Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 09:23

« La générosité nous valorise et nous rend heureux. »

―Où l’on voit que donner avant de recevoir est une bonne stratégie.―

 

 

le-Canard---l-Orange-part-en-guerre.jpg

...contre l'égoïsme ! (Cliquez aussi sur l'image...)

 

Au fil des années, j’ai acquis une certitude : c’est qu’il faut d’abord donner avant d’oser demander.

 

Existe-t-il une loi qui interdise de faire une donation de son vivant à sa Ville ? 

Ne riez pas, c’est ici une question très sérieuse que je pose !!

 

Nous connaissons tous des personnes qui font don de leur maison, d’une somme d’argent ou d’autres biens à leur commune dans leur testament. Donc après leur mort…

 

Mais avant… a-t-on « légalement » la possibilité de faire une donation à sa Ville ?

 

Eh bien oui ! On peut donner de son vivant un bien immobilier ou une somme d’argent à sa Ville, puisque l’on considère que la collectivité d’une ville est en quelque sorte une « association d’habitants ».

 

Tenez, un article du Sud Ouest relate la générosité d’une dame de 98 ans l’an dernier. C’est justement le cas que je cherchais : cette personne a tout de même donné la très belle somme de 305.000 euros à la ville de Bordeaux pour la construction d’une crèche innovante.

 

Certes, cette dame n’ayant pas d’enfant, il lui était sans doute plus facile de disposer de son argent, puisqu’elle n’avait pas à se préoccuper de la part réservataire de descendants. Mais chacun d’entre nous -s’il en a les moyens, et s’il veille bien entendu à ne pas flouer sa progéniture- peut bel et bien « offrir » une partie de ses richesses à sa Ville. Et c’est formidable !

 

Je relève pour vous un extrait de cette interview, avec en particulier cette dernière phrase que j’ai fait mienne dans le titre de ce billet, car c’est exactement ce que je ressens :

« Je ne comprends pas pourquoi tout ce ramdam. Sans doute, est-ce parce que j’ai fait ce don de mon vivant ? Mais il faut dire que je vis encore… Ce don correspond à l’aspect philosophique de ma personnalité. Le but de la vie est d’acquérir de l’expérience pour s’améliorer, se dépasser afin d’atteindre une certaine perfectibilité. On y parvient en faisant preuve de solidarité, de partage. Il y a dans notre société trop d’égoïsme et de chacun pour soi, mon geste de don de crèche à la Ville va dans ce bon sens, dans le service à autrui. Un devoir moral qui m’apporte de la joie, car la générosité nous valorise et nous rend heureux. »

 

* * *

 

Pourquoi vous parler de ce sujet ici sur ce blog ?!

 

C’est très simple : il me semble que c’est une des solutions que nous oublions d’utiliser pour nos municipalités.

 

Durant la campagne des dernières élections municipales dacquoises, certains propos de « Jean-Pierre Bastiat le généreux »1 m’avaient interpellée. Il avait entre autre annoncé qu’il ne toucherait pas ses indemnités de maire s’il était élu. Disant qu’il avait la chance de ne « pas avoir besoin de cet argent pour vivre »... Et que cette somme il l’offrirait aux associations.

1 (Il n’y a absolument aucune moquerie dans mes propos, bien au contraire !)

 

Je pense -c’est indéniable- que Jean-Pierre voulait prouver sa bonne foi ! Mais qu’il avait aussi réagi en fonction de ma propre annonce sur ce blog, qui était « d’opter de ne pas recevoir toute l’indemnité à laquelle le maire a droit »… parce qu’à mes yeux la fonction exécutive d’un maire est « une fonction de service » et non de pouvoir. Et qu’elle doit être perçue plutôt « comme celle d’un président d’association à but non lucratif ». Suivant l’exemple de certains maires, en particulier l’un d’une ville du Grand Dax qui ne touchait que la moitié de la somme, laissant l’autre moitié « se diluer » en quelque sorte dans le budget de fonctionnement de la ville. Souvenez-vous, j’en parlais ici.

 

Il existe tout de même une différence entre la proposition de Jean-Pierre Bastiat et la mienne. Laissez-moi vous expliquer.

 

Une association qui ne vivrait que de subventions de la mairie, par conséquent de l’argent issu de l’État finalement, que ce soit par les impôts directs ou indirects, locaux ou pas, serait à la merci d’une décision pas toujours neutre. Une association « sincère » doit essayer de rester indépendante par les seules cotisations de ses propres adhérents. A mes yeux, promettre des subsides aux associations -très nombreuses à Dax- en période de campagne électorale c’est favoriser le clientélisme ! C’est donner à penser ni plus ni moins que l’on voudrait « acheter les voix des associations ». Opération quelque peu périlleuse…

 

Par contre laisser la somme résiduelle non perçue dans le budget de la Ville, ou décider de la partager entre tous les conseillers, est tout à fait différent il me semble sur le plan de l’éthique.

 

Il n’empêche que donner de son argent, « Jean-Pierre Bastiat le généreux » y était prêt ! Et je trouve qu’il a parfaitement raison. En tout cas, moi je la veux bien de son aide ! Je la sollicite même avec force.

Comme celle de la famille Jacquemain. Ou celle de la famille Ponteins ! Ou de la famille Marès… En particulier tous ceux qui gèrent des thermes à Dax ou Saint-Paul-lès-Dax. Ce sont tous des entrepreneurs talentueux et plus que jamais nous avons besoin d’eux. Comment pourrions-nous les écarter des affaires de nos municipalités respectives, alors que tant de « petits ou grands dacquois » leur doivent leur salaire ?!!

 

Il y a d’ailleurs un fonctionnement que Jean-Pierre Bastiat, l’homme de la « vraie vie », a proposé dans son programme et dont le candidat Bellocq s’est abondamment moqué, alors que c’est justement ce que moi aussi j’ai toujours prôné : désigner à l’avance la place des candidats de l’équipe si elle est élue. Evidemment que c’est ce qu’il faut faire ! Comment peut-on oser nous demander de voter pour des personnes sans savoir à l’avance ce qu’elles feront à la mairie ?!! Le candidat Gabriel Bellocq osait parler d'outrecuidance alors qu’il aurait dû se l’appliquer à lui-même.

 

* * *

 

Il y a toujours une solution !

 

Revenons -accompagnés d’eux tous- à mon billet précédent… Aujourd'hui, le plus gros problème qui se pose clairement à Dax, c’est donc le risque répété, récurrent, de voir nos demeures, ou nos bâtiments les plus beaux, ballottés entre la baisse des crédits et la montée des eaux ! Régulièrement et impitoyablement délabrés par la cruauté du temps et l’insistante des crues.

 

Soyons enfin lucides et courageux, en regardant la situation de Dax dans son entière vérité. Ne plus jamais nous mentir à nous-mêmes !

 

L’état des lieux de notre ville semble être plutôt pessismiste si l’on prend en compte le fait que nous sommes nouvellement classés parmi les villes de France les plus pauvres.

 

Pour autant, faut-il se désespérer et abandonner tout combat dès l’entrée des arènes ?

 

Non, faisons deux équipes ! Celle de nos points forts d’un côté. Maillot blanc. Et celle de nos points faibles de l’autre. Maillot rouge.

 

Et affrontons-les. Comparons-les !

 

Sans doute y a-t-il eu des maladresses, voire des imprudences dans les gestions successives. Tout le monde peut faire des erreurs2 mais il ne faut surtout plus les dissimuler. Il faut les traiter de front. Et sereinement.

2 (Qui n’en fait pas ?!!)

 

Il y a toujours une solution, c’est une autre de mes certitudes ! Et pour la trouver, il nous suffit de nous mettre tous ensemble autour d’une table, avec toutes nos différences et toutes nos expériences de vie.

 

Puisque certains ont un peu plus d’argent que d’autres… Et que d'autres ont un peu plus d’imagination que certains… Faisons-les se rencontrer ! Réfléchissons sans honte pour protéger notre ville. Sainement.

 

* * *

 

Alors voilà ce que personnellement je propose :

 

Je vais continuer à constituer un collectif apolitique de dacquois, résidents, travailleurs ou visiteurs (curistes, touristes) dont l’unique objectif est le « bien-vivre-ensemble » à Dax et au Grand Dax.

 

Et la première des actions, priorité des priorités, sera d’assurer la sauvegarde physique de la ville. C'est-à-dire la sauvegarde de notre patrimoine immobilier avant tout. Si pour nous protéger des inondations il nous faut construire une digue, eh bien nous la construirons ! Tous ensemble : « public » et « privé » réunis.

 

La Ville toute seule n’en a « assurément » pas les moyens en ce moment mais avec l’aide financière et volontaire3 de dacquois elle le pourra enfin. Et ceci, sans avoir à tenir compte de leur sensibilité politique. Puisque les dons se feront dans l’association elle-même qui les transmettra anonymement à la Ville.

3 (C’est dans le même ordre d’esprit que j’ai décidé que si je parvenais à construire une usine innovante à Dax, ma société se fera sous fonctionnement de SCOP et qu’en dédommagement du « non versement de taxe professionnelle », j’étais déterminée à partager l’exploitation des brevets avec les 20 villes du Grand Dax. Générosité de ma part ? Pas seulement : intéressement avant tout ! Il faut créer des emplois et de la richesse à Dax.)

 

D’abord donner pour recevoir ensuite. « Jean-Pierre Bastiat le généreux » l’a bien compris. Lui qui a mené la campagne des municipales tel le rugbyman qu'il est encore. Avec ce côté « assurance du chef » habitué à gagner. En allant chercher la victoire « la rose au fusil ou… entre les dents4 ». Il avait juste « pas prévu » qu’il n’avait en face de lui que des politiciens à l’esprit pas5 sportif pour... deux sous ! Ni d’ailleurs pour 100 millions. C’était son point faible à lui. Carton jaune !

4 (Ah bon... c’était l’os du jambon ? Vous êtes sûrs ?!)

5 (Il me faut vous avouer que de tout son discours, c’est cette phrase du candidat Bellocq qui m’avait le plus choquée et révoltée : « Est-ce que c’est ça que veulent les dacquois ?! Est-ce qu’ils veulent d’un maire qui vienne défendre ses petits copains ? Les servir et peut-être se servir lui-même. »)

 

Heureusement il a su faire preuve de panache en pardonnant et tendant la main aux sportifs en herbe. Beaux parleurs pourtant incapables -au contraire de lui- de transformer le moindre essai. Et ça c’est son point fort. Faire gagner la coupe de la solidarité dacquoise ?! Jean-Pierre Bastiat y croit. Moi aussi.

 

Sacré Jean-Pierre !

 

Françoise Boulanger

Dacquoise tout simplement au centre de sa ville !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr