Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 22:53

Fermement centriste, indépendante et fière de l’être !

 


 

 

Canard bleu retourné     

 

 

- Ajout du 9 mai

Merci à L’Hérétique, ami blogueur démocrate, pour son lien sur Alain Lambert. Ancien ministre du budget et président du conseil général de l’Orne, Alain Lambert est un soutien de François Bayrou. Je vous retranscris ici un extrait de son billet du 4 mai dernier, puis un autre du 6 mai au soir :

- « La voie ouverte ce soir par François Bayrou est constructive. Elle nous invite à oser l’indépendance, à sortir de nos réflexes partisans, à dominer nos peurs, à nous unir pour reconstruire la force politique centrale qui servira demain de pont entre la France qui ne croit qu’à la gauche et celle qui ne croit qu’à la droite. Le parti de ceux qui ne se résigneront jamais à la division du Pays en deux et qui sont prêts à lui offrir le meilleur d’eux-mêmes pour qu’il retrouve sa place, en Europe et dans le monde. »

- « Non, la vérité, la sagesse, la responsabilité ne sont pas le monopole d’un seul camp.

Non, la France n’est pas traversée par deux seuls courants de pensées.

Non, la démocratie n’est pas une simple juxtaposition voire un match permanent entre ces deux courants, mais elle incarne d’abord le dialogue et parfois le compromis entre tous les courants républicains lorsque la situation n’offre plus qu’un seul chemin possible, celui du redressement.

Nous devons donc saisir ce moment démocratique pour réaffirmer nos convictions et raviver notre courage pour les défendre.

Ma conviction profonde est qu’il existe chez les Français une aspiration vers une politique indépendante de tout esprit de parti. Il est rare qu’elle lui soit offerte, mais il est utile de rappeler que cette aspiration existe, notamment chez ceux qui ne sont pas en charge d’intérêts partisans. Oui, l’immense majorité de ceux qui nous marquent leur confiance et parfois leur affection en politique, appartiennent à des courants parfois très différents. Oui, les liens qui unissent les électeurs à leurs élus sont souvent nourris de sentiments d’attachement réciproque. Oui, en dépit des passions politiques acharnées à tout dénaturer, les ambitions personnelles peuvent être domptées pour ne viser qu’un seul but : servir son pays, sans jamais accepter d’être l’homme d’un parti.

Oui, l’avenir ne se construit pas sur la critique systématique de ce que pensent les autres.

Oui, on peut accorder à chacun la présomption qu’il a toujours agi sous l’inspiration de sa conscience et des responsabilités qui lui incombaient.

Oui, lorsque l’essentiel est en jeu, un Pays ne peut vivre que si chacun renonce à ses mesquines rancunes rétrospectives.

Les Français ont choisi un nouveau Président. Même si je ressens la douleur de me trouver en discordance avec de vieux et fidèles amis, je pense que les idées modérées gagneront en précision et en reconnaissance en s’éloignant du style politique qui vient d’être rejeté.

Les idées modérées ne sont pas fades. Elles portent en elles des ferments déterminants, le respect de la personne humaine, la volonté de rassemblement dans l’honneur, la justice, et la paix. Elles jouent et sont appelées à jouer un rôle pacificateur dans cet univers dégradé et divisé. Elles sont compatibles avec toutes les personnes de bonne foi de tous les partis pour constituer une nouvelle majorité d’idées. »

 

- Ajout du 8 mai

Extrait de l’article d’Audrey Ludwig dans le Sud Ouest de ce jour :

« Une nuance peut tout de même être apportée : si Dax avait toujours montré sa préférence à droite, c'est avant tout pour une droite modérée. Il n'est pas impossible que le rejet de Sarkozy, à Dax, ait largement dépassé ceux qui ne sont pas de sa famille politique. Autrement dit, lorsque les candidats locaux se présenteront, à moins d'incarner une droite dure, rien ne dit qu'ils vivront le même sort que Nicolas Sarkozy. »

 

* * *

 

Eh bien oui, dimanche j'ai voté François Hollande ! Si, si, je l'ai fait et, vous l'ayant promis samedi, je vais vous expliquer les raisons de cette décision.

 

Déjà, entre le choix de Geneviève Darrieussecq et le mien, vous pouvez constater que l’électorat du MoDem est bel et bien partagé. A mon avis, le maire de Mont-de-Marsan ayant des membres de droite dans son propre conseil municipal, il lui aurait été difficile de les désavouer. C’est cependant un vote contestataire qu’elle a fait. Un vote contre Nicolas Sarkozy et ses idées extrémistes d’entre-deux-tours. Pas spécialement contre la droite il me semble. Par ailleurs, en opposition constante avec les conseillers de gauche, il lui fallait montrer sa détermination.

 

Tel n’est pas mon cas : je suis réellement indépendante ! N’étant inféodée ni à droite ni à gauche, je me sens libre de dire ce qui m’apparaît juste ou inique. Et croyez-moi, c’est une véritable force que je sais détenir.

 

C’est ce que j’ai expliqué hier matin à Gabriel Bellocq, maire de Dax1, s’étonnant que je puisse voter pour un président de gauche, tout en décrétant vouloir s’opposer à lui s’il le faut. Au président issu du PS… ou au maire quand il l’a fallu ?!! Ayant sciemment orienté notre conversation sur le rôle du président ou d’un maire -qui ne devraient plus se réclamer du parti qui les a porté au pouvoir- j’ai bien redit en face à Gabriel Bellocq qu’il ne respectait toujours pas son opposition et qu’à mon avis sa place n’était absolument pas en tête d’une manifestation.... Ce qu’il a pu constater en tout cas, c’est que j’ai été capable de parler « aussi » -et immédiatement après lui- avec Bertrand Defos du Rau

1 (Ah, ah, lui qui s’est débrouillé pour ne pas avoir à me serrer la main ou me faire la bise, puisqu’il ne savait pas encore vraiment pour qui… j’avais voté !)

 

C’est ça la liberté d’expression Gaby !!! Nous sommes en France, pas dans la « principauté du socialisme ».

 

Alors oui j’ai voté pour François Hollande, exactement pour les mêmes raisons que François Bayrou. Il me semblait vital pour la France d’écarter en priorité un homme tel que Nicolas Sarkozy ! Je l’avais encore redit dernièrement ; et je ne renie absolument rien de mes propos antérieurs.

 

Sans méchanceté aucune, je me réjouis pour mes concitoyens de cette éviction. Car je souhaite sincèrement -de tout mon cœur- qu’une droite modérée se reconstitue derrière des valeurs authentiques. Celles de la droite sociale incarnée en particulier par le Gaullisme. Celles de l’humanisme, du courage, de l’effort. De la prise de risques. De la responsabilité individuelle. Celles du vrai service, d’une véritable solidarité. Des valeurs qui rendent enfin de la fierté à notre pays. 

 

Il ne faudrait pas s’imaginer que, parce que la gauche a de nouveau « gagné », la moitié de la France serait devenue vertueuse2 tandis que l’autre serait définitivement diabolique3 ! J’ai beaucoup aimé l’édito de Joël Aubert, journaliste de talent dont le regard critique bien que bienveillant (l’un n’empêche pas l’autre !!!) décrit la véritable situation dans laquelle nous nous trouvons. Sa conclusion, lucide, résume parfaitement ce qui nous attend :

- « Enfin, en ces heures d'un changement qui ne peut qu'impressionner les peuples européens, de plus en plus soumis à la loi d'airain du capitalisme financier, l'homme qui a osé parler de la finance comme d'une ennemie va être testé à la fois sur sa gauche et par les milieux d'affaires. Les prochains jours et semaines le dispenseront sûrement de l'habituel état de grâce. »

(Cautionnant ainsi toutes les dérives passées et à venir ?!)

(Si Nicolas Sarkozy venait à être conduit devant la justice… -je dis bien si- pour autant, faudrait-il accuser le groupe tout entier des agissements délictueux de son chef d’alors ?! Bien sûr que non : il faut démasquer les manipulateurs, les fauteurs de troubles ; et faire prendre conscience aux modérés du piège des extrémistes, eux qui ne sont en définitive que des tricheurs…)

 

Dans mon vote, qui n’était donc « pas blanc », il fallait considérer le titre parfaitement révélateur de mon dilemme.

Tout d’abord, le point d’interrogation montrait mon hésitation mais je voulais vous signifier aussi comme cette « voix blanche » témoignait de mon angoisse. Une réelle angoisse d’imaginer tous les pouvoirs aux mains d’un même parti. Nous le savons bien ce que signifie l’hégémonie ! Qu’elle soit à droite ou à gauche. Imposer une pensée unique est un danger absolument prouvé. Il faut le contrer.

 

Pour ma part, n’ayant pas eu d'incitation à me présenter de ma propre fédération (je le dis sans amertume), je compte faire campagne « à ma façon » ! Ce ne sera probablement pas là où tous mes amis pourraient s’attendre à me trouver depuis la fameuse journée d’hier…

La présence du jeune candidat de mon parti dans la 2ème circonscription n’étant pas forcément judicieuse en face de Julien Dubois, candidat de l’UMP et Jean-Pierre Dufau, candidat PS, je préfère en effet m’investir dans un autre challenge !

 

Peut-être vous souvenez-vous que pour les dernières cantonales, j’avais soutenu un candidat UMP. A mon avis, pour une première candidature, ses résultats avaient été fort honorables. Mais celle qui m’intéresse maintenant, c’est sa suppléante, Marie-Filomène Labaste. J’avoue que l’annonce de sa candidature contre Henri Emmanuelli m’avait bluffée ! « Quelle outrecuidance ! », diraient certains esprits fâcheux… « Une jeune péronnelle contre un vieux briscard ?!! Aucune chance ! »

 

Vous croyez ça ? Eh bien on va voir, monsieur le député sortant, si un vilain petit canard-d’eau ne pourrait pas apporter un peu d’aide à une courageuse petite portugaise, si fière de s’être intégrée en France.

- « Je suis content, pour moi et mes concitoyens. » dit Monsieur Emmanuelli en premier commentaire !

- « Bien le bravo monsieur le Baron ! » aurais-je envie de lui répondre… « Vos sujets vous ont-ils donné toute satisfaction ? » Evidemment, je ne veux parler que de ceux qui ont l’autorisation de vivre sur vos terres, c’est-à-dire ceux de gauche et -à la rigueur- ceux qui sont dans la difficulté à cause de la crise générée uniquement par ceux de droite, on le sait bien…

 

Ce qui m’a beaucoup amusée tout à l’heure, c’est d’avoir découvert les représailles concoctées par Jean-François Copé, qui, pour se venger de François Bayrou4, lui a promis de l'opposer à un candidat UMP. Je sais Bayrou bien au-dessus de ça.

(Hier aussi je me suis bien marrée : figurez-vous qu’un respectable membre de droite+ de Dax -je voulais dire d’âge juste un peu plus respectable que le mien-, avec qui j’avais discuté il y a 15 jours et qui savait donc que j’étais MoDem, m’a glissé à l’oreille que puisque j'avais suivi Bayrou, il trouverait mon adresse et qu’il viendrait me crever… les pneus de ma voiture ! Ce n’est pas très charitable de ma part, je le reconnais, mais j'ai tenu à ne pas lui révéler que pour le moment mon garage est vide...)

+ Il me faut préciser ici, parce que je lui ai promis d'en parler, que j'ai eu de sincères excuses de cet homme quelques semaines après ses dires : il ne pensait pas que je l'aurais pris au sérieux... Vous comprendrez le soulagement que fut le mien. Notre entente est maintenant des plus cordiales. 

 

A l’Aide Alain ! Je crois bien que la droite a besoin de vous ! Un retour aux sources ne serait-il pas la solution pour retrouver le « triple A » d'une conduite plus équilibrée ? Modérée suggérez-vous ?

 

Exactement, c’est ce que je voulais dire.

 

Aussi, laissez-moi vous faire part de ma complète désapprobation à la lecture de ce billet de la section PS de Dax. Le titre en est : « Double victoire à Dax ! ».

 

Quelle énorme déception de constater ce style venimeux5, l'esprit même qu'on ose dénoncer chez l'adversaire ! Puisque ce 6 mai 2012, il ne s’agissait pas de la victoire du maire de Dax mais uniquement celle d’un nouveau président de la République, je me demande bien quel est le but de cette attaque gratuite et déplacée.

5 (Extrait : Ne boudons pas notre plaisir ! Le score de François Hollande à Dax est historique. Jamais depuis la nuit des temps la Gauche n'avait obtenu la majorité dans une élection nationale.

François Hollande obtient 51,37% à Dax.

Ce résultat cloue le bec à la droite dacquoise qui se croit encore maître de cette ville qu'elle estime avoir perdue en 2008 sur on ne sait quelle trahison ou quel coup du sort. Une usurpation pour ces revanchards arrogants et agressifs. Eh bien ne leur déplaise, la victoire de Gaby Bellocq est légitime et combien !)

 

« Depuis la nuit des temps »... Qui fait montre d’arrogance ici ?!! Et si la campagne de porte à porte pour faire gagner François Hollande n’a consisté à Dax qu’à colporter des chiffres faux sur la droite locale, alors oui, je suis déterminée à prouver le contraire. J’y reviendrai bientôt, soyez-en certains. Un billet intitulé « Emprunts structurés N° 2 » est d’ailleurs en attente depuis longtemps.

 

- « Elle est complètement barjot, elle a voté François Hollande et elle nous taperait dessus ?! »

Non, je ne suis pas folle, je suis une honnête femme et je ne laisserai pas le mensonge s’installer à Dax. Une ville ne se gère pas dans un perpétuel combat destructeur. Une ville se doit d’être solidaire. Avec un minimum de clémence et de respect mutuel. 

 

S’il faut procéder à de véritables dénonciations, faisons-le une bonne fois pour toutes. Parce que je m’interroge toujours sur la nécessité de remanier le site Internet de la ville juste avant la campagne des présidentielles. Certaines données étaient-elles si gênantes ?! Si c’était le cas, je ne manquerai pas de le dire, soyez en assurés. De manière à ce que tous les membres de l’équipe municipale, ceux de la majorité comme ceux de l’opposition, puissent découvrir les manœuvres de quelques uns d’entre eux. Je le redis, il ne s'agit surtout pas de stigmatiser tout un groupe.

 

Aussi laissez-moi reprendre les mots de François Bayrou parlant de l'électorat du MoDem le 3 mai dernier :

- « Au sein de ce courant politique, il est des sensibilités diverses, plus à droite, plus à gauche, très au centre. Et c’est naturel : le courant central du pays quand il est soumis au choix impitoyable de la bipolarisation est forcément divers.

Cette diversité, j’y tiens. Elle est notre nature propre. C’est pourquoi je ne donnerai pas de consigne de vote. Chacun de mes amis, chacun de mes électeurs s’exprimera en conscience. Je sais qu’il y aura des expressions différentes. Et je les respecterai. »


 

Pour conclure sur une note bien plus sympa, je vous signale une réunion publique qui se déroulera ce mercredi 9 mai à 17h30 à l’Auditorium du Grand Dax, sur le PDU. J’avais assisté la semaine dernière à la présentation du SCoT. C’était extrêmement intéressant ; nous avons eu une prospective à 2025/2030… Venez nombreux !

  

 

A bientôt !

Françoise Boulanger

Centriste « très au centre », indépendante et fière de l’être !

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr