Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 04:13

« Entre champagne et bière ? »

Ne peut-on plutôt avoir les deux ?!!

 

 blason-dax.jpg

 

 

 

Ajout du 23 juin 2011 :

Je réagis à l'interview de Jean Paul-Paul Tribout dans le Sud Ouest de ce jour...

Lorsqu'il dit :  « Le dimanche matin, lors de la rencontre, j'ai passé mon temps à calmer le jeu face aux festivaliers. », c'est parfaitement vrai, je peux en témoigner ! Ce n'est absolument pas lui qui a remis le sujet en scène (c'est le cas de le dire...).

Par ailleurs, j'ignorais complètement la sensibilité politique de Jean-Paul et j'espère qu'il n'aura pas pensé à une quelconque récupération électorale de ma part. J'aime le théâtre d'une part, je crois vous l'avoir dit. Mais avant tout je suis persuadée que nous ne devrions jamais chercher à séparer les générations dans une proposition culturelle, quelle qu'elle soit !

Preuve en a été donnée hier soir à l'Atrium* où un groupe composé d'adultes, d'adolescents et d'enfants, pour certains particulièrement jeunes, a su donner une représentation très réussie. Dynamique, amusante, et même attendrissante dans le jeu des plus petits. Personnellement j'ai admiré la performance de la mise en scène, l'astuce des textes et la joie de vivre qui iradiait de cette petite pièce. J'ai vivement applaudi et suis sortie toute heureuse. Le sourire aux lèvres.

* "(Manigances et Résistance à l'Hôtel", de l'atelier "Histoire de dires", pièce présentée par Arguia Théâtre.) 

 

* * *

 

Ce titrem'a été inspiré par l’époustouflant  Vincent Roca lors de son spectacle du 11 juin dernier...


+ [ Précision du 9 juillet, à la suite d'un courrier reçu ce jour et qui m'a interpellée :

Comme je n'avais pas planté le décor de cette scène, je le fais maintenant... Vous comprendrez mieux et le titre de ce billet et mes jeux de mots !

Au cours de sa prestation, Vincent Roca touche successivement plusieurs "luminaires" qui s'éclairent sous l'effet magique de ses mots. Puisqu'il s'agissait essentiellement de nous parler du "temps qui passe", du berceau (première lumière) à la tombe (deuxième lumière), l'artiste a énuméré une litanie de mots "faussement opposés" s'y rapportant. Et donc "champagne" pour la naissance (il montre la première lumière) et "bière" pour la mort (il montre la seconde). C'est tout simplement cette image de "mise en bière" que j'ai utilisé pour à mon tour... mettre certains "en boîte" !

- Ma première crainte est de voir disparaître le festival de la Comédie, je crois que vous l'avez bien compris.

- La seconde est bien plus grave : je ne voudrais pas que certaines personnes utilisent le festival de la satire pour monter droite contre gauche ; et vice versa. Aucun camp ne détient l'entière vérité, ni la droite, ni la gauche, ni le centre ; et la satire n'appartient à aucun Parti politique. Toute personne qui se met en avant doit accepter la controverse et donc prendre le risque d'être brocardée. Moi y compris naturellement...]

 

...N’est-il pas réel magicien celui qui peut offrir à lui tout seul un tel feu d’artifice ?!! Un geyser de mots pétillants, projetés dans tous les sens (des thermes…). Une fontaine d’hors-texte. Une explosion d’intelligence. Un immense monument aux morceaux choisis et ciselés au couperet prêt.

 

« La première chose que je regarde chez une femme c’est son cœur ! » nous a-t-il lancé. Joliment dit, non ? Sauf que si vous remplacez malicieusement le mot « cœur » par un autre mot (en l’occurrence ici un mot de trois lettres commençant par « c » et finissant par « l »…) l’on peut s’attendre à de véritables dérapages, pas contrôlés du tout. Non, pas lui. Jamais de vulgarité (pas besoin) ! De l’élégance (toujours). Des lettres1Monsieur Jourdain, des lettres !

1 (Et pas celles de Cracovie bien entendu…)

   

Du panache tout simplement. Ce qui n’est pas le cas de tous… « chez nous à Dax » !

   

Il se trouve que j’ai pu assister aux trois matinées du Fumoir au Splendid. Et à plusieurs spectacles. J’étais également présente à l’ouverture officielle de ce Festival de la Comédie, petite cérémonie où, à ma grande surprise, Jean-Paul Tribout n’a pas été invité à s’exprimer, lui qui en est pourtant le directeur artistique depuis 2005 ! Je peux donc vous faire part de mes impressions sans être accusée d’inventer quoi que ce soit. Et avec un certain regard connaisseur, puisque j’ai moi-même monté plusieurs pièces de théâtre2.

2 (Du Sacha Guitry, Georges Feydeau, Jules Romain, ainsi qu’une pièce écrite et jouée par des enfants à partir d’une nouvelle de Maupassant…)

 

Avant tout, je tiens à saluer Michel Bréant3 pour sa grande érudition et sa loyauté, aussi bien vis-à-vis de Jean-Paul Tribout que de ses collègues de la majorité. Cet homme a toute mon admiration pour le souci de la médiation dont il a fait preuve ; avec beaucoup de talent. Et ceci du début à la fin de la manifestation, il faut le savoir. Délégué... du délégué à la culture, il avait visiblement pour mission principale d’essuyer les plâtres (ou les tartes à la crème restantes ?) à la place du titulaire. Eh bien, pour ma part, je remercie Gabriel Bellocq d’avoir donné à Michel Bréant une occasion en or : celle de nous avoir révélé avec un brio indiscutable son savoir-penser et son savoir-parler.

3 (Voilà un homme que j’aimerais avoir sur ma liste plurielle élargie des municipalités de 2014 ! Lui, ou son épouse Annette, toujours à ses côtés, dont j’aime le regard lucide et humaniste.)

 

Ce que je veux exprimer finalement, c’est mon indignation. Parce que je suis de plus en plus persuadée qu’il y avait une réelle volonté de mise à mort du Festival de la Comédie (« bière ? ») ; pour mieux célébrer la naissance de Satiradax (« champagne ! »). La façon de procéder a été probablement orchestrée. Afin de piéger une organisation dont le seul tort était sans doute d'avoir été créée lors de la mandature précédente. Et je crains fort que ces agissements peu civils ne soient préjudiciable à l’équipe actuellement aux commandes de la ville.

   

Les ficelles employées par elle étant beaucoup trop grossières pour passer inaperçues, je vais vous les effilocher comme il se doit ; et même vous les détailler… en pièces : il n’est plus question de taire ce que j’en pense !

 

Lorsque j’ai vu l’annonce du festival Satiradax, je vous assure que je m’en suis sincèrement réjouie, tant j’aime l’humour sous toutes ses formes. Au point d’aller féliciter Marc Large lors des « Rencontres à Lire ». Et en profiter pour lui demander un dessin inattendu. Sa réponse a été étonnante. A ma requête d’une sympathique caricature de notre maire, Marc Large m’a rétorqué qu’il ne pouvait pas lui faire ça, parce que Gaby est son « copain ».

 

Je pose donc la question : lui qui se fait cependant sa petite publicité locale avec un autoportrait au « Large sourire de dents étincelantes »… n’est-ce pas avouer qu’il pocharde seulement les gens de l’opposition et qu’il veut donc systématiquement les descendre, sans esprit critique ? Par conséquent, n’est-ce pas admettre qu’il avait peur d’éventuelles représailles4 de la part de son « employeur dacquois » ! Et finalement qu’il me considérait aussi comme son ennemie potentielle en ne me faisant pas confiance. Je lui avais pourtant bien dit que sur mon blog je m’étais déjà permis de brocarder sans façon « mon chef politique à moi ». Avais-je été excommuniée de mon parti pour autant ?!! Non, n’est-ce pas. Je croyais qu’il m’aimait bien, Marc Large, puisqu’il m’a dit qu’il me trouvait sympa. Qu’il le prouve !!!

4 (Un humoriste ne doit-il pas revendiquer l’indépendance avant tout ?!!)

   

J’ai d’ailleurs une autre commande en vue avec un autre humoriste que j’ai revu avec grand plaisir à Dax. Un dessinateur de grand talent dont j’adore la subtilité.

 

Pour parler du festival de la satire lui-même, je veux manifester ici ma grande déception. Comme beaucoup à Dax, je me suis rendue au kiosque du parc des arènes pour la venue de l’équipe des humoristes, Groland et compagnie… Je guettais l’arrivée triomphale de Christophe Alévêque. C’est à mon avis la seule chose qui ait été réussie dans ce festival. Très sincèrement encore une fois, je m’attendais à une bouffée d’impertinence finalement pas désagréable dans cette période par trop morose. Aussi lorsque « Super Rebelle » a lancé sa pluie de tracts à son effigie, j’ai trouvé plutôt bon enfant. Hélas, ses premiers mots ont été violents et provocateurs. Son « Je vous emmerde !!! » lancé tout de go, a été ressenti par la plupart des personnes comme un véritable coup de poing. Je ne me souviens par contre d’aucunes déclarations des intervenants suivants. Aucune mise en scène sérieuse. Absolument aucune consistance chez ceux que l’on nous avait présenté comme de super vedettes.

 

Le masque est immédiatement tombé. Je n’ai eu par la suite aucune envie d’assister au moindre spectacle* ! J’ai même trouvé pitoyables les rassemblements en centre ville qui ne tournaient qu’autour de la vulgarité. Dommage.

* Ajout du 20 juin : Les causeries organisées à l'Atrium étaient cependant très intéressantes et il faut déplorer la désaffection complète du public. Il aurait sans doute été plus judicieux de les organiser au Splendid, sur le lieu-même du salon de la BD, qui offrait une exposition sur l'historique particulièrement bien faite. Les auteurs de BD n'ont pas été suffisamment mis en valeur. C'est bien regrettable. ]

 

Comment une ville comme Dax, qui s’enorgueillit de ses curistes, peut-elle laisser des malotrus insulter ceux qui viennent s’y soigner en toute confiance ?!! D’aucuns diront que cela s’appelle « cracher dans la soupe ».

 

Le festival de la Comédie permet aussi à de nombreuses personnes de se rencontrer. J’y ai personnellement fait la connaissance l’an dernier d’une curiste très dynamique, qui est revenue cette année avec son mari pour profiter des deux festivals. Je sais qu’ils ont boudé eux aussi Satiradax. Reviendront-ils l’an prochain à Dax s’il n’y a plus de théâtre ?! Je l’espère.

 

Je voudrais également vous faire part d’une manœuvre qui ne m’a pas du tout convenu ! Vous allez comprendre.

Depuis longtemps je savais que le PS allait faire revenir un conférencier pour parler de fiscalité et de programme. Celui-ci était déjà venu à Dax et j’avais bien l’intention d’y retourner5. Oui mais voilà, la rencontre a été judicieusement programmée le 9 juin au soir, précisément le jour du premier spectacle du Festival de la comédie ! N’était-ce pas là fort habile pour justifier l’absence du maire et de ses principaux adjoints à l'Atrium ?! Et peut-être obliger les dévoués courtisans socialistes à se montrer sérieux ce soir-là… Devinez quant à moi quelle a été ma préférence***

5 (Bien que MoDem, je vais volontiers écouter les discours des autres sensibilités. Tiens je me demande si ce midi justement je ne devrais pas participer au repas républicain de l'UMP** ! J’ai vu que le maire y était convié… relèvera-t-il le défi ?!)

** Lien rajouté le 20 juin : Je n'y ai pas vu le maire... ]

*** Autre révélation rajoutée le 21 juin : J'avais demandé à Gabriel Bellocq (je vous rappelle que je ne suis pourtant pas PS !) de bien vouloir faire enregistrer la conférence de son intervenant (ce qui était le cas la première fois) en lui suggérant de la mettre ensuite sur le site de la section PS de Dax ; ce qui aurait été profitable à tous. Pour moi la réunion était publique, puisque j'ai reçu une invitation dans ma boîte aux lettres (du moins j'espère ne pas avoir été la seule invitée ?!!). Gabriel Bellocq m'ayant avoué ne pas avoir eu le temps de s'en occuper, démontre-t-il ainsi son manque d'intérêt pour tous ceux qui font réellement de la politique, eux ? A moins que la fameuse réunion ait été tout simplement inexistante ?!! ]

   

J’en profite pour signaler au maire que lorsque son chargé de communication est en vacances, il semblerait que les informations soient gelées. Au contraire du festival de la satire qui bénéficiait de photos journellement mises en ligne sur le site de la mairie, il a fallu attendre plusieurs jours après la clôture du Festival de la Comédie (ou s'assurer d'abord du départ de Jean-Paul Tribout ?!!) pour voir apparaître tous les clichés en bloc sur le site. Choquant !

   

N’était-ce en fait qu’un simple oubli ou un manque de temps du service communication ? Parce qu’il est étonnant que le site du PS de Dax, ainsi que le site de la mairie, annoncent encore le prochain conseil municipal au… 19 mai dernier ; qui lui-même avait été annoncé dès le mois d’avril pour le 26 mai en oubliant de noter le rendez-vous du mois ; puis avancé d'une semaine... mais annoncé le jour même cette fois-ci. Où se trouvent la rigueur et l’organisation que l’on attend de ceux qui se prétendent exemplaires ?! Plusieurs fois de suite j’ai téléphoné à la mairie pour signaler ces erreurs. Une jeune femme m’a répondu qu’elle attendait toujours les consignes du responsable communication pour le faire. Ne peut-il déléguer**** ?! Grave interrogation : est-ce du simple laxisme ou du calcul délibéré pour limiter l’assistance du public dacquois aux conseils municipaux ?!

**** Nouvel ajout du 21 juin à 10h20 : Voilà, ayant une nouvelle fois téléphoné à la mairie, j'ai appris que le prochain conseil municipal aurait lieu le jeudi 30 juin ; information que j'ai répercutée au service communication. Je tiens à féliciter la jeune femme pour sa réactivité, puisqu'elle a immédiatement répondu à mon attente ; y compris en spécifiant l'heure, qui ce jour-là sera à 18h encore (habituellement 20h) ! Toute modification est essentielle à préciser pour une bonne communication. (Ah, ah, je crois bien que je vais finir par me proposer pour remplacer monsieur Airoldi...)  

 

A propos des réunions du Fumoir du Splendid, il faut que je porte à votre connaissance un autre fait révélateur du manque de courtoisie vis-à-vis de Jean-Paul Tribout. Le samedi matin, durant la prise de parole des acteurs, des ouvriers étaient en train d’installer des tableaux aux murs (de l’auteur de l’affiche de la feria…). Bien que le plus discret possible, le bruit de la perceuse était quelque peu gênant. La directrice de l’hôtel, madame Danièle Gey, nous a renouvelé les excuses qu’elle avait présentées à Jean-Paul Tribout, expliquant qu’elle n’avait pas été informée de la programmation et qu’elle n’avait pu annuler l’intervention technique. Madame Gey semblait très contrariée. 

 

Jean-Paul Tribout s’est exprimé sans détour dès l’entrée du festival… J’aime sa franchise et son élégance. J’aime sa culture et son enthousiasme avant tout. S'il n'a pas été trop blessé, j'espère de tout cœur qu'il reviendra l'année prochaine.   

 

Et Marc Jolivet aussi. Tant cet artiste -tout comme Vincent Roca- a de la sensibilité et de la réactivité. Un ami écolo a beaucoup apprécié son spectacle et ses prises de positions en faveur de l’environnement et du rassemblement. D’ailleurs dans son article, Emma Saint Genez a oublié de préciser que si Marc Jolivet dimanche matin semblait vouloir fuir le fumoir durant les échanges passionnés, ce n’était que pour y revenir par une autre porte et, en vrai clown qu’il est, détendre l’atmosphère en appelant à la révolution.

 

Apaiser les esprits.

 

C’est cela que je voudrais dire en conclusion : pourquoi entre la bière ou le champagne devrais-je choisir ?! Après tout, si je peux avoir les deux suivant le moment de la journée, pourquoi m’en passer ?

 

Il me semble que l’on peut encore réfléchir à la façon de répartir la distribution des différentes pièces. Se servir de ces deux expériences pour créer un nouveau concept peut-être. Séparer les publics comme cela a été maladroitement fait n’est pas une bonne solution. Parce qu’elle divise ! La preuve, mon billet de protestation ici et d’autres ailleurs…

 

Ne me demandez jamais de choisir entre la bande dessinée, le roman, le dictionnaire ou le numérique ! Tous ont leurs avantages et leurs personnalités.


Et moi -comme vous j'en suis certaine- je prends toujours tout !

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

 le-Canard---l-Orange-est-tourneboul-.jpg

 

J’allais oublier le beau compliment que je voulais faire aux rédacteurs du blog « Dax Horizon » pour la qualité de leurs billets. Pas forcément pour le fond (ah, ah, je ne pense pas toujours comme eux, contrairement à ce que certains de gauche pourraient croire, et je suis rarement d’accord avec les commentateurs qui se cachent sous un pseudo…) mais plutôt pour la forme. J’avais bien aimé lire leur petit magazine « La bronca ». Parce que je me régale toujours des jeux de mots humoristiques !


Allez, je vous donne mes préférés : « Prendre des Vinci pour des lanternes » par « Gabriel Majdax »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr