Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 11:37

 Dax, ici Dax…

je m’adresse à tous les Partis politiques !

18 avril, jour de la Saint Parfait

 

 

 

 

 

    Canard bleu   Canard---l-Orange-logo-ombr-.jpgcanard-vert.jpgCanard-rouge.jpg

 

 

- « Vouloir parler et coopérer avec des militants d'autres Partis est certes nouveau et donc déconcertant mais personne ne peut accuser une autre personne de se trahir si elle garde sincèrement ses convictions premières et n'en change qu'en expliquant son revirement.

J'estime au contraire particulièrement admirable toute personne capable de se remettre en cause dans l'unique souci d'améliorer la société dans laquelle elle vit. »

Voici le commentaire que je faisais il y a quelques jours en réponse à l'un de mes visiteurs, m’interpellant sur les positions de François Bayrou. 

 

Tout le monde sait, qu’ici sur ce blog, je manifeste ouvertement ma grande estime pour François Bayrou, le président du MoDem, lui qui défend supérieurement le principe de la laïcité et qui demande d’aller bien au-delà du bipartisme actuel. J’adhère… « parfaitement » à ses récents propos sur le sujet (puisque c’est exactement ce que je dis depuis l’été dernier) :


- « Je pense que l’UMP et le PS ont chacun leur part de responsabilité dans la situation du pays. Tous les deux disent, jusqu’au ridicule : « C’est la faute des autres ! ». Si l’on est à gauche, on pense que la droite est l’ennemie ; si l’on est à droite, on déteste la gauche. Et moi je pense que l’ennemi, c’est cette haine-là, qu’elle est ridicule, qu’elle n’est plus de saison. La gauche, la droite, le centre ont chacun leur identité, leur légitimité. Mais qu’est-ce qui interdit que des responsables issus de ces sensibilités différentes, qui se respectent, et qui s’accordent, travaillent un jour ensemble ? Quand je regarde le Japon, le nucléaire, le chômage, la Libye, la dette, l’éducation, tous les grands sujets dépassent le conflit droite-gauche. Et je sais que pour trouver les réponses, il faudra des majorités larges, associer des gens responsables et généreux et pas donner le pouvoir à un seul parti. Ce jour-là, le pays connaîtra la véritable rupture qu’il attend ! Le vrai changement, profond, honnête, sans le risque des extrêmes. »

François Bayrou, France Soir, 19 mars 2011

 

Vous le savez, je suis par-dessus tout favorable à la confrontation des idées opposées. Parce que nous avons tous une histoire de vie différente les uns des autres. Et que, quoi que nous fassions, nous serons toujours « autres ».

 

Ce sont les français qui ont inventé le principe de la laïcité. La vraie laïcité, induisant le respect et pas seulement la tolérance prônée ailleurs. Tout simplement parce qu’en France nul n’est obligé d’avoir une religion. Tout français est réellement libre de choisir ses croyances ; ou de ne pas en avoir ! Et de ce fait, aucun(e) français(e) n’est supérieur(e) à un(e) autre.

 

Alors que la plupart des pays dans le monde ont une religion d’Etat, ce n’est pas le cas de la France. C’est cela qui fait notre « grandeur » : en France, à personne, absolument personne, il n’est imposé une pensée unique. Malgré les tentatives déplorables de certains politiciens, qui n’ont pour unique objectif que d’imposer leur loi. La loi du plus fort.

 

Nous ne voulons surtout plus de cela !!!

 

 

- « Ce n’est pas parce qu’un problème n’a pas été résolu qu’il est impossible à résoudre. »

Agatha Christie

  

Puisque nous avons su résoudre le problème en religion, nous pouvons en faire autant en politique ! Nul ne doit être jugé pour ses positions politiques. Et pourtant ce sont des combats perpétuels qui nous opposent, quelquefois de façon violente et sanglante. Lorsque des projets à peine commencés sont abandonnés, c’est la collectivité toute entière qui en souffre. Pour quelques victoires stupides d’egos surdimensionnés.

 

Je vous propose une solution. Elle est très simple, réalisable.

 

Quelle que soit la personnalité du prochain Président de la République. Quel que soit donc le Parti -majoritaire actuel ou pas- qui aura réussi à faire élire une personne de son camp en 2012, je suis certaine que du simple bon sens peut redonner le pouvoir au peuple.

 

Ce sera une véritable révolution. Parce que personne ne l’a encore fait !

 

Les prochaines élections municipales auront lieu en 2014. Nous avons trois ans pour nous préparer. Tranquillement, sans précipitation. Et sans aucune crainte.

  

- « Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. »

Marielle de Sarnez  

 

Comme je vais le faire moi-même (j’ai déjà commencé à en parler dans mon entourage…), je vous demande, quelle que soit votre sensibilité politique, de rassembler autour de vous différentes personnes sur une même liste. Les personnes les plus opposées et les plus militantes possible que vous connaissiez. Dont le seul objectif* est de travailler pour leur ville, pour leur localité.

* (La sincérité se voit : « chez nous à Dax »… je les ai tout de suite repérées ! C’est très simple, ce sont les personnes qui n’ont aucune envie de faire une carrière personnelle, par conséquent aucune intention de faire du cumul de mandats…)

 

Des personnes dont l’unique souci sera d’obtenir, en toute transparence, les meilleures décisions collégiales pour leur municipalité.

 

Cette liste va réunir des personnes farouchement décidées à faire valoir leurs propres idées mais surtout fermement déterminées à travailler ensemble, à écouter les points de vue des autres et les discuter avec honnêteté. Qui seront donc prêtes à se surveiller entre elles avec bienveillance. En acceptant de pratiquer une totale transparence. Une liste comportant aussi des personnes qui n’appartiendront pas elles-mêmes à un mouvement politique mais qui admettront enfin que d’autres puissent militer avec passion.

 

C’est pourquoi la crédibilité d’une telle liste ne pourra être fournie qu’avec l’obtention, pour ces « colistiers révolutionnaires », d’une investiture de leurs Partis respectifs.

 

Oui, c’est un véritable défi mais c’est cependant faisable, j’en suis sûre.

 

Il y a un point très important qui prouvera votre bonne foi, c’est -comme je l’ai déjà fait savoir pour ma part- que dans cette liste, dont vous allez être à l’initiative, vous n’exigiez pas à l’avance d’en être le futur maire. Ici à Dax, j’ai repéré quelqu’un qui me semble être la meilleure personne pour ce poste. Ce ne sera donc pas moi. Dans trois ans, les données auront peut-être changées mais dans trois ans, j’aurai fait cette liste !

 

Techniquement, pour être certains que nous ayons l’équilibre souhaité, je vous demande bien évidemment de charger quelqu’un d’autre de faire une autre liste semblable : une liste plurielle élargie contre une autre liste plurielle élargie ! Il y a fort à parier que ce seront les deux seules qui resteront au second tour. Le maire se trouvera parmi la meilleure des listes. Mais ce qui est essentiel c'est que dans la majorité comme dans la minorité, toutes les personnes se seront engagées à travailler ensemble. Loyalement.

 

Le conseil municipal tout entier sera ainsi représentatif de toutes les sensibilités de sa ville : il y aura des compromis, au prix de hautes dépenses personnelles (en temps et en énergie), mais certes pas de compromission ! 

 

Et le maire ne sera pas forcément celui que la presse ou certains lobbys auraient souhaité…

 

Pour ne pas risquer de voir la France soumise à une hégémonie fatale, il n’y a qu’une seule solution : l’équilibre des forces politiques.

 

Ce sont les qualités individuelles qui importent, pas l’étiquette des groupes.

 

Ne nous renions pas ! Restons nous-mêmes ! Respectons les autres et surtout faisons nous d’abord respecter.

 

Une révolution pacifique montant de la base, voilà ce que nous pouvons facilement réussir en France. Sans même avoir besoin de changer la réglementation actuelle des élections municipales…

 

Alors nous allons tout bonnement le faire !

 

Pour conclure, permettez-moi de reprendre à mon compte les propos de Fadila Mehal, membre du Mouvement Démocrate et fondatrice des « Marianne de la diversité » :  

- « J’ai travaillé avec la droite et avec la gauche : il faut que nous soyons un repère mais aussi cet aiguillon, cette mouche du coche qui permette de changer les pratiques et changer les représentations.  Nous aurons à lutter contre quelque chose de très difficile : ça s'appelle la représentation et ça s'appelle le préjugé. Einstein disait qu'il est plus facile de détruire un atome qu'un préjugé... mais je sais que nous y arriverons ! »

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger

Militante active et réactive du Mouvement Démocrate

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 23/05/2011 14:55



Désolée, le lien de l'article du Sud Ouest était faux, c'est celui-ci :


http://www.sudouest.fr/2011/05/21/les-baignots-en-questions-404765-636.php


 



Françoise Boulanger 23/05/2011 14:48



Concernant ton commentaire sur mon projet de réunir des personnes de différents partis sur la même liste municipale, je crois que tu n'as pas compris ce que je veux faire.


S'il y a bien une seule personne en France qui veut faire se confronter les personnes entre elles, c'est moi ! Il ne s'agit nullement de faire fusionner en un seul parti ce
rassemblement des différences ! Bien au contraire, il faut faire en sorte que chacun puisse s'exprimer et être écouté. Que chacun puisse développer ses arguments pour tel ou tel projet et
que la discussion, le débat soit équilibré, loyal.


Pour avoir assisté régulièrement depuis plusieurs années aux débats de ma ville, dès avant l'inversion de majorité, j'ai pu comparer les conseils municipaux. Le système reste le même : il
s'agit avant tout d'écraser l'adversaire et de faire en sorte de passer en force, quitte à détruire et discréditer le projet précédent. Ce n'est pas sain ! Ce n'est pas représentatif de la
vraie vie ! Il faut donc trouver un fonctionnement qui puisse rétablir les équilibres et le respect mutuel.


 


Dans le Sud Ouest, notre journal local, le journaliste relate le dernier conseil municipal (où justement je n'ai pas pu me rendre étant donné que sa date a été avancée au dernier moment d'une
semaine, il aurait fallu que je visite le site de la mairie tous les jours, c'est donc ma faute si ce jour-là j'ai oublié...) et semble dire qu'il ne s'est rien passé de spécial.


Si justement il s'est passé quelque chose de très important ! Une personne de la majorité a osé quitter le conseil en protestant contre une proposition faite par le maire au sujet de la corrida.
J'ai trouvé cela courageux et c'est enfin ce qu'il faut permettre lors de débats municipaux. Chacun peut avoir un avis différent selon le sujet et doit pouvoir s'exprimer. D'ailleurs si cette
personne vient à démissionner, parce que le maire exige que tout le monde pense comme lui, alors je l'approuverai elle et pas lui ; il faut enfin admettre que nous ne sommes pas obligés de suivre
aveuglément le plus fort ! Trois personnes sont déjà parties de cette liste...


http://www.lesmariannedeladiversite.org/affaire-strauss-kahn-eteignez-le-poste/


C'est pourquoi, pour être certain qu'une telle liste ne fusionne pas en un seul parti, ce que je refuserais justement avec force, il faut donc demander les investitures respectives. Nous ne
sommes semble-t-il pas encore prêts à ce genre de démarche et pourtant je connais déjà plusieurs personnes qui seront sur cette liste avec moi, JF... Voilà, rien d'autre à rajouter.


 



Françoise Boulanger 23/05/2011 14:19



Ce n'est que maintenant que je viens te répondre, JF.


Il m'a fallu du temps pour me remettre de réflexions que je n'attendais pas de ta part.


Traiter Fadila Mehal de démago est plutôt incroyable !!! Elle qui défend la cause des femmes avec courage. Il se trouve que j'ai rencontré très brièvement Fadila un jour où j'étais de passage au
siège et que se tenait justement une réunion de shadow cabinet. Je me suis permise de passer saluer ceux qui étaient déjà dans la salle et qui attendaient encore François Bayrou. Je connaissais
déjà plusieurs d'entre eux pour les avoir soit interviewés comme Robert Rochefort ou Gilles Artigues, soit croisés et salués à des Universités de rentrée comme Nathalie Griesbeck, Jean-Jacques
Jégou en autre. Je n'avais encore jamais rencontré Fadila Mehal.


Je peux juste te dire qu'elle s'est levée pour me saluer et m'a posée quelques questions. Elle était déjà allée lire mon blog et semblait avoir beaucoup de sympathie pour moi. Une simplicité
indéniable. De là à la considérer comme "ma copine" comme tu la qualifies, je n'oserais pas... Et je suis très choquée que tu accuses Fadila Mehal de pratiquer la démagogie sans étayer
par des citations précises.


Voici son dernier billet, plein de bon sens à mon avis :


http://www.lesmariannedeladiversite.org/affaire-strauss-kahn-eteignez-le-poste/



JF le démocrate 19/05/2011 03:29



Pour compléter, autant commenter les propos hélas totalement démagos de F. Mehal, que tu cites dans ton billet: ce qu'elle recherche, ce n'est ni plus ni moins que de détruire notre démocratie
dans la forme qu'elle a aujourd'hui. Arrêtons la langue de bois et les discours gentillets pour pépé et mémé...


Si un jour un parti unique - ou plutôt nouveau - émerge en France, il faudra s'assurer qu'un autre - totalement contradictoire - émergera dans le même temps. Auquel cas, ce sera un chamboulement
de notre vie politique, une totale redistribution des cartes entre deux partis totalement "nouveaux".


Et j'espère que ta copine voit aussi loin que ça. Sinon, c'est le parti unique et la dictature à la clé.



JF le démocrate 19/05/2011 03:04



En théorie, ton idée me semble bonne Françoise, mais dans la pratique elle me laisse perplexe.


Quand un Président de la République est élu, il est clair que beaucoup, toutes tendances confondues, sont prêts à s'assoir sur les strapontins présidentiels. Même si cela a pour conséquence de
les soustraire à leur base politique: tu le sais, ça s'appelle d'ailleurs chercher un strapontin. Et il y a plein d'exemples en ce domaine (Besson, Kouchner, Amara, Hirsch etc...). Que constate
t-on à un tel niveau? Que seul Besson, d'ailleurs on peut se demander pourquoi (il est brillant, il faut le reconnaître) a su tenir dans la durée. Pour tous les autre, ça a été un échec cuisant:
impossibilité de parler, d'exprimer leurs propres opinions, etc... Et dehors au final.


La cohabitation est très difficile, j'écris particulièrement cela parce que finalement, il me semble que c'est un peu ce que tu prônes la cohabitation. Elle peut être institutionnalisée - ce qui
garantit sa stabilité -, ce qui a été le cas entre 1997 et 2002 au sommet de l'Etat, mais pour autant elle n'est pas forcément admise par les uns ou par les autres. Et antagonismes obligent,
souvent artificiellement entretenus entre droite et gauche, ça se tire continuellement dans les pattes... Ca, c'est l'Histoire qui nous l'a montré. Pourquoi ça se tire dans les pattes? Tout
simplement parce qu'il y a des élections à venir... Et sauf à être une vraie personne prête à changer de camp au gré des opportunités qui se présentent, style Besson (aujourd'hui Besson est
clairement UMP), les combats politiques avec toute la violence qu'ils engendrent empêchent ce mélange des genres que tu souhaites tant.


Je ne sais pas comment ça pourrait se passer au niveau municipal, mais les instances nationales étant normalement plus fortes, je doute très fortement de la faisabilité pratique de ce mélange des
genres. Sauf changement d'écurie, c'est à dire débauchage.


La vie politique française est organisée de façon contradictoire, tout comme dans d'autres pays: contradiction entre la droite et la gauche. C'est la même chose que ce qui se passe lors d'un
procès , contradiction entre l'accusation et la défense (on est en plein dedans...). Ceux qui veulent dépasser ce principe, au risque d'en instaurer un autre, moins stable pour notre démocratie,
sont systématiquement pointés du doigt. C'est le cas de Bayrou.


Sarkozy a essayé, à sa manière, de faire du Bayrou en 2007. Sarkozy dirige, les autres s'exécutent, quelle que soit leur origine.


Bayrou aurait-il fait autrement? Bayrou aurait-il seulement pu faire autrement? Après réflexion, je ne le crois pas. Parce que la pression des partis, ceux-là même qui garantissent l'avenir de
notre démocratie, est trop forte. Et c'est normal! Sinon qui a t-il à l'arrivée? Parti unique? C'est impensable...


Ce qui est beau en théorie peut s'avérer irréalisable dans la pratique. En cas de "coopération" d'une personnalité d'opposition, ce n'est pas le terme de "participation" qui est adéquat, mais
hélas celui de "débauchage". Si tu remets en cause ce principe, alors tu remets en cause tout ce qui constitue notre système démocratique, basé sur l'opposition et la contradiction. Je sais bien
que c'est ce que Bayrou veut faire, mais si un jour il est élu Président de la République, il débauchera des personnalités politiques de premier
plan (ce qui est aisé quand on est PR...), mais jamais il ne réalisera cette union absolue qui signifie l'émergence d'un parti unique...


Les partis politiques peuvent se retrouver sur certains sujets clés qui mettent en jeu l'union nationale: quand il s'agit de saluer un député atteint d'un cancer (caricatural mais vu récemment),
quand il s'agit de condamner des crimes terroristes ou lorsqu'il y a de graves menaces extérieures. Mais sur le reste, c'est le principe même de notre démocratie qui veut qu'il y ait opposition systématique, une opposition qui est le préalable indispensable à notre libre choix.


Sans quoi il n'y aurait plus de démocratie...



Françoise Boulanger 19/04/2011 12:59



Entièrement d'accord avec toi, Isa : une association ne devrait pas dépendre de subventions puisqu'elles sont alors plus ou moins soumises aux choix des politiques. Elles ne devraient vivre que
de leurs cotisations pour être crédibles.


Dans certains pays, l'Allemagne entre autre (à moins d'un changement récent), il n'existe pas d'associations du même type que chez nous, car ils considèrent qu'on ne peut pas y
exploiter les autres ! Or pour eux, tout travail mérite compensation.



luciolebrune 19/04/2011 07:39



Non, Françoise, c'est moi qui m'excuse, je ne voulais pas écrire un com si abrupt, mais je venais de me réveiller et c'est parti tout seul, j'ai bien vu qu'il était injuste en le relisant et
j'attendais ta réponse.


Oui, on va voir pour Bayrou... je pense que dans une nouvelle donne, les politiques seraient à la remorque des assos, et plus le contraire... il faut faire attention à garder son indépendance, et
ce n'est pas à coup de subventions qu'on peut s'y tenir.


D'une possible nouvelle donne, j'en veux pour signe, dans son rapport à l'ONU (fait par une synthèse de tous les gouvernements du pays) sur l'application de la convention onusienne des droits des
personnes handicapées, la Belgique a demandé des rapports alternatifs aux associations : une vraie prise de conscience ?


Bon, on doit préciser que la France rend toujours ses rapports avec un retard de 2 ans...



Françoise Boulanger 19/04/2011 07:24



Pardonne-moi, Isa, si je t'ai contrariée avec mon idiote réflexion ! Je voulais juste te taquiner car je sais bien que la Belgique est justement plurielle et que c'est ce qui fait sa
richesse d'un côté et sa fragilité de l'autre. A moins que ce soit le contraire.


Car j'attends aussi avec grande impatience des explications sur ce que François Bayrou a voulu signifier lorsque dans une de ses dernières interviews il a parlé de l'exemple des
"fédérations" d'Allemagne. Ou en tout cas du fonctionnement fédéral...



luciolebrune 19/04/2011 06:39



Tu as tout faux, Françoise, l'inclusion scolaire dépend du gouvernement de la Communauté française de Belgique... Ne pas oublier que nous en avons beaucoup de gouvernements ici, et que seul le
fédéral coince. Nous avons d'ailleurs toujours le gouvernement de M. Leterme qui y officie pour les affaires courantes, et qui, régulièrement, élargit son rayon d'action au fur et à mesure qu'il
est confronté à des échéances.


Cependant, évidemment, certaines lois ne peuvent être votées, des mesures sont en atttente, mais comme je te dis les autres gouvernements ; à savoir : la Communauté française, le Wallon, le
Bruxellois, la Communauté germanophone, la Flandre, etc. eux, ben ça va, aucun problème : ça roule donc.



Françoise Boulanger 18/04/2011 23:59



Merci Isabelle ! Dommage qu'en Belgique tu ne puisses y faire une telle liste. Il faudrait peut-être proposer ce principe pour avoir enfin un nouveau... gouvernement ?!


Tu parles de terrain. Naturellement tu as raison, ce sont les actes qui comptent avant tout. La plupart des personnes qui s'intéressent au fonctionnement de leur ville sont souvent
engagées dans des associations ou dans des syndicats.



luciolebrune 18/04/2011 15:31



Bravo Françoise pour ton article courageux, quant à moi je rajouterai que rien ne vaut le combat de terrain citoyen, même quand c'est un travail de fourmi.


Isa


 



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr