Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 21:20

Offre d’emploi : les femmes et les enfants d’abord ! Projet N° 2

 

 

 

 

Vous connaissez mon amour des enfants. Aussi je suis très heureuse de vous parler aujourd’hui d’un projet qui aura beaucoup de succès je le crois.

 

Oui je le crois ! Je le crois parce que j’ai vu de nombreuses fois déjà cette jolie flamme dans leurs yeux émerveillés. J’ai ressenti avec eux la joie toute simple de ces moments magiques où parents et enfants mêlent leurs têtes au-dessus d’un beau spectacle. Un spectacle dont ils sont aussi acteurs.

 

L’idée de départ m’est venue pour un goûter d’anniversaire : mon dernier enfant fêtait ses 3 ans et il avait invité ses petits copains. Chaque année je m’efforçais de confectionner un gâteau au chocolat à thème original. Je me souviens d’une fois où j’ai fait un avion, une autre fois un drakkar avec sa voile. Si, si, avec une voile rayée.

 

Ce jour-là j’ai fait « un train » ! Mais pas un tout petit train dans un plat. Carrément tout un réseau ferroviaire ! Des rails qui faisaient tout le tour… de la table. Et chaque petit invité avait son wagon à son nom. Mon fils s’était approprié la locomotive naturellement ! Je puis vous assurer que le succès a été immédiat. Et pas seulement auprès des petits. Parce que dans ce réseau ferré, absolument tout se mange, tout se déguste ! Se dévore des yeux d’abord. Se savoure par les délicieuses odeurs de bonbons, de réglisse, de sucre candi. Se touche avec le ravissement de ne pas savoir par où commencer !

 


 

La première réalisation d’envergure s’est déroulée à l’école maternelle de ce même fiston. Avec la complicité de toute l’équipe du comité des fêtes* dont je faisais partie à l’époque *(exact, je vais toujours dans les endroits où l'on s’amuse bien), nous avons réalisé un immense réseau de manière à ce que chaque enfant ait son wagon. L’année suivante nous avons pu renouveler l’opération avec cette fois-ci tout un paysage d’hiver et donc une petite maison par enfant. Plein succès !

 

 

 

Quelques temps après -j’étais alors directrice de crèche à Nancy- j’ai pu faire de nouveau un beau paysage de montagne avec un petit train grimpant tout un versant. Aidée, naturellement, du cuisinier et d’autres membres du personnel. Chaque parent accompagnant son bambin en a gardé un souvenir impérissable, je puis vous l’assurer. Puisqu’ils en ont parlé longtemps après. C’est surtout l’odeur du pain d’épice flottant délicieusement dans tout le hall de la crèche qui les a marqués m’ont-ils dit !

 

Quelques années plus tard, j’ai encore sévi à Nancy, au moment de la « Saint Nicolas » mais cette fois-ci pour tout un quartier. Toujours avec un immense réseau et en mettant à contribution de nombreuses personnes. C’est la réflexion de l’adjoint au maire délégué à la culture qui m’a donné l’idée de continuer autrement : il voulait tout simplement proposer cette manifestation à Madame Chirac pour l’opération « Pièces Jaunes » !

 

Je vais même vous dévoiler un des plus beaux compliments que l’on m’ait jamais fait à ce jour. C’est celui de l’ainée de mes petites filles britanniques. Elle était alors en séjour chez moi et en découvrant ce spectacle de plus de 300 wagons, mon adorable chérie s’est exclamée : « Nanny, tu es une magicienne ! ». J’en ai été toute retournée. De toute ma vie, jamais je n’avais entendu plus délectable louange !

 

Et tout dernièrement à Dax, j’ai essayé de le réaliser avec quelques jeunes au moment du « Téléthon ». Chaque enfant confectionnait lui-même son chef d’œuvre. Deux wagons en réalité : le premier pour le mettre en exposition sur le réseau ferré et le deuxième pour le manger immédiatement… Nous avons eu droit aux honneurs de la presse encore une fois.
 

Voilà pourquoi « je sais que cela va marcher » !

 



J’en arrive maintenant à la création de ce projet. Il est simple : Il s’agit de fournir sur un site marchand un kit de tous les ingrédients nécessaires à la confection de ce « gâteau pas comme les autres ». Beaucoup d’éléments sont déjà chiffrés. Côté logistique j’ai trouvé la structure prête à faire fonctionner les envois. Il me manque encore certaines personnes.

 

Je recherche donc pour « F Boutique » :

 

- Une personne pour m’aider à finaliser mon site marchand et maîtrisant le dessin assisté par ordinateur.

- Une personne « pâtissier décorateur »… possédant beaucoup de créativité !

 

(Comme pour le projet N° 1, je préfère vous avertir que l’antériorité de l’idée est protégée par la parution de plusieurs articles de journaux.)

 

 

Avec ce deuxième billet, je clos la série pour enfants. Les prochaines offres concerneront des domaines plus innovants, bien plus sérieux peut-être. Cependant, je pense que ce qui semble superflu au premier abord, comme ce petit train à déguster, peut amener beaucoup de satisfaction en définitive. Le plaisir convivial de la fête en famille, ou avec des amis, me semble tellement essentiel.

 

Autrefois les parents interdisaient à leurs enfants de « jouer avec la nourriture ». Moi, en petite maligne, je leur propose de « travailler avec » ! De leurs petites mains agiles ou maladroites, peu importe. Le principal est qu’ils créent eux-mêmes leur gâteau. Puis de s'en régaler !

 

Pour un enfant, apprendre à toujours s’amuser dans la vie, à ne jamais se prendre trop au sérieux, c’est aussi continuer à se construire sainement.

 

A très bientôt !

F (comme Françoise)

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

force_hyeres 13/07/2009 14:55

Ok Françoise, je le contacte et te tiens au courant. Bises, Chantal

Pas convaincu 12/07/2009 22:34

Dommage pour cette expérience de Mère, mais c'est comme pour tout, il faut faire des choix...Au niveau publication "fédéraliste", pas de date, pas d'éditeur, mais ça ne concerne de toute façon que le territoire belge (enfin dans la mesure où c'est possible dans une histoire européenne). J'ai eu des possibilités mais,... on attend et on voit (si ça se concrétise je vous tient au courant)... De toute façon je fait ces recherches pour moi, pas pour les autres... Egoiste? oui... soit? (au niveau fédéraliste français, UEF essentiellement, Vayssière a déjà pas mal exploré la question)L'histoire du punk, original certe, mais pas moins intéressant à mon avis qu'une histoire sociale du football comme l'a osée Hobsbawm (moi qui déteste le foot)... Et en écoutant un groupe comme Crass, je pense qu'il y a matière... (je le prend comme exemple parce que c'est l'un des plus politiquement engagé) Reste à trouver les sources, ce qui n'est pas évident... Evidemment ça se situe plutôt en Angleterre et en Ecosse... Puis je ne pense pas qu'une telle histoire soit un jour publiée mais soit... l'important c'est de se faire plaisir!!!... et pour moi c'est découvrir et apprendre...

Françoise Boulanger 12/07/2009 21:32

Malheureusement non "Pas convaincu", je n'ai pas voulu chercher une deuxième carrière dans le compagnonnage en tant que "mère" car je me sentais trop vieille pour me plonger intégralement dans cette nouvelle culture. Je ne sais plus si ce n'est pas au moment où j'ai pu travailler en PMI (protection maternelle et infantile) au CG, poste de remplacement pour une puéricultrice en congé maternité pathologique puis congé parental. Poste passionnant lui aussi qui m'a fait prendre conscience de la précarité de certaines situations familiales. Et il y en a de plus en plus !Vos projets sur les mouvements fédéraux me semblent vraiment utiles. Il vous faudra nous communiquer la date de sortie de votre ouvrage ou de votre communication ! Quant aux "punks", c'est en effet original !Désolée que votre frère ne veuille pas vous laisser découvrir les archives du compagnonnage; J'en parlerai à mon fils pour savoir ce qu'il peut faire de son côté. Bien amicalement.

Pas convaicu 12/07/2009 15:02

Françoise,
J'ai lu avec intérêt votre billet de novembre 2008 et salue votre initiative : il est important de faire connaitre le compagnonnage, qui rend aux métiers manuels la place qui leur est due. Je maintiens néanmoins que depuis quelques années, les priorités de l'association ont changé, la rentablilité passant désormais avant l'amour du travail (c'est en tout les cas le constat que font beaucoup d'anciens). Enfin cela reste l'une des meilleures écoles...Une petite remarque quand à l'origine du compagnonnage : le lien avec les batisseurs de cathédrales fait partie de cette histoire mythique que j'ai mentionnée. Le compagnonnage sous l'ancien régime est la forme d'organisation des métiers (ou corporations), et le compagnonnage itinérant est la conséquence de grands chantiers plus que de l'apprentissage. Rien à voir avec la structure actuelle... Mais bon, cette référence médiévale a un parfum qui n'est pas déplaisant.Rapport à l'histoire du compagnonnage, ni mon frère ni les compagnons que j'ai eu l'occasion de fréquenter n'avaient l'air très enthousiastes à l'idée de me voir fouiner dans leurs archives. De toute façon, j'ai d'autres projets pour l'instant : je poursuis un projet de longue date sur les mouvements fédéralistes européens, et pense sérieusement me pencher dans un proche avenir sur l'histoire sociale du mouvement punk (deux choses très différentes)... Au fait, avez-vous accepté le rôle de Mère? (personellement je n'ai jamais rencontré que des Mères masculines :), visiblement peu de femmes sont prêtes à assumer cette fonction qui doit être bien éprouvante)

Françoise Boulanger 12/07/2009 13:40

Vraiment bien que vous ayez un frère compagnon, "Pas convaincu" car cela témoigne je le pense d'une éducation familiale reçue où le souci de la communication et la recherche du "bien- faire" sont des valeurs incontournables.Je me souviens d'une époque où mon fils aîné m'avait justement proposé d'être "Mère" dans une maison de compagnons et cela m'avait bien plu qu'il puisse m'en sentir capable ! Chez les compagnons, il y a en effet cette fonction de "Mère" dévolue à une femme, en général une femme qui a des aptitudes de coordination, de management, d'écoute avant tout et qui sert de lien entre le Prévôt (directeur) et les jeunes; Elle permet de donner un esprit familial à cette école. Car en réalité c'est bien une école : une école du métier mais aussi une école de la vie. Les règles y sont strictes car elles ont pour objectif de faire prendre conscience aux jeunes de leur propre valeur, celle qui doit leur donner le goût de toujours être exigeant avec eux-mêmes d'abord. C'est en effet incontournable de se respecter soi-même avant de pouvoir vivre dignement (la fameuse "estime de soi").Ne pourriez-vous passer par votre frère pour vous introduire dans leurs bibliothèques, montrer "patte blanche" en quelque sorte ? Je sais que mon fils avait été missionné pendant une période pour contribuer à l'écriture des encyclopédies des Compagnons, celle concernant son métier tout au moins.Je me permets de vous renvoyer vers un billet que j'avais fait sur eux  :http://lecanardalorangedeslandes.over-blog.com/article-25088675.html

Pas convaincu 12/07/2009 11:35

Françoise,
J'ai moi-même un frère compagnon menuisier, c'est pour cela que je m'étais permis d'y aller de ma petite remarque... Effectivement, le compagnonage est ouvert aux filles depuis peu, mais pas encore les maisons je pense (en tous les cas pour l'association... ils avaient fait un essai à Brest, si je me souviens bien... mais allez mettre cinq jeunes filles au millieu de quarante gars du batiments bien remontés...)Je n'ai jamais considéré le compagnonage comme une secte, mais il comporte néanmoins des aspects sectaires. C'est bien sur pour donner un sens de cohésion, d'appartenance au groupe, par le maintien de rituels et la création d'un passé mythique (tout le bazard "on remonte à l'Egypte antique" etc.), et cela ne me choque pas outre-mesure. En ce qui concerne l'histoire du compagnonage contemporain (je verrais plutôt un travail entre l'histoire et la socio, genre construction et perception de l'histoire au sein d'une société somme toute relativement fermée), je m'étais renseigné il y a quelques années sur les possibilité de consultation de leurs archives et de leur bibliothèque (qui est très bien fournie parait-il), mais ils sont visiblement réticents à ce qu'un "étranger" mette le nez dans leurs affaires...

Françoise Boulanger 12/07/2009 10:52

Un grand merci à vous "pas convaincu" (En petit aparté, n'avez-vous jamais écrit votre pseudo autrement ? Pour vos contradicteurs cela doit être tentant non ?  )Oui un grand merci de votre visite et de votre réflexion concernant les Compagnons du Devoir et du tour de France. Si vous êtes sur Facebook, vous pouvez aller consulter un groupe où leurs convictions sont claires, où leur philosophie y est bien démontrée. Il se trouve que mon fils aîné est lui-même maître Compagnon, enseignant dans la métallerie et je puis vous assurer qu'il n'y pas d'esprit uniquement commercial chez eux ! D'ailleurs mon fils touche un salaire de misère à mon avis mais je suis très fière de lui et de son engagement auprès des jeunes. Tiens vous qui êtes historien pourriez effectivement leur proposer un ouvrage sur l'évolution de leur histoire. Depuis quelques années le compagnonnage est enfin ouvert aux jeunes filles et cela se passe très bien; j'aime la rigueur d'excellence qui leur est demandée et je pense que les rites qui perdurent à l'intérieur de cette organisation ne donnent aucunement l'impression d'une secte puisqu'ils permettent au contraire la cohésion, telle une culture d'entreprise et prônent l'ouverture vers les autres. Ce qui me plaît dans leur raisonnement c'est qu'ils aient le désir incessant d'apprendre des autres puis d'enseigner leur savoir à leur tour. C'est je le pense le système le plus logique qu'il soit : comme dans une famille où les petits enfants écoutent avec ravissement les histoires de vie de leurs grand-parents. Cela se perd et c'est dommage. Rien ne nous empêche de revenir vers cela.L'an dernier j'avais écrit à François Bayrou pour lui proposer une idée qu'avait eu un ami (j'ai d'ailleurs donné le nom de cet ami) et que je trouve excellente : aider une entreprise qui emploierait un jeune mais l'inciter à prendre en même temps un plus de 50 ans qui serait en recherche d'emploi. L'un va profiter e l'expérience de l'autre ! La société a tout à gagner ainsi non ?! Je trouve que le système actuel sépare trop les générations au lieu de les réunir à nouveau.Chez les Compagnons, le titre "Ancien" est donné à tous ceux qui ont terminé leur tour de France et qui sont donc enfin "Compagnon" pour avoir acquis l'expérience et l'avoir mérité par une démonstration de leur savoir-faire (chef-d'oeuvre). Ce titre d'Ancien est synonyme de respect croyez-moi ! Voilà pourquoi les Compagnons sont encore là : ils se respectent entre eux d'abord, respectent les autres et recherchent l'excellence en toutes choses. Leur but est bien d'être avant d'avoir !

Françoise Boulanger 12/07/2009 10:06

Merci Chantal de tes compliments ! C'est en effet bien volontiers que j'accepte ton aide, un jeune pâtissier plein de talent ne peut être que le bienvenu sur ce projet. Cependant, il faut qu'il sache qu'il ne pourra faire "fortune" avec moi... Mon idée est bien de plafonner les salaires pour que jamais ils n'atteignent des proportions indécentes. Ce qui veut dire que jamais moi-même je n'aurai de château en... Espagne ! Bises Chantal. 

Pas convaincu 12/07/2009 09:42

Françoise,
Je ne critique pas le projet en tant que tel, tout ça m'a l'air plutôt bien ficellé. Ce qui me dérange, c'est bien la couleur politique donnée à ce projet, qui dès lors m'apparait comme "coup de pub". Mais je suis toujours très (trop?) méfiant à l'égard de ce type d'initiative quand elles proviennent de milieux partisans, alors je ne suis peut-être pas tout à fait objectif...Pour ce qui est des possibilités d'emploi, je suppose que vous ne cherchez pas d'historien ?... :)
Petite remarque particulière: la "philosophie" des Compagnons du devoir a bien changé ces dernières années (en tous les cas pour l'association, mais pour la fédé je crois que ca a déjà été le cas il y a plus longtemps), et s'est tournée vers la logique marchande avant tout (par exemple : durée des stages de découverte ou "insertion" ramenée d'une semaine à deux jours).

force_hyeres 12/07/2009 09:32

Quelle belle -et bonne!- idée Françoise! Je ne doute pas un seul instant de ta réussite dans ce projet innovant  tant ton dynamisme à nous le faire partager est grand. Mais je me pose une question : ne pouvais-tu pas déposer un brevet ? Pour ce qui est du patissier j'ai un (jeune) ami, qui était chef patissier chez un restaurateur très connu, qui a déjà été primé,et qui pourrait peut-être être intéressé par ce projet. Je peux lui en parler si tu veux (il est sur Paris).Bises, Chantal.

Françoise Boulanger 11/07/2009 02:01

Oh, gentil petit scarabée ! Quelle agréable visite que la tienne !Ouvrir une crèche j'y avais pensé figure-toi il y a quelques années mais il ne me semble pas possible d'en être la directrice en l'état de mes diplômes et il me faut travailler jusqu'à 70 ans, là est le challenge que je me suis fixé !Pour répondre à ta question sur le côté hygiène et sécurité etc. permets-moi de ne pas te répondre... Sache seulement que tout a déjà été prévu et presque chiffré. La logistique aussi. Il faut plus travailler sur le site et c'est surtout un webmestre que je cherche de toute urgence. Quelqu'un qui voudrait s'associer avec moi et qui serait donc, tout comme moi, le salarié de la Scop. Je l'ai dit je recherche aussi un(e) gérant(e) expérimenté(e) ou un comptable.Encore merci petit sacarabée de ta visite nocturne et n'oublie pas de te laver les dents avant de te coucher, surtout si tu as mangé des sucreries du petit train. Tiens ça me fait penser que je pourrais mettre une brosse à dent dans le colis. Bonne idée non ?! Je crois bien que je le ferai tiens...

Françoise Boulanger 11/07/2009 01:17

Il me semblait bien cher Hérétique que vous n'étiez pas venu faire une petite visite ces derniers temps ! Ou alors trop rapide pour admirer les photos.Merci de vos compliments qui me touchent beaucoup. J'aimais bien mon poste à la crèche (en fait j'y étais adjointe car la crèche comptait 120 enfants). Permettez-vous que je répercute vos éloges à mes enfants ?! Je crois qu'ils ne se sont aucunement sentis chanceux hélas de m'avoir comme mère. Seule ma petite fille a su rendre à César... Dès que la société sera lancée, je ne manquerai pas de vous envoyer un faire-part de naissance.Sinon, mon tactisme ? Pas mal hein l'étymologie ? J'étais persuadée que tactique et tactisme avait la même origine et je me suis donc fait avoir.

Petit Scarabée 11/07/2009 01:15






Me revoilà honorable Françoise!
Excusez moi de vous poser des questions simplement techniques: Ce sont des marchandises périssables et fragiles, qui fondent à la température. La livraison est assurée comment? Et les normes d'hygiène?
Mais pourquoi vous n'ouvririez pas une crèche privée. Avec de telles animations vous  auriez un succès fou!!

l'hérétique 11/07/2009 00:13

Extraordinaire votre projet pour les enfants, Françoise ! Ce sont de sacrés veinards, les parents et les enfants qui ont eu la chance de fréquenter la crèche dont vous étiez directrice !Vos enfants ont bien de la chance.Moi, euh, hélas, je suis nul en pâtisserie :-(

Françoise Boulanger 09/07/2009 17:16

Pour répondre à l'Hérétique sur ce billet et non pas sur son blog, l'Hérétique qui me demande ce qu'est le "tactisme" en voici la définition tirée du dictionnaire Larousse : "Attraction ou répulsion provoquée par certains facteurs de l'environnement, entraînant une orientation et une réaction locomotrice chez les espèces animales." Ce mot vient du latin, comme tact, tactile et parle du toucher.Tandis que la "tactique" elle vient d'un mot grec et consiste en l'art de ranger, d'organiser.Le "tactisme" que j'emploie actuellement serait plutôt de "l'ideotactisme" ou du "provoctactisme" et me sert à évaluer ma nouvelle "tactique de TRANSPARENCE".Prière de me donner la réaction. ;-)

Françoise Boulanger 09/07/2009 11:27

Et oui Martine, je veux utiliser le principe du "Tactisme" c'est à dire, suivant la définition du dico : "Réaction d'orientation et de locomotion des cellules et des organismes unicellulaires sous l'effet attractif ou répulsif de facteurs physiques ou chimiques extérieurs." http://www.aquaportail.com/definition-2915-tactisme.htmlTout simplement je voudrais provoquer une réaction -dans un sens ou un autre- mais une réaction !Tiens ça va plaire à Florent mon "tactisme"... 

Martine 09/07/2009 09:56

Bon si tu as une tactique de protection, tout va bien Biz

Françoise Boulanger 08/07/2009 14:09

Pour répondre à ce dernier commentaire, chère Martine, je te remercie de tes conseils, parce que tu es sincère.Mais justement, si tu ne l'as pas vraiment remarqué, en ce moment je cherche à faire l'inverse de ce qui se fait habituellement.Le premier cours d'un de mes profs en innovation a été de dire en préambule "A partir de maintenant, vous allez apprendre à devenir paranoïaque". C'est à dire de vous méfier de tout le monde.C'est ce que j'ai fait, j'avais un projet qui tenait la route, j'en avais touché deux mots sans le dévoiler à un autre de mes profs : Il s'agissait d'une signalétique innovante. J'ai vu tout de suite l'étincelle de son regard et je me suis dit : "C'est bon, je tiens une bonne idée !"Je me suis donc cachée mais après il a fallu mettre en application mes cours pour concrétiser ma fameuse idée. Pour cela il faut des aides et pour obtenir ces aides, il faut faire des dossiers et finalement tu te retrouves à passer des concours, des concours plus hauts que le concours Lépine, parce que tu as besoin de bien plus d'argent et finalement tu vois ton travail complètement saccagé parce que seuls quelques personnes influentes ont su récupérer cette idée dans les dossiers confidentiels.Mieux, pour écarter complètement cette personne "bonne joueuse", on lui fait subir quelques amusements de style : vol d'ordinateur, cambriolage, sabotage de voitures et on s'arrange pour qu'elle soit perçue réellement comme paranoïaque. Avec toutes les conséquences que cela représente pour la vie sociale et familiale.Quitte à être accusée d'être encore une fois naïve (curieusement, tu as vu comme on peut accuser quelqu'un soit d'être parano, soit naïf sans que personne ne voit que les deux sont "impossible ensemble" ?!) donc je veux essayer autre chose ! Une autre règele du jeu... C'est une tactique de protection comme une autre Martine. J'innove aussi peut-être en faisant cela. On verra bien si j'ai eu raison.De toute façon, dans quoi puis-je "sombrer" finalement ? Dans la folie ? Impossible c'est déjà fait ! J'ai tout à gagner ici en étant franche puisque je dis mon intention de gagner ma vie et celle d'autres personnes en même temps. Si on me reproche d'être "voyante", cela devient même un compliment puisque c'est ce que je recherche en ce moment !  Grosses bises.

Martine 07/07/2009 20:38

Coucou Francoise,La transparence sur le net...S'il te plait.... JF a raison, et puis mon intervention précédente est une aide complémentaire pédagogique testée, sers t'en ! Cadeau, tout comme mes conseils pour le globe, sache m'écouter!Biz

Françoise Boulanger 06/07/2009 23:13

Merci de tes encouragements JF ! Et de tes conseils.C'est cela la grande difficulté de l'innovation : soit tu fais tout tout(e) seul(e) soit tu en parles et tu te fais piquer "ton bébé" peut-être !Dans un prochain billet je parlerai d'une mésaventure qui m'est arrivée il y a quelques années et qui m'a valu entre autre la situation que je connais actuellement. Mais n'étant pas du genre à me laisser faire si tu as remarqué...  (comme "certain" qui est en train de me lire d'ailleurs) je vais me servir de mon expérience pour faire "autrement" et quelquefois, paradoxalement justement, la transparence est la meilleure des choses. Tu sais la protection de l'antériorité dont je parle avec le fait de "publier".... Et si quelqu'un le fait à ma place... c'est que l'idée était bonne ! Corinne Lepage elle-même le pense. Par contre la copie sera-t-elle aussi bonne que l'original ?Mais je suis sûre que je trouverai les bonnes personnes.Grosses bises.

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr