Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 23:41


Neuvaine 2010 : n° 2




Bio-Jean-Lassalle.jpg

 

" A Françoise Boulanger, mon amie

Merci pour ta confiance, ton amitié, l’immense tendresse que tu me témoignes et que tu nous témoignes à tous.
Je suis fier d’être ton ami et souhaite profiter de cette occasion pour te dire combien je t’aime et suis près de toi.
Je t’embrasse très affectueusement."

Jean Lassalle

 

Cette incroyable dédicace de son livre La parole donnée , m’a été faite par Jean Lassalle, lors de la campagne des Européennes avec Robert Rochefort. Jamais de ma vie, je n’ai eu un témoignage de sympathie aussi émouvant et aujourd’hui encore j’avoue en être toujours aussi remuée.

 

La première fois que j’ai rencontré Jean Lassalle, maire d'un tout petit village, député du Béarn et du Pays Basque, président de deux associations nationale et internationale, la première fois donc que j'ai vu Jean Lassalle, c’était à Abère, lors du pique-nique organisé le 31 mai 2007 (Abère est un petit village des Pyrénées près de Morlaàs). La consigne était d’arriver tout d’orange vêtus et je suivis bien évidemment le mouvement. Jusqu’au chapeau. C’était d’ailleurs une journée particulièrement torride où parasols et couvre-chefs étaient les bienvenus.

 

Tous s’étaient répartis en plusieurs petits îlots selon leur département et l’attraction principale était bien sûr le passage de François Bayrou de groupe en groupe. Chacun se disputait la prérogative de l’approcher...

 

L’arrivée de Jean Lassalle fut tout aussi remarquée. Il fallait voir le plaisir suscité dans les yeux de chacun, à la seule évocation de son nom ! J’avoue que j’ai été immédiatement conquise par la simplicité de cet homme. Très agréablement surprise qu’il me considère déjà comme une vieille amie, alors que je venais à peine de lui être présentée par un autre landais. Ravie ensuite de l’entendre chanter -sans se faire aucunement prier- de sa belle voix puissante un chant* de berger.

 

Naturellement j’avais déjà entendu parler de lui et de sa légende, puisque ses actes de bravoure avaient été largement médiatisés. Mais je ne pensais pas ressentir ce sentiment de confiance immédiate. Peut-être est-ce sa façon de se pencher gentiment vers vous pour mieux vous écouter ? C’est que cet homme est très grand !

 

Lorsque Jean Lassalle rentre dans une pièce, c’est à chaque fois une véritable clameur qui s’élève. Un accueil unanimement chaleureux. Une bouffée de fantaisie, de joie de vivre. Oui, il est véritablement l’ami de tous, de chacun. Je n’ai vu cela nulle part ailleurs.

 

C’est justement le jour où Jean m’a fait cette superbe dédicace, que j’ai pu constater comme sa personnalité est réellement affable et bienveillante : nous attendions certains conférenciers et presque tous les participants étaient déjà installés, devisant entre eux. Jean est entré dans la salle et c’est à de vraies retrouvailles auxquelles nous avons alors assisté. Visiblement il connaissait tout le monde. Un arrêt devant chaque personne, une franche accolade aux hommes, une double bise aux dames. A chacun un sourire, un petit mot sympa, une question, une blague… Personne n’est oublié ! Jean Lassalle est attentif et sincère, toujours authentique. J’ai eu le privilège de le revoir à plusieurs reprises et je n’ai jamais changé d’avis sur lui.

 

C’est pour cela que je suis persuadée que seul un homme au charisme aussi élevé, à la présence si rassurante, réussira un grand rassemblement autour de lui.

 

J’en ai l’intime conviction. Parce que, nulle part, je n’ai entendu parmi les militants la moindre récrimination sur une question de démocratie interne. Parce que jamais je n’ai entendu de plaintes de ses collaborateurs. Parce que j’ai entendu au contraire des louanges de certains de ses adversaires supposés (à commencer par le maire de Dax, qui le considère comme un ami !).

 

Et ce respect, que Jean Lassalle semble immanquablement inspirer, je sais qu’il y parvient par sa simple attitude. C’est un homme respectueux de tous. Des petites gens comme des grands personnages. Et tout particulièrement de la gent féminine !

 

Voici ce qu’il dit à ce sujet dans son livre La parole donnée  :

« Si je suis élu, disais-je aux électeurs, je continuerai comme je l’ai toujours fait. C'est-à-dire que je n’en ferai qu’à ma tête, ce qui est la meilleure façon de vous représenter. Mais attention ! En faire à sa tête, ce n’est pas faire n’importe quoi. C’est agir comme son intelligence et ses convictions vous le commandent. Et cela, quels que soient les pouvoirs en place, quel que soit le fameux principe de réalité, qui est la forme la plus aiguë du conservatisme. »

 

Jean Lassalle dit n’avoir guère varié dans ses convictions : « Je crois que les qualités politiques de base que les électeurs attendent de nous sont la loyauté, l’honnêteté et l’engagement. » et les personnes qui le connaissaient lui ont d’ailleurs toujours dit : « Ne change pas ; reste toi-même. »

 

Personnellement, ce qui me semble le plus marquant dans son livre, et ce qui va lui permettre de gagner à coup sûr l’adhésion de tous en mars prochain, c’est ce passage que je vous ai retranscrit ci-dessous ! (Je ne pense pas que Jean me tiendra rigueur de la liberté que j’ai prise de le faire ici sans son autorisation).  

 

Pour moi, c’est la meilleure vision d'un développement durable de projets d’une région, d’un territoire. Expliquée en termes simples et cependant bien précis :

 

« … Nous manquons aujourd’hui d’une ingénierie anticipative, capable d’aider à la réalisation des grands projets d’aménagement d’équipement. (…) Toutes les grandes infrastructures soulèvent les mêmes questions. (…) Pour apaiser les esprits et trouver les solutions acceptables pour tous, il faut donc lancer le débat avant que les ingénieurs ne se mettent au travail, puis attendre que les débats soient clos pour construire les projets. Car une fois que ceux-ci sont lancés, la consultation citoyenne est pipée. (…) La guerre civile s’installe, au détriment à la fois des intérêts de la région et d’un progrès harmonieux.

L’ingénierie anticipative et de participation telle que je la conçois prendrait au contraire les choses en amont et travailleraient de concert avec les gens. Elle se donnerait du temps pour que chacun puisse exprimer son point de vue et entendre celui des autres. Sans doute le dossier apparaîtrait-il alors d’une grande complexité, mais qui, en dehors des technocrates, pourrait en douter ? Et quelle personne de bonne foi ne comprendra pas qu’à problème compliqué, solution elle-même compliquée à mettre en œuvre ? D’où la nécessité de médiateurs capables de dégager des arbitrages. Je suis convaincu que les citoyens, parce qu’ils n’auraient pas seulement été informés mais visiblement consultés et associés, les accepteraient dans leur immense majorité.

Il faudra à ces médiateurs bien du savoir-faire, des connaissances techniques mais aussi des connaissances d’ordre sociologiques et géographique autant qu’économique. Il leur faudra surtout beaucoup d’intuition et de respect des autres afin de parvenir à dégager un plan d’action élaboré en commun, parce qu’il doit précisément s’inscrire dans le bien commun. Au lieu de construire des projets perçus comme destructeurs, on pourra alors élaborer des solutions utiles et adaptées. Et on réunira ainsi deux systèmes de valeurs trop souvent opposées. Celles qui regardent vers l’avenir et le progrès, et au nom desquelles il faut toujours aller de l’avant, chercher sans relâche ce qui va développer de nouvelles activités et permettre aux jeunes de vivre avec leur temps. Et celles qui appartiennent à un passé commun et perpétuent ce qui a enflammé nos pères. Alors le présent pourra tenir le passé d’une main et de l’autre empoigner le futur. Le bien commun deviendra à la fois transmission raisonnée du patrimoine et projection intelligente vers l’avenir. (…) Je sais que cette approche qui n’en est pourtant qu’à ses balbutiements peut fonctionner et apporter des résultats étonnants. »

 

Je voulais vous faire une entière rétrospective de la carrière de Jean Lassalle, vous dire ses combats et ses victoires, mais ce sera pour plus tard, dans un autre billet !

 

Laissez-moi donc terminer sur deux passages que je trouve admirables. Cet homme a de nombreuses qualités et son talent d’écriture en est certainement une des plus agréables :

 

« Oui, la politique est un art et, comme dans tout art, il faut des artistes. (…) L’art c’est la conjonction magique du cœur, de l’esprit et de l’âme… »

 

« L’espoir m’anime, car je suis un être naturellement heureux. Pourtant l’inquiétude n’est jamais très loin. Et si je demeure quoi qu’il arrive en quête d’absolu, je sais aussi combien mon obstination semble dérisoire. Je suis ainsi partagé entre l’espoir que l’intelligence de l’homme va permettre de juguler les périls qui le menacent par des méthodes pacifiques et généreuses et l’angoisse sourde qu’il n’y parviendra pas. Tout est lié. Dès que l’homme va vers l’homme, son identité, son histoire, sa géographie, il marche sur un fil tendu entre espoir et désespoir. Mais si le sommet le plus étroit de la crête est le plus dangereux, c’est aussi celui d’où la vue est la plus belle. »

* « J’aime le chant, peut-être parce que c’est la toute première expression humaine que j’ai découverte. Je suis heureux qu’il revienne à la mode. Si j’arrivais à pleurer, je crois que les larmes me viendraient aux yeux comme jadis, en écoutant ces merveilleuses mélodies remonter à nouveau de stades archicombles.

Le chant permet de tout exprimer. Il permet au cœur de dire la joie qui l’inonde le jour où vous tenez entre vos mains maladroites votre premier enfant. Il permet aussi à vos entrailles de dire la douleur qui les arrache quand vous perdrez ce même fils à 20 ans. Le chant redonne confiance à un groupe d’amis qui l’instant d’avant était dispersé. Le chant prépare au combat parce qu’il sublime des forces que nous ne pensions même pas détenir et qui soudain se conjuguent. Le chant donne tout simplement aux hommes le courage d’avancer dans la vie. Le chant chante tout, le sublime comme l’horrible, lorsqu’il monte jusqu’aux plus hautes cimes telle une offrande poussée dans un même élan, dans un même cœur, par ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas. Il peut en un instant les embrasser dans le sublime.

Le chant n’a pas de frontières, il n’a pas de langue ou il les a toutes, il passe à la télé, dans les faubourgs un soir de 14 Juillet, il va à l’école et à l’église aussi, il va chez ceux qui savent tout, et ceux qui ne savent rien, il peut même les réunir. Le chant est une des plus merveilleuses expressions de la vie, et c’est sur des chants que commence la fête qui réunit les hommes et d’où naissent parfois les plus belles idées, les plus grands desseins.

Si tu veux une existence, une maison, un pays qui vive, travaille, rayonne et même parfois rêve, ouvre ton cœur et chante… »

 

Ainsi se termine, en chantant, le livre de Jean Lassalle !

 

 

 


 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 08/01/2010 20:46


Coucou Pascale, il m'apparait que l'Aquitaine a effectivement de la chance de l'avoir comme candidat.
Je le trouve exemplaire et je viens justement de remettre un autre billet sur sa "manière de faire de la politique". Je pense que tout le monde peut en faire autant. Ce n'est pas vraiment
compliqué. Il suffit d'écouter sincèrement et de répondre aux besoins identifiés. Il faut seulement mettre en oeuvre tout ce qui est possible. Un peu comme un médecin : on ne peut promettre la
guérison, mais on promet les soins les plus adaptés !
Merci d'être venue me lire. Grosses bises.


Pascale 08/01/2010 17:45


Son combat contre la fermeture d'une entreprise de sa circonscription m'avait énormément impressionnée. Quel dommage que les élus ne prennent pas exemple sur lui !
Bises ... enneigées.


Françoise Boulanger 06/01/2010 14:52


Comme tu le vois, Pascale, Jean lassalle est un homme hors du commun. Si tu n'as pas lu son livre, je te le recommande. C'est un homme extêmement sensible qu'il est passionnant de découvrir au fil
des pages. Tant les anecdotes, les récits de ses combats, sont poignants.

Je n'aime pas du tout les poings levés au-dessus de la tête, car il est appel à la violence et à l'insurrection, à la lutte fratricide. Par contre le point serré de Jean Lassalle, brandi au niveau
de son coeur n'est pas autre chose que la manifestation de sa détermination, l'expression de son courage ! Oui, cet homme ne peut qu'amener l'adhésion !
Grosses bises Pascale.


Françoise Boulanger 06/01/2010 14:32


Merci de ta visite Bernard ! Oui, tu connais beaucoup mieux que moi Jean Lassalle et tu pourrais toi aussi témoigner de ce que tu penses de cet homme. N'hésite pas à venir le raconter ici.
Tu aimes ses citations et il y en a bien d'autres dans son livre, qui m'ont tout simplement ravie... allez, une autre :
 "Je sais qu'il faut rêver beaucoup pour réaliser un peu et longtemps réfléchir avant d'agir; que les choses arrivent au rythme des saisons et des cultures, c'est-à-dire quand elles doivent
arriver. Mais je sais aussi que quelque chose va se lever dans ce pays qui s'est toujours voulu porteur de paix et de liberté. Car telle est la nécessité absolue, la grande affaire à initier dans
un monde où nous ne trouvons plus notre place. Nous devons redevenir acteurs de nos propres vies pour corriger le tir d'un siècle qui a vu tout s'accélérer et nos volontés se briser ; si nous
voulons laisser l'empreinte de notre génération sur le cycle éternel de la vie et montrer que les hommes qui auront connu cette mutation sans précédent ont su réagir de façon exemplaire, il faut
remettre l'être humain et ses territoires au centre de l'actualité..." 
Grosses bises Bernard


Pascale 06/01/2010 10:21


Waouh ! Bravo Françoise !


BGR 06/01/2010 09:21


Un bien bel éloge et quelques citations magnifiques...


Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr