Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:41

Une petite visite guidée, ça vous dit aujourd’hui ? Allez, suivez-moi !

Ou comment un blog peut être un véritable champ de mine… de riens.

 

 

 



 


De prime abord, le glob (gloups, je voulais dire le blog !) du Canard à l’Orange des Landes est tout ce qui se fait de plus banal parmi ces forêts entières de sites plus ou moins classés, plus ou moins protégés. Où chacun essaie de faire pousser son petit rameau de paix dans la tempête.
Espérant que son arbre aura la branche la plus longue, les feuilles les plus lues et surtout le tronc le plus moussu.

 

C’est particulièrement touffu ici par contre. Les couleurs ne manquent pas. Les mots s’étalent un peu partout et l’on ne sait d’ailleurs pas trop « qui ou quoi » regarder en premier.

 

Tranquille alors ?! Détrompez-vous, partout sur ce blog, des pièges vous sont tendus ! Des subterfuges pour vous faire revenir ou… peut-être fuir.

 

Je vais donc vous expliquer comment progresser en terres inconnues sans avoir recours au déminage. Vous me suivez encore ?!

 

Alors voilà.

Sur mon blog, j’ai mis des liens, quantité de liens et je l’ai fait en pensant à vous. Vous que je connais. Ou vous que je ne connais pas encore.

Je voudrais que par ces liens vous compreniez aussi comment nous fonctionnons tous.

(Il est par contre à noter que je n’en ai mis qu’un seul sur ce billet !)

 

Parce que, figurez-vous que nous avons, tous, vous et moi, des attentes ! Tout le temps, à chaque instant. Ce sont ces attentes qui nous font marcher, ou stationner, ou reculer ou courir comme des dératés.

 

Définitivement tout le temps !

 

C’est cependant assez simple, puisque nous n’en avons que trois…

 

Mais c’est compliqué parce que chacune d’entre elles change continuellement !

De N° 1 elle se transforme en N° 2 puis devient N° 3.

 

Et le drame c’est que la N° 3 nous rend malheureux. Invariablement malheureux.

Que pouvons-nous y faire ?!

 

Beaucoup !

Il suffit de nous connaître nous-mêmes un peu mieux.

Il suffit de savoir comment faire remonter la N° 3 en première position !

 

Bon, assez de parlotte : démonstration !

 

Votre attente N° 2 se nomme -en jargon qualitatif- Attente Proportionnelle. (Oui je sais je commence par la deuxième mais vous allez comprendre pourquoi après.) C’est une attente très simple, que l’on classe parmi les attentes explicites, c'est-à-dire que c’est une attente formulée, consciente et connue. Vous exprimez nettement votre demande.

Exemple : Vous commandez une voiture et vous la voulez « rouge avec un toit ouvrant ». Votre concessionnaire vous la délivre rouge, vous êtes « content ». Elle n’a pas le toit ouvrant commandé, vous êtes « mécontent ». Simple à comprendre. Puisqu’en réalité votre satisfaction, ou non-satisfaction, dépend directement de la réponse à votre demande. Pas compliqué donc. Et tout marche comme ça.

 

Pas vrai du tout !

 

Votre attente N° 3 se nomme, elle, Attente Obligatoire. Si l'on ne répond pas à cette attente, elle va générer un très fort mécontentement, alors même que vous ne l’aviez pas exprimée. Elle fait partie des attentes cachées, tacites.

Exemple : La voiture commandée plus haut vous a effectivement été livrée avec la bonne couleur et le fameux toit ouvrant. Elle n’a cependant pas de frein ! La première chose que vous allez faire, c’est prendre votre vendeur par le col et lui dire deux mots. S’il vous répond que « vous ne lui aviez pas demandé de freins », il y a fort à parier que de se payer votre tête sera bientôt sa fête.

Cette attente-là, exigée comme un besoin, que l’on nomme également normale vous rend la vie pourtant bien difficile.

 

Je vous expliquerai après pourquoi !

 

Votre attente N° 1 se nomme Attente Attractive. C'est-à-dire que lorsque l’on répond à cette attente-là, vous êtes heureux, juste cela. Content quoi. On l’appelle aussi attente latente parce que cette attente vous n’en avez même pas conscience. C’est donc une attente cachée elle aussi.

Exemple : Votre voiture rouge vous ayant décidemment trop déçu, vous décidez d’en acheter une d’occasion. Tiens la belle noire, qui va en mettre plein la vue avec son étoile devant. Et pas chère en plus. Quelques 100 m plus loin, un imbécile (ou "une" Farid ?) vous pile devant et, oh surprise, vous pilez mieux que lui, sans patiner. Vous aviez des freins ABS et vous ne le saviez pas ?! Quel bonheur ! Cette satisfaction est tout à fait la réponse à une attente que vous aviez bel et bien en vous-même.

 

Nous avons en effet tous envie de plus de joie, plus de considération, plus de confort, plus de sécurité ! « Plus de ». Tout simplement. Nous ne le formulons pas mais c’est en nous.

 

Alors où est le gros problème dont je vous parlais tout à l’heure ?

 

Et bien, la difficulté de votre condition d’humain (je vous en ai déjà parlé plusieurs fois) c’est que vous vous habituez trop vite à toute bonne chose.

Et qu’à force de vous y accoutumer de plus en plus vite, vous en demandez toujours plus !

Exemple : Restons toujours dans le monde automobile. Vous avez fait un séjour à l’étranger où toutes les voitures sont munies de climatisation. Revenu en France, vous demandez cette innovation dont vous avez apprécié le confort. A la commande suivante, vous n’imaginez même pas que cela soit en option. Pour vous, comme les freins dont vous exigez qu’ils soient présents, vous trouvez très vite normal que la climatisation figure parmi vos habitudes de vie.

 

Or, en cette période où les économies d’énergie et de finance vous sont recommandées, il va vous être très dur de revenir sur un autre style de vie n’est-ce pas ?

 

Quelles solutions ?

Sans hésitation, bien nous connaître avant tout et faire en sorte que le niveau de nos attentes, dans tous les domaines, remonte vers la surprise, vers l’Attente N° 1 !

 

Apprendre à nous contenter de moins cher, par exemple, que ce qui est proposé sans cesse dans la vitrine.

Nous forcer à ne pas renouveler notre garde-robe malgré l’appel insistant de la mode.

Ne pas faire le régime amaigrissant imposé par des médias toujours plus exigeants. Plus pernicieux.

Revenir à des plaisirs simples, il me semble. Aux échanges verbaux et écrits avec nos proches. De vraies rencontres. Pas par texto interposé peut être. Ou pas seulement.

 

Considérer essentiellement que chaque moment de notre vie est un cadeau.


 

Alors, pour terminer, revenons justement à notre visite !

Vous allez pouvoir vous-mêmes savoir à quel niveau d’attente vous vous trouvez sur certains points.

 

Je vous disais donc que je vous ai mis des liens un peu partout. Ils peuvent être sur des mots ou sur des images.

Je devrais plutôt dire « en-dessous » de ces mots ou de ces images…

 

Ces liens sont pour certains en vrai rapport avec l’image ou le mot sous-tendus…

Mais d’autres ne le sont pas forcément.

Ils ont tous en commun néanmoins la particularité d’être « cachés » !


A l’ouverture ce sera donc pour vous, soit une « bonne » surprise (N° 1) soit une « mauvaise » surprise (N° 3).

 

C'est-à-dire « bonne » si cela vous était inconnu et que cela vous plait beaucoup. Par analogie avec un trait de votre caractère ou d’un souvenir ou d’une connaissance etc. Il y aura de toute manière un écho.

Le problème pour moi est de savoir si vous allez revenir pour « revoir » ce même lien ou en chercher d’autres sur mon blog qui vous plairont tout autant ; ou si vous vous contenterez de le mettre en favori pour ne surtout pas perdre de temps chez moi.

 

Une « mauvaise » surprise si le lien découvert ne vous plaît pas du tout, vous ramène à une mauvaise expérience, ou vous était déjà connu depuis longtemps. Parce que si pour chaque lien que vous ouvrez sur mon blog, vous avez une mauvaise impression, vous risquez de ne plus jamais revenir. Dommage pour moi bien sûr…

 

Alors je vous ai mis un petit jeu de piste (N° 1 !) : Pour vous manœuvrer un peu, je vous l’avoue franchement (N° 3 !).

 

J’ai mis en lien des billets de certains d’entre vous, afin que vous sachiez, ce que j’aime de vous, amis blogueurs (N° 1 ?).

Et pour savoir, moi, si mon jugement vous apparaît, à vous, être d’une quelconque importance (et là, N° 1 ou N° 3 ?)

 

Je vais vous obliger à revenir souvent, vous savez. Tant que vous ne vous serez pas trouvé quelque part. Car je vais sournoisement tout changer. Souvent. Pour ne pas vous lasser.

Mais trop fatigués (N° 3 !), vous ne viendrez peut-être plus du tout !

 

C’est un risque que je prends cependant avec grand plaisir.

 

A très bientôt !
Françoise Boulanger

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Françoise Boulanger 06/03/2009 14:38

Bon point pour toi Martine ! Effectivement je ne pensais plus à ces photos et je n'y avais vu qu'un tableau sur la première et non pas une roue...Allez bon soleil du sud-ouest à toi !

Martine 06/03/2009 14:22

Euh...commentaire 8 du billet précédent.Désolée d'y avoir vu un lien ;))Grosses Bises

Françoise Boulanger 06/03/2009 13:24

Dis-donc ma Martine ! Ne te serais-tu pas trompée de porte des fois ?!N'aurais-tu pas ouvert celle du fumoir plutôt que celle du hammam ? Parce que je ne vois pas où j'ai pu mettre en lien une roue sud-américaine...Dans ce cas, c'est l'arroseuse arrosée hein ?!Je parle de moi bien sûr.Grosses bises.

Martine 06/03/2009 11:21

Bonjour Francoise,
Je souhaiterai rebondir sur ton dernier commentaire.Sais tu que des expériences ont été menées et qu'il semblerait que la représentation graphique de la musique Hindou 'collerait' avec le style architectural de ce pays?La roue que tu as déposé en lien quoique Sud-Américaine m'a évoqué les mandalas...Dans quel style de hamman ai-je donc bien pu me rendre? :))

Françoise Boulanger 05/03/2009 19:11

Salut Bernard ! Oui c'est peut-être un peu trop "barbant" plutôt que pédagogique finalement car un autre de "mes amis" m'a dit par e-mail justement, bien gentiment comme toi, qu'il lui avait fallu une certaine concentration pour le lire !J'en déduis que vous n'osez pas me le dire en face mais ce billet est sans doute trop compliqué...Bon je vais conclure que c'est le contre-coup du billet précédent. Il va peut-être me falloir être plus légère à l'avenir, sans être trop lourde malgré tout.Contente que cette musique de Bach t'ait plu. Le visuel se veut aussi didactique... mais pour un pianiste n'est-ce pas plutôt du comique ?

BGR 05/03/2009 17:33

Merci pour cette démonstration très pédagogique et pour Bach pendant la lecture.

Françoise Boulanger 05/03/2009 17:04

Aïe martine, je crains d'avoir installé une méprise avec le terme employé "mon ami".Non pas que Bernard ne me plaise pas du tout (rassure ta femme, BGR, ce n'est pas un appel du pied) mais il n'est pas mon ami plus qu'un autre chère Martine. Il habite à Bayonne et aux dernières nouvelles, il y habitait avec sa petite famille... Je l'estime beaucoup il est vrai, comme beaucoup parmi les blogueurs et je vais donc bien me garder de faire désormais des réflexions du style "mon Riri" ou autres laisser-aller, sinon je vais me retrouver vite bigame, voire plus !Si j'ai bien compris tu ne peux pas non plus faire le Tag pour BGR ?! Bon courage à toi alors pour ces journées bien chargées. Mes colonnes te sont cependant toujours ouvertes. Ainsi qu'à ThierryP s'il cherche un jour un petit espace de plus.Bises.

Martine 05/03/2009 16:46

Bonjour Francoise,Ne suis pas certaine d'avoir tout trouvé J'espère que ton ami me pardonnera,  peut-etre as-tu observé je suis moins présente sur la toile ces derniers temps, ou en passage et commentaire éclairs, activité professionnelle intense en ce moment, mes journées sont à la fois trop courtes et très longues.Merci de ton invitation, grosses bises

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr