Tu parles, quelle naïve tu fais parfois ma pauvre fille ! Certains TGV pour Nancy étant ou supprimés ou complets, je me suis trouvée devant un choix pipé à l'avance : il ne me restait plus que deux horaires, un le matin et un dernier l’après-midi. Allais-je risquer d’être absente au mariage de mon fils ?! Evidemment non ; je suis partie le matin. Et j’en ai beaucoup voulu aux « gréveurs », eux qui me prenaient véritablement en otage. De façon illégitime d’après l’iFRAP*, ai-je appris cas jours-ci. En voyant l’attitude désinvolte de certains cheminots, figurez-vous que je ne suis plus loin de penser la même chose (attention, je n'ai pas dit tous : j'ai vu une contrôleuse réellement aux petits soins pour tous les voyageurs perturbés...) !

*(Voir le point numéro 8, particulièrement le tableau concernant la RATP et la SNCF.)

  

Parce qu’au retour de Nancy -mais oui, le mariage s’est très bien passé, la maman du marié était très fière et très émue, merci les amis !- le même scénario a eu lieu.

- « Paulette, je suis désolée mais mon train de nuit a été supprimé. Puis-je venir t’envahir encore une fois pour ne pas rester dormir dehors ? »

Il faut dire qu’il était plus de 23 h lorsque je me suis retrouvée en banlieue avec tous mes bagages en poche… Impossible d’ignorer mon handicap le lendemain dans l’autre sens. Voyager dans la capitale aux heures de pointe, c’est un vrai purgatoire, je puis vous l'assurer !

 

Je vous avoue donc que le fameux billet sur les dernières manifestations à Dax, je voulais le déchirer, le réduire en boule bien compacte et la propulser direct à la corbeille (virtuellement bien entendu ; mais rien que de le dire, vous ne trouvez pas que ça soulage ?!)…

 

Et qu’à la prochaine -et dernière ?- journée de grève, celle annoncée pour le 6 novembre prochain, j’avais bien l’intention de bouder. De manière à oublier définitivement le problème de ces maudites retraites. Après tout, ras le bol des râleurs !!!  

  

Après quelques jours de réflexion**, j’ai changé d’avis. Pas question de lâcher quoi que ce soit tant que le problème n’est pas réglé !

** (Euh, en réalité je me suis juste enfin calmée…)

 

 

Allez, je vous mets in extenso les écrits du 20 octobre :

 

La semaine dernière, j’ai de nouveau assisté à la manifestation de Dax -en observatrice essentiellement- tout comme le mardi précédent d’ailleurs. Aussi je vous avais préparé un petit billet pour vous raconter mes nouvelles rencontres, mes coups de cœur, mes réflexions. Vous décrire les gens. Et puis je me suis dit qu’il me fallait peut-être attendre encore la journée du 16 octobre. Les médias relatant le durcissement de la grève, je craignais que les débordements décris dans certaines villes n’atteignent aussi la mienne. Samedi entre autre, les deux seuls ponts de Dax devaient être bloqués ; un jour de marché qui plus est, cela me semblait plutôt provocateur ! 

 

Allions-nous connaître des échauffourées regrettables ?! Comportements de révolte parfaitement compréhensibles mais que personnellement je réprouve quelque peu, tant je privilégie le dialogue +

+ (Lien rajouté le 5 novembre : je vous recommande la lecture de ce dernier billet d'Agnès Maillard dont le blog "le Monolecte" a reçu le prix du meilleur blog francophone 2010 par les Bobs... vous savez maintenant pourquoi !)  

  

Eh bien, non ! Rien à signaler. Il faut avouer que « chez nous à Dax », tout se passe dans le calme et la bonne humeur. Comme je sais que c’est également le cas à Mont-de-Marsan … j’en viens à m’interroger quelque peu sur notre différence « régionale » !

  

N’en concluez surtout pas que notre région serait miraculeusement épargnée par la crise ! Nous connaissons au contraire un des plus forts taux de chômage de France, malgré les emplois de la saison estivale ou ceux amenés par le thermalisme. Il est à noter que la situation de Dax est encore plus difficile qu'à Mont-de-Marsan… La population dans la préfecture comptant plutôt des fonctionnaires, tandis qu’ici nous accueillons beaucoup de retraités finalement.

  

Alors quelle serait le secret de cette ambiance toujours festive ?!

Je ne pense pas avoir de réponse scientifique évidemment. Tout est du ressort du ressenti, de l’intuition. Sans doute est-ce leur sens inné de la fête (un atavisme récurrent dans les Landes !), la réelle simplicité des gascons, leur sincérité. Ou une certaine insouciance peut-être ? Non, plutôt une philosophie de vie bien affichée : profiter du moment présent avant tout.

 

D’aucuns pourraient aussi penser à une certaine inconscience, d’où émanerait une analyse faussée des faits, des données. Alors ça, je n’y crois pas du tout !

 

Parce que samedi comme hier mardi, j’ai fait de « belles rencontres »1. J’ai discuté avec des familles entières comme avec des personnes isolées, venues à titre individuel, ni encartées, ni syndiquées. J’ai dialogué avec plusieurs groupes de jeunes lycéens. Tout le monde m’a paru responsable et profondément inquiet pour l’avenir.

 

Tiens, par exemple, personne ne m’a parlé de la « droite » ou de « l’UMP », désignant ce Parti comme seul responsable de nos malheurs ! Non, il est évident que seul le gouvernement actuel est ciblé et uniquement lui. C’est principalement la mise au jour des derniers scandales financiers qui est la cause de ce sentiment d’injustice. Rien d’autre.

 

Je vous avoue que dans ces conditions, je suis très en phase avec tout le mouvement.

  

Oui, le mouvement populaire dacquois est tonique et reste joyeux comme le dit le journaliste de Sud Ouest.

 

L’illustration2 que je vous ai choisie parmi tous les nombreux clichés que j’ai continué à prendre, traduit nettement ce qui est ressenti de partout. Ce n’est plus du tout ici un camp contre l’autre (la gauche vertueuse contre la droite machiavélique…), c’est plutôt la « manifestation spontanée collégiale d’un malaise diffus mais bien réel ».

 

2 (Le petit Victor accompagnait non seulement son papa mais aussi sa maman et sa toute petite sœur. Nous avons cheminé côte à côte un petit moment. Justement cette jeune mère était professeur et nous avons parlé de la démarche des lycéens.)

 

D’ordinaire je ne suis pas pour cette façon de mélanger les générations. Ici, je pense que les profs ont eu parfaitement raison de soutenir les élèves. D’une part cela leur donnait l’occasion d’encadrer sans contrainte des jeunes risquant à tout moment de déraper sous le coup d’impulsions forcément de leur âge. D’autre part cela ne démontre absolument pas une manipulation des adultes sur leurs enfants, comme j’ai pu le vérifier ! C’est au contraire la preuve du simple refus d’une situation devenue insupportable.

 

Toutes générations confondues.

 

Tous les lycéens, absolument tous (j’ai discuté avec trois groupes différents), m’ont dit avoir l’autorisation de leurs parents pour défiler ! J’ai d’ailleurs pu constater leur attitude paisible tout le long du parcours.

Tenez, le jeune que j’ai vu tambouriner en rythme sur une poubelle (avec le manche de son étendard) ne m’a aucunement paru anormalement excité. J’ai même observé qu’un syndicaliste attentif est venu récupérer discrètement le tambour en question -une fois le concert terminé naturellement- afin de le ranger à l’écart du cortège.

 

Il ne s’agit plus du tout ici de lutte des classes !!! II est enfin question des valeurs fondamentales. Celles de la dignité et de la justice avant tout. Celles qui nécessairement ne font que nous rassembler tous plutôt que de nous diviser.

 

Le fameux sursaut républicain, nous l’avons enfin !

 

 

C’est clair, il faut simplement faire reculer un président indigne de sa fonction (et certains de ses collaborateurs ?). Lui qui soutient tout et son contraire selon ce qui l’arrange. Qui distribue médailles en chocolat pour éblouir les crédules. Mais entasse lingots d’argent et liasses de privilèges en préparation… de sa propre retraite !

 

Le 1er novembre 2010

Oui, c’est très clair. Le plus vite sera le mieux*** en effet !

*** (Ecoutez le podcast de cette interview de François Bayrou si vous en avez le temps, jamais je ne l'ai senti si juste dans son analyse de la situation actuelle.) 

 

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

1 (Mes belles rencontres ? Par exemple, celle de Stéphane Delpeyrat (si, si, nous nous sommes fait la bise) avec qui je suis virtuellement « amie » sur Facebook, alors qu’il est vice-président du Conseil Régional… Ou celle d’Henri Emmanuelli (et de son épouse), le député, avec qui j’ai pu discuter quelques minutes. J’ai d’ailleurs appris de ses propres lèvres qu’il serait meilleur en béarnais que François Bayrou lui-même, à qui il prétend donner des leçons -lui le gascon- lors de leurs voyages en avion ! Je demande à vérifier… En tout cas je peux vous dire qu'Henri Emmanuelli a un vrai sens de l'humour. Et ça j'aime ! Ou encore celle de Renaud Lagrave, qui ne voulait absolument pas engager le moindre dialogue, s'obstinant à voir en moi son ennemie... alors qu'il ne me connaît pas encore. Qu’il vienne me lire ! Et même celle d’André Drouin, qui a carrément « refusé de me serrer la main » cette fois-ci (peut-être voulait-il que je lui fasse plutôt une bise ? je veux bien, moi, mais à condition qu’il ne me pique pas trop ma peau sensible…) ; révélant tout autour de lui dans le cortège que je disais des « sal…ries » sur lui dans ce blog ! A-t-il dit cela en le pensant sincèrement ? C’est donc que quelqu’un lui a rapporté mes écrits en les déformant sciemment et que lui-même ne m’a jamais lue. A moins que ce soit tout simplement pour faire encore parler de lui ?! Voilà qui est fait, Monsieur l’Adjoint…)

 

PS

Ah, au fait, je suis bien allée faire un petit tour à la permanence dacquoise de l’UMP, comme je vous l’avais annoncé. Mais trop tard pour le café. Alors je vais y retourner. Parce que je sais maintenant que j’y serai accueillie très cordialement par de vrais gaullistes !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 10/11/2010 00:40



Bien d'accord avec toi pour la création d'emplois ! Cela devient même plus qu'urgent.


Par contre il me paraît important de participer localement aux manifestations lorsque nous connaissons un peu de monde ce qui est mon cas. Cela crée d'autres liens et permet de nous
comprendre mieux. A chacune d'entre elles j'ai pu avoir des discussions passionnantes.


 



Le mécano 09/11/2010 22:21



De mon côté je n'ai pas manifesté. La réforme des retraites est un mal nécessaire pour réduire la dette collossale et la pauvreté qui indirectement en découle. La mysère s'accroit.Seule une
économie solide générant du travail pourra nous en sortir. Uniquement cela.



Françoise Boulanger 02/11/2010 10:56



Merci Isa ! Je ne garderai que les bons souvenirs de ce mariage maintenant mais je t'assure que sur le coup du voyage lui-même j'étais très en colère.


Oui quel dommage cette grève qui crée tant d'injustices supplémentaires alors que nous devrions nous y prendre autrement. Je crois qu'il faut faire le parallèle avec la révolution de 1789... Nous
manifestons notre sentiment de révolte moins brutalement mais nous avons besoin de le faire savoir. Bien montrer que personne ne peut nous museler.


Perso je préfère le référendum mais bon...



luciolebrune 02/11/2010 09:56



Eh bien que d'émotions et un vrai chemin de croix !


Contente de te savoir rentrée et tous nos voeux de bonheur au fiston et à sa charmante épouse !



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr