Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 07:37

Dax : une cité thermale enflée de promesses ?! 2/2

 

Gabriel Bellocq peut-il encore prouver sa bonne foi aux dacquois ?

Oui et je vais lui dire comment y parvenir !

S’il ne le fait pas, sa place de maire est en réel danger...

 

Et le candidat Bellocq sera bien évidemment écarté du Conseil Général !

 

―Grand dossier―

 

Photo prise par Agnès début septembre 2014 Splendid Jean

  

Cela fait des mois et des mois que je consacre du temps à écouter, observer, réfléchir à ce qui se passe dans ma ville.

 

A relire tout ce qui a été dit ou écrit. Pour faire comprendre aux dacquois ce qui pourrait n’être que « faux semblant » ou intrigue en préparation d’une part… Tout en cherchant, comment « majorité » et « opposition » pourraient utilement travailler ensemble à Dax, d’autre part.

 

Parce que mercredi soir encore, le Conseil municipal « spécial Splendid »(+) a été l’occasion d’une belle démonstration de comédie(1). Devant une double assemblée de spectateurs : les citoyens dacquois et les « futurs signataires du Splendid »(2) . Ce qui m’a forcément conduit à faire le rapprochement avec la vente d’autres structures.

(+) (Pour écouter l’opposition puis la réponse du maire, aller directement de 50mn30s à 1h12mn40s…)

(1) Je voulais dire « propagande politicienne » bien sûr !

(2) Ce billet sur le "Splendid" et "Jean Nouvel" je vous l'avais annoncé fin octobre 2014...

car le dépôt du permis de construire pour le Splendid était "visé pour le 1er décembre 2014". 

 

Aussi ai-je eu une idée :

Et s’il suffisait de comparer tout bêtement des évènements similaires pour en tirer des conclusions logiques ?!

 

* * *

 

Au fait, je me suis souvent demandée pourquoi Gabriel Bellocq et André Drouin n’avaient encore jamais porté plainte contre moi, alors que j’ai tout de même porté de graves accusations à leur encontre. Et ceci à plusieurs reprises ! Une petite blogueuse dacquoise comme moi, sans mandat et sans le moindre « protecteur » sous-jacent, ce duo aurait dû, aurait pu… n’en faire qu’une bouchée (3) !

(3) Ah, ah ! Transformer le "vilain petit canard" en chair à pâté !

 

La réponse est simple :

Si Gabriel Bellocq me poursuivait réellement, il me mettrait dans une lumière médiatique risquant précisément de lui nuire. Puisque mes allégations, clairement argumentées ici, se transformeraient vraisemblablement en preuves irréfutables ! 

 

* * *

 

Se pourrait-il qu’il ne puisse plus s’esquiver cette fois-ci ?

 

De nombreux dacquois savent que lors de la mise en vente du « Dax Thermal », j’avais réussi à trouver en quelques heures sur Internet des renseignements utiles sur la société « Santé Actions » gérée par le docteur Sauveur Ferrara.

 

Ce docteur Sauveur Ferrara qui avait prétendu avoir déjà acquis l’Hôtel « Dax Thermal », alors même que la vente n’avait pas encore été votée par le Conseil municipal. Preuve en était la très belle plaquette de « Santé Actions » présentée sur table à tous les conseillers municipaux dacquois par le maire lui-même(4) .

Dans laquelle le « Dax Thermal » figurait déjà parmi toutes les propriétés de « Santé Actions » ! De nombreux citoyens dacquois qui assistaient tout comme moi au Conseil Municipal du 15 septembre 2011, pourraient témoigner de la présentation publique de cette plaquette ! Vous pouvez de toute façon le vérifier vous-même en visionnant l’intégralité de la vidéo ci-dessous.

(4) Etant allée récemment aux Archives de la mairie, qui m’a dirigée vers le service « Assemblées », j’ai pu constater que cette pièce ne figurait pas dans le dossier constitué pour cette délibération du 15 septembre 2011. J’en ai logiquement déduit qu’elle n’avait pu être produite -c'est-à-dire imprimée et distribuée- que par le cabinet du maire lui-même...

>          Il faut que vous sachiez que je n’ai pas encore réussi à me procurer cette fameuse plaquette. Les membres de l’opposition ne l’ayant peut-être pas conservée, ce qui est bien dommage, car je voulais la scanner et l’intégrer à ce billet. Quant aux membres de la majorité, à qui j’ai également demandé, on comprend bien qu’ils veulent avant tout se protéger en ne risquant pas d’être accusés de traîtrise à leur chef… (Ne serait-ce pas là une belle démonstration de « clientélisme » ?!)

 

Vidéo du conseil Municipal du 15 septembre 2011

 

 

 

Pour le cas où vous n’auriez pas le temps de « tout écouter », je vous ai retranscrit les passages les plus instructifs sur cette affaire.

 

Gabriel Bellocq

« (…) Une dizaine de candidats est venue visiter les lieux. Et certains d’entre eux ont formulé des offres d’achat. Au terme d’une longue période de consultation, figure l’offre de "Santé Actions" représentée par le "Docteur Ferrara" qui propose d’acquérir le complexe "Dax Thermal" comprenant les immeubles, les terrains et le fond de commerce, au prix de 4.930.000 euros, les autres offres proposant un prix inférieur. Cette société, "Santé Actions", dont le siège est situé 96, rue Porta à Albi, est spécialisée dans les activités sanitaires, médicosociales et biotechnologiques issus des milieux hospitaliers. Elle table désormais sur le thermalisme pour étoffer ses activités. La proposition faite par "Santé Actions" est de maintenir sur le complexe "Dax Thermal" non seulement une activité de thermalisme traditionnel telle qu’elle se déroule actuellement mais aussi, la société "Santé Actions" propose d’ajouter un accueil dédié aux soins de suite après hospitalisation. Par ailleurs, elle envisage de réaliser sur les terrains disponibles une résidence de tourisme ou une résidence de service d’une surface totale développée de l’ordre de 8000 m2. L’offre de "Santé Actions" telle qu’elle a été présentée, se compose de trois parties : l’immeuble comportant l’hôtel et l’établissement thermal avec son terrain d’assiette, avec bien entendu les abords, la voie d’accès, cet immeuble étant sur la parcelle cadastrée section AC numéro 90P et 94P, boulevard Carnot, et ceci sur une superficie d’environ 5039 m2. Deuxième partie, le fond de commerce lié à l’hôtel et à l’établissement thermal exploité dans cet immeuble. Et enfin, troisième partie, le terrain non bâti et non affecté à l’exploitation du fond de commerce, cadastré section AC numéro 90P et 94P, pour une surface d’environ 2000 m2 qui sera précisé par un géomètre et une autre parcelle de 572 m2

Cette offre est apparue intéressante à plusieurs titres. Tout d’abord son niveau est assez proche de l’estimation effectuée par "France Domaine". La valeur du complexe Dax Thermal ayant été estimé à 6.495.000 euros, en date du 25 mars 2011. Deuxième qualité de cette offre, elle permet, vous l’avez bien compris, le maintien, la poursuite de l’activité thermale traditionnelle liée au thermalisme médical. Troisième avantage, et à mon avis, ce n’est pas le moindre, il permet l’accueil d’une nouvelle activité économique dérivée du thermalisme médical traditionnel, à travers la création de services de soins de suite sur la ville de Dax. Et enfin quatrième qualité de cette offre, elle est présentée par un acquéreur qui est un groupe important dont le rayonnement est de niveau national et qui a des activités multiples tournant autour du secteur médical, sanitaire et social, et -vous le trouverez sur les fiches qui ont dû vous être remises sur table- vous trouverez un résumé de présentation des multiples facette de cette société.

>    Je dispose ici pour ceux qui voudraient le consulter, de la plaquette complète(5) et vous pourrez constater que c’est une société importante et ayant des activités très intéressantes dans notre volonté de développer sur cette ville et le thermalisme médical, mais aussi une offre diversifiée susceptible de redynamiser la station thermale.

Ceci dit, la concrétisation de cette vente nécessite au préalable l’accomplissement de différentes étapes qui doivent tenir compte du contexte juridique et foncier que je viens de vous exposer.

Premièrement le refinancement de la CTD par la reprise de la pleine propriété des quatre complexes thermaux que sont le "Dax Thermal", le "Miradour", les "Thermes Jean Nouvel" et le "Splendid". En effet la reprise de la pleine propriété de "Dax Thermal" par la Ville de Dax s’avère indispensable et préalable pour pouvoir concrétiser la vente. (…) »

(5) (Le maire montre le fascicule en question à 26 mn sur la vidéo… une plaquette dont la jaquette est de couleur verte.)

 

Ces propos du maire avaient non seulement attiré l’énergique protestation des conseillers d’opposition, José Ardanuy et Alain Dupérier, mais aussi une véritable indignation de deux membres de la majorité elle-même. Qui tous dénonçaient une publicité mensongère manifeste !

 

José Ardanuy

« Le groupe d’opposition souhaite faire des observations aussi bien sur la forme que sur le fond du dossier. Si vous permettez je m’occuperai des problèmes de forme… (…)

Dans cette convocation que vous nous avez adressée il faut bien reconnaître qu’il n’était rien demandé au conseil municipal donc nous avons naturellement pensé que vous donneriez ce soir au conseil municipal c'est-à-dire aux dacquois l’information que vous ne nous avez jamais donnée. Or quand on regarde la note de synthèse que vous nous avez adressée avec la convocation, moi je note que l’on devait aborder la reprise en pleine propriété des quatre complexes et que nous devions aborder l’avenant numéro six entre la ville et la SEM CTD. Cela nous amène à faire des observations importantes.

La première c’est que nous contestons -avec vigueur je dois le dire- le report de la commission générale et du conseil municipal qui ont été reportés de manière très abrupte. Puisque moi j’ai été informé par un coup de fil à 13h pour une réunion qui devait se dérouler à 19h, et ce qui a été indiqué par votre cabinet, c’est qu’il y avait une information préalable à fournir au comité d’entreprise qui ne pouvait pas se réunir en l’absence du mandataire judiciaire. Il faut peut-être rappeler que le code du travail prévoit certes une consultation préalable avant toute décision "déjà arrêtée". Déjà arrêtée !

>    Je me pose quand même la question de savoir si la décision n’était pas déjà arrêtée quand je vois que la pub(6) que vous nous fournissez montre que cette société, qui n’est pas encore propriétaire puisqu’on n’a encore rien signé, inscrit le "Dax Thermal" dans ses documents et met même la photo !

Mais a priori nous partons quand même de l’idée qu’il n’y avait pas de décision arrêtée. Rien n’interdisait d’informer au préalable d’un projet l’actionnaire majoritaire de la Compagnie Thermale, c'est-à-dire la ville de Dax, par l’intermédiaire de ses élus. Il n’y a absolument aucune interdiction. »

(6) (José Ardanuy brandit le document que lui passe Edmond Caubraque, lui-même le montrant ensuite à tout le public… à 44 mn sur la vidéo)

 

Alain Dupérier (à partir de 1h14 mn)

« Oui, monsieur le Maire, je voudrais des explications sur le sens des mots.

Vous mettez sur votre rapport la vente de "Dax Thermal" au prix de 4.900.000 euros et vous mettez plus bas : "Cette offre est intéressante à plusieurs titres". Tout d’abord son niveau est assez proche de l’estimation effectuée par "France Domaine". La valeur du complexe "Dax Thermal" ayant été estimé à 6.495.000 euros, en date du 25 mars 2011. Soit moins 23 %.... Je pense que l’évaluation est à la louche.

La seconde explication… Vous nous avez dit tout à l’heure, vous regarderez les documents que vous avez, la société "Santé actions" qui achète "Dax Thermal". Vous auriez pu au préalable regarder : les réalisations du groupe "Santé Actions" dans le thermalisme, souligné "station thermale Dax Thermal cure rhumatologie" etc.

>    Nous donner ça avant de nous faire voter ça parait une publicité mensongère. On n’anticipe pas une publicité sur un acte qui n’est pas réalisé ! Voilà quelles sont mes explications. »

 

Il s’est bel et bien avéré par la suite que jamais la signature de la vente n’avait été actée.

 

Est-il envisageable que l’on puisse y voir un choix délibéré de tromper les conseillers municipaux et la population dacquoise par là même ?! Autrement dit une autre faute grave erreur de la part du maire et de son équipe rapprochée ?

 

En tout cas, trois mois plus tard, le 17 décembre 2011, la journaliste du Sud Ouest, Audrey Ludwig, a bien parlé de cette fameuse plaquette dans son article titré « Le groupe Santé Actions voulait les deux hôtels »

 

- Premier extrait :

« Sur ses plaquettes publicitaires, à la mi-septembre, Santé Actions tenait même pour acquis la "station thermale Dax Thermal", au chapitre "Thermalisme", ce qui avait d'ailleurs mis en émoi les membres de l'opposition. »

 

Second extrait, le plus important ici, c’est le maire Gabriel Bellocq qui parle :

« Toujours est-il que les conseils du groupe albigeois ont alors proposé d'acheter les deux hôtels "Dax Thermal" et "Le Miradour".

Le maire confirme : "Le groupe a repris les négociations sur des bases nouvelles. À nos yeux, le prix est inacceptable puisqu'il nous a été proposé 6 millions d'euros pour les deux hôtels. Aujourd'hui, il ne nous a toujours pas signifié sa position. Même si la date butoir est dépassée, compte tenu de cette situation pour moi incompréhensible, nous lui laissons un délai supplémentaire, soit la fin de l'année.

>>        Si Santé Actions ne donne pas suite, nous engagerons des poursuites. Et nous vendrons à quelqu'un d'autre." »

 

* * * 

 

1- Voici donc la première possibilité pour Gabriel Bellocq, maire actuel, de démontrer sa bonne foi et son honnêteté dans la gestion de la Ville de Dax :

 

►        Gabriel Bellocq a-t-il réellement poursuivi le docteur Sauveur Ferrara comme il l’avait publiquement annoncé à la population dacquoise par l’intermédiaire du journal Sud Ouest ?

 

Si oui, quels sont les résultats ? Le Docteur Ferrara et la société « Santé Actions » ont-ils été condamnés à payer un dédommagement à la Ville de Dax pour tout le temps perdu ?

Remarquez que je pose la question plus de trois ans après sa promesse !

 

Si non, pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Peur de perdre son procès ? Acte de mansuétude envers une personne s’étant montrée indélicate ? Ou -on ose à peine l’imaginer, tant ce serait une attitude non conforme aux lois-, une « entente » entre eux aurait-elle été orchestrée en coulisses ?! Dans quel but ?

 

- A-t-il une explication à fournir à ses administrés dacquois ?

 

* * *

 

Mais Gabriel Bellocq a une seconde possibilité de se justifier !

 

Souvenez-vous de mon indignation lors de la campagne du candidat Bellocq à sa propre succession. Une indignation telle, que je m’étais sentie le devoir de porter à votre connaissance les propos tenus la veille du premier tour des municipales, eux qui m’avaient tant choquée. En les transcrivant intégralement dans ce billet avant le second tour.

 

Bien entendu, j’avais assisté quelques jours auparavant, c'est-à-dire le 11 février 2014, à la présentation de la liste du maire sortant. Et bien entendu, j’avais également enregistré les discours ou les réponses aux questions.

Et là aussi, j’ai pris le temps de vous retranscrire(7) certains moments. En l’occurrence les réponses du candidat Bellocq à des questions de l’assistance. Ainsi que la réponse de l’acquéreur du « Jean Nouvel » justement présent… Quelle aubaine, n’est-ce pas, que cette présence fortuite pour une campagne des municipales qui s’annonçait « sans merci » !

(7) Evidemment que c’est une tâche longue et fastidieuse mais je l’ai fait « pour Dax », afin que les dacquois soient informés et puissent se forger leur jugement eux-mêmes.

 

Voici donc les fameux propos :

Le candidat Gabriel Bellocq, (répondant à une question dans la salle) :

« Alors sur le "Splendid", vous en connaissez l’histoire et les péripéties. Là aussi on a entendu beaucoup de choses… Moi, je vais dire clairement, la "Compagnie Thermale de Dax" végétait au moins depuis 15 ans. Quand vous pensez que ces dernières années, le "Splendid" il y avait 50 salariés permanents et qu’il y avait en moyenne entre 10 et 20 clients par jour… Vous voyez un petit peu le niveau de rentabilité… On y perdait de l’argent, c’était un puits sans fond… Il y a eu des péripéties sur lesquelles je ne vais pas revenir mais quand même…

Aujourd’hui l’hôtel "Dax Thermal" à été repris par un opérateur thermal et un opérateur hôtelier ; l’hôtel "Ibis Miradour" a été repris par un opérateur hôtelier et un opérateur thermal ;

>>        l’Hôtel des "Thermes Jean Nouvel" a été vendu à quelqu’un qui est d’ailleurs dans la salle, et qui est un dacquois d’origine, Michel Diago, qui pourra dire un mot s’il le veut. Donc il y a un projet sur l’hôtel des "Thermes Jean Nouvel"…

S’agissant du "Splendid", fleuron de l’hôtellerie dacquoise, bâtiment emblématique de la ville, à mon avis aussi remarquable que l’est la Fontaine Chaude… C’est notre "Tour Eiffel" ! Bien sûr ce "Splendid", nous avons fait un choix, celui de le garder dans le patrimoine communal. J’insiste là-dessus, parce que mon adversaire connu à ce jour, pour ne pas le nommer, Jean-Pierre Bastiat, avait annoncé il y a quelques semaines que si l’hôtel "Splendid" était racheté par quelqu’un, il revendiquait la paternité de ce rachat. Autrement dit, pour faire court, il avait un copain qui voulait racheter le "Splendid". Ce copain je l’ai reçu parce qu’on était ouvert à toute réflexion, à toute analyse, à toutes les propositions. En vérité, je m’y arrête un instant parce que c’est significatif, les repreneurs intéressés sont venus à deux. Un, qui s’appelle monsieur Lafosse, qui proposait de garder sur l’hôtel "Splendid" 45 chambres pour une hôtellerie de 4, voire 5 étoiles. Très bien. Sauf que aujourd’hui il y a 130 chambres et lui proposait d’en garder 45. Le reste c’était pour son collègue, j’ai oublié son nom, pardonnez-moi, promoteur immobilier, qui proposait de transformer les 130 chambres du "Splendid" en 80 appartements qu’il aurait bien entendu ensuite revendu à la découpe à des particuliers intéressés mais vous vous en doutez, tout ça sans doute avec à la clef une belle plus-value. Autrement dit, de ce superbe établissement hôtelier que nous avons à Dax, on aurait eu dans l’avenir des appartements et un petit hôtel. Quelle aurait été la plus-value pour la ville ? Extrêmement minime. Le projet que nous avons porté et que nous défendons, c’est un projet plus global, un projet d’ensemble, où on a la relance de l’hôtellerie, la relance de la restauration et en même temps, ce que je viens d’expliquer, une clientèle nouvelle sur le thermalisme de santé, remise en forme, bien-être, et le tourisme d’affaire à travers les congrès. La plus-value est totalement différente. Et en plus, il y a un investissement de 15 millions d’euros qui va être engagé sur le "Splendid" pour le remettre à niveau. 15 millions, ça veut dire que nous aurons pendant 15 mois, environ 50 salariés qui vont travailler sur l’hôtel "Splendid" et à la sortie et ce sont les porteurs, les promoteurs du projet qui est en l’occurrence "Vacances Bleues", qui est un spécialiste de l’hôtellerie, spécialiste de tourisme de santé et de tourisme d’affaires.

Ce groupe, "Vacances Bleues", nous garantit à la sortie 60 emplois sur l’hôtel "Splendid". Autrement dit, sur une affaire qui périclitait, la "Compagnie Thermale", qui ne générait que des déficits, nous avons, nous, maintenu l’activité hôtelière, maintenu l’activité thermale sur les hôtels qui sont aujourd’hui en activité, et nous proposons sur le "Splendid" une diversification et une relance de l’économie en général. Le projet est totalement différent et là encore, projet contre projet, moi je suis prêt à comparer la proposition de monsieur Bastiat, qui était de dire "Je fais racheter par un copain, je vends des appartements, je fais une plus-value" et par contre le projet que nous portons qui est, à mon avis, d’une autre ampleur, d’une autre originalité, d’une autre ambition pour l’économie locale et pour la ville. Voilà ce que je peux dire sur cette question là. Et j’allais oublier celle que vous avez posée ?! »

 

« Les délais ?... »

« Les délais… je l’ai dit dans le discours, environ 15 mois… Le chantier va commencer au mois de mai-juin. Donc comptez 15 mois, il devrait être livré fin 2015. Oui Madame ? »

 

« Il y a quand même pas mal de travaux… »

« Dans la rénovation-structuration du "Splendid", il est évident que ce "Splendid" est un très bel établissement, il est significatif de la période "Art Déco", de la partie fumoir, hall, restaurant, inscrit aux "Bâtiments Historiques", donc c’est un bâtiment classé. Donc on ne peut pas toucher à ces parties-là sauf pour faire de la rénovation. Pour le reste, si vous avez eu la chance de visiter ou de séjourner dans l’hôtel…(…) Pour financer ces 15 millions d’euros, la société "Vacances Bleues" est adossée à la "Caisse de Dépôts et Consignations"… Pour ceux qui ne connaîtraient pas, la "Caisse de Dépôts" c’est le must du must dans le monde financier bancaire, je ne sais pas à quoi le comparer… en fait c’est bancaire, enfin c’est pas une banque, c’est une société financière qui dépend de l’Etat… Donc la "Caisse des Dépôts" apportera 8 millions d’euros dans ce projet. En créant une holding, une société, qui va être la société d’investissement. La "Caisse des dépôts" sera l’actionnaire et le partenaire principal de cette société et elle demande aux collectivités locales de s’engager dans le financement du complément. Pourquoi ? Bien évidemment le "Splendid" est un équipement qui va bénéficier au territoire desservi : la ville, au département et à un moindre degré, la Région. Et dans le financement global des 15 millions, les collectivités que je viens de citer apporteront les 7 millions d’euros. Le département des Landes apportera 2 millions, la Région Aquitaine 1,3 millions, l’agglomération du Grand Dax 1,5 million et la Ville de Dax, 1,5 million.

>>        Je précise que le 1,5 million apporté par la Ville de Dax, n’imputera pas les finances communales et vos impôts, puisque c’est grâce à la vente de l’Hôtel Jean Nouvel que nous avons, dans le cadre d’un budget annexe, un budget suffisant pour financer ces travaux-là.

Donc, voilà -très schématiquement, hein, je ne peux aller plus dans le détail !- comment le montage général est assuré. Le groupe "Vacances Bleu" est prêt, là aussi je l’ai dit je crois déjà : début des travaux mai-juin prochain. »

 

« Et "Jean Nouvel" ? »

« Pour l’hôtel "Jean Nouvel", est-ce que Monsieur Diago veut dire quelque chose ?

>>        Passez le micro à Monsieur Diago. »

 

Michel Diago, prenant le micro :

« Bonsoir, je suis vraiment très très intéressé par ce que vous venez de dire quant à la structure de la future concurrence ; mais cette concurrence ne nous préoccupe pas trop, parce que tous les gens veulent travailler en équipe.

Ce que nous allons réussir à faire, c’est apporter un bénéfice très net pour la Ville de Dax.

Et si le "Splendid" est un édifice merveilleux de la ville de Dax, le bâtiment "Jean Nouvel" a été construit, dessiné par un des plus grands architectes de notre temps qui de plus va continuer à nous aider dans les travaux de rénovation que nous allons entreprendre très prochainement.

>          Ce bâtiment lorsqu’il sera rénové sera toujours un bâtiment signé par Jean Nouvel.

Ce genre de bâtiment, comme le "Splendid" attire souvent des clients d’architecture (mot inaudible) ce genre de professionnels. Il est toujours intéressant de voir ce que des grands maîtres ont pu faire. Ce qui vous intéresse directement c’est l’exploitation il faut commencer vers (quand je dis très rapidement) vers la fin du mois prochain nous allons commencer à faire ce que nous appelons la déconstruction.

Tout le projet en soi a été défini… Dès que nous avons les accords de la (mot inaudible) Tous les travaux choix des matériaux, choix des décorations étaient à développer aujourd’hui c’est vrai, cet aspect-là est certainement le plus long à faire.

Pour la reconstruction des chambres, nous allons utiliser des techniques, des méthodes de préfabrication. Nous allons pouvoir construire des pans de mur en dehors de l’hôtel, que nous allons pouvoir apporter pour faire un assemblage final lui-même. Cela va permettre d’économiser énormément de temps… (partie inaudible) besoin d’un peu de vie dans ce quartier et nous-mêmes en tant qu’investisseurs nous avons gardé ce bâtiment pendant des mois et des mois fermé et il ne produit pas de revenus.

>>        Nous allons démarrer dès le mois de mars et si nous n’avons pas d’autres obstacles nous pourrons inaugurer le bâtiment pour la saison 2015.

Nous avons espoir de le faire avant mais quant à la tristesse du coin durant le mois de décembre j’ai demandé à ceux qui travaillent avec (inaudible) de décorer pour que durant toutes ces vacances l’hôtel apportera un peu de joie et de cœur à tous les dacquois. »

 

* * *

 

Vous comprendrez qu’avec l’annonce de mercredi dernier concernant la signature d’achat de notre somptueux « Splendid », je me sois remémorée cette déclaration tellement « alléchante » de l’acheteur du « Jean Nouvel » juste avant les élections.

 

Je tiens à noter que Julien Dubois ce 21 janvier 2015, a lui aussi évoqué la concordance des dates… N’avons-nous pas au mois de mars prochain d’autres élections aux enjeux majeurs pour la majorité actuelle au niveau du département ?!!

Et si les Landes passaient à droite et au centre ?! Ne serait-ce pas catastrophique pour tous ceux qui doivent leur emploi à la gauche ? N’est-il pas tentant pour eux d’essayer d’enjoliver les choses pour faire rêver en temps voulu ?! En temps utile…

 

En tout cas, les faits sont là. Répétant la manœuvre du « Dax Thermal », le candidat Bellocq avait bel et bien parlé du « Jean Nouvel » comme étant déjà vendu !

 

Et cette « vente annoncée publiquement effective » a certainement contribué à la réélection du maire sortant.

 

Hélas, qu’avons-nous constaté quelques semaines après les élections ?! Les hésitations, puis le silence et l’absence de Michel Diago. Aboutissant à l’abandon pur et simple de ce projet de rachat des « Thermes Jean Nouvel »... 

 

* * *

 

2- Voilà une seconde possibilité pour Gabriel Bellocq, maire actuel, de démontrer sa bonne foi et son honnêteté dans la gestion de la Ville de Dax :

 

►        Gabriel Bellocq a-t-il réellement poursuivi Michel Diago comme il l’avait publiquement annoncé à la population dacquoise par l’intermédiaire du journal Sud Ouest ?

 

Si oui, quels sont les résultats ? Michel Diago a-t-il été condamné à payer un dédommagement à la Ville de Dax pour tout le temps perdu ? Sachant que de la vente du « Jean Nouvel » dépendait aussi le début des travaux pour le Splendid. (voir plus bas dans la chronologie des faits rappelés dans l’historique).

 

Si non, pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Peur de perdre son procès ? Acte de mansuétude envers une personne s’étant peut-être montrée indélicate ? Ou -on ose à peine l’imaginer, tant ce serait une attitude non conforme aux lois-, une « entente » entre eux aurait-elle été orchestrée en coulisses ?! Dans quel but ? S’agissait-il par exemple de gagner les élections avant tout ?!

Au contraire, pourrait-on invoquer une cabale montée par d’autres personnes pour faire reculer le projet afin d’accuser le maire d’incompétence ?...

Malgré l’absence de signature, les notaires et les avocats ont-ils été payés par la mairie et/ou par Michel Diago ?

Michel Diago a-t-il été découragé par l’ampleur des travaux, suite aux inondations de janvier et le gros risque que les assurances ne remboursent pas les dégâts causés en sous-sol ?

A-t-il reculé du fait de la promiscuité du « Splendid », dont le passage à 4 ou 5 étoiles aurait enlevé d’un peu de son prestige au « Jean Nouvel » ?

A-t-il été privé de l’appui sur lequel il comptait de l'architecte Jean Nouvel lui-même, qui, comme on le sait, a de multiples projets en cours ?

Enfin, a-t-il été heurté par les propos inconséquents du maire, osant parler publiquement -en conseil municipal- de ses éventuels problèmes de santé (voir plus bas dans l’historique) ?!

 

Tout est envisageable comme on le voit… Par conséquent, il est important que la population dacquoise soit rassurée et que le maire fournisse des explications à ses administrés. S’il ne le fait pas, sa crédibilité est en jeu.

 

Françoise Boulanger

Blogueuse dacquoise d’investigation

Très au centre des préoccupations de sa Ville !

 

 

* * *

 

Historique

 

L’historique de cette affaire est parfaitement « racontée » en quelque sorte par les articles successifs (+) du journal Sud Ouest.

(+) Merci aux deux journalistes, Audrey Ludwig et Emma Saint-Genez dont les écrits sont toujours fidèles et les analyses pertinentes.

 

- Le 23 octobre 2013, le Sud Ouest annonce que la vente de l'hôtel des Thermes Jean Nouvel est à l'ordre du jour du Conseil municipal se tenant à 18 heures.

 

- Au Conseil municipal de ce 23 octobre 2013, le maire annonce effectivement le rachat du « Jean Nouvel » par Michel Diago, un avocat dacquois vivant en Caroline du Sud.

Morceaux choisis ci-dessous :

« Gabriel Bellocq

Bien entendu la question du prix reste pour nous importante, et comme cela est la règle, nous avons fait estimer le bien, en l’occurrence cet établissement des Thermes, par France Domaine, qui a estimé qu’en l’état actuel de ce bâtiment, compte tenu de la nécessité d’y engager des travaux de modernisation et de mise en conformité et d’accessibilité, la valeur du bien aujourd’hui a été estimé par France Domaine à 3M565.000 euros. Selon un rapport en date du 11 octobre. Compte tenu de cet ensemble d’éléments, je vous propose d’approuver la cession à monsieur Michel Diago ou toute autre société ou filiale qui se substituerait à lui, de la résidence des Thermes, comprenant l’immeuble bien entendu, le matériel et le mobilier qu’il comprend. Cette résidence, vous le savez étant située à Dax, cours de Verdun, cadastrée section AD, numéros 350, 351 et 352, pour une surface totale de 2592 m2 et au prix de 3.250.000 euros.

Il vous est demandé, dans la mesure où vous acceptez cette proposition, de m’autoriser à signer l’acte authentique de la cession de biens qui sera reçu par Me Cazalis, notaire de l’acquéreur et de la ville, ainsi que tout document se rapportant à ce dossier.

Est-ce qu’il y a des questions ? »

Monsieur Ardanuy (élu de l’opposition et avocat, note de la blogueuse)

« Ce n’est pas une question monsieur le maire. Une information :

>>        je ne participerai pas au vote car le cabinet que je dirige est intervenu à l’appui de monsieur Diago. »

 

- Le 24 octobre 2013, le Sud Ouest relate le Conseil municipal de la veille annonçant le rachat des Thermes Jean Nouvel par Michel Diago :

« Fermé comme l'hôtel Splendid depuis le 3 juin et la cessation d'activité de la Compagnie thermale, l'établissement est racheté par Michel Diago, avocat originaire de Dax et installé en Caroline du Sud, aux États-Unis. »

 

- Le lendemain, 25 octobre 2013, un nouvel article sous forme d’interview nous fait un peu plus découvrir Michel Diago et son projet :

« Vente des Thermes à Dax : l'acquéreur parle de son projet

Né à Tarbes et élevé à Dax où ses parents tenaient le café Saint-Pierre, formé au droit à Paris et aux États-Unis, Michel Diago a fait carrière et fortune outre-Atlantique en tant qu'avocat et homme d'affaires, notamment dans la téléphonie cellulaire. À 70 ans, il s'est porté acquéreur de la résidence des Thermes, moyennant 3,2 millions d'euros. Une cession validée mercredi soir par le conseil municipal. Un patrimoine qu'il compte transformer en hôtel 4 étoiles en y investissant 3 autres millions d'euros, et léguer à ses cinq enfants. (…)

- Depuis quand, vous intéressez-vous à cet établissement ?

>          - Depuis le divorce entre la Ville de Dax et le groupe Accor. Je lis votre journal tous les jours sur Internet. Je voyais qu'à court terme, il allait y avoir la possibilité de se positionner pour acquérir ces patrimoines.

J'ai en effet la conviction que ce n'est pas à une ville de gérer des affaires commerciales. J'ai manifesté mon intérêt auprès de la mairie en juin, quand les hôtels ont fermé. (…)

- Selon le maire, il reste 36 salariés de l'ancienne Compagnie thermale non reclassés. Ils auront une priorité à l'embauche ?

- Nous n'avons aucun engagement avec qui que ce soit. Mais en bon Dacquois que je suis, nous regarderons leurs candidatures avec bienveillance et sous réserve qu'ils remplissent les conditions d'un des postes. Nous allons créer entre 35 et 50 emplois. Cela fluctuera sans doute en fonction des saisons.

Mais je ne compte pas rester passif et regarder le marché. Nous irons chercher la clientèle là où elle est, à Paris, aux États-Unis… Beaucoup de gens ont besoin de nos soins dans le monde des affaires. Des jeunes professionnels qui ont envie d'être chouchoutés et relaxés. »

 

- Le 15 novembre 2013, la responsable de Sud Ouest Dax, Audrey Ludwig, a interviewé Nicolas Soleil à propos des deux Hôtels.

« Rachetée par Michel Diago, la résidence Jean-Nouvel va devenir un hôtel 4 étoiles. Qu’est-ce un 4 étoiles ? Éclairage avec Nicolas Soleil, de la Fédération des hôteliers. (…)

En octobre, Michel Diago disait avoir des contacts avec deux enseignes. "C'est une résidence 3 étoiles que nous allons transformer en hôtel de niveau 4 étoiles et confier à la gestion d'un grand groupe. Nous sommes en négociation avec Intercontinental et Hilton", affirmait-il. (…)

Le gérant de l'hôtel "Beausoleil" a bien entendu parlé d'un projet de 5 étoiles pour le bijou "Art déco"… "Le 5, on l'imagine bien au "Splendid" car il a le volume, l'architecture.

>          Après, ils seraient peut-être un peu proches l'un de l'autre. Mais en même temps, cela peut créer une dynamique, un pôle haut de gamme sur la station, où les clients savent ce qu'ils trouveront sur place. Il faudrait qu'il rouvre rapidement, 2015 c'est loin. " Mais les travaux annoncés par Michel Diago risquent de prendre du temps. (…)

Le restaurant gastronomique sera créé au rez-de-chaussée, côté cours de Verdun. Nous sommes en négociation avec un chef étoilé", disait-il encore le 25 octobre. Un restaurant gastronomique de haute volée, voilà ce qui peut faire la différence. »

 

- Le 18 décembre 2013, Sud Ouest annonce la reprise du « Splendid » :

« Dax : Le Splendid sera exploité par le groupe Vacances bleues

Le projet de reconversion de l'hôtel a été présenté ce mercredi matin, en mairie de Dax, par Vacances bleues.

>>        L'opérateur exploitera le futur 4 étoiles moyennant un loyer annuel de 850 000 euros.

Si le planning est respecté, les travaux de rénovation de l'hôtel Splendid débuteront au second trimestre 2014 "pour une exploitation souhaitée audernier trimestre 2015". (…)

La municipalité a donc fait le choix de garder la propriété de l'édifice emblématique de la cité thermale. Actionnaire de Vacances bleues, la Caisse des dépôts et consignations sera le principal partenaire financier en apportant 8 millions d'euros des 15 millions nécessaires aux conséquents travaux de réhabilitation. »

 

- Le 30 avril 2014, après les élections du 30 mars et après les inondations de janvier, le « Jean Nouvel » n’est toujours pas « acheté » ! Le Sud Ouest relate le Conseil municipal de la veille :

« Thermes Jean-Nouvel : un acte de vente toujours à signer

>          Au cours de l’examen du budget mardi soir, le maire de Dax a indiqué avoir écrit à Michel Diago pour qu’il tienne ses engagements. (…°

Pour l'opposition, Julien Dubois s'est également interrogé sur la vente des Thermes dits Jean-Nouvel pour lesquels une promesse de vente a été signée cet automne avec Michel Diago, Dacquois installé aux États-Unis. L'homme d'affaires s'est engagé à racheter la résidence pour 3,2 millions d'euros et à la transformer en hôtel 4 étoiles en y réalisant 3 millions d'euros de travaux supplémentaires.

"Je dois à l'honnêteté de dire que l'acte définitif de vente n'est pas signé, a indiqué le maire Gabriel Bellocq mardi soir.

>>        Durant les deux derniers mois, M. Diago nous a fait savoir qu'il connaissait des soucis familiaux. Ceci étant, cela devait être définitivement signé avant la fin 2013 et cela ne l'est toujours pas. J'ai donc écrit à M. Diago et l'ai mis en demeure de conclure cette affaire qui a suffisamment duré. Il nous a promis qu'il arriverait prochainement à Dax.»

 

- Le 2 mai 2014, le journal donne des nouvelles de Michel Diago… (article intégral)

« Thermes Jean-Nouvel à Dax : Michel Diago assure que son projet est toujours d'actualité.

(Photo : Le repreneur de l'Hôtel des Thermes Michel Diago (à gauche), en compagnie d'Arnaud Marquis, son conseiller architectural, lors de son passage à Dax en novembre dernier.)

Dans un courriel envoyé à "Sud Ouest", l'homme d'affaires installé aux États-Unis assure qu'il est toujours partant pour rénover la résidence en hôtel 4 étoiles.

Interrogé mardi soir par l'opposition en Conseil municipal, le maire Gabriel Bellocq a confirmé que l'acte définitif de vente n'était toujours pas signé pour la résidence des Thermes et qu'il avait écrit à l'acquéreur Michel Diago pour le "mettre en demeure" de tenir ses engagements. Questionné à son tour par courriel, l'homme d'affaires originaire de Dax nous a répondu hier, mercredi, en ces termes : 

>          "Effectivement l'acte définitif de vente n'a pas encore été signé, comme M. le Maire l'a bien dit. Je tiens à vous confirmer que notre intérêt pour ce projet n'a pas changé d'un iota, que mes collaborateurs à Dax, que tous les sous-traitants et que tous les bureaux d'études qui participent dans notre projet, continuent avec enthousiasme à développer tous les aspects techniques nécessaires pour le mener à bon terme, le plus rapidement possible."

"Certains éléments, comme par exemple, les inondations de fin janvier 2014, ont lamentablement causé des retards dans l'exécution de certaines étapes du projet."

Cet automne, moyennant 3,2 millions d'euros, Michel Diago s'est porté acquéreur de la résidence thermale conçue par l'architecte Jean Nouvel au bord de l'Adour, au début des années 90. Voisin de l'hôtel "Splendid", l'immeuble est fermé comme le palace "Art déco" depuis bientôt un an. Michel Diago, qui a fait carrière et fortune dans la téléphonie mobile outre-Atlantique, compte y investir 3 millions d'euros supplémentaires pour le transformer en hôtel 4 étoiles.

Sauf que depuis lors, en décembre, est apparu le projet de réhabilitation du Splendid avec le groupe Vacances bleues, la Caisse des dépôts et consignations, et les collectivités locales.

Une réhabilitation qui prévoit également la remise à niveau du "Splendid" en hôtel 4 étoiles. Cette très proche concurrence aurait-elle eu un effet d'épouvantail pour le repreneur privé du "Jean-Nouvel" ? Deux hôtels de 80 et 150 chambres 4 étoiles, est-ce viable à l'échelle d'une ville comme Dax ? Réponse de Michel Diago :

"Penser que le nouveau projet de développement du Splendid avec Vacances Bleues est une des causes du retard, est une aberration. Au contraire, ce projet, s'il se réalise dans le bon sens, sera un élément de plus qui permettra à l'Hôtel Jean-Nouvel d'être un succès. Comme certains le disent : "L'union fait la force."

>>        L'homme d'affaires digère par ailleurs assez mal qu'il ait été fait état de ses problèmes de santé et de famille dans l'enceinte du Conseil municipal : "Laissez moi vous dire que ce sont des aspects qui n'ont rien à faire dans le monde des affaires ou de la politique, ou des deux, mais pour vous rassurer et rassurer vos lecteurs, je suis en pleine forme. Je pense être à Dax dès que la période des "ponts et viaducs" du mois de mai sera terminée, c'est-à-dire vers le 11 mai."

Michel Diago est un homme en effet très attendu à Dax, à commencer "par le notaire qui attend sa signature et le chèque qui va avec", selon le maire Gabriel Bellocq mardi soir en conseil.

 

- Le 25 juillet 2014, c’est l’annonce de l’abandon définitif du projet et la défection de Michel Diago. (article intégral)

« Dax : les thermes Jean-Nouvel à nouveau en vente

La mairie avait fixé un ultime délai à Michel Diago le 10 juillet. L'homme d'affaires n'a pas donné suite à son projet

On s'en doutait un peu mais le maire de Dax, Gabriel Bellocq, a confirmé jeudi soir, en prélude au Conseil municipal, que la vente de la résidence des Thermes Jean-Nouvel se ferait sans Michel Diago. L'homme d'affaires dacquois, qui vit toujours aux Etats-Unis, n'a en effet plus donné signe de vie depuis le 10 juin et son dernier rendez-vous à l'hôtel de ville. Le maire l'y avait convoqué après une première lettre de mise en demeure datée du 23 avril et restée sans réponse. L'acte définitif de vente de l'ancien hôtel de la compagnie thermale de Dax n'était en effet toujours pas signé, alors que l'affaire devait être réglée avant la fin de l'année 2013.

Agé de 70 ans, l'avocat et entrepreneur devait racheter la résidence 3,2 millions d'euros et la transformer en hôtel 4 étoiles d'une centaine de chambres en y investissant 3 autres millions d'euros. Michel Diago comptait confier la gestion de ce patrimoine à une grande enseigne et le transmettre à ses enfants. Pourquoi le projet a-t-il capoté? Nul ne le sait encore puisque l'homme d'affaires ne donne plus signe de vie depuis 15 jours

>          Nul ne le sait encore puisque l'homme d'affaires ne donne plus signe de vie depuis 15 jours et ne répond à aucun coup de téléphone ni courriel, qu'il soit de la mairie, du notaire ou de notre rédaction.

"Dans ces conditions, la Ville est elle-même déliée de tout engagement à l'égard de M.Diago" a indiqué le maire jeudi soir devant le Conseil municipal. Plusieurs autres acquéreurs se seraient manifestés et la mairie a bon espoir de conclure l'affaire avant la fin de l'année.

>>        Elle étudie aussi "les voies de recours judiciaires susceptibles d'être engagées à l'encontre de M.Diago dont l'attitude a retardé la remise en activité de la résidence des Thermes".

Par la voix de Julien Dubois, l'opposition a dénoncé "une nouvelle erreur de casting" et demandé où en était le projet voisin de rénovation de l'hôtel Splendid. "Il est complètement sur les rails, a assuré Gabriel Bellocq. La société de configuration est constituée (en partenariat avec la Caisse de dépôt NDLR). L'opérateur Vacances bleues est venu prendre des mesures il y a une dizaine de jours, et doit déposer le permis de construire avant la fin de l'été pour un début des travaux avant la fin de l'année ou début janvier. Tout cela demande du temps".

A noter que l'établissement Art déco, fermé depuis juin 2013, rouvrira ses portes le temps de la feria du 13 au 17 août, avec une restauration assurée par le Moulin de Poustagnacq. 

 

- Le 7 novembre 2014, six mois après sa réélection, le maire de Dax, Gabriel Bellocq, interviewé par Sud Ouest fait le point sur les dossiers chauds du moment :

« Gabriel Bellocq : "On est obligé de serrer la vis."

>          La Ville maintient le prix de vente des "thermes Jean-Nouvel" à 3,25 millions d’euros.

Nous relançons ce vendredi nos rendez-vous politiques avec une interview du maire de Dax, Gabriel Bellocq. L'occasion d'aborder les dossiers locaux les plus brûlants du moment. Nous avons mis l'accent sur quelques thèmes, sachant que d'autres (commerce, thermalisme, US Dax, pour ne citer qu'eux), devraient rapidement revenir sur le devant de la scène.

"Sud Ouest"

Six mois après votre réélection, dans un contexte national défavorable aux élus socialistes, avez-vous identifié les éléments qui ont joué localement en votre faveur ?

Gabriel Bellocq.

Je pense que cette réélection s'est jouée sur ma proximité avec les Dacquois, ma disponibilité pour cette ville, un bilan jugé très positivement. De 2008 à 2014, ce premier mandat a été marqué par d'importantes réalisations : que ce soit pour la petite enfance à travers la construction de crèches, les services aux familles à travers l'ouverture de la maison "Nelson-Mandela", du lancement d'un vaste plan de réhabilitation des logements sociaux, de la construction du nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Gaston-Larrieu. Je pense également aux aménagements urbains autour de la Fontaine chaude et de la place du Général-de-Gaulle… »

 

- Le 22 janvier 2015, le "Sud Ouest" présente le futur "Splendid" :

Dax : vingt mois de chantier pour le Splendid. (Visionner la vidéo du Conseil municipal  du 21 janvier en tête de ce dossier...)

« Le futur quatre étoiles disposera d'un Spa et d'un centre d'affaires.

Le Conseil municipal de Dax a donné le feu vert, mercredi soir, à la signature d'une promesse de bail emphytéotique de 50 ans entre la Ville et la SCI "Hôtel Splendid", constituée en mai 2014 par l'opérateur "Vacances bleues" et le groupe "Caisse des Dépôts", dans le but de réhabiliter et relancer l'établissement hôtelier, actuellement fermé.

>          Les travaux envisagés se chiffrent à 15 millions d'euros HT et pourraient débuter dès la fin de l'année si tout va bien.

Au programme des vingt mois de travaux au "Splendid", une reprise de la décoration extérieure et intérieure et une remise aux normes des réseaux et des sanitaires notamment. »

 

* * * 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr