Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 10:16
Journalistes, blogueurs et gâte-papier... N°2
 
 
canard_-_l--orange_.jpg  Canard---l-Orange-gris-retoun--et-recul-.jpg
 

 

- Ajouts du 28 février

 

 

- Voici un article du Sud Ouest que je vous recommande. Il* met en avant la carrosserie Cazaux, société fonctionnant sous SCOP :

« En passe d’en finir de payer le crédit contracté au moment où la Scop avait quitté la cité thermale pour venir s’épanouir à Saint-Vincent-de-Paul, la société continue de tracer son chemin en évitant les écueils de la crise mondiale. Sans heurt, avec des salariés qui continuent de ne pas chercher à se syndiquer, estimant ne pas avoir à faire défendre leurs intérêts. »

Voilà justement une démonstration de ce que je crois possible et souhaitable dans absolument tous les domaines de l’entreprise. Et que je compte bien mettre en application moi-même. Puisque c’est un système basé sur la confiance mutuelle : plus besoin de lutte de classes !

*(Mince, moi qui ai dit du mal de ce journaliste ces jours-ci, me voilà bien attrapée !)

 

Et puis, une petite anecdote sympa : hier, le journal Sud Ouest a informé ses lecteurs numériques d’Orthez, de la représentation originale qui sera donnée samedi prochain à l’école maternelle de la Chaussée-de-Dax. Je suppose que le distributeur automatique de mots clefs en a également profité pour faire savoir à ses lecteurs de Dax que cette école est située tout près de la route qui mène vers notre cité… A moins que ce soit une invitation déguisée ? Il va falloir ouvrir d’autres classes !

 

 

* * *

  
Quelques lignes avant le conseil municipal de demain mercredi, celui dont je vous parlais dans mon précédent billet. Un billet quelque peu narquois, je vous le concède. Restons justement dans le même esprit* aujourd’hui.
* (Promis, ce sera la dernière fois sur ce sujet !)
 
Lors du conseil municipal du 31 janvier dernier, une belle annonce** a été faite par Stéphane Mauclair1, adjoint à la culture : les prochaines « Rencontres à Lire » de Dax débuteront le vendredi 26 avril et l’invité vedette de cette manifestation en sera cette année... Bernard Pivot ! A part les jeunes générations, tout le monde connaît la notoriété de Bernard Pivot, qui attire encore les foules à lui, tant son charisme est exceptionnel2. La richesse de sa personnalité a marqué quantité de téléspectateurs. Aussi vous pouvez imaginer l'enthousiasme qui a été le mien lors de cette grande annonce !
** (Pour consulter cette délibération sur la vidéo mise en annexe au bas du billet, allez directement à 30 mn.) 
  
[ Cependant, si vous avez un peu de temps, il est instructif de voir, dès le début de la séance, comment a été amenée, avec le plus grand sérieux affiché -en réalité, n’était-ce pas ici du pur machiavélisme ?- la réponse du Conseiller de l’opposition, contraint de se définir « à lui tout seul un groupe ». Personnellement j’ai été très choquée de cette insistance ; car c’est elle qui a provoqué l’article de la journaliste dès le surlendemain du Conseil. J’ai vu les sourires railleurs et les regards de connivence échangés instantanément par les deux journalistes. On venait de leur offrir là un sujet « vendeur ». Sur un plateau d’argent sonnant et trébuchant…
Oui, je crois que « trébuchant » est approprié ! Faut-il oser les bons mots au détriment de la paix sociale ?!! N’est-ce pas une grossière erreur que d’exposer en les grossissant les faiblesses individuelles ? Je le redis, une seule personne ne peut stigmatiser un groupe tout entier. La vertu ne pourra jamais se démontrer autrement qu’en étant exemplaire. Le maire d’une ville, ou le président de la République, n’a qu’un seul devoir : réunir et non pas diviser. ]
 
Ce qui est tout de même stupéfiant, c’est que cette journaliste du Sud Ouest n’ait pas jugé utile de mentionner la venue de Bernard Pivot. Je pensais qu’elle en ferait un papier retentissant, mettant ainsi en avant*** toute la profession de l’information.
*** (Parce que de bons journalistes à Dax il y en a naturellement ! Je ne voudrais pas à mon tour descendre toute l’équipe du Sud Ouest de Dax… Je reviendrai entre autre ces jours-ci sur les différents articles de la responsable, Audrey Ludwig, dont le travail d’investigation -sur le projet du Stade Maurice Boyau notamment- est tout à fait remarquable.)
 
En lieu et place de quoi, délégation a été donnée à son collègue, le maintenant célèbre Benjamin Ferret -que je n’ai pourtant pas vu au conseil, peut-être était-il sous la table ?!- d’interviewer le non moins célèbre organisateur de la manifestation suivante, c'est-à-dire celle du mois de mai…
 
Voulez-vous que je vous dise le fond de ma pensée ?!
Malgré toute l’amitié que j’éprouve pour Marc Large (il le sait fort bien), j’ai le sentiment qu’une petite partie de l’équipe municipale actuelle (pas tous les conseillers socialistes ou écolos évidemment) utilise Satiradax comme un outil de propagande politicienne. Je me souviens d’ailleurs en avoir parlé sur le blog de Dax Libre. Au sujet de la « liberté d’expression ». Voici ce que j’y avais dit :
« Ayant appris la nouvelle de ta libération définitive juste avant le conseil municipal je viens donc te féliciter une nouvelle fois Daxou et à travers toi la victoire de l'expression libre en France.
Chez nous, à Dax, elle est revendiquée par tous, que ce soit par l'intermédiaire d'un blog personnel comme le tien (ou d'autres du même style), ce que je trouve justement plutôt courageux... Ou par le biais d'une manifestation comme Satiradax, qui risque malgré tout de glisser dangereusement vers la facilité.
Dans cette dernière forme d'expression, je redoute toujours que des propos souvent vulgaires ne permettent à certains agitateurs de manipuler des foules à leur insu. Parvenant alors à faire s'opposer des groupes entre eux, eux qui ne le souhaitaient pas individuellement. Ou à leur imposer certaines attitudes juste conformes aux plus forts.
La liberté d'expression ne doit donc pas nous faire oublier la responsabilité de nos actions et de nos écrits. C'est simple : si nous nous trompons, il faut le dire.
En tout cas, ravie pour toi ! Vive la liberté en France ! »
 
C’est bien dommage. Car la satire appartient à tout le monde. Toutes sensibilités politiques ou convictions religieuses confondues. La satire est laïque ! Le rire permet de relativiser la place de chacun. De moquer les Egos surdimensionnés. Les tricheurs et les profiteurs. Pas les autres.
Sous prétexte de liberté d’expression, la satire doit-elle nous obliger à trouver des coupables et nous inventer des ennemis lorsqu'il n'y en a pas ?! Une seule arme peut obtenir la fraternité : l'autodérision. Ne jamais se prendre au sérieux est la solution...
 
* * *
 
 N’oubliez pas, ce jour, mardi 26 février, à 18h30, un grand rendez-vous pour notre ville :
La présentation de l’ensemble du projet de Schéma de Cohérence Territoriale (ScoT) à l’échelle des 20 communes de l’Agglomération du Grand Dax, qui aura lieu au 20, avenue de la gare à Dax, siège de la Communauté d’Agglomération.
Un dossier technique et une exposition seront à la disposition du public dans les 20 mairies du territoire et sur le site internet concertation.grand-dax.fr jusqu’au 28 mars 2013.
 
► Et puis, autre rencontre bien sympathique cet après-midi et/ou demain soir :
La compagnie du « Théâtre du Rivage », originaire de Saint-Jean de Luz, a été accueillie tout ce mois de février en résidence par la Ville de Dax, à l’invitation de la compagnie « Arguia Théâtre ». Elle y a travaillé à la préparation de son nouveau spectacle « Comme du sable », de Sylvain Levey. Spectacle qui sera créé à Bayonne le mois prochain.
Le 4 février, avait eu lieu une première lecture à l’Atrium, à laquelle j’ai pu assister. C’était très intéressant. Si comme moi vous êtes passionnés de théâtre, ne manquez pas de vous rendre à l’un des deux autres rendez-vous proposés, toujours à l’Atrium :
- le premier cet après-midi même, mardi 26 Février, à 15h30 , où une répétition publique sera donnée en présence d’une classe de Terminale Pro du Lycée de Borda, encadrée par Madame Midouni, professeur de français.
- le second demain soir, mercredi 27 Février à 20h , qui est donc la restitution publique du travail de tout le mois. Ce spectacle sera très probablement accueilli l’année prochaine à Dax pour la saison culturelle 2013/2014.
Venez nombreux !
 
► Au fait, je vous ai mis le Dax Mag du mois de février 2008. Vous pouvez y lire que l’école de musique est passée « conservatoire », grâce à la qualité d’enseignement donné par son directeur, Vincent Caup… Que Dax a eu une distinction nationale spéciale et exceptionnelle pour le fleurissement des arènes… Que les nouveaux dacquois sont reçus à la mairie… Que pour les élections municipales un chapiteau a été prévu dans le parc Max Moras en tenant compte de la réorganisation des bureaux de vote… Que le stade André Darrigade du quartier d’Aspremont a été inauguré… Et que la population dacquoise a été consultée, c'est-à-dire qu’une proposition de zonage lui a été faite dans le cadre du PLU.
On peut naturellement y voir le maire, mais pas en gros plan. On peut même y apercevoir des membres de l’opposition du moment… Etonnant, non ?!
 
Bonne réflexion !
 
Françoise Boulanger
Militante MoDem, très au centre de sa ville !
 
* * *
 
1 Conseil municipal du 31 janvier 2013
 
  
2 Il se trouve que j’ai pu lui faire dédicacer l’un de ses livres, lors de sa venue à Nancy. Une rencontre si marquante que je me souviens encore avec précision de la date : c’était le 15 septembre 2005 ! (Quelques semaines avant mon retour dans les Landes.) Sans conteste, Bernard Pivot est un homme rare qui a formé par l’exemple quantité de journalistes à sa conception du questionnement. J’ai déjà parlé plusieurs fois de lui sur ce blog…
 
Ce fonctionnement est à mes yeux le fondement d’une bonne interview, et d’un bon article de journaliste. Ou d’un billet de blogueur/blogueuse :
Dans un livre faisant découvrir les coulisses d’Apostrophes, émission ayant duré tout de même quinze années, de 1975 à 1990. Bernard Pivot répond en détail aux questions de Pierre Nora.
Pierre Nora
- « …Le rôle d’interprète de la curiosité publique, l’avez-vous travaillé, mis au point, ou vous a-t-il été vraiment une première nature ? »
Bernard Pivot
- « Votre formule interprète de la curiosité publique me paraît être une excellente définition de la profession de journaliste. (…) mes aînés m’ont appris que les bonnes questions sont celles qui donnent aux lecteurs ou aux auditeurs la vivifiante impression qu’à votre place ils les auraient aussi posées. Qu’il y ait aussi là-dedans quelque don, c’est sûr. Pour chaque émission je pars de ce postulat : le public ne sait rien, moi non plus, et les intellectuels et les écrivains savent beaucoup de choses. Mais ayant lu leurs livres, j’en sais assez pour être le médiateur entre l’ignorance des uns -qui ne demandent qu’à apprendre- et la connaissance des autres -qui ne demandent qu’à transmettre leur savoir… »
 
Je le rapprocherai d’ailleurs d’un autre journaliste ayant été rédacteur en chef durant de longues années au Sud Ouest, Joël Aubert, maintenant à la tête du journal en ligne Aqui.fr, lui qui répondait ceci il y a quelques années à une jeune étudiante en journalisme :
- « En tant que journaliste, trouvez vous que le métier a autant évolué que le secteur de la presse ? »
- « Ce que je crois, c’est que l’essentiel du métier est resté le même, à commencer par les qualités essentielles qui font le journaliste. Pour moi, un bon journaliste, c’est avant tout quelqu’un qui a un esprit critique, tout en restant ouvert sur le monde qui l’entoure. Si je devais donner un seul conseil à tous ceux qui veulent se lancer dans le journalisme, ce serait le suivant : si vous n’aimez pas les gens, ne faites pas ce métier. »
 
Voilà. C’est tout simple. « Aimer les gens », réellement, c’est la seule chose à faire pour une personne souhaitant s’occuper de politique ou d’information. Uniquement informer, réunir, réconcilier et non pas diviser.

Par contre, dénoncer des comportements abusifs n’est pas détruire : c’est rétablir la vérité !
  

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr