Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 16:07

Offre d’emploi : les femmes et les enfants d’abord ! Projet N° 1

 

 

 F-de-F-boutique.jpg

 

 

Lorsque le Titanic coule, lorsque la France coule (ou « se la coule douce » pour certains ?!) il faut chercher à sauver tout ce qui est possible. Et pour moi, cela ne peut commencer que par les enfants ! L’enfant que nous avons été, l’enfant que nous restons encore et l’enfant que nous avons mis au monde. Oui l’enfant est bien ma préoccupation première !

 

La SARL que j’ai mise en sommeil et que je me propose de réactiver date de 1994…

Quinze ans déjà !

En tant que française résidant dans le Golfe Persique, lorsque j’en ai imaginé le concept en 1990, j’avais trouvé judicieux de choisir un nom symbolique : « F Boutique » m’est venue tout naturellement et restera donc définitivement ce nom aisément reconnaissable.

 

« F » comme France d’abord (hum, Françoise aussi évidemment) mais surtout « F » comme fille ou femme* (fatma) et aussi fleur (flower) !

*(Désolée les gars… mis à part mes Frères -qui ont donc de la chance d’avoir une sœur comme moi- je n’ai pas trouvé de mots masculins commençant par « F » ! Il y aurait bien Frédéric, Florent, Farid ou même François et Filip mais bon, plutôt que de faire des jaloux… pas de garçons au départ du logo !)

 

Mon vœu le plus cher est tout simplement que ce « F » soit bientôt synonyme de « fierté ».

 

Ce très beau logo pour « F Boutique » a été dessiné avec beaucoup de délicatesse par une amie anglaise : Alyson, artiste spécialisée dans la miniature. Je lui avais demandé de réunir les trois fleurs des champs me semblant emblématiques de la France : le bleuet, la marguerite et le coquelicot.

 

Vous comprendrez qu’avec un tel logo, je ne puisse me résoudre à voir disparaître cette merveilleuse lettre !

 

 

Le marché de l’emploi

 

Mon intention est de créer de l’emploi certes, mais pas du travail « alimentaire », précaire et sans lendemain ; il nous faut imaginer des solutions durables, soutenables, qui préservent notre patrimoine humain et culturel, tout notre environnement.

 

J’aimerais que le travail manuel retrouve ses lettres de noblesse ! Que la qualité de vie passe dans le travail personnel bien fait et ne soit plus bâclé par manque de temps ou par désillusion…

 

J’aimerais surtout que ma société, ma SARL, rejoigne la philosophie des Compagnons du Devoir et du Tour de France. Des hommes et des femmes qui, leur vie durant, vont apprendre des autres et enseigner, transmettre chaque jour leur savoir-faire. Autrement dit, en termes Qualité : être tour à tour « client » et « fournisseur » et tendre vers le « Zéro défaut » !

 

Oui, redonner le goût de l’art manuel ! Faire travailler ses mains c’est faire travailler également son esprit. C’est prendre le temps de vivre dignement.

 

Il existe actuellement plusieurs catégories de personnes qui sont sur le marché de l’emploi mais à qui l’on ne donne pas de poste :

  

- Les jeunes, ceux qui n’ont encore aucune qualification, pas d’études particulières, ou au contraire un diplôme, brevet ou CAP mais qui n’ont pas eu de « premier emploi ». Ils font peur. Moi je crois au contraire que le premier emploi est le plus beau des potentiels. Celui qui souhaite ardemment partir dans la bonne voie. Et moi, je recherche tout particulièrement ces « sans-emploi » là !

 

- Les femmes, celles qui ont eu une interruption de leur carrière parce qu’elles ont mis au monde puis élevé un enfant, ou ont suivi leur conjoint. Celles qui n’ont pas de formation ou qui en possèdent une plus rare, peu demandée. Celles qui ont subi la violence conjugale et qui restent fragilisées. Parce que personne ne leur fait confiance. Tout comme les hommes d’ailleurs : pourquoi ne pas en parler ? Je sais que c’est à ces personnes-là que l’on peut justement faire la plus grande des confiances !

 

- Tous ceux ou celles qui ont vécu un divorce, un déménagement, une maladie… Ceux et celles qui, simplement parce qu’ils franchissent la ligne de la cinquantaine, sont considérés comme déjà trop vétérans, trop essoufflés, alors que la course de la vie, paradoxalement, va les mener très probablement jusqu’à près de 100 ans…  Passer la moitié de sa vie « hors-jeu » ?! Certes pas !

 

- Il y a aussi des personnes qui n’ont pas d’âge, qui n’ont pas de sexe et qui se demandent même si elles existent vraiment, tant le regard des élues, des « normales », les traversent sans les voir. Ou les lapident à mort à chaque jet de mots. Des mots partis du cœur parait-il ! Mais d’un cœur de pierre.  Sous quel prétexte la moindre différence devrait-elle nous priver de travail ?!

 

- Et puis certains sont pires que tout : ils ont osé braver les nouvelles règles du monde. Oh, ce n’est pas le fait d’avoir fauté qui leur est reproché, c’est plutôt de s’être fait prendre ! Et pour les en punir, les faire payer doublement, il semblerait que le cachot ne soit pas suffisant. Pas de pitié pour les faibles… aussi, pas de cachet !

N’ont-ils aucun droit de rachat ? Pour boulotter dignement dehors, ne serait-ce pas mieux de les faire boulonner dignement dedans ?

 

- En matière d’emploi, mon principe de base est tout simple : aucune profession n’est subalterne. Aucun domaine n’est honteux mais les conditions dans lesquelles ce travail est exercé peuvent être dépréciatives. C’est la qualité de l’environnement d’un métier qui doit être impérativement soignée ! Pour valoriser la personne. Elle et seulement elle. La personne doit rester au cœur de tout !

 

- Un autre fondement me semble important à avoir toujours à l’esprit : aller chercher l’argent là où il se trouve encore ! Et la seule manière de répartir les richesses est de faire dépenser l’argent de ceux qui en ont. Evidemment !

Pas sûr cependant que nous l’ayons toujours bien compris. Certaines personnes nanties ne pensent qu’à placer leur avoir au hasard plus au moins heureux des beaux parleurs ou le thésauriser sans plus rien toucher. D’autres n’osent pas les solliciter. Moi, j’ose leur dire de dépenser sans compter !

 

- Ce qui signifie, à mon sens, que nous ne devons plus jamais avoir honte de vendre des produits à leur juste prix. Sous prétexte de s’aligner sur la concurrence étrangère, il faudrait baisser les salaires et dévaloriser le travail ? Dévaloriser la personne ?! Jamais !

 

 

Vous saurez, si vous souhaitez rejoindre « F Boutique » que personne n’y fera jamais fortune individuellement, même pas vous ! Vous aurez autant d’importance que vos collègues ou que sa gérante. Quel que soit votre métier, vous serez actionnaire et vous aurez une voix. Aussi importante que la mienne. Quels que soient les bénéfices, ils seront répartis équitablement sans jamais dépasser un plafond décent. Y compris pour la gérante. Y compris pour vous. Ils seront seulement réinvestis pour créer d’autres emplois. Et vous aurez, vous, toujours votre place. Parce que nous aurons signé un engagement mutuel.

 

 

« F Boutique » à l’origine

 

 


Ma société avait pour objectif de départ de faire vivre un catalogue de vente par correspondance uniquement dédiée à… la petite fille.

Estimant que l’environnement de la poupée mannequin est un support remarquable du jouet pédagogique, mais n’étant pas pleinement satisfaite du matériau plastique exclusif ou des finitions rapides de certaines marques… je me suis penchée sur un autre concept. J’ai voulu utiliser d’autres matières plus nobles, mettant plutôt en œuvre des métiers de l’artisanat d’art.

 

Voici, pour vous, la Une de ce premier petit catalogue. Vous pouvez voir qu’il y est mis en scène tout un magasin d’exposition pour poupées : mobiliers, vêtements, tableaux, accessoires… tout y est !

 


 

Mon produit répond à trois clientèles potentielles différentes, trois niches, qui existent déjà et qui restent liées par la même exigence : celle de la qualité.

 

1- Les petites filles dont les parents ont le souci d’offrir à leurs enfants des jouets éducatifs de caractère, qui sont prêts à consacrer une certaine somme pour cela. Ou ceux qui ont naturellement les moyens financiers d’acheter de tels cadeaux.

 

2- Les collectionneurs de poupées mannequins, qui, quelque part, ont su garder leur âme d’enfant : Un salon de la poupée mannequin se tient à Paris chaque année ! Il existe également plusieurs musées de la poupée en France. Et c’est d’ailleurs en mars dernier, que la poupée Barbie a fêté ses 50 ans !

 

3- Les amateurs de miniatures. Il est à noter cependant que mes objets ne sont pas du 1/12 mais du 1/6, des mesures un peu plus grandes que la norme habituelle de la miniature. Dont l’avantage est que ce format permet de faire encore du mobilier ou des objets à l’identique du réel. En employant quasiment les mêmes techniques (je pense par exemple au chevillage par tenon et mortaise).

 

 

Mon objectif actuel, en réactivant ma société, est de reprendre ce concept de vente par correspondance sur site Internet marchand : de manière à élargir la clientèle à l’international et non pas la réserver au seul territoire français.

 

Il me faut vous préciser toutefois que l’ambition de ce catalogue en ligne est bien plus complexe qu’il n’y parait.

 


L’enfant

 


 

 

Mon but premier est donc de proposer un jouet de qualité, pédagogique pour la petite fille (ou le petit garçon s’il s’intéresse au monde de la poupée bien évidemment). C'est-à-dire que l’habit qu’elle commandera elle-même pourra se laver. Il ne se détériorera pas dès la première manipulation. De l’habillement rare : de vrais pulls tricotés-mains dans des laines prestigieuses, des sacs et des ceintures en cuir véritable par exemple, de vrais chapeaux, de vraies sandales à lanières etc. De la vraie vaisselle et de vrais tableaux ! De vrais petits livres reliés cuir avec un beau conte à lire. 

 

Lui apprendre l’amour des beaux objets et, à travers eux, l’amour du travail bien fait. Lui communiquer le respect de tous ceux qui réalisent leurs œuvres avec la passion de leur métier, ceux qui cherchent l’excellence.

 

Pour cet enfant, cela sera aussi la possibilité de commander lui-même et d'appréhender le temps. Car l’objet sera fabriqué à la demande et non pas stocké à l’avance.

Ce sera ensuite découvrir la difficulté des choix (peu d’entre eux pourront acheter tous les objets catalogués…). Il lui faudra donc connaitre la frustration de la sélection d’un achat, plutôt qu’un autre. Et ressentir la délicieuse impatience de l’attente ! C’est une façon de devenir responsable.

Et puis, pour un enfant, quel immense plaisir que de recevoir un colis à son nom !

 

 

L’adulte

 


 

 

A travers ce jouet, je voudrais faire connaître et faire revivre des métiers d’art traditionnels. Certains métiers minutieux se perdent et restent réservés peu à peu à une élite de notables ou de bourgeois argentés. Il est bien évident qu’une parure de lit entièrement brodée-main n’est plus à la portée de tout un chacun. La même parure, à taille réduite, le deviendra.

 


 

 

Grâce à certains objets, le mobilier bois, les objets en grès ou céramiques entre autre, je désire faire connaître peu à peu les savoir-faire français selon la région. Un lit normand est bien différent d’une armoire lorraine ou de chaises basques. Le Lunéville et le Longwy bien que proches géographiquement sont tout à fait reconnaissables et tout aussi beaux que le Quimper, le Limoges ou le Gien. Chaque style a son charme et j’aimerais que la clientèle étrangère découvre ainsi tous ces reflets de nos régions françaises, nos trésors identitaires.

Faire repartir la fabrication du mobilier en bois, particulièrement en pin des Landes est un de mes grands objectifs à plus long terme.



 

Ce catalogue en ligne est donc une façon de montrer le savoir-faire français. A travers lui de très nombreux corps de métiers pourront se rassembler.

La collection des objets va croître au fur et à mesure des créations.

 


Offre d’emplois !

 

Vous l’avez compris je pense, ce catalogue a déjà fonctionné mais pas de façon satisfaisante. Il a été remisé dans un tiroir, en attente.

 

Dès que possible, ma société va se réactiver !

 

Je recherche :

 

- Une ou plusieurs personnes pour m’aider à finaliser le site marchand.

 

- Une personne ayant déjà fait fonctionner une SARL et connaissant le principe de la SCOP.

 

- Des personnes possédant le savoir-faire dans les métiers suivants :
couture dans les petites tailles
tricot ou crochet dans la layette ou la poupée
broderie
dentelle
tapisserie
cuir
reliure
céramique, poterie
ébénisterie
menuiserie dans les petites pièces
ferronnerie d’art
sculpture
modelage
peinture artistique
dessin d’art
encadrement

 

- Des personnes** se sachant habiles de leurs mains, même sans expérience dans aucuns des métiers cités ci-dessus !

**(Peu importe votre âge, votre taille ou votre poids, votre sexe, vos opinions politiques ou religieuses, votre handicap ou votre performance sportive. Je m’en moque à vrai dire… Si vous décidez de me contacter, tel que vous êtes, vous me plaisez déjà bien. Je veux juste vous faire travailler ! Il vous suffit de savoir que seule l’honnêteté intellectuelle sera requise. Nulle autre exigence ! Parce qu’avec elle, vous êtes forcément bon dans votre travail !)

 
Pour me joindre, n'hésitez pas à m’écrire sur l’adresse de messagerie indiquée sur ce blog.
  

 

Voici donc ce premier projet lancé en orbite. La concrétisation ne se fera pas en quelques semaines. Mais, avec votre aide, il risque de rapporter gros ! Il peut créer de nombreux emplois si nous étudions chaque étape avec beaucoup de minutie.

 

Dans les jours suivants je vous proposerai une autre offre. Beaucoup plus modeste. Amusante et rapide à mettre en œuvre. Vous verrez, cela va vous plaire. Elle concerne toujours la société « F Boutique » dont l’objet social a été élargi.

 

Une dernière précision : le catalogue « F Boutique » ayant déjà fonctionné, ayant été édité qui plus est, les lois de l’édition en assurent la protection et l’antériorité de l’idée. Il ne peut y avoir de contrefaçons et seuls les produits estampillés par mes soins seront légitimes.

 

En tout cas, voilà une série d’été qui va s’étaler sur pas mal de jours. Ce sont les vacances, profitons-en pour prendre notre temps !

 

A très bientôt !
F (comme... Françoise)

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 06/12/2010 17:47



Commentaire N° 16 rectifié et restitué ici, avec la suppression d'un nom propre (à la demande de l'intéressée elle-même) et d'un lien devenu
obsolète. Le reste est conservé pour la compréhension des commentaires 17 et suivants.


Bien reçu tes adresses César Borgia. Bonnes vacances en attendant.

Et merci de ton soutien pour la SCOP. Je dois voir quelqu'un la semaine prochaine justement à ce sujet. Je vais tout faire pour bien comprendre le système et l'exploiter au mieux.

Justement j'ai relu l'excellent papier fait par Frédéric LN et Jean-François Vansteenberghe en novembre 2007 (partie effacée...) que
je trouve parfaitement adapté à mon souci de projet "coopératif" avant tout : "La méthode collaboratrice et ses 9 lois".rComment
Cela me correspond bien !



vincent15 15/07/2009 06:49

Je t'ais envoyé un mail de mon adresse pro

Martine 12/07/2009 22:55

Les mères, comme si elles étaient seules...Et les pères dans l'histoire?Les clivages m'agacent, mais m'agacent ....Mieux que je sorte!Grosses bises

Françoise Boulanger 12/07/2009 22:36

Et bien Martine, son billet me plaît bien cette fois-ci. Marie-Laure dit bien qu'elle est partagée entre plusieurs attitudes. Non vraiment j'ai trouvé ses doutes correspondre à la plupart des femmes modernes. Il nous faut peut-être effectivement toutes réfléchir à ce que nos propres mères nous ont transmis. Nous sommes finalement assez prisonnières, marquées en tout cas, par notre petite enfance et notre adolescence non ?Grosses bises à toi.

Martine 12/07/2009 21:42

En toute franchise, non.Trompe l'oeil et faux semblants...

Françoise Boulanger 12/07/2009 21:38

Cela fait un moment Martine que je ne suis pas allée sur le blog de Mari-Laure. Je vais donc aller voir ! Crois-tu qu'elle a vraiment changé de discours ?

Martine 12/07/2009 21:18

Marie Laure....Ouh la la...!!!Te souviens-tu de la journée de la femme? Aie aye ayaie...Ben today elle vire de jaquette, voui vouii...J'ai l'étonnante sensation d'avoir tenu certains de ces propos ! Bon bref pas très important, "on" va dire qu'il n'y a que les "c" qui ne changent pas d'avis, mieux je crois. ;)))Ah miserere, que de temps perdu...

Françoise Boulanger 11/07/2009 22:34

Le site de Satisway Frédéric est particulièrement réussi ! Félicitations.Merci de tes encouragements pour mon "propre projet" avec le secret espoir d'être un jour ta cliente sur plusieurs rubriques d'enquêtes de satisfaction. ;-) L'hôtellerie probablement pas mon domaine mais le reste... j'y crois fort !

FrédéricLN 11/07/2009 20:02

Nous avions échangé sur ton projet : je vois qu'il progresse ! Bonne chance bien sûr. Pour que de première réalisation en suivante, de premier client en imitateur, tu réussisses ton pari.

Coïncidence, c'est aujourd'hui que la start-up à laquelle je participe, Satisway, publie son offre sur internet. Alors je croise deux fois deux doigts !

l'hérétique 11/07/2009 15:21

Bonjour Françoise,Je pars pour quatre jours, mais je t''envoie à mon retour des documents. La poupée, c'est parfait pour ce que je désire. Il faut juste qu'elles ressemblent suffisamment aux dieux grecs. Il faudrait que j'aie une idée aussi du coût unitaire, si tu peux me l'avaluer.Tu peux m'écrire à cesarborgia@orange.fr ou borgialheretique@gmail.com (la seconde adresse est peut-être mieux) pour que l'on en parle.Amicalementl'hérétiqueJ'aime également beaucoup ton projet dans son organisation (la SCOP, excellente idée)

Françoise Boulanger 11/07/2009 01:37

Que ne ferais-je pas pour connaître ton identité cher ami !Mais pour ce genre de commande, je préfère voir le projet à part. Cela risque d'être trop long si tu devais attendre le fonctionnement du site marchand. Mon problème est surtout de réunir à nouveau tous mes artisans. Si possible dans le sud-ouest; Ceux que j'avais il y a un moment déjà étaient principalement en Lorraine, en particulier l'atelier carcéral de reliure.Tu as bien compris que je ne travaille qu'autour de la poupée mannequin, n'est-ce pas. Pour ton projet, le format te convient-il ? Il faudrait que tu m'envoies une documentation sur les costumes comme tu les imagines et le nom des Dieux bien sûr pour que nous nous mettions d'accord ensuite sur un devis. Ce ne sera pas encore dans le cadre du catalogue en ligne mais pourquoi pas en effet faire des commandes spéciales.

l'hérétique 11/07/2009 00:32

Bonjour Françoise,Je pourrais être ton premier client si tu peux me réaliser quelque chose de très précis. J'aimerais des poupées représentant les principaux dieux de l'Olympe. Je voudrais pouvoir les offrir à l'un de mes enfants, et je suis prêt à payer assez cher pour cela...(du coup, tu en connaîtras même ma véritable identité...)

Martine 06/07/2009 11:16

Ouh la la, ce n'était qu'un simple conseil !??

Françoise Boulanger 06/07/2009 11:07

Vois-tu des excès dans mes propos Martine ?! Moi sombrer ?! Il me semble que pour quelqu'un qui est au chômage, qui n'en a pas honte parce qu'elle cherche justement des moyens honnêtes de créer de l'emploi, ta réflexion risque d'être perçue comme blessante, tu ne crois pas ?Je te considère comme une amie Martine. Et j'espère qu'il en est de même de ton côté

Martine 06/07/2009 10:26

Fais attention tout de meme dans ta quète de transparence à ne pas sombrer dans des excès.Les médiateurs sont là pour aider à libérer la parole , je n'en dirai rien de plus.La CCC: on ne peut etre juge et parti à la fois.Bonne journée

Françoise Boulanger 06/07/2009 09:35

Coucou Martine !Comme tu le vois, impossible pour moi d'oublier ma quête éternelle de la transparence. Si je me permets de chercher de futurs collaborateurs sur mon blog dit "politique" c'est parce que je lance de toutes mes forces le souhait que les relations professionnelles soient beaucoup plus claires. Que chacun, quelle que soit son métier soit respecté pour sa personne et seulement pour cela, pas en fonction de critères artificiels. Dans cela je fais donc mon combat politique !!De l'humanisme avant tout !Je comprends que tu sois satisfaite de ce dernier Conseil national en tout cas. Je le suis aussi et j'espère que cette équipe de médiateurs va permettre, mieux que le CCC qui était pourtant dévolu à cela, de faire respecter les premiers engagements que nous avions établis. Je me pose cependant la question : Y aura-t-il des non-élus dans l'équipe, juste des gens disponibles et à l'écoute ? Sinon, voilà encore une opération complètement vaine et stérile !Je viens de lire le dernier billet de C. Ginisty et tous les commentaires... Que de souffrances inutiles. Que d'Egos véritablement révélés... C'est pourquoi je n'ai pas voulu en rajouter.   Pourtant j'ai été tentée de mettre mon petit grain de sel. Certain(e)s l'ont fait beaucoup mieux que moi (Marie Thureau entre autre) et ces propos de bon sens m'ont rassurée.Ayons confiance donc !

Martine 06/07/2009 08:46

Bah Francoise, c'est un des objectifs asssignés aux médiateurs.Grosses bises

Françoise Boulanger 05/07/2009 20:49

Merci Florent :-)   (Tiens c'était ta fête hier je crois !)Oui cette conception du travail rejoint le fonctionnement d'une association loi 1901, à but non lucratif, où l'on peut très bien donc être salarié. Sauf que les personnes salariées ne peuvent pas forcément faire partie du conseil d'administration dans une telle structure. Elles ne peuvent pas donner leur avis sur les orientations et c'est cela qui ne me plait pas. Dans une SCOP, je sais que chaque personne pourra être considérée, et aura une part de responsabilité dans les décisions prises.Voilà l'esprit que je voudrais trouver en politique ! Au risque d'être prise pour une naïve je prétends que l'on peut mieux réussir avec la transparence qu'avec la rétention d'informations... Combat cher à Corinne Lepage n'est-ce pas !

florent 05/07/2009 20:16

J'aime beaucoup ton approche du travail. J'espère que ce projet sera... florissant :)

Françoise Boulanger 05/07/2009 16:38

Merci à toi Philippe ! C'est vraiment sympa tes commentaires. Bien sûr que c'est ambitieux ce projet, je ne le cache pas. Mais il me semble que c'est tout à fait possible si plusieurs personnes déterminées se regroupent.Je dois voir encore quelqu'un pour le fonctionnement SCOP de toute façon.Mon intention est effectivement de démarrer avec quelques produits seulement, selon les personnes rencontrées. Nous verrons. 

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr