Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Canard à l'Orange des Landes
  • Le Canard à l'Orange des Landes
  • : Le Canard à l'Orange des Landes est un journal d'expression libre d'une simple adhérente du Mouvement Démocrate. Il vous offre sa plume pour vous exprimer vous aussi.
  • Contact

Profil

  • Françoise Boulanger
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.
  • Ne jamais tout prendre trop au sérieux mais dire des mots vrais, ceux qui veulent améliorer notre société parce qu'ils amènent à la réflexion. A travers la plume du Canard à l'Orange des Landes.

Orange & Vert

logo-modem2.jpg

"C’est grâce à un globe en carton bouilli que j’ai appris à aimer cette terre et ai compris sa fragilité : quand les morceaux se décollaient !

Je rêve d'un pays qui offrirait à chacun  de ses petits citoyens un globe terrestre.

Pour leur donner conscience que cette terre ils la reçoivent en héritage, en indivision."

Thierry P

clipart_objets_266.gif 

  

GooglEarth 

 

Google Traduction

  

Echelle de l’Univers

 

 JOURNAL OFFICIEL

 

HATVP

Haute Autorité de la Transparence pour la Vie Publique

 

Drapeau européen

 

La France à Vol d’Oiseau

 

Le Calendrier 

 

 Recherche & Technologie  

       

Les Instruments du Monde

 

worldometers

  Statistiques mondiales en temps réel

     

Journée mondiale 

 

Juke-Box 

 

Le Palais de la Découverte

 

 f e s t

l’agenda des festivités

 

Giga Presse

 

revue2presse.fr

toutes les unes avant l’heure


L'actu des dessinateurs

 

la fête des voisins 

immeubles en fête

 

IFranceI

I24IIII

L’actualité

Internationale 

24H / 24

 

Les horaires

 

Vacances scolaires 

 

Insee

Institut national de la statistique et des études économiques 

Mesurer pour comprendre

 

Vignette Fréquence Orange

 

Université Populaire  

Pour démocratiser le savoir

 

Tous les blogs du MoDem

   

Jeunes Démocrates

 

Affiche Bayrou 2012  De la vérité en politique  

Recherche

Aquitaine

 logo-aquitaine-orang-.jpg

 

Musique de Campagne

LESEUROPÉENS

 

Robert-Rochefort.jpg

Robert Rochefort "A coeur ouvert"

sur "Fréquence Orange"

saison 2009/2010


Itinéraire MICHELIN

 

Chargemap

Carte des points de charge électrique

 

MoDem 64

      
Forces.Aquitaine

 

Logo Journal Sud Ouest   

  

Logo AQUI bis

Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà.

 

ARL

Aquitaine Radio Live


AEC

L’agence des initiatives numériques


 france-bleu-gascogne 

 

Nouveau logo Sud Radio

 

SOUVENIRS FM du Grand Dax

 

 

40 - Les Landes

 

Préfecture des Landes

 

Les Pages Landaises

 

 Les Landes avec Bayrou

 

RDTL voyages

 

Empreintes

landaises

rétrospective des Landes en vidéo

  carte-landes.jpg

Conseil Général des Landes

 

 Association des maires des Landes

 

Conseil Départemental d'Accès au Droit des Landes

 

Archives départementales des Landes


Chambre du Commerce et de l'Industrie des Landes

 
Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes


Collectif des Commerçants Landais

 

TV Landes 

+ qu’une Web TV !

 

F G L

 Fréquence Grands Lacs

LA RADIO QUI A LA CÔTE !

89.3 Nord des Landes

91.1 Mimizan & Littoral

93.7 Ste-Eulalie-en-Born

94.7 Grand Dax

98.3 Plages Océanes


 Pulseo logo

ce que l'on fait naître ici

pousse plus haut


Conseil des Prud'hommes


CADA


Infogreffe


CGA

Centre de Gestion Agréé

des Landes de Gascogne

  

genevieve-darrieussecq.jpg

Geneviève Darrieussecq
Maire de Mont de Marsan

Conseiller régional d'Aquitaine

 

Dax dans les Landes

Météo Dax

 

Fontaine-Chaude-de-Dax.jpg

Webcam Fontaine chaude


 

Fréquences radios sur Dax

 

U.S.DAX

 

Office de Tourisme et du Termalisme de Dax

 

 « Regia semper »

 

.Grand Dax.

 

CONCERTATION « LE PONT DE L’AGGLO »

 

Société  de Borda

  

Centre hospitalier de Dax

 

Ciné Dax

 

Ze Mag Dax

 


Avril 2008 : 33 élus... Election municipale Dax 2008

...au service de tous les dacquois ?!...

Dax Bilan d'Etape 3

Supplément Dax Le Magazine

Décembre 2011 : 26 élus !?? 

 

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 23:48

Le mal-aimé du 13(3) bis ?! 

 

  

 rose-orange.jpg

 

 

Un vendredi 13 est un jour très spécial parait-il !

D’un côté ceux qui y voient le jour le plus chanceux et de l’autre… ceux qui pensent tout à fait l’inverse ! Alors finalement, ce fameux vendredi 13 ne nous expose à rien de bien inquiétant. Pas plus que le 12 ne l’était ou le 14 le sera…

 

Demain arrive pourtant un 14 bien spécial. Demain nous serons le samedi 14 février, jour béni des amoureux mais tellement haï des mal-aimés.

 

Il y a quelques jours, après son passage dans l’émission du « Grand journal », l’invité de Denisot a dû se soumettre à l’épreuve de la « boite à question » sur canal +…  A la question « Si vous étiez un poème ? » sans une seconde d’hésitation, voici ce qu’il se mit alors à réciter :

 

« Un soir de demi-brume à Londres

Un voyou qui ressemblait à

Mon amour vint à ma rencontre

Et le regard qu'il me jeta

Me fit baisser les yeux de honte »

 

Abasourdie par ces vers* m’apparaissant tellement déplacés en ce lieu médiatique, je notais presque malgré moi la teinte cuivrée de son visage et la façon si particulière de sa déclamation…

 * (Cet extrait est tiré d’un poème de Guillaume Apollinaire intitulé « La chanson du Mal-aimé » dont vous trouverez la version longue ci-dessous.)   

 

Serions-nous soudainement devant un parfait inconnu ? L’homme au cœur trempé d’épreuves répétées, à la face burinée des seules ardeurs ennemies, au langage aiguisé d’inlassables offensives, cet homme aurait momentanément tombé l’armure ?! De toute évidence, François Bayrou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne nous avait pas encore habitués à ce genre romantique ! Nous le savions vrai littéraire. Nous ne le pensions ni fragile, ni tourmenté…

 

François Bayrou, l’homme à l’indépendance fermement épinglée à la poitrine, l’homme aux presque 20% d’électeurs des plus enthousiastes, l’homme aux adhésions tombées du ciel par liasses de 10 000, cet homme entreprendrait soudain de nous faire croire -par quelques détours inattendus- être le « mal-aimé » de France ?!

 

D’un œil extérieur, le départ de ses « principaux lieutenants » vers le Nouveau Centre a pu paraître comme la fuite salutaire de personnes juste légitimement inquiètes des errements dangereux d’un... gourou irresponsable.

Un autre regard, plus lucide, permit de rétablir aisément la vérité en démasquant les véritables objectifs de ces personnes si préoccupées de bien-être personnel -le leur- plutôt que du bien collectif.

 

En définitive, malgré la débandade des déserteurs, François Bayrou se voyait déjà à la tête d’une « pure armée »... Constituée de vétérans UDF convertis instantanément à sa nouvelle pensée. Régimentant eux-mêmes, malgré leur faible effectif, une kyrielle de commandos de petits bleus. Pas suffisamment orange encore, mais miraculeusement formés -eux- à cette nouvelle pensée par l’opération du saint esprit...

 

Le problème est que cette troupe fraichement recrutée n’avait aucunement l’intention d’apprendre le maniement des armes enrayées. Ni celle de se raser la tête avec des arguments surannés. Encore moins celle d’obtempérer au doigt et à l’œil à des règles obsolètes... Et surtout pas de galoper au pas de charge !  

Point de marche forcée maintenant.

 

Cette jeune troupe-là, à l’appel du livre de François Bayrou ou sur l’enrôlement de ses discours, est arrivée déjà majeure. Avec une tête bien mise, en rangs bien serrés et bien droite dans ses bottes. Les ordres, elle pensait bien se les donner elle-même. En commençant par remiser les archives aux poussières. Les élections orientées ou désorientées aux oubliettes. Elle avait bien l’intention de dégrafer les gradés. De supprimer les médailles. De rétablir le tableau d’honneur des seuls mérites de l’exemple.

 

Mais cela personne ne le savait vraiment. Personne n’avait deviné que François Bayrou avait suscité l’émergence d’une nouvelle race de politiques responsables. Pas même lui.  

Pris à son propre piège d’authentique politicien, ses idées d’humanisme exigeant l’obligeront tôt ou tard à se formater, lui, à ses propres adhérents... encore plus intransigeants.

 

« Je suis contre le "basisme" », a-t-il lancé à un militant qui l’interrogeait sur la faible présence de la base dans les têtes de liste. « On ne peut pas dire à ceux qui nous ont sauvés : "dégagez !" », a poursuivi le leader centriste. Touchant ici son ambiguïté, le MoDem se veut un parti de masse mais a besoin de cadres, et donc d’élus, pour survivre.  (La Voix du Nord  09/02/09)

 

Il se peut pourtant que le Mouvement Démocrate soit le premier Parti à vouloir lui-même se constituer suivant des règles d’exemplarité sans faille. Il se peut que les prochaines élections européennes voient un plein succès parce que ce sont les adhérents de base qui vont, eux-mêmes, prendre en main la campagne des têtes de liste ! Il se peut que François Bayrou triomphe d’abord par ses militants de base ; ceux qui feront peut-être sa victoire en 2012…

 

Mais si, François Bayrou, rassurez-vous, nous vous aimons ! Nous aimons l’homme qui nous a permis de nous réunir, de nous regrouper autour de vous. Et nous entendons bien maintenant être entendus de vous pour la destinée de l’Europe !

 

Vive la Saint Valentin, François ! Vous n’êtes pas « le Mal-aimé » : vous êtes celui que nous voulons pour établir un réel humanisme. Et c’est nous qui allons vous montrer comment faire si vous deviez… quelque peu dévier de la route que vous vous êtes tracée.

 

Il suffit de suivre les cailloux blancs disséminés par certains éclaireurs :

« Que les personnes compétentes se mettent en mouvement toutes seules ! » avez-vous dit le 14 novembre 2007 à l’Imprévu. Elles l’ont fait.

Ces éclaireurs se sont reconnus être les « auto-moteurs » que vous souhaitiez. Vous ne les avez pas encore tous repérés. Mais eux sont déjà prêts pour les européennes ! Cela fait un petit moment déjà que certains blogs ont commencé ce travail passionnant. Et que certains « membres de base » ont initié des réunions de réflexion avant même la désignation des têtes de liste !

 

Et de la part de tous ces membres venus au Mouvement Démocrate pour faire triompher la pensée humaniste, permettez-moi, cher François, de vous offrir cette belle rose… orange.


A très bientôt !

Françoise Boulanger

 

La Chanson du Mal-aimé

 

Et je chantais cette romance

En 1903 sans savoir

Que mon amour à la semblance

Du beau Phénix s'il meurt un soir

Le matin voit sa renaissance

 

Un soir de demi-brume à Londres

Un voyou qui ressemblait à

Mon amour vint à ma rencontre

Et le regard qu'il me jeta

Me fit baisser les yeux de honte

 

Je suivis ce mauvais garçon

Qui sifflotait mains dans les poches

Nous semblions entre les maisons

Onde ouverte de la Mer Rouge

Lui les Hébreux moi Pharaon

 

Que tombent ces vagues de briques

Si tu ne fus pas bien aimée

Je suis le souverain d'Égypte

Sa sœur-épouse son armée

Si tu n'es pas l'amour unique

 

Au tournant d'une rue brûlant

De tous les feux de ses façades

Plaies du brouillard sanguinolent

Où se lamentaient les façades

Une femme lui ressemblant

 

C'était son regard d'inhumaine

La cicatrice à son cou nu

Sortit saoule d'une taverne

Au moment où je reconnus

La fausseté de l'amour même

 

Lorsqu'il fut de retour enfin

Dans sa patrie le sage Ulysse

Son vieux chien de lui se souvint

Près d'un tapis de haute lisse

Sa femme attendait qu'il revînt

 

L'époux royal de Sacontale

Las de vaincre se réjouit

Quand il la retrouva plus pâle

D'attente et d'amour yeux pâlis

Caressant sa gazelle mâle

 

J'ai pensé à ces rois heureux

Lorsque le faux amour et celle

Dont je suis encore amoureux

Heurtant leurs ombres infidèles

Me rendirent si malheureux

 

Regrets sur quoi l'enfer se fonde

Qu'un ciel d'oubli s'ouvre à mes vœux

Pour son baiser les rois du monde

Seraient morts les pauvres fameux

Pour elle eussent vendu leur ombre

 

J'ai hiverné dans mon passé

Revienne le soleil de Pâques

Pour chauffer un cœur plus glacé

Que les quarante de Sébaste

Moins que ma vie martyrisés

 

Mon beau navire ô ma mémoire

Avons-nous assez navigué

Dans une onde mauvaise à boire

Avons-nous assez divagué

De la belle aube au triste soir

 

Adieu faux amour confondu

Avec la femme qui s'éloigne

Avec celle que j'ai perdue

L'année dernière en Allemagne

Et que je ne reverrai plus

 

Voie lactée ô sœur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

Je me souviens d'une autre année

C'était l'aube d'un jour d'avril

J'ai chanté ma joie bien-aimée

Chanté l'amour à voix virile

Au moment d'amour de l'année

 

Voie lactée ô sœur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

Les démons du hasard selon

Le chant du firmament nous mènent

A sons perdus leurs violons

Font danser notre race humaine

Sur la descente à reculons

 

Destins destins impénétrables

Rois secoués par la folie

Et ces grelottantes étoiles

De fausses femmes dans vos lits

Aux déserts que l'histoire accable

 

Luitpold le vieux prince régent

Tuteur de deux royautés folles

Sanglote-t-il en y songeant

Quand vacillent les lucioles

Mouches dorées de la Saint-Jean

 

Près d'un château sans châtelaine

La barque aux barcarolles chantants

Sur un lac blanc et sous l'haleine

Des vents qui tremblent au printemps

Voguait cygne mourant sirène

 

Un jour le roi dans l'eau d'argent

Se noya puis la bouche ouverte

Il s'en revint en surnageant

Sur la rive dormir inerte

Face tournée au ciel changeant

 

Juin ton soleil ardente lyre

Brûle mes doigts endoloris

Triste et mélodieux délire

J'erre à travers mon beau Paris

Sans avoir le cœur d'y mourir

 

Les dimanches s'y éternisent

Et les orgues de Barbarie

Y sanglotent dans les cours grises

Les fleurs aux balcons de Paris

Penchent comme la tour de Pise

 

Soirs de Paris ivres du gin

Flambant de l'électricité

Les tramways feux verts sur l'échine

Musiquent au long des portées

De rails leur folie de machines

 

Les cafés gonflés de fumée

Crient tout l'amour de leurs tziganes

De tous leurs siphons enrhumés

De leurs garçons vêtus d'un pagne

Vers toi toi que j'ai tant aimée

 

Moi qui sais des lais pour les reines

Les complaintes de mes années

Des hymnes d'esclave aux murènes

La romance du mal aimé

Et des chansons pour les sirènes

 

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)    

Partager cet article

Repost 0
Published by FB-40
commenter cet article

commentaires

Marie Thureau 19/02/2009 11:09

Don de soi : moi aussi !Parfois envie de laisser tomber : moi aussi !Mais on continue !

Françoise Boulanger 19/02/2009 10:07

Il est évident que cette couleur est "difficile" à porter tous les jours surtout en T-shirt justement !Tu as dû faire sensation et c'est cela qui doit nous consoler des commentaires quelquefois désobligeants.Des dons moi ?! Je le croyais mais certaines fois je doute de mon aptitude à convaincre.Hier je me suis inscrite dans un groupe où l'on me demandait quelle était ma "fonction" si j'en avais une : il y avait le choix entre je ne sais combien de propositions et je n'ai pu cocher aucune case ! Cela donne l'impression de ne pas exister en tant que membre actif.Par contre à la question que pouvez-vous faire... j'ai tout coché, sauf une pour ne pas paraitre trop gourmande.Alors quels dons ? De soi peut-être. Mais de temps en temps j'aurais envie de tout laisser tomber. Pas toi ?

Marie Thureau 19/02/2009 09:47

Très drôle ton allusion au caractère plus ou moin seyant d'une couleur... Aurais-tu des dons ? Pour la première fois de ma vie, j'ai acheté cette semaine un tee-shirt de couleur vive en pensant au Mouvement Démocrate ! Je suis morte de rire ! L'autre soir, tous nos amis réunis pour une soirée conviviale (MoDem, évidemment) ont commenté ma tenue vestimentaire !

Françoise Boulanger 19/02/2009 09:36

Mais oui Marie, le 13 peut aussi nous apporter du bonheur. Il suffit de le vouloir un petit peu plus.Peut-être que l'orangé dont tu parles est au contraire trop voyant ?! Et qu'un peu plus de nuances sera maintenant plus joli aussi bien à l'oeil qu'au teint ? ;-)

Marie Thureau 19/02/2009 09:21

Un véritable plaisir, merci Françoise pour ce poème... et l'analyse qui va avec ! Un petit sourire en passant, le 13, n'est-ce pas le numéro d'un département où la couleur orange a besoin d'être ravivée ?Amicalement, Marie

Françoise Boulanger 17/02/2009 11:47

Martine, une petite surprise pour toi !Grosses bises.Françoise

Martine 16/02/2009 21:53

Allons, Francoise vous le savez bien...:) Alcools d'Apollinaire, qui ne peut ne pas connaitre...J'aime aussi  Shakespeare, ah ses comédies...! :))

Françoise Boulanger 16/02/2009 21:09

Alors comme ça tu aimes la poésie Martine ?Figure-toi que ce poème du Mal Aimé je ne l'avais jamais lu en entier. Je le trouve très beau.Bises.

Martine 16/02/2009 17:33

Bonjour Francoise :)Quelle belle idée de mettre le poème en ligne! Merci et  à bientotBiz

Petits rappels utiles...

Quelles sont vos relations avec l'opposition ?

« L'opposition municipale est ce qu'elle est. Le débat n'est pas à la hauteur de ce que je souhaiterais. Le climat n'est pas non plus ce que j'attends. Pourtant, je crois à l'intérêt d'une opposition. Elle est là pour relever des erreurs, faire des critiques et des propositions et à ce jour, il n'y a pas eu une seule proposition. Le débat est médiocre. Mais ce n'est pas vers ça que je me laisserai entraîner. J'ai été élu avec la volonté d'apaiser le climat dans cette ville, de renouer des échanges normaux entre les Dacquois, entre les sensibilités politiques. Et lorsqu'il s'est agi de désigner des représentants dans les commissions des fêtes, j'ai désigné des gens dont je sais bien qu'ils ne partagent pas ma sensibilité politique, et certains étaient même sur des listes adverses. Mais ils ont des qualités et des compétences et moi je pense qu'une ville doit s'enrichir de sa diversité et de ses compétences. » 

 

* * *

  

Êtes-vous un maire de gauche ?

« Je suis le maire de tous les Dacquois et je m'efforce de le démontrer. Je pense être quelqu'un de tolérant. J'ai des convictions politiques, elles sont connues de tous, je suis attaché à des valeurs humanistes, de solidarité, que l'on qualifie plutôt de gauche, mais je constate souvent que ces mêmes valeurs sont portées aussi par des gens qui ne sont pas de la même sensibilité que moi... Quand par exemple, je défends le dossier des logements sociaux, on dit : « Bellocq fait ça parce qu'il est de gauche ! » Non. Je le fais parce que c'est un besoin à Dax. Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche. On pourrait dire la même chose dans d'autres domaines comme la culture, le sport etc. Si l'on travaille sur un projet de rénovation du stade Maurice-Boyau, ce n'est pas un projet de gauche ou de droite... Mon prédécesseur s'était isolé derrière ces remparts. Moi, je travaille pour tous les Dacquois, avec tout le monde, et en harmonie avec la Communauté d'agglomération du Grand Dax, le Conseil général et je peux vous assurer qu'avec le Grand Dax comme avec le département, il n'y a pas de passe-droit. On monte les dossiers le mieux possible et on fait en sorte que ces dossiers soient recevables auprès de ces deux institutions... »

Propos recueillis par Jefferson Desport et Didier Piganeau le 16/03/09

L'Union Européenne

 RADIO - HOME

 


L'hymne Européen

 

Commentez ou écrivez-moi !

Dénoncez sans problème les agissements contraires à la démocratie !
Pas d'attaque trop personnelle toutefois. Ici l'on n'accuse pas sans preuve.
Ecrivez-moi ou envoyez un article de votre plume.

Je le publierai pour vous :
france.boulanger.m (puis)@(puis)orange.fr