Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 05:54

Oui, nous vous supplions de nous rendre l’équipe municipale…

pour laquelle nous avons voté !

 

 

Canard---l-Orange-logo-ombr-.jpg

 

 

 

 

Ajout du 28 février

Tiens, tiens, comme par hasard, le responsable communication de la ville s'exprime au sujet du site Internet de Dax, juste avant le conseil municipal de demain... Voici ce qu'il nous explique. Dont acte !!!

Je vous suggère malgré tout de partir vérifier ses affirmations.

C'est à dire, avons-nous tous les magazines, toutes les délibérations et les vidéos "d'avant les travaux" enfin restitués ? Si oui, tant mieux. Mes deux derniers billets auront donc été utiles et je m'en réjouis.

Je regrette cependant que le PS local se soit servi d'une période où personne ne pouvait vérifier quoi que ce soit -à moins de se déplacer comme je l'ai fait jusqu'aux archives- pour lancer des accusations de mauvaise gestion antérieure.

D'autant que je n'ai pas vu dans le dossier de l'année 2007 le fameux mois de mai d'où est tiré l'extrait cité sur le tract distribué dans toute la ville. Alors, était-il momentanément "absent" ? Ou n'ai je pas été assez attentive dans ma consultation ? Seuls les responsables des archives pourraient me répondre évidemment.

Je pose tout de même une question de légalité : "A-t-on le droit, sur un tract partisan distribué à toute la population, de citer un extrait d'un document officiel, sans présenter à la lecture, pour vérification donc, le document dans son entier ?!"... Je ne crois pas. ]

 

Autre ajout du 24 février

[ Voir aussi le commentaire n° 2 qui est une copie de ce que j'ai écrit sur le blog du PS section de Dax et toujours pas visible :

« Puisque je vais commenter chez mes amis de droite, je viens le faire aussi chez mes amis de gauche. Mais oui, j'y ai aussi des amis.

En regardant les noms en haut à gauche je me rends compte que j'apprécie certains d'entre eux. Je me plais donc à penser que c'est tout bonnement parce qu'ils sont sympas, honnêtes et... généreux ! 

Aussi je suis étonnée qu'ils puissent accepter une seule seconde de voir des personnes écartées sur la seule raison qu'elles osent s'opposer à eux. 

Lorsque vous avez fait, "vous les élus de la majorité", la photo qui était destinée au bulletin "spécial bilan d'étape", avez-vous pensé à prévenir tous les copains élus ?!

Trouvez-vous normal que l'on élimine tout un groupe parce qu'il ne pense pas comme vous ?! 

Quand bien même certaines personnes auraient fait des erreurs, quand bien même l'une d'entre elles aurait fait une imprudence, voire une véritable faute par le passé (c.à.d. admettons que ce soit possible, c'est juste une hypothèse, il n'y a pas d'accusation de ma part en tout cas), pensez-vous pouvoir vous arroger le droit de les punir en les excluant de la vie municipale ?!! Vous sentez-vous à ce point supérieur(e)s aux lois, pour faire la vôtre vous-mêmes ? 

Que vous vous gaussiez comme vous le faites ci-dessus, pourquoi pas... je le fais moi-même (quelquefois avec jubilation je le reconnais, bien que ce ne soit pas charitable) mais que vous vous mettiez en situation irrégulière sans même vous en rendre compte me sidère ! 

Et pour ceux qui ont conscience de ne pas être dans la légalité mais qui n'osent pas réagir contre ce genre de dérive, c'est que le maire abuse de son autorité. Je crois que cela se nomme "abus de pouvoir" pour le chef et clientélisme pour les autres...

A mon avis, vu que les élections approchent et que nous avons à Dax quelques avocats réactifs, vous allez faire un calcul très "courageux"... 

Je voudrais aussi rajouter qu'au sujet du vote de la motion du RASED, Edmond Caubraque a bien dit "à regret" (et par deux fois je crois) qu'ils allaient s'abstenir. Il manquait deux personnes et franchement ils n'étaient pas du tout "contre". Il me semble qu'il y avait la possibilité de faire parvenir la motion un ou deux jours avant, c'est donc sur ce point de peut-être mauvaise volonté de la part du maire, qu'ils ont sans doute une nouvelle fois protesté. Ils savaient que la motion serait votée de toute façon. Je crois que j'en aurais fait autant. » ]


 

Ajout du vendredi 24 février

Hier, beaucoup de lecteurs sont venus des blogs de Jacques Forté, ancien maire+ de Dax et de "Dax Horizon", représentants de  l'opposition en quelque sorte. Je les remercie du fond du cœur de m'avoir citée.

+ Mon commentaire sur son billet du 21/02/2012 titré "C'est du lourd !!!" :

« Merci Monsieur Forté. C'est la deuxième fois que vous me soutenez alors que nous ne sommes pas forcément de la même sensibilité. Cela me touche.

Oui, je reconnais que j'ai pas mal travaillé et réfléchi sur la progression de notre ville. Je suis pour le pluralisme, comme François Bayrou l'est bien sûr, mais aussi par conviction personnelle. Puisque ce n'est que le reflet de la réalité quotidienne. Nous sommes tous différents et nous devons vivre ensemble. Dans la bonne entente c'est plus intelligent et plus sympa surtout.

Là est la seule justification de ce billet qui pourrait passer pour "justicier" je le reconnais. En fait je ne me prends pas plus que ça au sérieux mais j'aime l'entraide et la justice avant tout. Et lorsqu'il s'agit de la vie collective, quel que soit le parti nous devons être exemplaires. C'est pourquoi il faut également des contre-pouvoirs en interne. Le contrôle n'exclut pas la bienveillance, n'est-ce pas...

Cordialement.

PS : Bravo pour le petit clin d'oeil ! C'est vrai que "le canard à l'orange" est une pièce de théâtre. Espérons que celui des Landes ne tourne pas à la farce quand même. »

 

Cependant, je tiens à rajouter qu'il ne s'agit pas pour moi de soutenir un camp contre l'autre. Je suis pour le pluralisme et ne changerai jamais sur ce point. Fidèle adhérente du MoDem, je reste persuadée que seules des pratiques exemplaires pourront réconcilier les électeurs avec la politique.

Dans ce billet, je dénonce un manque de démocratie et c'est donc valable pour chaque parti, la droite, les écolos et le centre autant que la gauche. Ici, je ne stigmatise pas tout le PS mais un réel abus de pouvoir local et je l'espère momentané. Parce qu'il n'est jamais trop tard pour rectifier ! Les dacquois(es) pourront le vérifier au prochain conseil municipal, celui du 29 février... ]

 

     

* * *

 

Ce billet est très long. Il est polémique mais je le crois constructif.

 

Il est probable -et même certain- que vous allez hésiter à le lire jusqu’au bout, faute de temps ou faute d’envie (j’espère que vous reviendrez pour le lire en plusieurs fois dans ce cas).

Il est probable aussi que vous allez me décréter bien prétentieuse de lancer des affirmations pas toujours charitables. Je prends le risque !

 

Et pour que vous puissiez mieux me connaître, d’emblée je vous propose de lire  mon C.V. détaillé. Un parcours de vie que j’ai voulu vous présenter plus imagé, en y installant des liens. Vous constaterez que j’ai eu l’opportunité d’exercer dans différents domaines. Ce qui m’a permis d’acquérir une bonne expérience de la vie réelle. Celle qui s'est construite de belles rencontres avec des personnes de tous âges et de toutes conditions.

 

Continuellement tiraillée entre mon souci du service et l’impériosité de la création, je me souviens avoir un jour demandé conseil à une personne rencontrée fortuitement, recruteuse de « managers ». Lui exposant par écrit mes aspirations apparemment contradictoires et incompatibles entre elles.

- « Foncez ! » m’a-t-elle seulement répondu. J’ai conservé sa lettre et depuis… je le fais. En tout cas, j’essaye.

 

* * *

 

►Ce 150ème billet pour Dax◄

 

 

 Interview de Gabriel Bellocq nouveau maire de Dax

 

Nous vous supplions de nous rendre l’équipe municipale pour laquelle nous avons voté !

 

 

Pourquoi avoir opté pour un titre aussi incendiaire ?!

 

Comme vous le constatez, l’illustration de ce billet nous ramène en avril 2008, juste après l’élection de la nouvelle équipe municipale. Vous pouvez y lire la première interview de Gabriel Bellocq, que l’on voit ici assis à son bureau, entouré de ses trois premiers adjoints. Cette page 7 faisait partie du magazine DAXmag n°31. Venait ensuite, en pages 8 et 9, une très belle présentation de toute l’équipe municipale. Les élus de la majorité comme ceux de l’opposition y étaient souriants et mis en valeur. A égalité. Chacun étant cependant identifié « majorité » ou « opposition » donc différencié.

Pour tout vous dire, ce qui m’avait particulièrement plu, c’était d’avoir découvert les 331  élus dès la couverture: en pleine page !

 

Il faut d’abord que je vous donne un ordre insolite : comme chez le médecin, « dites 33 »1, pour l’avoir bien en tête…

 1 (Alors que la vulgarité n’est absolument pas mon habitude, j'avais d'abord sélectionné un lien provocateur qui me semblait  symboliser de façon hélas appropriée la situation que je condamne vigoureusement, que je dénonce comme étant inadmissible en démocratie. Un problème technique m'a fait changer d'avis...)

   

Oui, souvenez-vous bien de ce chiffre, parce que figurez-vous que l’équipe municipale présentée par le maire ne compte plus que 26 membres depuis le mois de décembre ! Voir mon billet précédent. Alors, où2 sont donc passés les 7 « Charlie(s) » manquants ?!!

(Vous pouvez dès à présent revoir cette fameuse couverture du DAXmag n°31 et la comparer avec celle du magazine supplément spécial, dit « de mi-mandat », puisqu’elles se trouvent toutes deux à demeure dans la colonne de gauche de ce blog. Rubrique « Dax » bien sûr. Promis, je les laisserai aussi longtemps que nécessaire !)

 

Encore une fois, en tant que dacquoise et démocrate, je pose des questions que j’estime logiques :

- Pourquoi manque-t-il 7 personnes dans une équipe pourtant nommée « équipe municipale » ?! Où sont passés ces 7 membres de droite, pourtant légalement élus3 par les dacquois en mars 2008 ? Que font-ils ? Que sont-ils devenus ?! Se sont-ils expatriés sous des cieux plus cléments ? Si ce n’est pas le cas, a-t-on identifié les ravisseurs ?

Pourquoi ne les voit-on absolument jamais en photo ? Pourquoi le maire va-t-il jusqu’à enfreindre la loi en les rayant de la liste élue ?!! Se sent-il protégé par quelqu’un de plus puissant qui le lui autorise ? Ne se serait-il pas tout bêtement fait piéger par de mauvais conseillers ? Conseillers tragiquement incompétents dans ce cas… ou, pire (pour lui), traîtres4 à leur maître ?!   

(Puis-je vous faire remarquer que si l’on avait appliqué la proportionnelle, l’on aurait obtenu 18,57 élus de la majorité contre 14,43 élus de l’opposition, soit, en arrondissant en faveur des plus forts, 19 contre 14 ! Cela mérite tout de même réflexion…)

(...« Dans chaque ami, il y a la moitié d’un traitre. » Rivarol 1753-1801)

   

Plusieurs hypothèses me viennent immédiatement à l’esprit.

 

- Ou bien ce sont les photographes municipaux5 qui ont décidé, unanimement, de ne s’intéresser qu’aux personnes autorisées et dûment tamponnées par le maire. Une entente préalable en quelque sorte. Pas trop cordiale mais normale pour des contractuels finalement.

(Ah bon ?! Ils n’en sont pas ? En fait ils sont tous indépendants et installés à leur compte me souffle Félicie dans l’oreillette -Félicie c’est la petite amie de Charlie-… Mais alors, super, ils peuvent prendre toutes les photos des exclus qu’ils veulent sans se faire prendre ?!)

 

- Ou bien, c’est l’agence Ernst & Young6 elle-même qui a conseillé de capturer toute l’équipe de droite pour qu’elle ne puisse pas trop bouger !!! Histoire de lui mettre la pression. Depuis en effet la fin de l’année dernière, des représailles étaient promises pour des faits datant de l’année 2007 !

(Oui, vérifiez en retournant encore sur l’interview ci-dessus : Gabriel Bellocq y avait bien annoncé (prévenu ?!) qu’un audit financier était déjà commandé, afin d’indiquer « précisément » quelles seraient « les marges de manœuvre ».)

 

Vous pouvez en lire les premiers résultats ci-dessous ; parus dans le magazine n°34 de juillet/août 2008. En gros, ce premier rapport, présenté au conseil municipal du 26 juin 2008, laissait entendre que la ville aurait à s’endetter plus que nécessaire pour compenser les investissements effectués en début d’année. Alors qu’elle était déjà à la limite du surendettement, si on la comparait bien sûr à des villes de même importance. Bon. C’était noté. On attendait juste les analyses suivantes.

 

Audit financier Dax 2008 premières conclusions  

- Ou bien c’est la chambre régionale des comptes qui voulait court-circuiter la cour des comptes, voire même le préfet, en infligeant fissa un contrôle fiscal au maire précédent. Histoire d’inquiéter toute la population. Personnellement je me suis fortement émue, me demandant même si le fait que l’ancien DGS soit un expert en la matière n’aurait pas eu une influence sur des prises de décisions plus ambitieuses que partout ailleurs. En tout cas, cela m’a permis de mieux comprendre le recours aux emprunts structurés.

 

-  Ou finalement -à mon avis ce ne peut être que l’unique explication, celle qui nous éclairerait sur bien des points obscurs- le maire n’est pas… le bon ! Je veux dire que ce n’est pas celui pour qui nous avons voté. C’est un sosie qui a été installé à sa place et à notre insu !

Le problème est qu’il nous faut trouver le moment précis où il a été procédé au subtil échange.

 

* * *

 

Si vous le voulez bien, revenons au début de mon billet avec cette belle interview d’entrée de mandat et recommençons une nécessaire et honnête rétrospective…

 

Alors, oui, je ne vous cache pas que cette première parution m’avait véritablement enchantée. Enthousiasmée serait plutôt le terme exact… Puisque je découvrais les propos très prometteurs d’un homme, qui non seulement revendiquait « son esprit d’ouverture et de rassemblement », ou disait sa détermination à travailler « dans l’écoute, le respect mutuel et la transparence » mais annonçait d’emblée vouloir « redonner toute la place qu’elle mérite à l’opposition ».

 

A mes yeux un sans faute ! Qui permettait d’entrevoir l’avenir de Dax sous des auspices favorables !

 

Je l’ai dit plusieurs fois. Sur mon blog bien sûr… Ou ailleurs dans des commentaires sur des blogs amis. [En l’occurrence, ici, c’était juste après la tempête Klaus : la magnifique entraide qui s’était spontanément organisée dans le sud-ouest y est décrite par Agnès Maillard7 avec tout le talent qu’on lui connaît…].

Vous constatez, bien que je ne sois pas de la même sensibilité que lui, que je n’ai jamais hésité à décerner des éloges à mon maire. Bravant même sur ce point ma propre fédération8 !

(02/03/09 : « Merci Agnès de votre réponse. Je pense moi aussi que la valeur d'une personnalité ne tient pas à "sa religion". A Dax nous avons depuis les dernières municipales un maire socialiste qui est à mon avis un modèle de droiture et d'humanisme. C'est bien réconfortant. »)

(Au moment de débuter la campagne des régionales, certains de mes acolytes voulaient que je cesse de dire le moindre bien de « la gauche »… et souhaitaient que je quitte le MoDem. J’ai tenu bon malgré tout et ne regrette rien de mes écrits puisque je sais reconnaître mes erreurs de jugement lorsqu’il y a lieu. Après tout je ne faisais que croire ici des paroles vertueuses…)

 

C’est dans mon billet du 1er décembre 2009, que j’ai manifesté une première déception. Lors du premier départ de l’équipe de l’opposition. Réaction que j’ai entièrement approuvée ! Un terrible doute sur les intentions de coopération du maire m’avait alors envahie. Parce que j’étais présente ! Oui, j’ai assisté à ce mémorable conseil. Assise à côté d’une personne -je suis certaine qu’elle s’en souvient- qui venait justement de démissionner de l’équipe de la majorité ! Je vous rappelle que c’est durant cette séance, que le maire avait parlé de la raison prétendument médicale9 du départ de cette élue, qui n’était pourtant pas du tout celle qu’elle-même avait évoqué. Ce qu’elle souhaitait en réalité, c’était, tout comme je l’ai dit clairement, que les promesses soient tenues et que l’opposition soit également représentée comme « annoncé » dans le n°31 !  

(Avec la refonte complète du site Internet de la ville et la disparition de la plupart des vidéos, il est dommageable que l’on ne puisse plus écouter l’enregistrement des échanges entre les élus de l’opposition et le maire. Je n’ai hélas pas enregistré cette séquence sur mon PC…. Au fait, a-t-on le droit de faire publiquement des révélations sur l’état de santé d’une personne sans son accord ?! Je le dis nettement : dans la même situation que cette élue, je crois que j’aurais vivement réagi…)

 

Alors, était-ce à ce fameux conseil que le remplaçant a surgi ?! Que la substitution a eu lieu ?! Oui, je le crois.

 

En avril 2010, alors que ma confiance avait été fortement ébranlée, j’ai fait un rappel de ma requête10 à Gabriel Bellocq. Lui conservant cependant mon amitié, persuadée que la nécessité de maintenir partout une indispensable opposition lui apparaitrait à lui aussi tout aussi évidente !

10 (- « Sachez, Monsieur le Maire, que tant que vous n’aurez pas intégré au moins deux membres de l’opposition au conseil d’administration de l’EPIC du Tourisme et du Thermalisme de Dax, je vous en ferai la réclamation. Sans une présence systématique mais saine de l'opposition dans votre fonctionnement, vous risquez de ne pas obtenir la totale confiance de vos administrés dacquois. A la longue, vous perdriez la mienne et je vous le rappellerai si nécessaire. Reproduire un comportement que vous dénonciez avant votre propre arrivée dans la majorité n’est pas recevable ! Par contre, tout ce que vous ferez de bien, je le dirai fièrement ! Et pour ceux de votre opposition actuelle aussi. Ce n’est pas de la flagornerie. Je crois que cela s’appelle tout bonnement de l’honnêteté intellectuelle.  N’ayez crainte, "j’inflige sans hésiter le même traitement à mon propre Parti", parce que j’ai toujours considéré indispensable le contre-pouvoir en interne. Nous ne devons pas tolérer la moindre compromission lorsqu’il s’agit de service public et collectif. »)  

 

C’est malgré tout mon billet du 19 mai 2010 qui résume le mieux ma détermination je crois. Lisez au moins la petite énigme du début ; très révélatrice de ce que je pense du problème… des blagueurs. Je suis en effet persuadée qu’il ne suffit pas de leur tenir tête mais qu’il faut aussi se donner les moyens de les démasquer. Tôt ou tard l’on peut toujours parvenir à trouver la meilleure solution du moment. Pas besoin d’argent ou de réseau d’influence pour cela. Juste du bon sens ! Du temps, de l’observation11 et de la rigueur dans la recherche des faits. Faire parler ces derniers et… les exposer toujours en face.

11 (C’est précisément durant l’inauguration du Rond-Point des Œillets que j’ai remarqué une sensible scission dans l’équipe de la majorité. Comme je le racontais, j’ai « adoré » attendre longuement dans la file aux côtés de certains de ces élus. Et m’attabler avec eux, eux qui m’accueillaient en toute simplicité, alors que je n’étais pas des leurs. Eux qui refusaient surtout d’user de passe-droit ! D’autres me regardaient plutôt « de haut ». Bon, je vais dire « de plus loin », c’est plus sympa. Me connaissant un peu, vous imaginez bien que ma préférence va automatiquement vers ceux qui acceptent les échanges francs et sincères. De droite comme de gauche. Aussi, pourquoi serais-je obligée de dire systématiquement du mal de la gauche toute entière, alors qu’elle pourrait très bien être constituée de membres exemplaires comme ceux-ci ?!)  

 

En tout cas, je n’ai pas du tout été surprise des 2ème et 3ème départs des élus de l’opposition, lors de « l’affaire Dax Thermal » ! Deux des élus de la majorité ayant eux-mêmes protesté pour ce manque flagrant de transparence. Sans revenir trop longuement sur cette non-vente, laissez-moi tout de même signaler ma remarque12 rajoutée le 16 janvier dernier, au sujet de la réintégration de cet hôtel dans le fichier societe.com… Il est à noter cependant que sur une autre liste, le Dax Thermal, rue des Baignots donc, et encore actif à ce jour, est toujours indiqué « cessé », à l’identique de l’Hôtel du Pouy, lui effectivement désaffecté depuis longtemps. 

12 [« Précision du 16 janvier 2012 : Ah, ah, je viens de vérifier et constater sa "réintégration" dans la liste des quatre hôtels (mise à jour du site au 14 janvier) ! Puisque l'on sait maintenant, de l'aveu du maire lui-même, qu'aucun acte de vente n'a jamais été signé, je me demande déjà sur quels éléments "officiels" les modifications d'un tel site s'effectuent.

Bien plus grave, au travers de cette "fausse déclaration", ne pourrait-on pas légitimement penser qu'il y avait volonté délibérée de la part du maire -ou de l'un de ses adjoints- de cacher la vérité non seulement à son équipe municipale mais aussi à la population... Et cela, n'est-ce pas punissable ?! »]

 

La vente de l’hôtel « Miradour » a été actée au conseil municipal de mercredi dernier. Audrey Ludwig du journal Sud Ouest, présente à ce conseil, (petit clin d’œil : c’était bien mercredi parce que jeudi c’était le Grand Dax…) en parle d’ailleurs brièvement ici. Je voudrais vous faire remarquer que cette fois-ci cet établissement, réellement vendu lui, n’est pas encore retiré de la liste. Il est vrai que les Thermes appartiennent toujours à la ville. 

 

Certains vont considérer que j’y vais un peu fort dans mes sentences : après tout, cette précipitation n’était-elle pas justifiée par les agissements du supposé-acquéreur… Mais dans ce cas, pourquoi rectifier l’un des sites ensuite et pas l’autre ?! N’y voyez-vous pas un manque de cohérence, un « à peu près » et finalement un véritable laisser-aller qui porte tort à toute la municipalité ? La rigueur d’une gestion se voit dans tous les détails et à mes yeux ce genre de défaillance ne peut être que révélateur d’une certaine absence de contrôle.

 

Et on ne me retirera pas le sérieux soupçon que le complet remaniement à un moment opportun d’un site internet qui fonctionnait bien, n’a pas été le prétexte à soustraire des documents gênants ! Encore une fois, je pose la question utile : à qui cela profite-t-il ? Si ce n’est qu’un manque de compétence pour la restitution des magazines et des vidéos, ne faudrait-il pas y remédier par des formations urgentes ?! Je vous propose par exemple d’essayer de vous y retrouver sur cette page… à la recherche de comptes-rendus : c’est une vraie jungle, dans laquelle certains liens ne sont pas même exploitables ! Cliquez entre autre sur la date de décembre 2007 (qui était d’ailleurs du 13, celui dont je voulais vous parler, puisque je l’ai consulté aux archives) eh bien vous aboutissez à un message d’erreur de dossier compressé impossible à ouvrir !

  

A ce sujet, j’ai donc consulté tous les conseils de l’année 2007. Je me suis arrêtée à celui du 28 juin et donc celui de ce fameux 13 décembre qui parlaient tous deux d’emprunts structurés, notamment auprès de la banque Dexia. J’ai deux remarques à formuler :

 

            Effectivement les membres de l’opposition se sont exprimés et j’aurais voulu pouvoir vous donner lecture de la transcription de leurs échanges avec le maire. Cela n’a pas pu être possible. J’ai pourtant pris en photo ces délibérations mais je n’ai pas le droit de vous en donner juste un extrait. Puisque c’est un document officiel, il me faut vous donner le document dans son entier. J’avais la possibilité de le demander à la mairie en faisant une demande adressée au… maire ; mais par la suite je ne pouvais pas non plus vous le mettre sur ce blog, en fichier « Cameo » par exemple, car ce n’est pas une de mes créations.

Ce que je peux juste vous dire, c’est que l’opposition a effectivement posé des questions avec une sorte de mise en garde. Par contre on ne pouvait pas encore vraiment parler d’emprunts toxiques puisque la véritable crise a commencé en octobre 2008. Ce n’est pas moi qui le dis et de toute manière, le rapport de la chambre régionale des comptes puis les réponses des deux maires ont éclairci la situation dacquoise. Si nécessaire, chaque ville peut faire appel au médiateur, Eric Gissler, nommé le 26 novembre 2009 par le premier ministre. La dette actuelle n’est-elle pas générale et pas seulement circonscrite à notre ville ?!

 

            Ma seconde remarque est tout simplement que je trouverais légitime d’avoir accès sur le site Internet à toutes les délibérations écrites, plus faciles à consulter que les seules vidéos (celles-ci étant indispensables toutefois : « seul le prononcé fait foi »). Coupler les deux formules, comme a réussi à le faire la ville de Mont de Marsan, serait un service que tous les dacquois apprécieraient. Rien n’empêche un membre du personnel d’aller se former une journée à la préfecture pour copier cette pratique démocrate exemplaire…

 

Pour terminer, j’aboutis à une suggestion qui m’est revenue encore une fois durant ce dernier conseil. En réponse au texte lu par Edmond Caubraque sur la présentation du budget, le maire n’a pas pu s’empêcher de prononcer des termes déplaisants. (Oui, c’est vrai, cela fait deux fois de suite que j’enregistre certains commentaires sur mon téléphone !) Juste après la réponse d’André Drouin, ayant fait preuve, il faut le saluer, d’un humour apprécié de part et d’autre je crois, notamment pour le rapport d’audit du cabinet Ernst & Young qu’il a promis « en plusieurs langues » (chiche !), voici ce que le maire se permet de dire :

- « Je ne vais pas prolonger, je pense que la réponse de monsieur Drouin se suffit à elle-même… Et à la limite, votre intervention, monsieur Caubraque, se suffirait à elle-même. Elle en est « grotesque » et « risible »… Mais je ne vais pas rire sinon on est taxé de se moquer… de moquerie. Moi tout simplement je dirai que j’ai très bien compris votre petit jeu. Peu importe ce qu’on dit ou ce qu’on fait, ce qui est important c’est le théâtre. Vous venez lire une belle déclaration écrite, qui sera filmée, qui sera publiée… ça suffira à votre bonheur… Malheureusement c’est une pratique très bien comprise… On sait très bien ce que vous voulez faire… Critiquer, critiquer, et ne pas hésiter à utiliser des arguments caricaturaux, des arguments de mauvaise foi… Moi je le dis clairement. C’est votre stratégie, libre à vous… Moi je vous dis très franchement, que ça ne valorise pas votre crédibilité dans ce conseil municipal et j’en suis sûr, dans cette ville…etc. »

 

Je ne voudrais pas causer trop de peine et j’en demande pardon à l’avance à celui que je vais nominer… mais je propose à l’équipe de l’opposition de faire donner des cours de théâtre à son porte-parole par le maire lui-même ! Car si mauvais acteur il devrait y avoir, ce serait plutôt Edmond Caubraque… Au contraire de son accusateur qui a fait ici une belle démonstration de mise en scène de sa propre personne !  

 

A me lire, vous allez peut-être en déduire que je suis devenue une farouche ennemie du maire… C’est faux ! Je suis seulement une amie de la démocratie et je souhaite de tout cœur qu’il nous redonne l'équipe pour laquelle nous avons voté en avril 2008.

 

Celle qui était prête à travailler au complet dans l’EPIC de Tourisme et du Thermalisme de Dax. Si j’en avais eu les capacités, je me serais volontiers portée candidate au poste de direction de la station. Comme le suggérait l’opposition, j’aurais donné un poste de vice-présidence à une personne non élue spécialiste du thermalisme ou tourisme. Afin de faire coopérer public et privé.

 

Mais mon projet est autre, c’est celui d’une usine à Dax. Nous l’aurons j’en suis certaine.

 

* * *

 

 

A bientôt !

Françoise Boulanger

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 24/02/2012 19:13


Un très grand merci, Véronique, de ton passage. Tu sais combien j'apprécie ce petit clin d'oeil facétieux !

Françoise Boulanger 24/02/2012 19:08


Pour vous répondre, Emilio, non ce ne sera pas une usine à gaz... bien que j'ai une petite idée (ou grande, qui sait) pour l'utilisation des eaux saturées de saumure de retour de Pouillon
après le creusement des fameuses cavités. Si le projet EDF d'enfouissement de gaz naturel se fait naturellement.


 


Non il s'agit de fabriquer un produit innovant dans les moyens de transport qui créera des emplois à Dax et dans la région. Et je l'espère plus loin. Il s'agit de faire repartir
l'industrie en France et je crois mon projet tout à fait réalisable.


La façon de procéder, c'est à dire l'élaboration des étapes du projet, étant elle-même innovante, je prépare un billet sur ce sujet. Vous en saurez plus bientôt.

Bailleux Véronique 24/02/2012 18:05


Simplement

Françoise Boulanger 24/02/2012 11:40


Commentaire écrit sur le blog du PS le 21 février 2012 :


 


Puisque je vais commenter chez mes amis de droite, je viens le faire aussi chez mes amis de gauche. Mais oui, j'y ai aussi des amis.


En regardant les noms en haut à gauche je me rends compte que j'apprécie certains d'entre eux. Je me plais donc à penser que c'est tout
bonnement parce qu'ils sont sympas, honnêtes et... généreux !


 


Aussi je suis étonnée qu'ils puissent accepter une seule seconde de voir des personnes écartées sur la seule raison qu'elles osent s'opposer à
eux.


 


Lorsque vous avez fait, "vous les élus de la majorité", la photo qui était destinée au bulletin "spécial bilan d'étape", avez-vous pensé à
prévenir tous les copains élus ?!


Trouvez-vous normal que l'on élimine tout un groupe parce qu'il ne pense pas comme vous ?!


 


Quand bien même certaines personnes auraient fait des erreurs, quand bien même l'une d'entre elles aurait fait une imprudence, voire une
véritable faute par le passé (c.à.d. admettons que ce soit possible, c'est juste une hypothèse, il n'y a pas d'accusation de ma part en tout cas), pensez-vous pouvoir vous arroger le droit de les
punir en les excluant de la vie municipale ?!! Vous sentez-vous à ce point supérieur(e)s aux lois, pour faire la vôtre vous-mêmes ?


 


Que vous vous gaussiez comme vous le faites ci-dessus, pourquoi pas... je le fais moi-même (quelquefois avec jubilation je le reconnais, bien
que ce ne soit pas charitable) mais que vous vous mettiez en situation irrégulière sans même vous en rendre compte me sidère !


 


Et pour ceux qui ont conscience de ne pas être dans la légalité mais qui n'osent pas réagir contre ce genre de dérive, c'est que le maire abuse
de son autorité. Je crois que cela se nomme "abus de pouvoir" pour le chef et clientélisme pour les autres...


 


A mon avis, vu que les élections approchent et que nous avons à Dax quelques avocats réactifs, vous allez faire un calcul très
"courageux"...


 


Je voudrais aussi rajouter qu'au sujet du vote de la motion du RASED, Edmond Caubraque a bien dit "à regret" (et par deux fois je crois) qu'ils
allaient s'abstenir. Il manquait deux personnes et franchement ils n'étaient pas du tout "contre". Il me semble qu'il y avait la possibilité de faire parvenir la motion un ou deux jours avant,
c'est donc sur ce point de peut-être mauvaise volonté de la part du maire, qu'ils ont sans doute une nouvelle fois protesté. Ils savaient que la motion serait votée de toute façon. Je crois que
j'en aurais fait autant.


 

emilio 24/02/2012 01:13


UNE USINE A GAZ ?

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr