Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 23:43

 

... (presque) tous !

 

 

 

  Sapin-Noel-2010-17.JPG

 

   

Eh bien voilà, cette année j’ai « fait mon sapin » ! Sagement replié et rangé au fond de mon cellier*, je l’avais oublié l’an dernier. Boudé serait sans doute plus exact. Il n’était pourtant pas question que je récidive cette fois…

* (Ledit cellier -ainsi nommé par mon agence immobilière- est en fait une pièce semi-aveugle entre salon et chambre, sensée me servir de rangement, puisque l’appartement n’a ni cave ni grenier. Lors de mon aménagement, il ne s’y trouvait que le chauffe-eau. Allez hop, un beau rideau écossais pour camoufler des étagères cernant l’appareil… Quelques clous pour accrocher tous mes souvenirs de voyage... Le bar et la table, rescapés de multiples périples… Et voilà un petit pub maison ! Si je vous mets une photo c’est pour vous faire admirer mon travail de dimanche dernier. Je me désolais de l’aspect du lino d’origine, tellement vétuste que l’un de mes talons l’avait traversé, dévoilant une lame de plancher quasiment désagrégée… Une action de consolidation s’imposait. Ça tombait bien, dans l’autre chambre qui me sert principalement de salle à archives, se trouvaient plusieurs rouleaux de décors récupérés dans une parfumerie. Voilà comment, de belles largeurs d’un carton plastifié destiné à rester à la verticale d’une vitrine, se sont retrouvées couchées au sol. Et immédiatement foulées. Je n’ai pas encore essayé mes chaussures à crampons ou mes talons-aiguille mais je vous assure que j’y marche en bottines ! Il n’est pas beau mon gazon Yves Rocher ?!!)  

 Pub-herbe-au-sol-1.JPG 

 

« D’accord... », allez-vous peut-être me dire, « mais que viennent faire ici sapin, rideau et gazon, eux qui n’ont rien à voir avec le titre ?! »

Vous allez comprendre. Le sapin c’est parce que c’est encore Noël. Et l’histoire des masques parce que c’est également au mois de décembre que ça s’est passé.

 

 

Les 11 et 12 décembre derniers, j’étais aux congrès du MoDem ! Le samedi, celui des jeunes d’abord. Et le lendemain le sérieux, le long, le fatigant. Il faut dire qu’il faisait très chaud à l’hôtel Mariott ! II était facile de comprendre pourquoi certains prévenus étaient en chemisettes ou t-shirts.

   

Justement, je rentre tout de suite dans le vif du sujet. Lorsqu’on va à un congrès pour la première fois c’est a priori pour écouter les dirigeants, comprendre essentiellement un courant politique. Mais il suffit d’être blogueur/blogueuse pour constater très rapidement comme un réseau tel que celui-ci est véritablement vivant. Personnellement c’est surtout le désir de rencontrer ceux que j’ai découvert sur la toile qui m’importait le plus. Aussi bien ceux qui tiennent un blog, que leurs lecteurs. Ce sont des échanges publics, tenez, appelons-les « aériens » ! La plupart du temps nous échangeons aussi sur Facebook ou d’autres réseaux sociaux. Un peu plus en privé. Nous nous écrivons également par mails. En discussions bien plus « souterraines ». Et cependant, malgré tous ces échanges, certains blogueurs restent farouchement anonymes. J’avoue que j’ai toujours autant de mal à comprendre leur attitude, persuadée que la seule transparence est la plus efficace.

 

Aussi, découvrir un blogueur, c’est comme faire connaissance avec un écrivain, un auteur d’ouvrage qui nous a plu. Et cette fois-ci, j’ai été comblée !

 

Immense victoire et grande émotion, je peux enfin vous annoncer que j’ai rencontré l’Hérétique ! Pas question de vous mettre sa photo en clair (ce serait malhonnête de ma part) mais sachez qu’il figure quelque part parmi les photos iPhone** ! Cherchez bien et si vous trouvez quand même, promettez de ne rien divulguer ! C’est que ma réputation de bonne camaraderie est en jeu…

Et puis j’ai enfin rencontré un des Alcibiade… Qu’est-ce qu’il est sympa ! Franchement j’ai eu du mal à l’imaginer dans le rôle du redoutable bretteur qu’il s’est imposé d’être sur son blog ou sur Facebook...

** (Hélas, je sais bien qu’ils sont de mauvaise qualité mes clichés, il n’y a pas la fonction flash encore… Pour le coup, ça tombe bien !)

 

Je vais donc vous citer mes très belles rencontres inter-blogueurs :

 

- FrédéricLN bien sûr, dont j’admire l’intelligence quasi extraterrestre*. Frédéric que je suis en train d’interviewer ; même que le train a beaucoup de retard ! Indubitablement dû aux défaillances de la motrice… En tout cas, je vous rassure, il ne s’agit ni de grève, ni de déraillement. Nous arriverons bientôt à destination. Question de patience dans la salle d’attente...

* (Lien rajouté le 31-12)

   

- L’hérétique, qui est le blogueur MoDem le plus lu je crois. Si vous avez une question sur notre mouvement Démocrate, concernant n’importe quel sujet, c’est chez lui qu’il faut aller. Vous constaterez que ses commentateurs viennent de toutes parts ! Oui c’est bien ce que je voulais dire : de tous bords politiques… Et pourtant -nous nous sommes opposés à ce propos- César Borgia s’obstine à vouloir garder l’anonymat. Et moi, devant un tel talent, une telle rapidité de rédaction et un tel intérêt pour tous les sujets, je fulmine de le voir « non utilisé » aussi par l’électeur (si, si, il y a bien un jeu de mots !).

   

- Hervé, que je rencontrais pour la première fois alors qu’il me semblait déjà faire partie de mes vieux amis. Je lui ai bien dit que nous étions toutes jalouses, nous les filles, de sa passion pour la belle… Comment s’appelle-t-elle déjà ?!! Son nom m’échappe. Il faudra que je le lui redemande. Hervé qui est bien plus grand que moi et qui écrit tel l’écrivain de talent qu’il est véritablement. Je suis repartie faire quelques recherches dans sa biographie et ai été agréablement surprise de son passé de jeune démocrate. Une sensibilité que je vous conseille d’explorer à votre tour si ce n’est déjà fait.

   

- Claudio, que j’avais déjà rencontré à la Grande Motte et qui lui aussi est un gentil géant. J’adore son accent italien et son nouveau look. C’est au chapeau surtout que l’ont reconnaît le breton… et Claudio avait un beau chapeau ! Découvrez son parcours très riche, tout à fait passionnant.

 

- Spaulding ! Ah Spaulding et sa « psy qui énerve tout le monde »… Moi la première évidemment. Je cherche désespérément « qui » il pourrait bien désigner sous ces portraits tourmentés. Enfin, je n’aimerais pas être à sa place. Pauvre homme harcelé par sa psy… A moins que ce soit le contraire ?! Ce n’était pas la première fois que je rencontrais Michel et c’est toujours un évènement. Ah zut, j’ai révélé son prénom !

 

- Ataraxosphère, alias Florent. Lui aussi je l’avais déjà rencontré à la Grande Motte. Et une autre fois lors de l’interview de Corinne Lepage. J’ai failli d’ailleurs passer à côté de lui sans le voir au congrès des jeunes démocrates, car s’étant assis à même le sol. (Vous ai-je dit que j’avais osé m’infiltrer parmi les jeunes ?) Très très heureuse d’avoir pu échanger avec lui. Malheureusement pas suffisamment.

 

- Kate -ou Catherine Créange- que j’avais déjà rencontrée plusieurs fois. En particulier à Nancy où elle réside. Et, je me souviens aussi, à la Maison de la Chimie. C’est un véritable bonheur que de découvrir chaque jour ses croquis. Je suis toujours époustouflée de son sens du détail et de ses remarques si incisives. Au fait, je lui ai posé la question qui me turlupinait depuis longtemps : « Doit-on lire Kat ou Kate ? » « C’est comme chacun veut ; si tu veux voir un e, c’est bien ; et si tu veux voir une petite boucle décorative, c’est bien aussi. » Cette femme est un génie ! Nous avons pris le métro ensemble en partant…

 

- Jérôme et son adorable caractère. C’est au moins la quatrième fois que nous nous voyons. Jeune, talentueux, discret et cependant déterminé... La relève est assurée !

   

- Michel et son amour de la musique… Le guitariste Michel et son humanisme exacerbé. Décidément j’aime bien les Michel au MoDem !

   

- Alcibiade ! Je vous ai parlé de l’un d’entre eux plus haut. Il m’a été absolument impossible d’en apprendre un peu plus sur ses complices. Ce n’est pas faute d’avoir essayé. Il est vrai que leur blog est en attente pour le moment. Quelque chose me dit qu’il retrouvera sa frénésie dès le début de la campagne des présidentielles. Préparons-nous. En attendant, je vous mets le texte qu'ils ont choisi d'inscrire sur leur page descriptive. Une profession de foi en quelque sorte, qui moi me convient pleinement.

« Dans l’Antiquité romaine, il y avait des élus à peu près comme aujourd’hui, depuis les conseillers municipaux jusqu’aux chefs de gouvernement, des édiles aux consuls. Mais il y avait un élu qui n’existe plus. Il n’avait le droit d’occuper qu’une seule fonction et aucune autre après. Sa mission était de défendre le peuple contre tous les puissants. Cet homme, c’était le tribun de la plèbe. Et il avait un droit de veto : celui d’annuler toute décision injuste.

Il y a de cela dans la manière dont je conçois la fonction de président de la République. Il est le premier élu de France, mais sa mission particulière doit être aussi, au nom de ceux qui l’ont élu, de protéger les faibles des puissants et, s’il le faut, de ces puissants, de rabattre quelque peu le caquet »

François Bayrou dans « Projet d'Espoir » page 32 – Plon - mars 2007

 

- Jacques-Henri et Anne-Sophie ne me sont plus inconnus. Nous nous étions même revus à Bordeaux lors de la campagne des régionales.

 

- Clotilde, à peine croisée juste avant les discours mais que je revois toujours avec autant de plaisir. C’est elle qui avait courageusement résisté aux protagonistes de l’affaire des « chaussettes fourrées » (de bulletins de vote…) et à qui je souhaite maintenant un plein succès pour les prochaines élections.

 

- Orange Pressé, qui ne sait absolument pas que je connais maintenant son identité ! Quand je vous disais que je les ai tous démasqués ! (Je pense par exemple à Orange Sanguine rencontré lui au pique-nique orange d’Orthez et qui -tant pis je le dénonce- a préféré faire du ski plutôt que d’accompagner ses voisins François et Jean… Moi qui me réjouissais justement de le revoir !) Donc, je vous révèlerai seulement qu’Orange Pressé est un jeune homme ne manquant pas de tempérament. Ses écrits correspondent tout à fait à son expression orale. Oui c’est le mot qui convient : quel tempérament !

   

- Antoine, très étonné que je me souvienne de lui. C’est à mon tour d’être étonnée. Pourquoi une provinciale, cher Antoine, ne serait pas attentive à un jeune parisien aussi dynamique et généreux que toi ?

 

- Matthieu, pour terminer, que je ne connaissais pas encore et dont j’ai découvert le parcours déjà impressionnant pour son âge. Je vous le redis : la relève est prête !

   

Il y avait tout de même un blogueur que j’aurais bien aimé saluer, mais je n’en ai pas eu l’opportunité, n’ayant pas voulu le déranger pendant les discours, c’est le journaliste Laurent de Boissieu. J’aime beaucoup son professionnalisme et son souci de la précision. En particulier sur ce billet.

 

Durant ce congrès, une table des blogueurs a été constituée. Un vif regret que cela n’ait pas été organisé avant, de manière à ce que le maximum des blogueurs concernés puisse y participer. Et que certains non-blogueurs ne s’y retrouvent pas non plus fortuitement, empêchant quelque peu une réflexion plus poussée… Ce que (le jeune) Matthieu Lamarre dont je parlais plus haut, responsable de la communication Web, nous a proposé de faire avec lui.

 

2-blogueurs-1-blogueuse-bis.jpg Catherine Créange ter

 

 

Table-des-blogueurs-2ter.jpg 

 

Sans conteste, malgré les discours fort intéressants de dimanche, c’est le congrès des Jeunes Démocrates qui m’a le plus marquée. Nous nous étions donnés rendez-vous au siège avec Frédéric pour la fameuse interview (en réalité écourtée par ma faute, mais je vous raconterai plus tard…) et c’est donc en belle curieuse que je suis allée ensuite dans l'amphi. Une table se trouvait installée en haut des gradins et voyant deux places libres, je m’y suis naturellement dirigée (une fois installée, j’ai vu qu’elle était réservée à la presse…) Au moment où je me suis assise, se succédaient différentes interventions. Je vous mets d’ailleurs la synthèse des contributions. Et puis, François Bayrou, accompagné de Marc Fesneau et Fadila Mehal, est arrivé pour échanger avec les jeunes. Principalement sur le thème de l’éducation. Je puis vous assurer que les questions posées par tous étaient impressionnantes de précision et de finesse. Un vrai bonheur que de découvrir de réels talents, une sensibilité et une intelligence qui moi m’ont entièrement rassurée sur le devenir du MoDem.

  

Peu après l'arrivée de François Bayrou, Eric Azière s’est également joint aux jeunes. Et ce qu’il a fait m’a particulièrement touchée. Moi qui voulais me faire oublier, juste écouter discrètement dans mon coin, j’ai eu la surprise de voir Eric s’installer à côté de moi. Et refuser de descendre s’asseoir auprès de Marc à son invitation. J’ai apprécié le geste. Il se trouve que je lui avais parlé de mon projet des « quatre investitures » pour les prochaines municipales et suis donc confiante pour la suite. Si vous voulez mon avis, cet homme est vraiment à l’écoute de tous. Allez voir, pour le vérifier, son parcours tel qu’il est décrit par Hervé !

 

 Eric-Aziere-congres-jeunes-democrates-bis.jpg

 

Côté jeunes, je voulais vous faire part aussi de mes discussions « boulot » avec certains d’entre eux. Flavien (étonné lui aussi que je me souvienne avec précision de notre rencontre à la Grande Motte), Charles, Xabier ou Etienne revus à Orthez mais que je connaissais déjà et d’autres encore. Nous avons parlé audits organisationnels et surtout conduite de projets innovants. Scop aussi. Passionnant ! Nous nous reverrons dans le concret. Plus que jamais nous devons nous unir, toutes générations confondues, pour créer de l’emploi. Cette année à venir, je m’y consacrerai avec acharnement. Cela ne peut plus continuer ainsi : trop c’est trop !

   

Impossible non plus de ne pas citer toutes les personnes que j’ai revues avec grand plaisir : Michaël, que vous entendez sur Fréquence Orange (qui a changé de look lui aussi et franchement cela lui va très bien) ; tous les aquitains de Bordeaux, Pau, Bayonne, Agen, Périgueux ou Mont de Marsan : Philippe, Jean-Jacques, Patrick, Didier, Michel et son frère, Monique, Marc, Geneviève (et Hervé, vu au départ de Dax mais plus après)… Laurence, pas trop contente la pauvre, que je ne me souvienne pas immédiatement d’elle, alors qu’elle m’avait rendu service à Orthez en venant me chercher à la gare (je me suis rendu compte qu’en fait elle ressemblait beaucoup à une autre personne, ce qui expliquait sans doute la confusion). Il faut dire qu’il y avait beaucoup de monde ! Toujours du sud-ouest, j'ai trouvé très chouette de croiser deux de mes co-listiers, Augustin et Patrick, de la liste "Espoir Démocrate" (j'y étais en deuxième position...) ! Très sympa de pouvoir discuter aussi avec Hubert, qui comme moi était à CAP 21... Et contente d’avoir pu revoir certains responsables : Gilles Artigues accompagné de Denis Chambe, Fadila Mehal, Jean Lassalle naturellement (tiens nous étions filmés pendant que je lui parlais…), Pierre Creuzet, Céline Alleaume, Rodolphe Thomas et bien sûr Robert Rochefort avec qui j’ai eu le temps de discuter un peu plus. Je n’ai pas pu approcher François Bayrou le dimanche mais il m’avait saluée la veille… Marielle de Sarnez non plus et cela par contre je le regrette. En tout cas, j’ai pu revoir Danièle de Nancy cette fois-ci.

 

Et puis nous avons réussi à nous accorder une longue discussion Isabelle P et moi ! Toujours au sujet de ses franchises solidaires.

J’ai eu une petite pensée pour tous les amis que j’aurais tant aimé revoir, la belle Luciolebrune, dont c'était l'anniversaire ce jour là, Vincent15 ou Chantal entre autre. J’aurais bien aimé pouvoir démasquer les blogueurs Mirabelle, Démocratix et Le Mécano. Et aussi Fanal Safran. Ce sont ceux du (presque) de mon titre... Ce sera pour une prochaine fois !

 

Ah, une petite anecdote… Lors de mon retour du congrès, me dirigeant vers les guichets à la gare, je suis passée devant un attroupement constitué de journalistes et cameramen télé, de policiers et de voyageurs. Eh bien c’était pour le passage d’Alain Juppé, en visite à la gare Montparnasse. Devant la facilité avec laquelle j’ai pu m’approcher, j’ai exprimé mon étonnement directement aux policiers, qui m’ont confirmé que Juppé est bien plus cool que certains autres ministres ou que le président lui-même. D’ailleurs ce ministre n’a-t-il pas tenu à passer Noël avec les soldats envoyés en Afghanistan ?!

   

Tiens, je reviens maintenant à mon sapin. Figurez-vous que j’ai profité de la séance plénière du 20 décembre dernier au conseil régional d’Aquitaine pour me consacrer à cette noble tâche. Oui, il m’a fallu une bonne partie de la journée pour rassembler les quatre parties, déployer les branches et les vêtir joyeusement… Mon attention captée tour à tour par les propos des conseillers régionaux (10h/22h !) ou par les souvenirs que chaque décoration éveillait en moi. Toute la journée j’ai ainsi voyagé en compagnie de mes enfants.

 

Avec eux j’ai remonté le temps, le temps d’une vie. Toutes ces décorations qui se complètent, s’augmentent d’année en année, d’un pays à l’autre, d’une ville à l’autre ou même d’un quartier à l’autre (aïe, je viens de compter, j’ai quand même connu 20 logements différents dans ma vie !)…

 

Ce sapin vient de Taïwan. Jusque là, chaque année nous avions un vrai sapin. Par tradition, autant que pour le plaisir des sens. Le parfum d’un sapin fraichement coupé… celui de la résine qui ne manque pas de vous engluer les doigts, voilà qui a son importance. Mais il faut vivre avec son temps, lisais-je dernièrement… C’est vrai que cet achat, je ne l’ai pas regretté. Fini les aiguilles tristement jonchées sur le parquet ou perfidement plantées dans la moquette. Fini la quête de l’arbre idéal, jamais à la bonne taille de toute façon. Fini surtout la mise à la déchetterie d’un piteux squelette de bois. Voir tous ces sapins déshabillés de leur splendeur, puis entassés sur le trottoir, c’est tout particulièrement déprimant, vous ne trouvez pas ?!!

 

La toute petite crèche que vous voyez dans le panier m’a été offerte il y a plus de trente ans par un aumônier militaire lorsque j’habitais Creil. Ce prêtre, également pilote navigateur, faisait partie de ces hommes d’action ne pouvant faire que l’unanimité autour d'eux. Une simplicité non feinte, une générosité contagieuse. C’est lui qui a baptisé mes deux aînés… J’aurais tant aimé qu’il voit aussi mon petit dernier. Hélas, la mort l’a emporté bien trop jeune.

 

Et puis, figurez-vous que le beau père Noël en papier a été colorié par un de mes enfants… Le problème est que je ne sais plus si c’était par mon fiston (celui qui a 22 ans maintenant) ou par l’une de mes petites filles, les petites britanniques (15 ans dans quelques jours pour l’aînée), qui ont vécu quelque temps à Nancy avec leur maman… Peu importe ; si je l’ai précieusement gardé, c’est qu’il a été confectionné avec beaucoup de soin pour décorer le sapin. Avec surtout beaucoup d’amour.

 

En final mon sapin est la réunion de tous les Noël passés depuis plus de trente ans. C’est vrai qu’une certaine nostalgie m’est revenue : ne vous inquiétez pas, elle n’est pas mortifère, bien au contraire.

C’est même avec beaucoup de malice que je vous donne le menu de réveillon que nous avions réussi à concocter pour contenter tout le monde et que nous faisions presque chaque année : Saumon fumé et Foie gras / Rôti de veau aux marrons / Trois salades / Plateau de fromages / Bûche pâtissière et Salade de fruits…

 

Ce Noël, encore cette année, ne m’a pas donné la joie de le passer avec mes enfants. Mon fils aîné, récemment marié à une jeune chinoise, est justement parti en Chine. Pour faire connaissance de sa belle-famille. En son honneur, une immense fête de mariage a été organisée. L’an dernier ma fille était à Nancy, elle est restée au Pays de Galles cette fois-ci, mais -avec la promesse de son mari- elle projette déjà de venir dans les Landes l’année prochaine… Quant au petit dernier, il a passé Noël chez lui, une grande maison à Nancy qu’il partage avec plusieurs colocataires. Grâce au téléphone, nous étions cependant tous réunis !

 

Et cette année encore, je suis allée à la messe de minuit. Une grand messe chantée à la cathédrale de Dax, avec l’évêque et trois autres prêtres. Ce qui m’a permis de revoir deux copines de l’Amicale Saint Pierre. Rencontre inattendue qui aura résolu tranquillement, sans rien faire, un malentendu généré malgré moi lors de la dernière réunion. Voilà qui va réjouir mon copain Charly***, lui qui ne manquera pas de me lire je le sais.

*** (Il y a peu, il m'a appris qu’il avait très bien connu mon père du temps de leur jeunesse... Grâce à lui je vais sans doute parvenir à retrouver la maison dans le quartier du "Village des Pins" où habitait mon père après le décès de mon grand-père. En explorant d'abord les albums de photos familiales. Aux archives de Dax j’ai pu retrouver toute la famille : un n° de maison y était certes attribué par le recensement mais la rue n’avait pas encore de nom...)

 

Mes amis, si je vous ai parlé de tout ceci, mélangeant allègrement les époques, les lieux et les évènements, c’est juste pour vous montrer que chacun d’entre nous est fait de son passé, son présent et déjà de son avenir. Nous sommes tous construits de nos expériences de vie et de nos rêves tout à la fois. Nous sommes restés les mêmes enfants qu’autrefois et savons pourtant nous projeter dans le futur. Vous rendez-vous compte que dans cinq ans je risque peut-être d’être arrière grand-mère ! Cinq ans ?!! Ce n’est rien… cinq ans. Mais il peut s’en passer des choses.

 

Pour le moment, je me suis fixée une date : mars 2012** ! Cet objectif est parfaitement dessiné dans mon esprit et je vais travailler à sa matérialisation de toute mon âme.

** (Rectification, extrait de Wikipedia : La prochaine élection présidentielle de la Ve République, dixième du genre, neuvième au suffrage universel direct, doit permettre d'élire, pour un mandat de cinq ans, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, un citoyen français âgé d'au moins 23 ans. Elle doit se tenir en avril et mai 2012, sauf si des candidats à l'élection ou le Président sont atteints d'empêchement ou de vacance, ce qui aurait pour effet de retarder ou avancer cette date.)

 

Joyeuse fin d’année à vous tous, mes amis, et vivement l’an 2011 !

 

 

A très bientôt !

Françoise Boulanger 

 Françoise Picasso inversé orange

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 19/01/2011 15:27



Ah, excellent, Hubert, le coup du blog fantôme ! 



Hubert 19/01/2011 13:57



Où est l'hérétique ?


 


Facile c'est le seul que je ne conanissais pas



Françoise Boulanger 13/01/2011 22:47



En réalité, Frédéric, je voulais surtout cacher l'étiquette du vin. J'aurais dû laisser ta montre c'est vrai, puisque tu dévoiles que c'est une chrono. En tout cas nous savons
maintenant que tu es l'homme à la chemisette et que tu fais de la course.


Mais où est L'hérétique ?



FrédéricLN 13/01/2011 11:55



N'efface plus ;-)


Je note que ma montre de coureur de fond a été masquée par un carré blanc. On peut dire que c'est une IronMan Timex sans publicité : la montre est moche, l'ergonomie est XIXème siècle, mais c'est
le seul modèle sur le marché...



Françoise Boulanger 04/01/2011 14:52



Ah, Frédéric... Si tu savais le nombre de commentaires que j'ai fait sur ton blog et immédiatement effacés une fois écrits ! Tellement j'avais peur de dire des bêtises vu tes
domaines de prédilection... Je crois que je ne suis pas de tout là-haut en effet ! Mais bon je me bonifie et je suis bien contente d'en appprendre chaque jour un peu plus sur les
finances et la politique internationale.


En tout cas j'ai eu beaucoup de fierté d'être à la table des blogueurs ! Dommage que la parité n'ait pas été au rendez-vous encore une fois...


Au fait pas mal mes photos masquées non ?!



FrédéricLN 04/01/2011 14:31



Bonne année également Françoise ! (et à ses lectrices et lecteurs !).


Lors de mon séjour à la campagne Bayrou j'ai écopé rapidement du même surnom d'extraterrestre (ou de martien, je ne sais plus), parce que je prenais les notes des colloques "en temps réel" et que
des synthèses pouvaient ainsi être prêtes une heure après la fin des discours.


Si je fusionne les analyses, ce travail quasi-mécanique de prise de notes doit bien être une forme d'intelligence… extraterrestre !



luciolebrune 30/12/2010 09:42



Oui, en effet, l'info ne circule pas par manque d'organisation. Il ne faut pas hésiter à diffuser. Il est vrai que quand tu demandes à des gens de s'inscrire à une liste de diffusion s'ils sont
intéressés, la plupart croit que rien qu'en lisant ta demande ils se sont inscrits... Et après ils s'étonnent qu'ils n'aient rien reçu.


C'est pas gagné.



Françoise Boulanger 30/12/2010 09:35



Ah, Isa, tu nous a manqué ! J'aurais tant aimé te voir à la table des blogueurs c'est sûr... En tout cas, à la prochaine rencontre du même type, il faudra l'organiser
bien avant (et nous-mêmes !) de manière à préparer un thème commun.


(Je suis certaine que nous pouvons compléter le travail de com' du siège. Ce serait quand même plus intelligent de faire profiter de ce réseau gratuit pour le budget interne du MoDem. Evidemment,
il ne s'agit pas de perdre notre indépendance pour autant !)


C'est un peu ce que nous a demandé de faire le jeune responsable Web. Dommage encore une fois que l'on nous ait sollicité au dernier moment. Hervé par exemple n'avait pas réservé son repas
et a dû manger à l'extérieur alors qu'il y avait encore de la place à notre table et que certains blogueurs de ma connaissance étaient dispersés dans la "salle commune" et n'avaient pas été
avertis du tout. J'ai eu de la chance, c'est Frédéric LN qui m'a transmis l'info (et qui m'a attendue, je lui en suis reconnaissante) mais je croyais que tout le monde le savait sauf
moi. Donc je n'ai pas transmis à mon tour et je le regrette. De plus j'ai fait deux fois le tour de la salle de restaurant avant de trouver la table qui était à l'écart, les serveurs n'ayant
même pas été informés... Tout est question de volonté ou pas de passer les infos je crois. C'est le drame de notre société : la rétention d'information pour certains ou le manque
d'organisation pour d'autres...



luciolebrune 30/12/2010 08:29



Bonjour Françoise, je débarque ici, je n'ai guère eu le temps de passer sur la blogo tous ces jours derniers.


Merci beaucoup pour ce billet puisque je n'ai pas pu être physiquement là : cela me fait vivre un peu l'ambiance, eh oui une occasion ratée mais 45 ans ça ne se fête
pas souvent ; bises à la psy et je continue un petit tour pour voir ce qu'ont écrit les amis...


Bonne année à tous !



Françoise Boulanger 27/12/2010 19:27



Voilà les photos sont mises... Qu'en penses-tu ? Pas trop massacrés finalement non ?!



diag-avec-la-psy.over-blog.com 27/12/2010 19:01



C'était effectivement très sympa de voir tous ces blogueurs.


Tu vas bienrtôt pouvoir tenir un Who's who :-))


 



Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr